[06/01/2018] Loot Island, Majesty

Encore une découverte aujourd’hui, une ! En effet, nous découvrons le nouveau What’s Your Game ?, un jeu de Aaron Haag, qui avait déjà commis Yunnan chez Argentum Verlag en 2013, et qui s’intitule Loot Island. On est en présence d’un petit jeu de par la taille de la boîte (nouvelle gamme chez cet éditeur ?) et la durée, mais au niveau des mécanismes, on est sur du plus velu…
Ensuite, je fais découvrir à mes acolytes du jour un jeu beaucoup apprécié par chez nous depuis quelques jours, à savoir le nouveau jeu de Marc André : Majesty, jouable, pour de vrai, en moins de 30 minutes…

LOOT ISLAND

L'île au butin, ou plutôt, à mon avis, l'île au trésor, est un vrai faux jeu de coopération puisqu'il faudra être plusieurs à placer ses cartes autour de l'île pour en ramasser les précieux trésors disséminés... Ensuite, au moment du partage, les premiers placés seront avantagés, ben oui...
L’île au butin, ou plutôt, à mon avis, l’île au trésor, est un vrai faux jeu de coopération puisqu’il faudra être plusieurs à placer ses cartes autour de l’île pour en ramasser les précieux trésors disséminés… Ensuite, au moment du partage, les premiers placés seront avantagés, ben oui…
Le -tout- petit plateau commun représente l'île qui renferme les précieux trésors, objet de notre quête. Elle est divisée en quatre côtes (les quatre côtés du plateau), chacune divisée en deux territoires (les deux cercles). Un bateau sillonne les côtés dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et on explorera, à chacune des cinq manches de la partie, la côte pointée par la proue du bateau. Explorer veut dire qu'on vérifiera qu'il y a suffisamment de cartes en face des deux territoires concernés afin d'en récupérer les trésors...
Le -tout- petit plateau commun représente l’île qui renferme les précieux trésors, objet de notre quête. Elle est divisée en quatre côtes (les quatre côtés du plateau), chacune divisée en deux territoires (les deux cercles). Un bateau sillonne les côtés dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et on explorera, à chacune des cinq manches de la partie, la côte pointée par la proue du bateau. Explorer veut dire qu’on vérifiera qu’il y a suffisamment de cartes en face des deux territoires concernés afin d’en récupérer les trésors…
Chaque joueur, à son tour, a le choix entre passer, poser des cartes face à un territoire (on revient sous peu sur les contraintes de pose) et activer l'une des tuiles de petites îles visibles ci-dessus, contre la défausse de deux cartes de même couleur. Ensuite, la tuile est retournée pour la suite de la manche et donc inutilisable. Les tuiles permettent de faire avancer le bateau d'un cran (très vicieux tout ça !), de défausser 3 cubes de malédiction, ...
Chaque joueur, à son tour, a le choix entre passer, poser des cartes face à un territoire (on revient sous peu sur les contraintes de pose) et activer l’une des tuiles de petites îles visibles ci-dessus, contre la défausse de deux cartes de même couleur. Ensuite, la tuile est retournée pour la suite de la manche et donc inutilisable. Les tuiles permettent de faire avancer le bateau d’un cran (très vicieux tout ça !), de défausser 3 cubes de malédiction, …
Chaque joueur reçoit un personnage avec 3 cubes de malédiction dessus (il ne faut pas en avoir 13 en fin de partie sous peine d'être éliminé), trois disques de boussoles (pour repérer les territoires où on a joué des cartes) et une main de 7 cartes (de 4 couleurs possibles, de valeurs de 1 à 10 et avec quelques symboles spéciaux).
Chaque joueur reçoit un personnage avec 3 cubes de malédiction dessus (il ne faut pas en avoir 13 en fin de partie sous peine d’être éliminé), trois disques de boussoles (pour repérer les territoires où on a joué des cartes) et une main de 7 cartes (de 4 couleurs possibles, de valeurs de 1 à 10 et avec quelques symboles spéciaux).
Voici ma main initiale, avec notamment une belle série noire composée de 3 cartes + 1 virtuelle, comme l'indique le +1 en haut à droite de l'une d'entre elles.
Voici ma main initiale, avec notamment une belle série noire composée de 3 cartes + 1 virtuelle, comme l’indique le +1 en haut à droite de l’une d’entre elles.
Cette partie de découverte est jouée à 3, Jean-Luc avec les boussoles rouges, Fabrice avec les bleues et moi-même avec les blanches. Une fois la règle expliquée, on craint une sorte de grosse usine à gaz pour estimer les PV de chacun, tant les éléments sont imbriqués... A voir !
