[06/07/2020] Bosk, Boomerang Australia

Et deux jeux Matagot au programme de cette dernière journée jeux avant les vacances à Oléron…
On commence par Bosk, un jeu sur un thème qui m’est cher, à savoir les sous-bois et les arbres de nos forêts…
Ensuite, on se fait un nouveau Boomerang Australia, parce qu’on l’aime bien, hein, ce jeu…

BOSK

Partie de découverte de ce jeu qui se joue dans les sous-bois… Un père avec ses deux filles, ça devrait être sympa…
Au départ, le plateau est entièrement vide, avec 8 zone de parterres différents (qu’on reverra en hiver). L’idée du jeu sera de faire au mieux au printemps, en plaçant ses arbres aux intersections des cases (sur les chemins), pour prévoir au mieux la dissémination des feuilles en automne… Le petit décompte du printemps ne sera pas si déterminant, quoique, mais celui de l’hiver, avec le nombre de cases par zone sera plus déterminant…
Chaque joueur dispose de deux fois quatre arbres de taille 1 à 4, avec divers végétaux ainsi représentés. Ici, les miens, les jaunes…
Au printemps, à son tour, on pose un arbre sur une intersection vide. Maitena a place un arbre de valeur 4 violet, L.eila un orange de la même valeur, tandis que j’ai préféré opter pour un arbre plus petit de valeur 1 jaune…
A un moment donné, il n’y a plus d’arbres à placer ! 8 chacun quand même… C’est à cet instant qu’on va décompter l’été : 2 PV par joueur majoritaire en valeur d’arbres sur ligne ou colonne, 1 PV pour le deuxième. Donc des scores potentiellement faibles, voire peu d’écart…
Au final, ça donne ça, avec Quand même quelques écarts… Déterminants ?
La deuxième partie du jeu, fort différente de la première, sera d’éfeuiller nos arbres pour répandre nos graines au maximum… Mais avant ça, le joueur le plus en retard au score, donc Maitena si vous suivez bien, va placer le mini plateau du vent…
Et elle le place là…
Si vous observez bien, vous allez voir que le vent va souffler vers le nord, puis vers l’est, puis le sud, puis l’ouest, en sachant qu’on va devoir faire effeuiller un de ses arbres dans cette direction, comme cela va être explicitée ci-après…
Maitena effeuille un de ses deux arbres numérotés 1 avec deux feuille puisqu’elle a choisi de jouer une tuile arbre de valeur 2. Superbe algorithme d’effeuillage que je tiens à souligner : soit on part direct en direction du vent, soit on se décale d’une case sur un côté ou l’autre. Superbe, vraiment !
Et, ensuite, on enlève son arbre…
Pour le tour suivant, on va effeuiller en fonction de l’ancien numéro joué.
Et ainsi de suite…
Avec de sales contraintes : payer une feuille de plus par feuille déjà présente (sauf la sienne au-dessus), ou poser son écureuil sur n’importe quelle pile de 1 à 3 de hauteur !
Le jeu est bien agréable, mais si un peu trop abstrait / réflexionnant pour certaines par rapport au côté bucolique du thème…
Ce qui est sympa avec l’automne, c’est qu’on va enlever ses arbres effeuillés et, donc, le plateau va se vider, plutôt poétiquement…
Voici la vue en fin de partie, juste avant le décompte de l’hiver, avec 5 PV par joueur majoritaire sur une zone et 3 PV sur le deuxième…

Durée de cette partie : 50 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores de la partie :

Été Hiver Total
Maitena (violet) 13 19 32
Leila (orange) 16 19 35
Ludo le gars (jaune) 19 26 45

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème du jeu !
– La saison d’automne où on a une vraie influence stratégique sur ce qu’on souhaite faire et quand,
– Le look du jeu !
– Au-delà de craintes initiales sur le fait de ne pas réitérer plusieurs fois les actions du printemps, on prend du plaisir, au final !

On a moins aimé
– L’impression de ne jouer que deux saisons sur quatre et, clairement, sans avoir la sensation que c’est dans le même jeu (sorte de cassure),
– Un peu le côté « tout ça pour ça » avec un joli matos un poil exagéré…
– Une certaine froideur globale…

————————————————————————————————————
BOOMERANG AUSTRALIA

Boomerang, ça se joue tout seul et ça se partage… Maitena et Julie vont le découvrir à cette occasion !
Choisir sa carte de lancer n’est pas chose facile, tant de paramètres étant à prendre en compte. Ci-dessus, j’opte pour celle-ci car il y a un koala et, à 4 joueurs, je crains que ce ne soit pas très facile d’en assembler des paires… A noter que, à 4 joueurs justement, notre main de départ ne sera pas celle qu’on aura à la fin, on aura celle du joueur d’en face, donc attention à bien l’observer dès qu’on l’aura pour réaliser peut-être un score correct de boomerang…
Le jeu tourne vraiment bien et on passe un très bon moment pour cette partie de découverte dans la configuration 4 joueurs…
Fin de première manche !
Et nos 4 feuilles de scores au même moment…
Julie cogite…
Fin de deuxième manche…
Vue de nos feuilles de scores en fin de troisième manche.
Et ça calcule dans tous les sens une fois la quatrième manche terminée…
Et voici donc nos feuilles de scores finales, avec une Leila de compétition internationale !!! Bravo à elle…

Durée de cette partie : 1 heure – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Voir ci-dessus.

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Même si on estimait qu’on maîtriserait moins le jeu, à 4 joueurs, avec cette main initiale qui n’est pas notre main finale, on peut chercher à mémoriser ce qu’il y a dans la main opposée et ça fait bien le job quand même !
– Les ornithorynques, faisables, bien que difficiles…
– Le plaisir de faire découvrir ce jeu autour de nous !

On a moins aimé
– La durée de la partie ce soir peut-être…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× quatre = 8