[07/10/2005] Age of Steam – La Lune

Participants
– Delphine, joueuse violette, pour qui c’est le baptême
ageofsteamien ce soir…
– Nicolas, joueur jaune, ravi de chez ravi de découvrir notre Lune ce
soir,
– Romain, joueur noir, pour qui on devrait finaliser une carte au Maroc,

– Ludo le gars, joueur vert, votre serviteur.

Déroulement de la partie
A moins d’une semaine de la diffusion de nos cartes Réunion/Lune
à 180 exemplaires lors d
u salon d’Essen 2005,
je propose à notre assemblée de joueurs, ce soir, de découvrir
la version finale de la Lune d’Alban. J’en explique donc les particularismes,
sans oublier la description totale des règles en direction de Delphine
qui, pour une première approche du jeu, démarre fort ! Mais jugez-en
plutôt…


La carte, dans les tons noirâtres, a reçu 2 fois le nombre
de joueurs en cubes au centre (hexagone d’alunissage) et 1 cube par métropole
présente sur le plateau. On notera que le joueur noir, Romain,
a déjà choisi l’action Low Gravitation dès le premier
tour…


Une fois les cubes transportés et la production effectuée
(uniquement sur les villes de jour), le second tour de jeu est prêt
à démarrer (avec inversion de la zone de jour et de nuit)…


Un peu plus tard, une vue générale,où l’on peut
notamment voir que je suis en train d’utiliser le caractère sphérique
de la carte : construction en bas contre la sortie n°5 et en haut
à gauche (juste au dessus de la métropole rouge), je suis
en train de créer la liaison qui aboutira à la sortie supérieure
n°5…


Le milieu de partie est presque atteint, la carte est bien rempli et
les scores restent très proches les uns des autres…


Romain cogite dans sa tête, alors que la partie entre en vitesse
de croisière et qu’il se rend compte qu’il perd du terrain sur
Nicolas et moi…


Ambiance soucieuse…


Une vision globale de la situation lors du dernier tour…

Cliquez pour agrandir !
Une vue finale du jeu…


En fin de premier tour, le réseau global des joueurs est bien
totalement connecté (condition nécessaire) et le transport
des cubes promet, sachant que les 2 métropoles de gauche, la rouge
1-2 et la jaune 3-4 sont en fait noires ! Et bien oui, il y fait nuit,
comme en témoigne l’hexagone retourné, en haut à
gauche, sur la photo précédente…


Une petite vue du plateau de score, alors que nous sommes en train
de procéder à l’émission des titres…


Même si Delphine a l’air de trouver le jeu un tantinet long et
difficile à gérer, le reste de la tablée s’éclate
totalement, sur une carte particulièrement difficile à prévoir
: liaisons sphériques, alternance jour/nuit, usage de la Low Gravitation
(pour bénéficier d’une liaison adverse)… Et c’est ça
qui est bon !


L’une des caractéristiques de cette carte est de mener assez
rapidement à l’épuisement du tableau des denrées
à venir : on le voit bien ici, et comme personne ne prendra une
seule fois l’action Production de toute la partie, et bien on finira au
plus juste (vous verrez)…


Cette photo illustre l’une des importances majeures de cette carte : la Low Gravitation, à défaut d’être toujours la meilleure action, est souvent un choix qui se révèle bon. Ainsi, je la choisis 3 fois lors des 5 derniers tours, ce qui me permet de prendre petit à petit une belle option sur la victoire…


Le geste alerte et déterminé pour prendre une 6ème
locomotive…


L’hexagone central aura bien suscité les convoitises, en raison
autant de sa position centrale sur le plateau qu’intermédiaire
entre jour et nuit (et sans couleur lui-même)…

Décompte final
Durée de la partie : 3 heures – Mise en place du jeu : 15 minutes – Explication des règles : 45 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 61 points, devant Nicolas
avec 61 points, Romain avec 35 points et Delphine avec 33 points.
Le détail est le suivant :

Piste de revenus
Liaisons
Titres émis
Total
Delphine (violet)
20 (soit 60 PV)
12 (soit 12 PV)
13 (soit -39 PV)
33
Nicolas (jaune)
25 (soit 75 PV)
16 (soit 16 PV)
11 (soit -33 PV)
58
Romain (noir)
22 (soit 66 PV)
11 (soit 11 PV)
14 (soit -42 PV)
35
Ludo le gars (vert)
27 (soit 81 PV)
16 (soit 16 PV)
12 (soit -36 PV)
61


Débriefing
Quelle belle partie, encore une fois, sur ce jeu décidément inépuisable !!! La carte tourne nickel de chez nickel, avec son lot de choses vraiment pas évidentes à maîtriser et tant de possibilités à chaque tour… Ma victoire s’est dessiné en fin du deuxième tiers de la partie, lorsque Nicolas a cédé à l’enchère pour la place de premier joueur (j’ai annoncé crânement 7 et il n’a pas relevé), ce qui m’a permis d’asseoir mon avance sur l’action
Low Gravitation, tellement utile lorsque les cubes se font rares et que ses propres liaisons ne sont pas vraiment où il faut. A ce sujet, d’ailleurs, je m’étonne encore que je sois le seul à avoir réussi à la prendre aussi souvent, en alternance avec la locomotive (je termine à
6 loco), alors que l’action Urbanisation n’a pratiquement pas été choisie : trois fois en cours de partie, pour placer des métropoles du même côté que leur couleur déjà en place (la rouge A et la jaune E à gauche, la violette F à droite), et une fois lors du dernier tour (placement de la métropole bleue B à gauche). Il est amusant de constater que nos placements de nouvelles métropoles, du côté de leur couleur déjà en place, nous a simplifié la tâche quelque part : quand il faisait nuit à gauche, nous savions que nous ne pourrions convoyer aucune marchandise rouge ou jaune, et lorsque la nuit s’invitait à droite, les cubes bleus et violets ne pouvaient pas être livrés. Ainsi, on n’a pas eu droit à la totalité de la prise de tête qu’on aurait pu vivre… 😉
Toujours aussi bon, ce jeu est appelé à devenir un vrai classique des années 2000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× quatre = 32