[07/03/2013] Merlin Zinzin, Full Moon, Okiya

Trois nouveautés rapportées de Cannes au programme de la soirée.
La première, que je souhaitais ardemment pratiquer en famille, est Merlin Zinzin, un jeu coopératif assez délirant co-édité par Fragames et Blackrock. Cette partie ne restera
malheureusement pas dans les annales, tant notre bout de chou Leila nous aura bien fait comprendre qu’elle, elle n’avait pas du tout envie d’y jouer 🙁 Je relate le compte-rendu, OK, mais ne
mettrai pas de note au jeu sur cette partie.
Ensuite, on se fera une petite série de jeux à 2 avec Tristan, après le repas. D’abord, on découvre Full Moon, la petite nouveauté, avec Peloponnes, de chez Jactalea, sans être
bien certain d’avoir correctement compris la règle ! Je reviens sur ces questionnements dans le compte-rendu et, là ausi, je prends la liberté de ne pas noter le jeu en l’état… 🙁
Enfin, on se lance dans Okiya, lequel sera notre joli petit succès du soir, ce qui nous fait intégrer de manière évidente et immédiate la variante : on joue en 3 manches
gagnantes ! Bravo Bruno…

 

MERLIN ZINZIN :


La jolie boîte jaune de Merlin Zinzin impressionne Leila, notre chtiote qui jouera en binôme avec sa maman. Le jeu étant coopératif, cela ne devrait pas trop poser de
problèmes… Le but du jeu est de faire fuir les héros de la BD en dehors de la forêt où rôde l’horrible chablier 😉

A son tour, si le sablier du chablier est vide on doit dire « Miaou », le retourner et le faire avancer d’une case, aux trousses de nos héros. Puis, on jette le dé et on doit
utiliser la méthode mentionnée pour positionner le jeton sur le carré de 3 par 3 du second plateau de jeu. Ici, Maitena emploie la technique de la luge pour essayer de placer le
jeton où elle le souhaite…

Technique du curling pour Leila/Julie, ce qui est loin d’être facile 😉 A noter que le sablier est très stressant, obligeant à aller vite et nous faisant faire des bêtises :
le jeton sort régulièrement de la zone de 3 par 3, ce qui génère la pioche d’une carte spéciale si le jeton reste sur le plateau ou l’élimination temporaire d’un jeton sur les 3
s’il sort carrément. Au bout de 3 éliminés, on fait avancer le chablier d’une case… Ca stresse !

Tristan vient de faire avancer le jeton via la difficile technique du curling et il ne le fait pas sortir du plateau, mais presque. Du coup, la carte spéciale qu’il pioche va
nous obliger à faire tous ensemble un tour de la table avant de pouvoir continuer. Oulha, c’est dur sur la mezzanine de jeu ! Et que dire des autres cartes, lesquelles peuvent
obliger à donner des ingrédients de potion magique ou encore à aller se cacher pour le tour suivant. Pas mal d’idées farfelues, très fraguiennes ;-).

Le chablier se rapproche dangereusement des personnages. Dès qu’il rejoindra le plus en retard (là, ils sont deux), nous aurons perdu la partie…

Nouveau jet de dés cruicial pour Tristan, lequel réussira brillamment à faire avancer le personnage qu’il fallait faire avancer sous peine de perte immédiate : le sablier
vient de se vider et, s’il ratait, la partie était perdue !

C’était vraiment, vraiment juste…

Une carte spéciale de malade piochée par Maitena : elle fait un pont et on doit tous passer dessous !!! Voilà qui va bien nous ralentir, au plus mauvais moment…

Tristan dit « Miaou » et doit retourner le sablier…

La partie est bel et bien perdue, nous n’avons rien pu faire…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le look du jeu, hyper mignon,
– Le thème du jeu et ses mécanismes, lesquels ne se prennent pas du tout au sérieux,
– Les pouvoirs de certains personnages : les deux amoureux qui se rejoignent est une très bonne idée,
– Le stress généré par le chablier.

 

On a moins aimé
– L’impossibilité de jouer correctement et efficacement à ce jeu avec Leila et c’est bien dommage : il faudra attendre quelques années pour qu’elle ne nous pénalise pas autant que
ce soir… 🙁

 

 

 

Scores de la partie :

 

Maitena : perdu
Tristan : perdu
Leila/Julie : perdu
Ludo le gars : perdu

Chablier : gagné

 

Note du jeu (sur cette partie) :   ?


Durée de la partie : 20 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

 

FULL MOON :


Full Moon est un jeu au matériel plus que minimaliste : 12 tuiles de loups, chacune comportant deux informations : la couleur du loup et le nombre d’empreintes. Les couleurs
sont au nombre de quatre : noir, marron, gris et blanc ; les emprientes au nombre de trois : 1, 2 et 3.