Cette partie de découverte est jouée à 3, Jean-Luc avec les boussoles rouges, Fabrice avec les bleues et moi-même avec les blanches. Une fois la règle expliquée, on craint une sorte de grosse usine à gaz pour estimer les PV de chacun, tant les éléments sont imbriqués… A voir !
Voici la situation en fin de premier tour de jeu, avec la pose d'un disque rouge et de la carte marron 2 pour Jean-Luc en face d'un territoire, l'activation d'une tuile de petite île (prise d'un cube de malédiction et d'une carte de trésor, le bijou violet ci-dessus) pour Fabrice, et ajout des cartes 3 et 10 marron, pour moi, ainsi que la pose d'un de mes disques blancs sur le même territoire que Jean-Luc. Et oui, dans ce jeu, il faut savoir coopérer un minimum pour arriver à ce qu'il y ait assez de cartes sur un territoire pour être exploré (à trois joueurs, il en faut 4 au minimum).
Voici la situation en fin de premier tour de jeu, avec la pose d’un disque rouge et de la carte marron 2 pour Jean-Luc en face d’un territoire, l’activation d’une tuile de petite île (prise d’un cube de malédiction et d’une carte de trésor, le bijou violet ci-dessus) pour Fabrice, et ajout des cartes 3 et 10 marron, pour moi, ainsi que la pose d’un de mes disques blancs sur le même territoire que Jean-Luc. Et oui, dans ce jeu, il faut savoir coopérer un minimum pour arriver à ce qu’il y ait assez de cartes sur un territoire pour être exploré (à trois joueurs, il en faut 4 au minimum).
Fin de la première manche, avec l'exploration à venir des deux territoires de la côte face au bateau. Le territoire avec le plus de cartes, en l'occurrence celui avec les cartes noires car il y en a 7, recevra le plus gros butin (une carte par carte noire + une par symbole de coffre), l'autre le petit butin (une carte par symbole de coffre). Ensuite, dans l'ordre de la pile des boussoles, en commençant par le bas, chacun choisira à tour de rôle une carte de trésor, jusqu'à épuisement...
Fin de la première manche, avec l’exploration à venir des deux territoires de la côte face au bateau. Le territoire avec le plus de cartes, en l’occurrence celui avec les cartes noires car il y en a 7, recevra le plus gros butin (une carte par carte noire + une par symbole de coffre), l’autre le petit butin (une carte par symbole de coffre). Ensuite, dans l’ordre de la pile des boussoles, en commençant par le bas, chacun choisira à tour de rôle une carte de trésor, jusqu’à épuisement…
Voici les 10 trésors piochés au hasard, sachant que la carte d'événement (au centre de l'île) en a retiré un et qu'elle en rajoutera un au petit butin. Il est très très difficile de se rendre compte de la vraie valeur de chaque carte, le calcul des PV étant on ne peut plus alambiqué, presque feldien... ;-)
Voici les 10 trésors piochés au hasard, sachant que la carte d’événement (au centre de l’île) en a retiré un et qu’elle en rajoutera un au petit butin. Il est très très difficile de se rendre compte de la vraie valeur de chaque carte, le calcul des PV étant on ne peut plus alambiqué, presque feldien… 😉
Voici mon butin en fin de première manche, avec deux cartes de couronne (rapportant les PV indiqués en jaune + des PV en fonction de la majorité sur les croix vertes), une carte de sac d'or et une carte de livre (rapportant en PV 2 fois la valeur d'une malédiction récupérée sur une autre carte).
Voici mon butin en fin de première manche, avec deux cartes de couronne (rapportant les PV indiqués en jaune + des PV en fonction de la majorité sur les croix vertes), une carte de sac d’or et une carte de livre (rapportant en PV 2 fois la valeur d’une malédiction récupérée sur une autre carte).
Mon hallucinante main de cartes pour attaquer la seconde manche...
Mon hallucinante main de cartes pour attaquer la seconde manche…
Vue générale de cette sympathique partie, au final plus abordable que ce que l'on avait cru au départ...
Vue générale de cette sympathique partie, au final plus abordable que ce que l’on avait cru au départ…
Fin de la deuxième manche, après que le bateau a été avancé par jean-Luc, pour éviter que Fabrice et moi ne nous gavions sur la côte qui aurait dû être explorée. Ce faisant, Fabrice a joué plusieurs tours tout seul, après que j'ai passé en premier (provoquant la prise de deux cubes de malédiction pour mes adversaires comme l'indique la carte d'événement) et que Jean-Luc a passé aussi. Fabrice a redisposé ses boussoles sur d'autres territoires, pour plus tard...
