[06/08/2012] Patrizier, Die Burgen von Burgund

Nouvelle journée au camping et deux jeux de sortis sur les tables aujourd’hui, à savoir Patrizier en fin de matinée entre père et fils, et Die Burgen von Burgund en soirée (et même nuit !) avec toute la famille, histoire de passer à un niveau ludique supérieur. Et puis, comme ça, Tristan et moi allons enfin découvrir ce jeu à plus de deux joueurs…

 

PATRIZIER :

 


Patrizier est un savoureux jeu de placement, surtout à peu de joueurs, sur le thème des Tours-Maisons de l’Italie de la Renaissance…

Premier tour : Tristan pose un étage noir dans le quartier rouge et récupère la carte qui s’y trouve, alors que je fais de même avec un étage blanc dans le quartier
jaune…

Petit à petit, le plateau se remplit d’étages blancs et noirs, sachant que les décomptes des quartiers surviendront bien vite, dès que le nombre total d’étages requis sera
atteint…

Tristan clôt le quartier rouge, lequel possède à présent 9 étages en tout, et il s’adjuge les deux jetons de bonus (9 + 6), ce qui est très très lucratif…

Toutes les cartes de la pioche ont été réparties et nous allons donc jouer jusqu’à épuiser notre main de cartes et celles disposées sur les quartiers non encore décomptés (7
sur 9 !)…

Jouer le matin au camping est toujours un moment savoureux pour moi, et là, pour le coup, Tristan semble mener la partie, ce qui, avouons-le, me fait bien plaisir…

Tristan réalise une partie splendide, avec beaucoup de jetons de décomptes (son axe stratégique) et, cerise sur le gâteau, pas moins de 3 séries de 3 têtes de patriciens…

Ma zone finale, avec un axe stratégique (les têtes de patriciens) qui n’aura pas payé autant que je l’escomptais : 4 séries seulement. Je ne vais pas être à la fête sur ce
coup…

Et voici la configuration finale du plateau…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La saine tension qui règne sur le jeu, en permanence,
– Les tours de jeu, hyper fluides, assortis de coups vicieux possibles avec les deux zones de construction dans chaque quartier,
– L’excellente jouabilité à deux joueurs..

 

On a moins aimé
– ?.

 

Scores de la partie :

  

 

Jetons de décomptes Têtes de patriciens Total
Tristan (noir) 56 18 74
Ludo le gars (blanc) 43 24 67

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 30 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

DIE BURGEN VON BURGUND :

 


Bien tard. Oui, bien tard. Nous attaquons cette partie des Châteaux de Bourgogne sur le coup de 22h30 et cela ne sera pas facile de terminer dans des horaires décents… La
mise en place est faite et Julie est déclarée première joueuse…

Tristan et moi jubilons à l’idée de faire découvrir ce jeu aux dames de la maison. A noter qu’à 4 joueurs la tension pour obtenir certaines tuiles (mines, bateaux,
châteaux) devrait être décuplée, ce qui m’incite à ne pas me battre sur les bateaux, juste pour voir…

Hop, ça c’est fait : une tuile de mine empochée avec mon 1 et une tuile de château avec mon 6. Je suis persuadé que les châteaux sont une voie facile et belle pour compléter
une zone et pour profiter d’un dé supplémentaire de son choix…

Maitena commence la partie très fort… au niveau durée requise à son tour pour effectuer ses choix ! Elle est limite à faire péter les plombs à sa mother c’te gamine 😉

Fin de première, sur les cinq que comporte le jeu. Petite avance au score pour Julie (rouge) et Maitena (bleu), mais rien de bien marqué pour le moment…

Mon plateau individuel en fin de première manche, avec 6 nouveaux hexagones remplis en 5 tours (sans compter le château de départ, donc)…

La mise en place est faite pour la seconde manche…

Tristan commence à exposer à haute-voix ses calculs incessants sous les yeux écarquillés de Julie…

Fin de la deuxième manche, avec une prodigieuse progression au score de ma part (14 points d’avance sur le second : Tristan en noir)…

La troisième manche a été installée…

Le jeu plaît bien à ces dames, même si l’heure avançant, Julie commence à trouver le temps long (il faut dire que Leila, notre petite dernière, se réveille entre 6 heures et
7 heures au camping et que c’est à Julie de se lever sur ce coup)…

Fin de la troisième manche, avec une avance qui ne se dément pas pour votre serviteur, alors que Tristan maintient la sienne sur Julie et Maitena. Cette dernière, utilise pas
mal les ventes de marchandises, ce qui est bien vu mais aussi assez étonnant pour quelqu’un qui débute…