Une fois les loups placés de manière aléatoire sur une ligne, on doit déplacer un loup de la même couleur ou du même nombre d’empreintes que celui présent en face de la
lune. Au premier tour, bien sûr, le déplacement est libre…

La ligne se resserre de tour en tour. On peut également déplacer un loup supplémentaire, placé dans le prolongement du premier choisi. Exemple avec cette photo : on peut déplacer un
loup noir ou un loup à une empreinte. Si je choisis le loup noir en bas à gauche, je pourrai emmener avec lui le loup marron et déplacer cette meute de deux positions…

On peut voir que c’est exactement ce que j’ai fait, avec ces deux loups placés à l’extrême gauche de la ligne maintenant. Ensuite Tristan a modifié le jeu sur la drotie. A
mon tour, je m’apprête à déplacer le seul loup que je peux déplacer (loup à une empreinte) : celui que je pointe du doigt. Je commence à voir que l’on peut se bloquer avant d’avoir
gagné l’un ou l’autre, ce qui pourrait être stratégique d’ailleurs, puisque l’autre joueur rejoue alors…

Juste après, Tristan remporte cette partie en déplaçant un loup blanc de deux positions vers la gauche, ce qui lui permet de justifier de 4 loups de différentes couleurs dans
une même colonne.

Le packaging, exactement comme pour Augustus, donne franchement à s’interroger : pourquoi avoir réalisé des tuiles aussi petites alors que la boîte permettait d’en placer des
quatre fois plus grandes ? Cette critique est d’autant plus forte que l’éditeur a choisi d’agrandir légèrement le format de sa boîte par rapport aux autres jeux de la gamme !!!
Incompréhensible et navrant…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La pureté du mécanisme,
– Le jeu, une fois retiré de sa boîte, qui tient vraiment dans la poche !

 

On a moins aimé
– Le packaging totalement inapproprié,
– Trop de points de règles sans réponse :
1/ Peut-on déplacer le loup face à la lune si celle-ci est de son côté ?
2/ Doit-on resserrer effectivement la ligne ou pas lorsqu’on déplace des loups ?
3/ Doit-on obligatoirement déplacer un loup de son côté si on le déplace seul ?

 

 

 

Scores de la partie :

Tristan (têtes de loups) : victoire
Ludo le gars (pieds de loups) : défaite   

Note du jeu (sur cette partie) :   ?


Durée de la partie : 15 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

 

OKIYA :


Okiya est un autre jeu de Jactalea, dans la même gamme (ou presque, à 5 mm près 😉 que le jeu précédemment joué. On a affaire à un jeu de type morpion (alignement de pièces
à sa couleur) dans un environnement japonisant assez poétique et agréable à l’oeil. Le mécanisme, lui, très épuré, est vraiment agréable et on s’en rend compte très rapidement…

A son tour, on doit choisir une tuile comportant l’un des deux symboles présents sur la tuile qui vient d’être retirée par son adversaire. Ici, par exemple, je viens de
prendre une tuile oiseau / pin (empilée à gauche) et Tristan doit donc en choisir une qui aura un de ces deux symboles, pour y placer son deuxième disque noir…

La partie progresse rapidement et le jeu tourne très bien. Le look des tuiles, avec des illustrations toutes différentes, est très sympa…

Tristan choisit la tuile du coin, car elle comporte du pin. A noter que, si personne n’arrive à aligner 4 disques ou à former un carré de 2 par 2, le perdant sera celui qui
ne peut pas jouer…

En prenant la dernière tuile disponible, je place mon dernier disque et, comme il ne reste plus rien à prendre, Tristan ne peut pas jouer son tour suivant et perd donc cette
manche !

Tristan indique par ses doigts que nous attaquons la deuxième manche. Nous jouons en 3 manches gagnantes car le jeu s’y prête parfaitement. Tristan a l’impression que le
premier joueur est désavantagé (puisqu’il perd en fin de partie si tout est pris), et rechigne, donc, à commencer cette seconde manche. ej lui fais remarquer qu’il a un coup
d’avance et il commence quand même…

Première prise de tuile pour Tristan et moi-même…

Oulha, Tristan semble avoir mieux saisi ce qu’il fallait faire et il me menace déjà avec un carré presque réussi : je ne dois plus lui laisser ni drapeau ni cerisier, sous
peine de le voir gagner…

Là, ça va devenir compliqué pour moi car, avec la colonne à droite en devenir de Tristan, je ne dois plus lui offrir de pin ni d’oiseau en plus du drapeau et du cerisier…

Finalement, je ne peux pas empêcher Tristan de réussir une ligne noire, donc il gagne la deuxième manche, en remarquant bien l’avantage de commencer quand même…

Troisième manche en démarrage et on commence à mieux sentir le jeu et à voir les possibilités de blocages éventuels…

A mon tour de menacer Tristan avec une ligne presque réussie…

Finalement, je trouve le moyen de gagner en empêchant Tristan de jouer ! Il n’y a plus de symbole de pluie ni d’étoiles, du coup je remporte la troisième manche…

En route pour la quatrième manche…

Cette manche est forcément la plus tendue…

Et je la remporte puisque Tristan n’a pas réussi à gagner avant que toutes les tuiles aient été prises…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La pureté du mécanisme, qu’il semble déjà connaître avant même de jouer : on est en terrain de connaissance !
– La poésie globale qui se dégage du jeu,
– le côté très agréable, fluide et sympa du mécanisme : bravo Bruno !
– Les petites finesses tactiques qu’on repère au fur et à mesure…

 

On a moins aimé
– ?

