[07/04/2007] Pecking Order, Alchemist

Un samedi soir sur la Terre. Deux jeunes ludophiles s’adonnent à leur passion ludique. Au programme, une partie en deux manches de Pecking Order, un jeu de bluff à l’état pur conçu par Magic Richard Garfield et une partie de Alchemist, juste pour voir ce qu’il a dans le ventre à 2 joueurs (on ne sera pas déçu du tout ! Miam !).

PECKING ORDER :

Un d’mi dans le gosier et le bluff du père Sylvain va s’en ressentir… 😉 Dans ce jeu de
bluff pur, chacun doit contrôler, après 13 cartes jouées, un maximum de perchoirs avec un système ultra-simple : on joue une carte face cachée devant un perchoir et si une
carte se trouvait chez l’adversaire, ce dernier retourne la sienne, seule la plus forte restant, l’autre étant défaussée…
Après 4 tours de jeu, je contrôle le perchoir de valeur 10 (avec un jaguar caché prêt à tuer
le probable gros oiseau que Sylvain viendra placer en face), ainsi que l’un des deux 8, le 6 et le 1 (me favorisant lors des égalités). Sylvain contrôle le 9, l’autre 8 et le 3.
Tout reste à faire mais le jeu est d’ores et déjà bien plaisant comme cela…
Il ne s’est pas fait prendre le bougre : il a juste tenté un petit coup sur le perchoir 10,
pour voir ce que j’y cachais. Du coup, mon jaguar se contente d’un oiseau de valeur 4 alors que j’espérais bien tuer ici un specimen de valeur 10, 11 ou 12…
Fin de la première manche et je ne suis pas malheureux, ayant réussi à tromper Sylvain plus
qu’il n’est parvenu à me contrer. Une belle tension, des petits choix sympas, une ambiance de je-devine-ce-que-tu-vas-faire-mais-toi-aussi pas déplaisante…
La seconce manche est la la petite soeur de la première et de jolis coups sont réussis. Par
exemple, je place mon 12 sur l’un des perchoirs 8 et je tue son 12 placé sur le second avec mon jaguar. Il couine le buveur de bières…
Fin de la seconde manche et je contrôle à nouveau les perchoirs les plus lucratifs, notamment
les deux 8 me rapportant du coup 19 points…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La simplicité du jeu et la durée de partie bien calibrée : ennui au niveau 0 et bonne tension
– La variété des perchoirs, sans que ceux-ci ne génèrent des combos de folie (de même pour les cartes où une seule est spéciale : le jaguar)

On a moins aimé
– La taille de la boîte par rapport au matériel de jeu : les cartes sont vraiment petites et le plateau aurait pu être évité (en le remplaçant par 11 cartes de plus). On
aurait aimé, soit des cartes format tarot dans une belle boîte,  soit un jeu format Amigo / Jeu de poche. Au choix…

Scores de la partie :

 

 

Lucarty : 50 (24 + 26)
Ludo le gars : 79 (39 + 40)

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20

———————————————————————————————————————————————–

ALCHEMIST :

Dans une partie à 2 joueurs, le premier joueur doit créer tout de suite une potion de valeur au
moins 5. Sylvain hésitera longtemps, pour finalement choisir une combinaison de 4 cubes (2 verts, 1 gris et 1 orange), rapportant 8 points et produisant 1 cube gris et 1 cube
jaune. Je le soupçonne déjà de devoir favoriser les verts…
Cette petite vue, de derrière mon paravent en début de partie, permet de voir les cubes que j’ai
en ma possession pour commencer : 3 verts, 3 gris, 3 oranges, 2 bleus et 1 jaune. En outre, je devrai favoriser la défausse des oranges. A noter qu’à 2 joueurs, dans le sac
noir, figurent 6 cubes, lesquels seront destinés à être piochés par 2 par celui qui ne veut pas créer ou reproduire de potion durant son tour…
Fin de premier tour : je viens de créer ma première potion, requérant 4 cubes (2 gris et 2
oranges), rapportant 7 points et produisant 1 cube vert et 1 cube bleu. Pour l’instant, tout emble logique et ouvert : nous essayons de faire utiliser 2 cubes de la couleur que l’on
doit faire défausser au plus…
La partie progresse et je prends un petit ascendant sur le jeu, avec une avance de 4 points et
l’impression d’être vraiment bien positionné. En fait, je commence déjà à décliner, mais je ne m’en rends pas compte, surtout que Sylvain, lui, a réussi a piocher les 6 cubes du sac
sans que je réagisse…
Le Compendium est pratiquement rempli, puisque seules deux chaudrons restent exempts de recettes.
Nos marqueurs de scores se sont rejoints, sur la case 54, et je mesure pleinement, à présent, les difficultés que je vais vivre pour marquer de nouveaux points : Sylvain a réussi un
grand coup en m’imposant de jouer du vert quelle que soit la potion que je vise, tout en m’interdisant toute collecte de vert ! Logique, mais très dur à réaliser dans le jeu…
La partie se dirige inexorablement vers la victoire de Sylvain, lequel n’en est pas du tout
convaincu . Pourtant, si l’on observe le plateau, on ne peut que constater son avance au score, ses choix judicieux en terme de recettes et le nombre de ses cubes verts défaussés
via le Compendium (9 contre seulement 6 oranges). Je suis assez vexé notamment en raison de ma « bonne » idée sous-exploitée qui était de jouer plutôt de faibles  marqueurs de
renommée sur mes potions inventées, afin d’empêcher Sylvain de reproduire des potions lucratives…
Oulahah, cela va être dur, très dur même… En effet, je ne pourrai pas me servir de mes cubes
jaunes et je ne dispose d’aucun cube orange que j’aurais bien aimé défausser…
Sylvain n’a pas l’allure rieuse. En fait, il craint que je puisse réaliser un grand coup de
Trafalgar sur mon ultime tour, après qu’il a épuisé 3 réserves de cubes sur les 5…
La partie s’achève par épuisement des réserves bleue, verte et grise, et la victoire de Sylvain ne
souffre aucune contestation : plus de points sur la piste, plus de cubes verts défaussés que d’orange (à 1 près ceci dit) et je ne grapille que 2 points de plus que lui sur le
nombre de cubes encore derrière le paravent. En tout cas, ce fut vraiment bon ! Le futur Spiel des Jahres ?
Bilan synthétique :

On a aimé
– La stratégie à long terme basée sur les recettes qu’on invente, couplée aux bons p’tits coups vicieux qu’on peut faire
– La rapidité de jeu, qui donne l’impression d’un condensé de tension, réflexion, bluff, …
– Le matériel tout à fait fonctionnel

On a moins aimé
– ? à 2 joueurs

Scores de la partie :

 

Piste de score

Cubes

Ingrédient favorisé

Total

Lucarty  (rouge)

73

3

6

82

Ludo le gars (marron)

65

5

0

70

Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − 1 =