Fin de la deuxième manche, après que le bateau a été avancé par jean-Luc, pour éviter que Fabrice et moi ne nous gavions sur la côte qui aurait dû être explorée. Ce faisant, Fabrice a joué plusieurs tours tout seul, après que j’ai passé en premier (provoquant la prise de deux cubes de malédiction pour mes adversaires comme l’indique la carte d’événement) et que Jean-Luc a passé aussi. Fabrice a redisposé ses boussoles sur d’autres territoires, pour plus tard…
Fin de la troisième manche...
Fin de la troisième manche…
Il ne nous reste plus que deux manches à jouer et la partie est bien tendue, chaque choix devant se faire dans le bon timing, notamment celui d'activer telle ou telle tuile de petite île...
Il ne nous reste plus que deux manches à jouer et la partie est bien tendue, chaque choix devant se faire dans le bon timing, notamment celui d’activer telle ou telle tuile de petite île…
Fin de la quatrième manche...
Fin de la quatrième manche…
Petite vue de mon butin à l'aube de la cinquième et dernière manche : 8 cubes de malédiction, ce qui est correct pour se battre pour en avoir moins que les autres (possibilité de choisir la guérisseuse la moins chère à la fin), pas mal de cartes de trésor, mais pas vraiment faciles à évaluer surtout que beaucoup de choses peuvent changer (majorité sur les croix vertes, valeur des crânes et des livres, ...).
Petite vue de mon butin à l’aube de la cinquième et dernière manche : 8 cubes de malédiction, ce qui est correct pour se battre pour en avoir moins que les autres (possibilité de choisir la guérisseuse la moins chère à la fin), pas mal de cartes de trésor, mais pas vraiment faciles à évaluer surtout que beaucoup de choses peuvent changer (majorité sur les croix vertes, valeur des crânes et des livres, …).
Ça joue à St Just... ;-) Un peu trop longtemps peut-être...
Ça joue à St Just… 😉 Un peu trop longtemps peut-être…
La dernière carte d'événement est très particulière puisqu'elle va faire explorer les deux côtes face au bateau au lieu d'une seule ! En tout cas, voici la dernière configuration avant ces explorations...
La dernière carte d’événement est très particulière puisqu’elle va faire explorer les deux côtes face au bateau au lieu d’une seule ! En tout cas, voici la dernière configuration avant ces explorations…
Étonnant, et désagréable, de voir qu'on va manquer de cartes de trésor et qu'on va devoir remélanger la défausse...
Étonnant, et désagréable, de voir qu’on va manquer de cartes de trésor et qu’on va devoir remélanger la défausse…
La zone de Jean-Luc, à la fin, et qui, avec seulement 4 cubes de malédiction, s'attachera les services de la guérisseuse la moins chère...
La zone de Jean-Luc, à la fin, et qui, avec seulement 4 cubes de malédiction, s’attachera les services de la guérisseuse la moins chère…
Le butin de Fabrice, avec 5 cubes de malédiction seulement, ce qui va lui permettre de prendre en deuxième la guérisseuse de son choix.
Le butin de Fabrice, avec 5 cubes de malédiction seulement, ce qui va lui permettre de prendre en deuxième la guérisseuse de son choix.
Et voici donc mon butin, avec un large laisser-aller sur les cubes de malédiction tout à la fin, ayant compris que je ne pouvais plus rivaliser avec mes deux acolytes du jour. Je sens le score assez minable... :-(
Et voici donc mon butin, avec un large laisser-aller sur les cubes de malédiction tout à la fin, ayant compris que je ne pouvais plus rivaliser avec mes deux acolytes du jour. Je sens le score assez minable… 🙁
Les trois cartes de guérisseuses de la partie, avec la moins chère à gauche, que prendra Jean-Luc (coût de 2 PV par cube, donc -8 PV pour lui), la seconde pour Fabrice (coût de 7 + 1 PV par cube, donc un total de -12 PV pour lui) et la troisième pour moi (coût de 10+ 1 PV par cube, donc un total de -22 PV pour moi).
Les trois cartes de guérisseuses de la partie, avec la moins chère à gauche, que prendra Jean-Luc (coût de 2 PV par cube, donc -8 PV pour lui), la seconde pour Fabrice (coût de 7 + 1 PV par cube, donc un total de -12 PV pour lui) et la troisième pour moi (coût de 10+ 1 PV par cube, donc un total de -22 PV pour moi).

