[06/11/2019] Moon Base

L’éditeur Itten Games propose chaque année à Essen des jeux particulièrement réussis graphiquement, avec du bois comme matériau principal, des thèmes originaux et une règle assez limpide, mêlant souvent adresse et réflexion.
Cette année, leur sortie principale était un jeu sur la Lune, où l’on essaie d’installer une base lunaire, baptisé Moon Base (comme c’est original…). Voilà un jeu à deux assez retors et vraiment superbe dans sa réalisation. J’aurai quelques remarques concernant les risques de faire tomber l’édifice, un peu comme dans Tokyo Highway, mais là on est clairement dans un jeu de réflexion pure, pas forcément d’adresse…
Bonne lecture !

MOON BASE

Prêts à s’envoler pour la Lune afin d’y positionner des bases lunaires ? 3 – 2 – 1 – 0 !
Le livret de règles est court et très épuré, mais avec une intéressante et utile fiche de résumé.
Le matériel plus qu’atypique, est constitué de fins anneaux de deux tailles (grands et petits) et de deux couleurs (or et argent). Au départ, on les empile au hasard, à raison de 8 piles de 6 anneaux. Leila choisit les anneaux dorés et moi les argentés. Au début de son tour, le premier joueur (donc Leila au premier tour), choisit les deux grands anneaux supérieurs d’une pile, je fais de même après elle, puis elle recommence pour les petits anneaux et moi aussi.
Le plateau est entièrement vide à l’exception de l’étonnant pion rose en bois également. Chaque joueur dispose d’un stock de grandes et petites bases hexagonales à sa couleur. Comme vous le constatez, au niveau des 4 anneaux pris par chacun, il peut y avoir les siens, ceux de son adversaire et des neutres (les bleu foncé).
A tour de rôle, on pose un anneau sur le plateau, en respectant quelques règles basiques : soit au sol, soit sur deux anneaux exactement (dont au moins un de la même couleur), soit sur deux anneaux exactement (mais des deux autres couleurs). A l’exception du sol lunaire, à partir du niveau 1, une grande base personnelle peut être posée dans un grand anneau à soi disponible.
Ce qui est fait, ci-dessus, pour le grand anneau doré de Leila. Si on ne place aucune grande base, on a le droit d’en poser une, petite par contre, au sol dans n’importe quelle trace d’anneau (ce que j’ai fait avec une petite base argentée sur la gauche).
Et la partie se poursuit, en alternant de premier joueur à chaque tour, jusqu’à ce que tous les anneaux aient été placés. L’utilité du pion rose ? J’y reviens…
Le plateau, se remplissant petit à petit, est assez magnifique, non ?
On a, à notre disposition, de petits jetons noirs, permettant d’aider à la tenue en équilibre des grandes bases qui risqueraient de choir sinon.
Et voilà une belle succession de placement et d’équilibres plus ou moins stables…
L’un des défauts du jeu, à mon (notre !) avis est qu’il faut être extrêmement prudent en manipulant ses anneaux car on risque fort de ruiner la partie si on en échappe un ou si on ne parvient pas à en placer un en équilibre sans faire tomber telle ou telle pile. Pas facile et pas forcément très agréable pour un jeu qui se veut plus de réflexion que d’adresse…
Qu’est-ce que c’est beau !!!
Le fameux pion rose va se loger dans le grand anneau supérieur d’une pile où les 3 couleurs la constituaient.
Leila va me transmettre le marqueur de premier joueur alors que nous nous approchons clairement de l’épuisement des anneaux à placer.
Les huit derniers anneaux, donc juste avant le dernier tour…
Ça cogite, ça cogite…
Vue finale du jeu ! Vous noterez que j’ai réussi à placer le pion rose dans un de mes grands anneaux du dernier niveau, histoire de récupérer le bonus de points lié. J’ai également essayé (et réussi !) d’avoir la plus haut base à ma couleur (niveau 5 de mémoire) et le plus grand chemin d’anneaux connectés. Le calcul des scores peut avoir lieu…

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la partie :

Grandes bases Petites bases Anneaux connectés Anneau le plus haut Tour rose Résidu Total
Leila (or) 8 1 0 (7) 0 0 -2 7
Ludo le gars (argent) 6 2 2 (12) 2 3 -2 13

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le look du jeu : superbe !
– L’originalité du mécanisme de pose, même si on retrouve certains feeling du jeu Iglooo par exemple,
– Les piles d’anneaux, mélangés, ce qui fait qu’on joue souvent des anneaux de l’adversaire en essayant de ne pas l’avantager (bon choix tactique à mon avis).
..

On a moins aimé
– Les risques croissants de faire effondrer la construction (ce n’est pas un jeu d’adresse, drôle de mélange des genres),
– Un calcul des PV un peu alambiqué pour les anneaux connectés,
– Des situations presque litigieuses quand une base tient à peine en équilibre…

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[06/11/2019] Moon Base”

  1. On est passé nous aussi sur le stand d’Itten avec la team Jedisjeux, on a trouvé Moon Base très beau et plutôt original mais un peu complexe pour calculer les points. On n’a pas craqué ^^

    • Salut !
      OK pour vous.
      Ce n’est pas si complexe pour compter les points, non, c’est juste qu’on a trouvé le jeu trop hasardeux (en raison des maladresses des uns et des autres), craignant que l’on se concentre sur autre chose que sur la vraie raison d’y jouer…

      mais on aime bien et c’est un jeu auquel on rejouera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − = cinq