Mon plateau contient à présent 21 tuiles, les mines et les châteaux étant achevés, avec un seul espace vide au sud du cours d’eau. A noter que je ne suis pas loin d’avoir
complété toutes les zones de bâtiments (marron) et celles de progrès (jaunes)…

La quatrième manche a été installée et je vais me focaliser sur les bâtiments et les progrès, avec une pensée également pour les pâturages afin d’obtenir des animaux
différents (tuile de progrès de 4PV par espèce), ce qui pourrait également me permettre de priver mes adversaires des animaux qu’ils souhaitaient acquérir…

Fin de la quatrième manche, lors de laquelle j’accuse un certain coup de mou (Julie revient à 12 points de moi !). Ceci dit, la dernière manche devrait m’être plus
profitable…

Mon plateau individuel à l’orée de la cinquième manche, avec uniquement des tuiles de pâturages et de bateaux de prenables pour moi…

La cinquième manche a été installée…

Maitena prend encore pas mal de temps pour jouer ses coups, au grand dam de…

… Tristan qui dort presque ! et de…

… Julie qui rumine le sommeil qui lui manquera !

Le plateau de Julie, une fois la partie achevée. Elle a complété 28 hexagones, pour 2 tuiles de bonus, ce qui est un excellent résultat pour une première partie…

Le plateau de Tristan, une fois la partie achevée. Il a rempli 26 hexagones, pour 2 tuiles de bonus également. Sans sa fatigue très marquée lors des deux dernières
manches, il aurait très certainement fait mieux. Allez, ce sera pour la prochaine fois, gamin…

Le plateau de Maitena, une fois la partie achevée. Elle a complété 26 hexagones, pour 2 tuiles de bonus, tout comme Tristan, mais a nettement plus joué les tuiles de
marchandises que lui, malheureusement pas assez rentabilisées. De même, avec 17 ouvriers en fin de partie, n’avait-elle pas mieux à faire à un moment donné ? Mais, c’est pas mal,
j’avoue, elle m’a fait peur…

Mon plateau à présent, avec 32 hexagones complétés (seuls 5 de rivière ne l’ont pas été !), pour 4 tuiles de bonus. J’avoue être bien satisfait de ma partie, avec une
utlime manche qui m’aura permis de terminer in-extremis les pâturages et trois certitudes au moins :
1/ A 4 joueurs, l’ordre du tour (bateau) me semble non déterminant
2/ Les châteaux sont faciles à compléter et ne « coûte » rien
3/ Les mines sont toujours aussi puissantes…

Le plateau général une fois la partie achevée, avant les décomptes résiduels (marchandises restantes, ouvriers, pépites et tuiles jaunes)…

Notre compagnon de fin de partie : il est venu terroriser la table pendant plus d’une heure, avec des décollages et atterrissages vrombissants ! Pas moins de 5 ou 6 cm
d’envergure quand même pour un papillon de nuit que je vous laisse le soin d’identifier…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La grande fluidité des tours de jeu avec seulement deux actions par joueur, assorties d’éventuelles actions bonus liées aux tuiles posées,
– Le plaisir ressenti à 4 joueurs, où plus de tuiles de chaque type sont disponibles, sans pour autant que le jeu soit moins tendu : on peut mieux choisir ses axes
stratégiques,
– L’impression de parfaire sa connaissance du jeu à chaque partie, de mieux en mieux le cerner stratégiquement.

 

On a moins aimé
– La fausse impression que le jeu sera rapide à jouer quand on fait les deux ou trois premiers tours de jeu…

 

Scores de la partie :

  

 

fin P1 fin P2 fin P3 fin P4 fin P5 March. Pépites Ouvriers Tuiles jaunes Total
Julie (rouge) 17 35 64 135 159 2+3+0 4 168
Tristan (noir) 11 45 72 114 176 0+3+0 20 199
Maitena (bleu) 15 29 55 97 161 0+5+8 18 192
Ludo le gars (vert) 11 59 106 147 200 2+2+0 48 252

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 3 heures 15 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

3 commentaires à propos de “[06/08/2012] Patrizier, Die Burgen von Burgund”

  1. je note une très nette amélioration sur la lisibilité de la nappe…

    bon par contre effectivement mon reporhe principal aux chateau de …c’est que à 3 et  à 4 c’est super long pour un jeu de ce type…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 5 = null