[06/09/2003] Löwenherz

Participants
– Loïc, alias Deepdelver sur les forums,
– Nicolas, alias Paranoid2013 sur les forums,
– Patrick, alias Patcom sur les forums,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Cette partie s’est déroulée dans le cadre des 1ères Rencontres du Web Ludique, que notre association Les Ludophiles organise à Rochetaillée les 6 et 7 septembre. Je me limiterai à un compte-rendu épuré, où les photos seront simplement commentées et les scores notés.

Trois précisions cependant :
– Nous jouons à présent avec la véritable règle
pour la pioche des cartes politiques : on choisit un tas parmi les deux et on
prend la carte de son choix,
– Nous continuons à jouer avec la règle qui veut que l’action
doit être réellement effectuée pour qu’une carte alliance
ou rénégat soit réalisée (si jouée en même
temps),
– Nous testons ma variante pour réduire les effets dévastateurs
des parchemins en fin de partie : si l’on choisit une carte parchemin dans l’un
des tas, on doit la défausser immédiatement et marquer les points
de victoire en même temps. Patcom annonce tout de suite que cela devrait
conduire à une situation curieuse et intéressante, à savoir
qu’on les choisira tard dans la partie. Je suis sceptique, mais nous verrons
bien…


La table se présente comme suit : Patcom (jaune) en bas à
gauche, Ludo le gars (rouge) au-dessus, Deepdelver (gris) en haut à
droite et Paranoid2013 (violet) en bas à droite…


Jamais une partie de Löwenherz n’aura été autant
le théâtre de négociations folles : envolées
des montants pour le droit de faire une action (merci Loïc 😉
et des arguments pas toujours bien nets (n’est-ce pas Patcom ;-)…


Loïc et Nicolas négocient comme des dingues, surtout
qu’ils sont l’un et l’autre éprouvés par la tchatche de
Patcom et de votre serviteur ;^)…


La partie s’approche de son terme et je commence à prendre
une belle option sur la victoire, surtout que j’ai deux royaumes corrects
: un très puissant et qui s’étend régulièrement
et un plus petit mais lucratif tant que l’on ne me taquine pas trop…


La partie va s’achever et je ne suis pas peu fier d’être en
bonne posture après un déroulement déjà
légendaire : longue durée de jeu (en deux fois coupé
par le repas), négiociations mythiques, 3 personnes bien placées,
intérêts communs permanents


Une vue de la disposition initiale, avec les 6 plateaux placés
comme prévu dans la règle et les châteaux librement…


Après quelques tours, Patcom a déjà créé
un joli royaume jaune (m’avançant au passage ma frontière
commune). Il prend la tête de la partie…


La situation est complexe : Patcom et moi sommes alliés mais
rien ne nous interdit de jouer une carte Rénégat l’un
contre l’autre.Il en joue une, je le suis en prenant soin de la coller
à l’action n°3. Résultat : il devra révéler
ses intentions avant moi et va certainement prendre un chevalier à
Nicolas (violet) afin de ne pas perdre le bénéfice de
son action… Très intelligemment, Patcom transforme donc un
chevalier de Nicolas, et en possède dorénavant 4 contre
2 à son adversaire !
Suite ci-dessous…


De mon côté, je suis en conflit avec Nicolas pour que
ma carte Rénégat soit appliquée. Je lui fais un
chantage affreux : « Soit TU me paies pour que JE joue l’action
et je transforme un chevalier de Patcom, soit tu seras clairement en
déficit avec lui, puisque ce sera toi que je transformerais…
Et même si tu mises plus que moi, tu ne pourras pas bénéficier
de ma carte Rénégat et des effets qui t’auraient été
bénéfiques »… Assurément LE coup de la partie
!

Mais vous ne verrez pas, aujourd’hui, la vue de la
configuration finale de la partie. Trop emporté par mon élan,
j’en ai même oublié de faire une photo finale. Dommage…

Décompte final
Je remporte cette superbe partie avec un total de 53 points,
devant Patcom avec 36 points, Deepdelver avec 25 points et Paranoid2013 avec
18 points.
Le détail, après chaque décompte
de collines, est le suivant :

1er décompte
2ème décompte
3ème décompte
4ème décompte
Total
Deepdelver
0
16
15
– 6
25
Paranoid2013
0
11
3
4
18
Patcom
13
14
2
7
36
Ludo le gars
0
7
32
14
53

Débriefing
Des parties comme celle-ci, on en redemande ! Incroyable déroulement
et passionnant final. Un jeu d’une grande pureté qui a encore fait mouche
aujourd’hui.
Les scores peuvent paraître sévères, mais à 3 ou
4 tours de la fin, la situation était nettement moins claire, et si le
jeu avait encore continué un peu, j’aurais certainement perdu de précieux
points dans mon royaume le moins solide. Donc, le jeu s’est arrêté
quand il le fallait (dis-je, un sourire sur les lèvres 😉

Sur le plan des mécanismes, je continue de penser que lier l’effet des
cartes politiques à la réussite d’une action est franchement un
système excellent et qui oblige à bien réfléchir
avant de prendre le risque de ne pas jouer une action très importante.
De même, la possibilité de casser une alliance en payant 10 ducats
offre de grandes possibilités aux joueurs, puisque rien n’est vraiment
établi jusqu’à la fin de la partie (n’est-ce pas Patcom envers
qui j’ai payé 10 ducats afin de m’étendre chez lui…).
Enfin, la variante de révéler immédiatement les cartes
parchemins prises nous a semblé être une très bonne idée,
car, au moins, on n’a pas de mauvaises surprises en fin de partie. Et cette
variante conduit, comme le pensait Patcom, à une prise tardive de ces
précieuses cartes. Dans les faits, Loïc a pris la première
(5 points de victoire) en milieu de partie, puis j’ai pris celle de 4 points
de victoire au 2/3 du jeu, obligeant Patcom à se jeter sur la dernière
(3 points) dans la foulée s’il ne voulait pas prendre le risque que Loïc
ou moi la prenne à nouveau. Cela marche vraiment bien.

Toujours aussi excellent, Löwenherz est, je crois, mon jeu favori. Si,
si…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 − trois =