[07/10/2023] Mycelia X 2, Monstrio

Après-midi ludophile au club de notre village, avec un jeu tout nouveau tout beau sorti chez Ravensburger, à savoir Mycelia X 2, un jeu champignonesque qui convient parfaitement aux amateurs de la chose que Leila et moi, à minima, sommes !!! 😉
Ensuite, deuxième découverte d’un jeu Djeco fraîchement sorti : Monstrio, plutôt orienté enfants, mais pourquoi pas ?
Enfin, avant de se séparer, Florent nous fait découvrir Demeter, un roll & write certainement très bien fichu, mais beaucoup trop solitaire, assez complexe dans les effets liés aux coches et aux éléments minuscules (la version +++ de Boomerang Australia sur ce point) ! Déçu, surtout, de ne pas pouvoir voir / savoir où en sont les autres joueurs ! 🙁 Autant y jouer tout seul… Mais merci Florent pour la découverte ! 🙂

MYCELIA X 2

Oh oh, découverte d’un jeu sr les champignons !!! C’est de saison… 🙂
Dans la règle de base, chacun dispose d’un plateau individuel, correspondant à un sous-bois, sur lequel il va essayer d’éliminer toutes les perles de rosée qui s’y trouvent. Pour ce faire, il va falloir les déplacer jusqu’au sanctuaire (sorte de tourbillon) ou les retirer directement (voir plus loin).
Au départ, chacun a positionné ses perles en suivant une grille identique, celle de droite.
En-dessous de son plateau, chacun dispose de deux tuiles d’action bonus jouable une fois pendant son tour (on y revient aussi plus tard).
Le sanctuaire est magnifiquement mis en valeur par cette roue quasiment magique, sur laquelle nous allons déposer nos perles de rosée jusqu’à ce qu’elle soit pleine. A ce sujet, petite erreur de placement du dé qui devrait se trouver sur la dernière case puisque nous jouons à ce jeu à 4 joueurs (erreur corrigée avant que ce ne soit trop tard)…
Chaque joueur dispose d’un deck basique initial de 6 cartes, parmi lesquelles il en pioche 3, et un étalage de 5 cartes (ci-dessus), permettra d’améliorer son deck…
A son tour, on doit jouer obligatoirement les 3 cartes de sa main et en appliquer les effets (au moins ceux qui affectent les autres joueurs).
Ci-dessus, par exemple, vous pouvez voir qu’au premier tour, j’ai empoché 2 feuilles (monnaie du jeu) et que les autres joueurs en ont gagné 1, puis que j’en ai pris une autre, puis que j’ai eu l’opportunité de déplacer une perle de rosée sur mon plateau d’une case de mousse verte vers une case adjacente orthogonalement (le sanctuaire tant qu’à faire)…
Contre le paiement de 3 feuilles d’arbre, j’ai pu acheter cette carte à l’étalage et la placer sur ma pioche, ce qui va me la placer dans ma main directement pour le tour suivant… Que fera cette carte ? Elle me permettra de déplacer jusqu’à 3 perles de rosée sur des cases adjacentes, quel que soit le fond de la case de départ. Les autres joueurs pourront en réliser un.
Petite vue de notre joyeuse tablée, avec Florent, Fabrice, Leila et moi.
Lorsque le sanctuaire est plein, ce qui est le cas ci-dessus, le joueur qui a posé la dernière perle de rosée v faire tourner la roue…
… ce qui va expulser toutes les perles et le dé ! Ce dernier indiquera la ou les cases où nous devrons replacer de la rosée sur nos plateaux individuels…
Ce sera donc la lune !
Vue générale après vidage du sanctuaire. La partie ne se déroule pas trop vite, on a le temps de construire son jeu petit à petit, c’est très plaisant et assez paisible même si c’est quand même un jeu de course…
Ça c’est un bon tour comme je les aime ! 😉 Avec 9 feuilles empochées et 2 perles éliminées, ça va pas mal…
Ah oui, ça aussi c’est pas mal…
Mais, mais, mais, il semblerait que ce soit Leila qui termine de vider son plateau en premier ??? On va terminer le tour en cours, donc les trois autres joueurs ont encore un tour à jouer, Leila étant première joueuse…
Le plateau de Florent une fois la partie terminée…
Celui de Fabrice, pas si loin de la victoire non plus…
Celui de Leila : bravo !
Et le mien, surpris que j’ai été d’être aussi à la bourre finalement…
On se dit qu’y rejouer de suite serait plutôt pas mal, surtout si on adjoignait l’extension…
La mise en place est similaire à l’exception près qu’on ajoute des cartes plus intéressantes dans la pioche (comme celles de pouvoir épurer son deck par exemple). On aura aussi de nouvelles tuiles à disposition, remportables grâce à certaines cartes achetées…
L’étalage de départ pour cette deuxième partie…
Voici les fameuses nouvelles tuiles. A noter aussi que des tuiles de sanctuaire supplémentaires sont mises en jeu… Très très intéressant ça ! J’irais bien dessus si possible…
Ça c’est vraiment un premier tour nul de chez nul, surtout que j’ai eu la chance d’être premier joueur : aucune feuille récupérée donc pas d’achat très précoce malheureusement… 🙁
Leila s’achète une super cartes quand même…
Le jeu est vraiment très agréable et je ne doute pas que l’extension ne ressortira plus jamais du jeu de base ! Elle est complètement nécessaire…
En achetant cette carte pour 4 feuilles, je profite d’un pouvoir immédiat me permettant de défausser une carte de ma défausse (celle d’en-dessous, vraiment très moyenne)…
Florent s’amuse à faire tourner la roue…
On en est là !
Leila vient, à nouveau, de vider son plateau en premier ! Incroyable !
Le plateau de Florent une fois cette deuxième partie terminée…
Celui de Fabrice…
Celui de Leila…
Et le mien…

