[06/01/2010] Granada

Pour Essen, comme chaque année (ou presque…), l’éditeur Queen Games nous pond un nouvel opus du Spiel des Jahres 2003, à savoir Alhambra. Cette année, on a eu droit à une version nommée Granada, dans laquelle les changements par rapport à la règle originale sont plus que minimaux : les tuiles sont bifaces et on peut, moyennant un paiement de 3 (dans n’importe quelle monnaie), les retourner quand on vient de les acheter. Anecdotique en apparence, mais bien plus vicieux en fait lorsqu’on y joue…
Une bonne idée que je vous invite à découvrir en lisant le compte-rendu ci-dessous joué à 3 joueurs dont 2 enfants (donc décompte simplifié, mais qui va bien, avec valeurs fixes de gains)…

GRANADA :


Ca a le look d’Alhambra, le thème d’Alhambra et c’est presque de l’Alhmabra ! Ceci dit, ce n’est pas da l’Alhalbra light, non, c’est plutôt de l’Alhambra plus sucré, avec ses tuiles
bifaces, obligeant à bien réfléchir si telle ou telle tuile achetée n’aurait pas intérêt à être finalement prise pour son verso (visible sur le recto via un pictogramme)…

Comme dans l’Alhambra original, on démarre avec 20 minimum en monnaie et celui qui a le moins de cartes commence (c’est mon cas, à droite). Le grand plateau, magnifique cela dit,
ne sert à rien : on y pose les cartes et les tuiles à prendre et on y note les scores. C’est tout. Les constructions de chaque joueur se font sur la table devant eux…

Mon premier achat, pour 6, est un bâtiment marron que j’accole à ma tuile e départ. Les bords d’eau seront à allonger pour marquer des points lors des 3 décomptes…

Même si je les ai bien prévenus, Tristan et Maitena sont obligés de beaucoup se concentrer pour ne pas se laisser dépassés par l’anticipation requise pour jouer…

Le premier décompte survient lorsque la carte A sort (présente dans le 2ème/5ème du tas de cartes). On marque 1 point par morceau d’eau connecté + 3 points par couleur de bâtiments
où on est majoritaire…

Sur cette photo, on voit que chacun a construit 2 bâtiments contre sa tuile de départ et, comme on est encore en début de partie, on ne verra pas des scores vraiment étirés…

Le marqueur noir passe de la zone paire (carré) à la zone impaire (pentagone) pour indiquer si les nouvelles tuiles piochées à mettre au marché doivent l’être côté prix pair ou
impair…

Très joli coup de Maitena qui achète 3 tuiles dans le même tour, car elle paie les 2 premières au juste prix. C’est avec ce genre de coup qu’on se place pour jouer la gagne…

Tristan s’en sort très très bien également et, visiblement, plus la partie progresse, plus mes deux enfants se prennent au jeu et en saisissent les subtilités…

La carte B survient et le second décompte a donc lieu, rapportant 10 points pour le joueur majoritaire sur une couleur et 3 pour le second. En cas d’égalité, c’est celui qui la plus
forte tuile qui est devant. Ce second décompte est plutôt favorable à Maitena…

Il ne nous reste plus qu’un décompte à vivre, ce dernier survenant lorsque l’on ne sera plus capable de réalimenter suffisamment le marché de tuiles…

Les constructions de chacun se sont agrandies et je suis même très mal avec mon réseau d’eau, pourtant lucratif, mais qui freine mon expansion en bâtiments. Du coup, j’opte pour
l’achat d’une tuile que je mets dans ma réserve avant de, au tour suivant, de procéder à un échange de tuiles avec une de mon Alhambra pour m’ouvrir le jeu…

Ce sont les 4 dernières tuiles de bâtiments (le sac est vide) et la partie s’achèvera dès qu’une tuile sera vendue (on ne pourra pas réalimenter). C’est à moi de jouer et je sais
que je ne laisserai pas mes adversaires rejouer. Je paie donc pile 7 de monnaie orange pour acheter la tuile violette et je rejoue en prenant la carte argent n°7 verte en vue des
attributions finales de tuiles en fonction de l’argent encore en main par les joueurs (espérant obtenir la tuile rouge de valeur 8)…

Les 3 tuiles ont été attribuées et j’ai eu la très bonne surprise d’acquérir non seulement la tuile rouge que je visais mais également celle placée en face de la monnaie jaune
(tuile rouge également). Du coup, je chipe in-extremis la majorité rouge à Tristan, qui couine, moi qui ne visiat dessus que la seconde place (que j’aurais prise à Maitena). La
dernière tuile a été remportée par Tristan…

La fameuse tuile 7 violette qui ne me sert à rien sinon à me permettre de mettre fin à la partie tout en prenant la carte monnaie verte bien estimée. Ultime placement de tuiles et
décompte n°3 à venir avec 18 points pour le 1er, 10 pour le 2èm et 3 pour le 3ème joueur majoritaire…

L’Alhambra de Maitena une fois la partie terminée. On y voit 16 tuiles achetées et 4 majorités acquises + 2 secondes places et 3 troisièmes places. Ca va être tendu avec son père
visiblement…

L’Alhambra de Tristan une fois la partie terminée. On y voit 17 tuiles achetées et 1 majorité acquise + 4 secondes places et 3 troisièmes places. Ca risque d’être juste pour
lui…


L’Alhambra de votre serviteur une fois la partie terminée. On y voit 20 tuiles achetées et 4 majorités acquises + 3 secondes places et 3 troisièmes places. J’ai bien dû
rentabiliser…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le matériel proposé, superbe, même si la boîte et le plateau sont un peu superflus,
– Le système de tuiles bifaces : j’étais sceptique au début et finalement ça rend le jeu encore plus fin et c’est un plus,
– La possibilité d’y jouer avec les plus jeunes : ils ont tous les deux adoré !

 

On a moins aimé
– La difficulté pour bien « lire » le jeu et son évolution : quand acheter quoi ? quelles seront les majorités sur lesquelles se battre ? quand vont sortir les cartes A et B ?
– Le manque d’importance du premier décompte, car avec moins de 10 points accordés par joueur sur un total individuel de plus de 150, cela fait maigre…

Scores de la partie :

Premier décompte Deuxième décompte
Troisième décompte Total
Maitena (bleu) 4 57 116 177
Tristan (jaune) 8 47 83 138
Ludo le gars (vert) 8 50 126 184

 

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20

 

Durée de la partie : 2 heures 45 minutes

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ sept = 11