[07/06/2020] 1987 Channel Tunnel

Nous avions beaucoup aimé notre partie de découverte de ce 1987 Channel Tunnel trois jours auparavant, et, du coup, nous nous le ressortons ce soir ! On sait déjà qu’on va passer un très bon moment, avec un jeu bien bien original et des scores de folie à la fin, avec un départage à l’égalité à la toute fin (celui qui aura atteint le milieu du tunnel en premier l’emporte alors)…

1987 CHANNEL TUNNEL

Choix de Leila : rejouer à 1987 Channel Tunnel en ce retour de journée de fête des mères ! Allez, puisque c’est son choix ! 🙂
La mise en place a eu lieu, Leila joue à nouveau la France et moi l’Angleterre, j’ai pioché mes 10 disques initiaux, elle fait de même pour les siens…
Très rapidement j’opte pour la carte verte de gauche, histoire de pouvoir profiter de 3 millions d’euros quand j’en aurai besoin, même si j’aurais encore mieux aimé monter cette possibilité à deux fois avec un second jeton…
Fin de première manche, avec des tuiles d’eau qui me plombent pas mal, surtout que je suis anglais (l’asymétrie joue à plein, pour le coup, avec une pioche de 2 cartes de déviation contre 0 pour le français, lorsque je dois creuser via une tuile bleue)…
Oui, c’est clair, surtout avec les deux cartes ci-dessus : -1 et -2, ce qui me fait monter à -3 en déviation, m’obligeant à prévoir de réduire tout ça, sous peine de perdre immédiatement si je dépasse le niveau fatidique de -4…
Leila, elle, fonce, fonce, fonce pour creuser…
De mon côté, je mise sur une autre stratégie : avancer à fond mes marqueurs de technologie. Comme on ne peut pas tout faire, au moins, ça, ça sera fait et ça peut rapporter gros…
Leila acquiert une carte de dingue peu après : elle pourra, deux fois, faire une action « creuser » si elle a fait une action de « planification » ! D’une pierre deux coups en quelque sorte…
Incroyable : elle pioche les 5 jetons orange du sac, ce qui, si elle les verrouille, m’empêchera de creuser plus loin, à moins que je défausse deux jetons au lieu d’un…
Y’a un peu comme du retard…
Oui, clairement… Rendez-vous compte : Leila connaît ses trois dernières tuiles à creuser ! De mon côté, il m’en reste cinq, dont aucune de connue…
Elle fait mine de comboter, mais, en fait, elle combote pour de bon 😉 😉 😉 Et vous savez pourquoi ? Pour scorer d’abord 5+8 = 13 PV avec sa deuxième ligne de technologie avant de clore la partie en creusant la dernière tuile de tunnel de son côté ! Maligne la demoiselle…
Je n’aurais pas cru ça possible, mais si, il y a bien une manche à venir ! Certes, Leila l’arrêtera probablement assez tôt, mais quand même…
Et c’est bien ce qu’elle fait à cet instant, juste après avoir atteint la dernière case de sa deuxième ligne de technologie, tandis que je rate, de très peu, ma double-atteinte de dernière case…
Vue finale…
Le tunnel, côté français…
Et côté anglais, avec une certaine frustration de ne pas avoir réussi à récupérer les si précieux 8 PV qui se présentaient à moi…

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de cette partie :

Cartes Technologies Déviation Centre Total
Leila (bleu – France) 4+3 17 0 6 30
Ludo le gars (rouge – Angleterre) 5+0 16+9 0 0 30

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème du jeu : wahou !!!
– La taille de la boîte, vraiment emportable partout, pour un jeu vraiment riche,
– La bonne envie d’y revenir, surtout avec la règle qu’on sait qu’on a mémorisée,
– Le départage à l’égalité en faveur du joueur ayant atteint le centre, avec des stratégies très différentes, ça plaît beaucoup…

On a moins aimé
– La place du hasard dans les cartes de déviation (là, j’avoue, je couine un peu).

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit × 8 =