 

 

 

Scores de la partie :

Tristan (noir) : 1 manche
Ludo le gars (rouge) : 3 manches

 

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 30 minutes
(pour les 4 manches jouées)

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

4 commentaires à propos de “[07/03/2013] Merlin Zinzin, Full Moon, Okiya”

  1. Voici les réponses de Bruno Cathala au sujet de Full Moon, telles que reçues par mail et publiées ici avec son accord :

    —————————————————————

    Passons aux réponses aux questions:

    >
    > 1/ Peut-on déplacer le loup face à la lune si celle-ci est de son
    > côté ?

    Oui

    > 2/ Doit-on resserrer effectivement la ligne ou pas lorsqu’on déplace
    > des loups ?

    Oui. Plus le jeu avance et moins il y a de piles

    > 3/ Doit-on obligatoirement déplacer un loup de son côté si on le
    > déplace seul ?

    Oui
    Nord déplace les bestiaux côté Nord, et Sud côté sud

    A noter que je vais en profiter pour faire une autre précision:
    Lorsque tu déplaces un loup, tu peux emmener avec lui tous ceux qui
    sont placés au dessus de lui…
    Sans schéma, je peux expliquer ça comme ça:
    Imagine que tu as une pile avec, du bas vers le haut, A, B. C
    Tu peux déplacer A tout seul
    ou aussi A+B
    ou aussi A+B+C
    mais évidemment pas A+C en laissant B sur place…
    (j’espère que c’est plus clair comme ça)

    Et donc si je regarde ton compte rendu photo:
    sur la photo 3, tu pouvais donc déplacer les trois loups pour les
    amener sous le gris en bout de ligne et donc gagner de suite la partie…

    Voilà.. j’espère que tu profiteras mieux maintenant de ce petit jeu du
    grand Claude Leroy .

    Un petit mot concernant le packaging:
    La boite est de petite taille (un peu plus grande que les précédentes
    pour cause de changement de fabricant et donc adoption du standard le
    plus proche pour limiter les coûts) et il est difficile de faire plus
    petit sous peine de perte totale de visibilité sur les étals des
    boutiques
    Elle aurait effectivement permis d’accueillir des tuiles 4 fois plus
    grandes mais…
    > bonjour la taille de la table nécessaire pour étaler les 12 tuiles
    en début de partie
    > aurais tu accepté facilement de payer 4 ou 5 euros de plus un jeu
    de ce format ? perso je pense que là il est au bon prix même si les
    tuiles sont petites

    —————————————————————

     

  2. Voici les réponses de Bruno Cathala au sujet de Full Moon, telles que reçues par mail et publiées ici avec son accord :

    —————————————————————

    Passons aux réponses aux questions:

    >
    > 1/ Peut-on déplacer le loup face à la lune si celle-ci est de son
    > côté ?

    Oui

    > 2/ Doit-on resserrer effectivement la ligne ou pas lorsqu’on déplace
    > des loups ?

    Oui. Plus le jeu avance et moins il y a de piles

    > 3/ Doit-on obligatoirement déplacer un loup de son côté si on le
    > déplace seul ?

    Oui
    Nord déplace les bestiaux côté Nord, et Sud côté sud

    A noter que je vais en profiter pour faire une autre précision:
    Lorsque tu déplaces un loup, tu peux emmener avec lui tous ceux qui
    sont placés au dessus de lui…
    Sans schéma, je peux expliquer ça comme ça:
    Imagine que tu as une pile avec, du bas vers le haut, A, B. C
    Tu peux déplacer A tout seul
    ou aussi A+B
    ou aussi A+B+C
    mais évidemment pas A+C en laissant B sur place…
    (j’espère que c’est plus clair comme ça)

    Et donc si je regarde ton compte rendu photo:
    sur la photo 3, tu pouvais donc déplacer les trois loups pour les
    amener sous le gris en bout de ligne et donc gagner de suite la partie…

    Voilà.. j’espère que tu profiteras mieux maintenant de ce petit jeu du
    grand Claude Leroy .

    Un petit mot concernant le packaging:
    La boite est de petite taille (un peu plus grande que les précédentes
    pour cause de changement de fabricant et donc adoption du standard le
    plus proche pour limiter les coûts) et il est difficile de faire plus
    petit sous peine de perte totale de visibilité sur les étals des
    boutiques
    Elle aurait effectivement permis d’accueillir des tuiles 4 fois plus
    grandes mais…
    > bonjour la taille de la table nécessaire pour étaler les 12 tuiles
    en début de partie
    > aurais tu accepté facilement de payer 4 ou 5 euros de plus un jeu
    de ce format ? perso je pense que là il est au bon prix même si les
    tuiles sont petites

    —————————————————————

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre + 8 =