[07/11/2004] Rumis X 3

Participants
– Sophie, joueuse jaune, qui se tord les méninges sur ce jeu,
– Romain, joueur bleu, qui va adorer ce jeu assez rapidement,
– Ludo le gars, joueur vert, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Pour l’un de mes jeux préférés, il fallait bien que je vous fasse partager au moins un compte-rendu de partie digne de ce nom. C’est pourquoi, lors du salon auquel participe notre association Les Ludophiles ce week-end, je prends le temps de faire des photos et de noter les scores, lors d’une partie en 3 manches jouées sur le plateau de base (rectangle de 4 par 5) à 3 joueurs (hauteur limitée à 6 cubes).

Manche 1 : Romain
a le trait


La partie de Rumis débute à peine et déjà
Sophie se présente de manière assez belliqueuse, se permettant
de placer sa première pièce jaune comme un chapeau sur ma
première pièce verte. Romain, lui, essaie de jouer directement
sa pièce de 4 cubes tout en longueur afin d’être le plus
prêt possible du 6ème étage si convoité et
d’espérer, ainsi, avoir plus de possibilités que nous lorsque
les étages se construiront…


Une vue de dessus en cours de partie où l’on remarque surtout que l’une des lignes du plateau n’est pas encore utilisée du tout ! Incroyable…


Une vue de la configuration finale…


Les pièces sont sans cesse manipulées, même par
ceux dont ce n’est pas le tour…


L’édifice prend une bien belle allure, avec ses toits verts
de style buildings new-yorkais. On notera tout de suite la tactique
que j’utiliserai lors de chacune des 3 manches : je me sers d’une de
mes pièces de hauteur 2 ou de l’une de mes adversaires comme
d’un marchepied pour placer ma colonne de 4 cubes jusqu’au 6ème
étage. Ensuite, sécurisé par cette position inaltérable,
je parviens à m’étendre dans le voisinage…

Ludo le gars remporte la première manche avec 4 points d’avance sur Sophie

Manche 2 : Ludo
le gars a le trait


Mettant à profit la même tactique que lors de la première
manche, vous allez pouvoir observer comment utiliser avec avantage les
marchepieds de hauteur 2…


Une vue de dessus une fois la partie terminée…


Et hop ! Une colone de 4 sur une pièce bleue de hauteur 2
et c’est une position dominante qui semble bien fonctionner à
3 joueurs…

Romain remporte la deuxième manche avec 1 point d’avance sur Ludo le gars

Manche 3 : Sophie
a le trait


Même technique pour la troisième manche : j’utilise cette
fois l’une de mes propres pièces pour monter au 6ème niveau
et je poursuis mon attaque des sommets avec la pièce peut-être
la plus utile du jeu, celle en L qui me permet de couvrir Jaune et de
rejoindre une seconde fois le 6ème niveau. A noter que Sophie a
bien négocié son ascension lors de cette partie, au contraire
de Romain qui éprouve beaucoup de peine pour émerger…


Une vue de la configuration en tout fin de partie…


Romain ne sait plus trop comment jouer ses pièces s’il veut
atteindre le haut de l’édifice et éviter de servir de
marche-pied à tout le monde… Mais enfin, il faut bien qu’il
y ait des fondations pour que l’on arrive au sommet…

Sophie remporte la troisième
manche avec 1 point d’avance sur Ludo le gars

Décompte final
Durée de la partie : 15 minutes par manche – Mise en place du jeu : 1 minute – Explication des règles : 1 minute
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 20 points, devant Sophie
avec 12 points et Romain avec 9 points. Le détail est le suivant :

Manche 1
Manche 2
Manche 3
Total
Sophie
5-2 = 3
3-2 = 1
9-1 = 8
12
Romain
4-2 = 2
8-1 = 7
2-2 = 0
9
Ludo le gars
9-2 = 7
8-2 = 6
9-2 = 7
20


Débriefing
Que ce jeu est excellent ! Il se joue sans problème avec n’importe qui,
se met en place en 1 minute, s’explique dans le même temps et sitôt
la partie terminée on a une seule envie : recommencer ! Vraiment, lors
de cette journée, tous les visiteurs qui l’ont essayé, l’ont adopté.
Nombreux étaient les personnes qui souhaitaient repartir avec la boîte
rouge de Murmel et il a fallu veiller au grain…
Le jeu à 3 joueurs est certainement le plus intéressant : bien
contrôlable, il nécessite de bien gérer ses positions, sans
attendre que l’un de vos adversaires ne vous arrange. Contrairement au jeu à
2, bien prise de tête, on arrive ici à jouer de manière
plus cool. De même, à l’opposé du jeu à 4, on n’est
pas livré au hasard des actions des autres joueurs et on ne peut pas
dire que la configuration change du tout au tout entre deux tours. C’est pourquoi
je ne saurais que trop conseiller ce jeu dans cette configuration.

Vraiment, j’adore ce jeu et rien que d’en rédiger ce compte-rendu me
procure une irrésistible envie d’y jouer… Argh……………………..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 7 = trente cinq