Durée de la partie : 2 heures 15 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la partie :

Crânes Bijoux Amulettes Couronnes Livres Sacs 1er joueur Guérisseuse Total
Jean-Luc (rouge) 8 32 5 19 25 37 0 -8 118
Fabrice (bleu) 41 31 3 14 23 23 0 -12 123
Ludo le gars (blanc) 15 13 4 33 16 20 5 -22 84

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le système faussement coopératif du placement des cartes autour de l’île,
– Les choix cornéliens permanents,
– L’obligation de s’adapter et de se réadapter à chaque évolution de la situation.

On a moins aimé
– La durée de la partie aujourd’hui, mais ça doit être exceptionnel,
– Le manque de cartes de trésors, alors qu’il y en largement assez dans la boîte si on en avait utilisé davantage (pour ne met-on pas celles marquées II ou III prévues pour plus de joueurs ?),
– La difficulté de pouvoir assez maîtriser ce qui va arriver par la suite,
– L’exagération du système de calcul des PV…

————————————————————————————————————

MAJESTY

Majesty semble être une valeur sûre pour faire découvrir le jeu de société moderne autour de nous... Simple, oui, mais pas simpliste !
Majesty semble être une valeur sûre pour faire découvrir le jeu de société moderne autour de nous… Simple, oui, mais pas simpliste !
L'étalage en début de partie, avec uniquement des cartes différentes.
L’étalage en début de partie, avec uniquement des cartes différentes.
Au premier tour, j'ai opté pour une carte bleue de la tour de garde...
Au premier tour, j’ai opté pour une carte bleue de la tour de garde…
Jean-Luc et Fabrice semblent bien apprécier le jeu, se rendant également compte qu'il est très très rapide et incisif.
Jean-Luc et Fabrice semblent bien apprécier le jeu, se rendant également compte qu’il est très très rapide et incisif.
Au premier tiers de la partie...
Au premier tiers de la partie…
J'aime beaucoup, et je ne suis pas le seul, cette gestion des meeples utilisés comme paiement des cartes...
J’aime beaucoup, et je ne suis pas le seul, cette gestion des meeples utilisés comme paiement des cartes…
Nous nous acheminons, déjà, vers la fin de partie... A noter la jolie série de nobles empochés par Fabrice.
Nous nous acheminons, déjà, vers la fin de partie… A noter la jolie série de nobles empochés par Fabrice.
Fin de partie imminente ! Décompte à venir...
Fin de partie imminente ! Décompte à venir…
Le robuste royaume de Jean-Luc, avec 7 types de cartes amassées.
Le robuste royaume de Jean-Luc, avec 7 types de cartes amassées.
Moins de variété chez Fabrice, mais de belles majorités remportées et de l'avance due aux nobles...
Moins de variété chez Fabrice, mais de belles majorités remportées et de l’avance due aux nobles…
Mon royaume, complet aussi, mais trop peu de points amassés pendant la partie...
Mon royaume, complet aussi, mais trop peu de points amassés pendant la partie…

Durée de la partie : 25 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Hôpital PV Diversité Majorités Total
Jean-Luc -1 90 7×7 11+12 161
Fabrice 0 103 5×5 10+13+16 167
Ludo le gars 0 70 7×7 13+14+15 161

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La rapidité vraiment excellente des parties,
– Le côté « ça donne à penser » du jeu,
– L’équilibre à trouver entre ses propres intérêts et priver les autres des leurs,
– Le look du jeu une fois installé.

On a moins aimé
– Les pièces ne sont-elles pas un peu too much quand même ? En a-t-on vraiment besoin ?

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[06/01/2018] Loot Island, Majesty”

  1. Avec ma compagne on doit en etre a une vingtaine de parties de majesty. C’est simple, tout le monde a sa chance, on a des petits choix tout le temps. Et tres pratique quand on a un bébė. Vite sorti vite joué vite rangé. Notre jeu du moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 7 = trente cinq