Durée de ces parties : 1 heure 15 minutes et 1 heure 30 minutes – Note de ces parties : 16 / 20

Scores de la première partie :

Perles restantes Feuilles (départage éventuel) Bilan
Florent 5 4 Défaite
Fabrice 3 11 Défaite
Leila 0 3 Victoire
Ludo le gars 5 3 Défaite

Scores de la deuxième partie :

Perles restantes Feuilles (départage éventuel) Bilan
Florent 5 4 Défaite
Fabrice 5 0 Défaite
Leila 0 3 Victoire
Ludo le gars 5 2 Défaite

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’accessibilité du jeu avec ses deux niveaux de règles, même si l’on préférera toujours la version complète dans notre groupe de joueurs,
– Le plaisir de ce côté relativement bucolique, en sous-bois, avec un rythme bien tranquille… en sachant qu’il ne faut pas s’endormir quand même ! 😉
– Les options offertes par les cartes de la version complète.
..

On a moins aimé
– Le look global du jeu, flashy et enfantin, ne m’excite pas plus que ça,
– L’utilisation efficace des tuiles du bas, pas franchement bien découverte ce jour…

————————————————————————————————————
MONSTRIO

Alors que nous aurions dû découvrir ce jeu la semaine passée lors de notre après-midi jeux de découverte à l’auberge, jeu qui se prête bien à un public jeune et plutôt novice, nous prenons le temps de le découvrir ce samedi, même si nous sommes plutôt friands de jeux plus complexes et profonds…
Alors, je vous explique : basé sur le thème d’Halloween et de déguisements, ce jeu nous fait mettre en place un carré de 4 cartes par 4 cartes, avec 4 illustrations sur chacune. Cela constitue une sorte de maison dans laquelle nous allons aller chercher des bonbons indiqués au dos des cartes. Mais, attention, le recto nous indique les types de monstre susceptibles d’être présents au verso et il ne faudrait pas en trouver trop du même type…
Petit exemple : en entrant dans la maison par la première ligne deuxième colonne, deux araignées jaunes attendaient le joueur, jusque là pas de souci ; puis un monstre orange l’accueille (avec un bonbon), puis un autre en-dessous (avec un bonbon également). Que faire ensuite ? Ressortir de la maison par cette dernière carte placée sur le bord et empocher ces 2 bonbons ou continuer au risque de se retrouver nez à nez avec un autre monstre jaune ou orange ce qui mettrait fin à son tour sans dédommagement ? Au vu de la carte d’en-dessous, la question ne se pose pas vraiment : s’arrêter est nécessaire !
Entre adultes, le jeu est un peu mou mou, c’est normal, pas trop de surprises là-dessus, mais le système de prise de risque fonctionne à merveille…
Oh qu’elle se dérouille bien ma fillotte !!! 😉
Rigolo et sans prétention, ce jeu conviendra parfaitement aux familles et aux plus jeunes, lesquels chercheraient un jeu light, joli, agréable et rapide…
Fin de partie, après épuisement de la pioche des cartes,chacun compte ses bonbons. Dernier petit twist sympa : à chaque fois qu’un joueur n’a pas pu empocher de bonbons, ses cartes retournées sont restées sur place, puis recouvertes par une nouvelle carte de la pioche, et ont été empochées par le joueur qui a réussi par la suite. Du coup, il y a un zeste de mémory là-dessous…

Durée de cette partie : 10 minutes – Note de cette partie : 12 / 20

Scores de cette partie :

Total
Florent 6
Fabrice 4
Leila 13
Ludo le gars 12

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le jeu certainement parfait entre enfants et dans les familles adeptes de jeux très accessibles, fun et rapides,
– Le look des illustrations, très réussi,
– La prise de risque, avec ces motifs jusqu’en 3 exemplaires au recto, pour, finalement, obtenir parfois le 4ème au verso ! 😉

On a moins aimé
– Le jeu non excitant pour notre groupe de joueurs, c’est comme ça. Je pense que j’en ferai profiter mes petits élèves dans les prochains jours : eux ils vont adorer j’en suis sûr ! 😉

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept − 2 =