[07/11/2004] Die Gärten von Alhambra

Participants
– Sophie, toujours partante pour tester de nouveaux jeu, même à 9h du mat’,
– Romain, bientôt promu au rang de testeur officiel des nouveautés d’Essen 2004 😉
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Die Gärten der Alhambra sera donc la première nouveauté Queen Games que je testerai depuis mon retour d’Essen il y a 15 jours. Comme notre association, Les Ludophiles, participe au Salon du Modélisme de Couzon au Mont d’Or, nous en profitons pour, avant l’arrivée en masse des visiteurs, tester une des nouveautés d’Essen, à savoir Die Gärten der Alhambra, qui laisse croire à la vision de la boîte qu’il s’agit d’une suite pour le jeu quasi-homonyme. Qu’on ne s’y trompe pas : ce jeu n’a rien à voir du tout.
Ayant lu la règle, gentiment mise en ligne par Fred Bizet sur son site jeb.free.fr, j’explique le système de jeu en quelques minutes et la partie débute très rapidement, avec Sophie en jaune (citronniers), Romain en violet (lilas) et Ludo le gars en vert (palmiers).


Le plateau, en début de partie, ne comporte que les 49 tuiles
de palais carrées, dont la valeur oscille entre 1 et 5…


Une vue d’ensemble alors que la partie a débuté depuis
plusieurs minutes et que Sophie a orienté le jeu contre le bord
devant elle. Résultat : nous sommes tentés de la suivre
alors les points engendrés de la sorte sont un peu du gagne-petit.
En effet, sur le bord, on comptabilise moins de tuiles contre des palais,
donc moins de chance d’avoir des arbres de types différents…


Une vue rapprochée de la zone où Romain fait exploser
son score, suite à une grossière erreur de Sophie qui lui
en donne la possibilité : il engendre un total de 23 points avec
seulement 3 arbres à lui contre les 2 palais décomptés
! En effet, le palais de valeur 5 voit une égalité entre
mes palmiers et les orangers, d’où un rapport de 3X5 = 15 points
pour le seul lila de Romain, et le palais de valeur lui rapporte 2X4 =
8 points car il a plus de lilas qu’il n’y a de citronniers…


Une vue de la configuration finale du jeu où l’on notera la
substantielle avance de Romain et le fait que Sophie m’a doublé
sur la fin, en raison de tirages déplorables de ma part (aucune
tuile de plus de 2 arbres lors de mes 5 ou 6 dernières pioches).


Au premier tour de jeu, je place l’une de mes 3 tuiles octogonales
sur le plateau, entre 4 palais carrés, en prenant soin de mettre
4 palmiers contre un palais de valeur 5, 4 citronniers et 4 lilas contre
des palais de valeur 2 et 4 orangers (n’appartenant au aucun joueur)
contre le palais de valeur 4…


Les scores sont serrés en début de partie et la petite
avance de Sophie s’explique par son opportunisme sur les bords. Normalement,
elle devrait le payer assez cher lorsque seront décomptés
les palais placés plus au centre, où les arbres de Romain
et de moi-même sont mieux orientés….


Ce qui devait arriver arrive : Romain s’envole au score, je le suis
à une dizaine de points et Sophie ferme la marche à plus
de 25 points de Romain…


Le tirage des tuiles est assez terrible : avec une main de 2, 2 et
1 arbre, je ne vois pas trop comment je vais pouvoir tenter quelque
chose pour revenir sur Romain (et pourtant je ne pense pas avoir gaspillé
mes « grosses » tuiles)…

Décompte final
Durée de la partie : 45 minutes – Mise en place du
jeu : 10 minutes – Explication des règles : 5 minutes
Romain remporte cette partie avec un total de 117 points devant Sophie avec
90 points et Ludo le gars avec 84 points.

Débriefing
Cette partie de Die Gärten der Alhambra a confirmé ce que je pensais
à la lecture de la règle : le jeu est très hasardeux, même
avec 3 tuiles en main, on est typiquement victime ou bénéficiaire
des actions du joueur précédent (n’est-ce pas Sophie ?) et il
est abstrait à 100 %.
Certes on ne s’ennuie pas du tout et il est même plaisant à jouer
ce petit jeu, mais on ne va pas bien loin quand même : on joue une tuile
pour tenter de ne pas se faire piquer de bonnes places, on pioche (on peste
alors souvent…) et on s’aperçoit que le joueur suivant réussit
à créer une égalité avec votre superbe avance sur
un palais, ce qui lui rapporte des points avec un ou deux arbres seulement !
Frustrant.
Au final, Romain et Sophie m’ont dit s’être amusés, alors que mon
avis personnel est nettement plus réservé et que je ne rejouerai
pas à ce jeu toutes les semaines…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 2 = huit