[07/08/2006] Scrabble

Avant de pratiquer comme des dingues les jeux de plateau « modernes », nous jouions beaucoup, Julie et moi, au Scrabble, à la Scopa, et à d’autres jeux plus traditionnels. Et comme c’était précisément en vacances que nous prenions le temps de nous adonner à ces loisirs, et bien nous avons décidé, ce soir, de faire un retour en arrière de 5 ans environ : c’est parti pour une partie de Scrabble !!! Grand moment, fort sympathique…

SCRABBLE :

Premier tour de jeu, entamé par Julie avec un mot compte double (étoile centrale) : « étais », pour un gain de 12 points. Ma réponse est lucrative mais simplissime : « boa » pour un gain de 11 points. Vous constaterez que je ne joue jamais une grosse lettre sur autre chose que sur une case double ou triple, car il me paraît trop dommageable de gaspiller leurs gains…
Les tours se sont enchaînés à bonne allure, et mon avance progresse au même rythme : environ 50 points déjà. Julie peste contre mon opportunisme qui me fait prendre, coûte que coûte, les emplacements intéressants, afin qu’elle ne puisse pas en profiter elle-même… Qui a dit que je n’étais pas un tendre au scrabble ?
Un grand mot, bien lucratif, visible sur mon chevalet : « luxait » auquel il manque le « l » que je vais prendre sur le plateau…
Et le mot « luxait » me rapporte la bagatelle de 75 points… Julie en couine encore…
La partie est pratiquement jouée, mais on se fait sincèrement plaisir à jouer à ce jeu de lettres, que l’on devrait finalement ressortir plus souvent : stratégie, opportunisme, prise de risque, plein de bonnes choses, non ?
Une vue finale de cette belle partie, avec un plateau qui comporte quelques jolis mots, comme « wagons », « raviserai » ou encore « hélées ». A noter que jouer sans dico, comme ce soir, n’est pas si facile, et qu’il a fallu s’entendre sur l’orthographe de certains mots (d’ailleurs voir « nez » au pluriel me choque toujours autant, même si le dictionnaire ne mentionne pas que ce mot soit invariable)…
Bilan synthétique :On a aimé
– L’obligation de faire avec sa main de lettres, qu’il y ait beaucoup de voyelles, de consonnes ou de lettres difficiles
– Le côté zen et tranquille du jeu : on peut prendre son temps sans problème
– La stratégie qui oblige à sauter sur les cases doubles et triples, et à conserver les grosses lettres pour le moment adéquat
On a moins aimé
– L’obligation de connaître plein de mots pour jouer (limitation basée sur le niveau d’érudition de chacun)
– Le hasard, parfois, si votre adversaire pioche toutes les grosses lettres (Julie ce soir), ce qui vous prive de mots vraiment lucratifs
Scores de la partie :

Julie: 222 (230-8 non placés)
Ludo le gars : 359 (360-1 non placé)

Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20

———————————————————————————————————————————————–

13 commentaires à propos de “[07/08/2006] Scrabble”

  1. Ah, ah, ah !!!

    Tout s’explique alors… Mais alors, je ne comprends pas mon Larousse 2000 qui ne mentionne pas son caractère invariable.

    En tout cas, oups ! quelle honte (surtout pour un instit’, hein… ;-)))

     

  2. bon..pour en finir 🙂 …."nez" n’a pas à être mentionné "invariable" tout simplement parce que son fonctionnement n’est pas celui d’un mot invariable comme un adverbe ou un mot composé. Il y a simplement une petite confusion à éviter entre l’invariabilité au sens large, apparente, du mot qui ne prend pas trace de son passage du singulier au pluriel, et invariabilité fonctionnelle. De fait, si "nez" et les mots en s, x, z ne varient pas morphologiquement, c’est tout simplement qu’ils portent naturellement la marque d’un pluriel antérieur, un "s" par exemple conservé (ou formé par la rencontre de consonnes) au cours de leur évolution phonétique, depuis le latin jusqu’au français moderne…en très gros.

  3. j’ajouterai juste pour finir (oui après je m’en vais..) qu’ajouter un "s" à "nez" revient à redoubler la marque du pluriel(puisque les z finaux sont formés originellement d’une consonne et d’un s, tout comme les x d’un "u" et d’un certain type de "l")..bref…

  4. Tout simplement parce qu’aucun de nous n’arrive à placer le résidu. Certes, on n’est pas super bon en scrabble, et peut-être que toi Tonino tu les places toutes à chaque fois, mais nous on n’y arrive pas toujours.

     

  5. Je considère que je ne suis pas terrible au scrabble. Et puis j’avoue ne pas y jouer tres souvent (sauf du temps de ma grand-mère, mais "je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans …").
    Mais je n’ai pas souvenir d’avoir jamais eu ce cas de figure. D’où mon étonnement (qui n’était pas du tout un jugement de valeur).

  6.  

     NEZ(S)

    Mdr ! Le dictionnaire ne précise pas le pluriel de NEZ, d’un autre côté avant on ne précisait pas que le chat ne devait pas être lavé en machine…

    Tu devrais porter plainte à la maison Larousse ! 🙂

     

  7. Allo,

    Concernant le pluriel du mot «nez», sachez que ce mot est invariable, comme c’est précisé à l’entrée «pluriel» du Petit Robert: …les mots en s, x et z sont invariables.

  8. Merci de nous faire  communiquer la passion du jeu scrabble .j’ai appris un verbe qui peut  etre lucratif luxer  ,si jamais on place la lettre chere X sur une lettre compte double ou
    triple
    Scrabbleur du Maroc 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre + 5 =