[06/06/2003] Pueblo

Participants
– Julie, qui est un spectacle à elle toute seule quand elle joue à ce jeu géométrique,
– Elise, qui ne sait pas trop au départ si ce type de jeu va lui plaire,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Puisque ni Elise, ni Julie, ne veulent se lancer dans un gros jeu, du type Liberté que je rêve de tester, je fais un peu la moue sur le choix du jeu que nous pratiquerons ce soir. Après quelques palabres, je propose un petit Pueblo, qui devrait convenir à cette soirée.

J’explique les règles à Elise puis chacun prend les blocs d’une couleur : Julie les rouges, Elise les turquoises et votre serviteur les bleus foncés.
Hop, hop c’est parti, avec Ludo le gars en premier joueur et un bloc initial de ma couleur.


Elise s’apprête à placer son premier bloc, sous les sarcasmes
de Julie : « Et oui, ils ne sont jamais dans le bon sens ces blocs…
C’est bête, hein ! « …

Je fais le forcing pour être bien lors
des éventuels décomptes vus de dessus, ce qui empêche
mes adversaires de choisir cette option lorsqu’elle se présente.
Je m’offre même le luxe de la prendre lorsqu’elle se présente
à moi, même si, à ce moment précis, cela ne
génère pas de trops grands écarts.

Plus la partie avance, plus je concentre mes
blocs dans le même coin du jeu, car il faut dire que le niveau des
étages y est particulièrement bas et que, ainsi, les décomptes
ne seront pas trop lourds, même s’ils sont nombreux.
Elise, quant à elle, n’éprouve que peu de scrupules à
élever le niveau du Pueblo, manque d’expérience sans doute
😉


Toutes ressemblances entre les protagonistes ne seraient pas fortuites…

Julie possède une courte avance au
score et je ne suis pas sûr de réussir à la remonter
malgré des positions assez correctes. Quant à Elise, elle
apprécie le jeu et en découvre les mécanismes, on
ne va quand même pas s’éterniser sur son score…


Tourne, tourne, petit bloc neutre dans la main de Julie…


La configuration finale du jeu


Le Pueblo progresse régulièrement et les scores de
chacun sont identiques…

Julie place très bien ses blocs,
ce qui lui permet d’envisager l’avenir avec sérénité,
alors qu’Elise a commis une grossière erreur dès l’entame
(bloc de 2 étages en bordure du plateau) malgré nos remarques.
De mon côté, je ne suis pas très très bien
et j’ai commencé à concentrer mes blocs dans un coin du
jeu : au moins, quand le chef du village n’est pas dans le secteur,
je suis tranquille.


Il est amusant de constater que dans cette position le chef du village
ne voit aucun bloc (même neutre), alors que le Pueblo en est déjà
à son 4ème étage…


Et un bloc neutre pour Ludo le gars, toujours dans la même
zone du plateau…

La partie parvient pratiquement à
son terme et les scores sont serrés comme jamais : Julie possède
un ou deux points d’avance, puis je la double juste avant le tour final
du chef du village.
A ce moment de la partie, je suis conforté dans mon idée
qu’en jouant le plus bas possible, on a toutes les chances d’être
recouvert par d’autres blocs qui « n’auront pas le choix ».
Ainsi, même si le chef va passer souvent dans le coin où
je suis beaucoup installé, j’ai une courte avance sur la vue
de dessus et elle pourrait s’avérer suffisante…


A moins que ce ne soit un bloc rouge, après tout…

La partie s’achève et nous faisons
le tour d’honneur du chef du village, où la vue de dessus devrait
être déterminante : 9 pour Elise, 5 pour Julie et 4 pour
Ludo le gars.

Décompte final
Je remporte cette partie avec un total de 51 points (20+31),
devant Julie avec 56 points (22+34) et Elise avec 104 points (36+68).

Débriefing
Vraiment, Pueblo est très très bon à 3 joueurs. C’est la
meilleure configuration pour ce jeu très prenant et serré.
Elise a compris comment jouer une fois la partie terminée et espère
donc une revanche prochaine pour mettre en pratique ces enseignements :
– Eviter les positionnements sur le bord, sauf si les étages
sont élevés ailleurs,
– Concentrer ses blocs permet d’agglutiner ses points de pénalité
au même endroit, sans pour autant les multiplier,
– Les décomptes vus de dessus sont meurtriers, notamment lors du tour
final où il y en a 4 d’office.

La partie fut très serrée entre Julie et
moi, mais moins que prévu puisque l’écart d’un bloc visible en
vue de dessus ne me donne pas la victoire (j’aurais gagné même
en cas d’égalité).
Un excellent jeu, superbe à jouer et très agréable à
manipuler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


5 + = douze