[07/11/2010] El Grande

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. L’adage se vérifie-t-il avec le jeu de société ? C’est que nous découvrirons ce soir en ressortant notre bon vieux El Grande, en compagnie de Maitena et Tristan, ludophiles férus et gourmets. Pour info, ma dernière partie remontait à 6 années pleines…

 

EL GRANDE :

 


Le jeu est installé avec les régions de départ de chacun tirée au hasard : Tristan avec les éléments jaunes, Maitena avec les bleus et moi-même avec les verts. Le Roi est également
placé aléatoirement. La partie peut vraiment débuter…

Visant l’action spéciale d’un décompte de Castillo, je mise ma carte de pouvoir n°10 afin d’être premier joueur (Tristan avait débuté, suivi de Maitena). Du coup, je mets deux
cubes sur le plateau et un dans le Castillo et j’empoche, seul, 5PV…

Fin de premier tour de jeu, avec un Roi que Maitena a intelligemment déplacé dans sa région natale…

A la manière d’un Morgenland, où l’on ne sait jamais si ce que l’on fait sera suffisant ou non, la partie se déroule dans une bonne ambiance…

Pas fou, le gars : juste avant le premier décompte de la partie, je déplace le Roi dans ma région d’origine, histoire de marquer 2PV de plus et d’être assuré qu’aucun changement n’y
interviendra…

Nous allons procéder au premier décompte de cette partie…

Ca commence fort : 3 cubes par joueur dans le Castillo, donc 3PV chacun…

Ca continue au moins aussi fort puisque nous avons tous les 3 sélectionné la même région pour implanter nos cubes : la région natale de Tristan (lequel, au passage, s’insurge contre
sa roue, lui reprochant d’avoir tourné !). Je fais remarquer à mon comique de fils qu’il a, en fait, eu pas mal de chance sur ce coup…

Le décompte a eu lieu, plutôt à mon avantage globalement…

Nous attaquons la phase 2…


Et hop, quelques cubes supplémentaires dans le Castillo…

Bon an mal an, nous arrivons au deuxième décompte. A noter le début du délire maitenesque-tristanesque : ils se battent comme des malades dans la région natale de Tristan, avec près
de 10 à 12 cubes chacun (du coup, je m’en eclipserai discrètement, les laissant se chamailler comme des chiffonniers ;-)…

Le second décompte a eu lieu et je renforce mon avance, profitant clairement de l’épuisement des forces jaunes et bleues en Vieille Castille…

Petite vue rapprochée, en début de manche 3 (tour n°7), juste après que Tristan a encore ajouté un cube dans sa région natale, passant d’une unité devant sa soeur…

Ca va couiner ! Ca va sévèrement couiner même ! Vexé d’avoir été taquiné par sa soeur dans sa région de départ, Tristan se venge en allant lui voler la sienne, profitant du
déplacement du Roi que j’ai réalisé juste avant pour le mettre dans une région où je suis juste un peu majoritaire…

Dernier tour et je m’interroge pas mal sur ma dernière action. Finalement, en tant que premier joueur, j’opte pour une carte très vicieuse, celle qui permet de déplacer 5 cubes
variés sur le plateau. Je m’en sers pour m’assurer des majorités, tout en plaçant des égalités nombreuses entre Tristan et Maitena. Exemple : dans la région natale de Maitena, je
les mets à 4 / 4… Puis Tristan, qui aime beaucoup sa soeur, lui vide totalement sa région, passant ainsi à 4 / 0 !

Vexée à mort, limite énervée, Maitena réussit in extremis à renforcer sa présence dans sa région natale (+ 5 cubes) avant d’y placer le roi ! Joli coup, surtout qu’elle était passée
devant, en représaille, dans la région natale de son frère au tour précédent…

Nous avons procédé au troisième décompte de cette partie, ce dernier m’étant une nouvelle fois favorable, en raison de majorités courtes mais suffisantes dans les 5 régions les plus
au nord ! Post-partie, nous ferons un petit débriefing, lors duquel j’explique aux enfants l’importance de ne pas laisser un joueur seul avec des petites majorités, car à trop se
battre à grands coups de cubes, on perd un peu le but du jeu et le fil de la partie…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le côté vicieux de certaines cartes, qui ne cherche qu’à s’exprimer avec l’ingéniosité des joueurs,
– La fluidité du jeu, évidente, et néanmoins ponctuée de choix assez cornéliens où rien n’est jamais sûr,
– Le look du jeu, plateau et matériel surtout, large, fonctionnel et esthétique,
– Cette version anglaise du jeu (la Decenial Edition), permettant d’avoir toutes les extensions dans la même boîte, en anglais et avec un Castillo qu’on n’a pas besoin de
démonter !
 

 

On a moins aimé
– L’impression que le jeu a un peu vieilli,
– La difficulté pour contrôler ce qui arrive quand même,
– Le manque de qualité des composants, non « made in Germany », malheureusement, dans cette version…

Scores de la partie :

 

après
manche1
après
manche 2
après
manche 3
Tristan (jaune) 23 54 87
Maitena (bleu) 25 49 85
Ludo le gars (vert) 42 74 106

 

Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20

 

Durée de la partie : 1 heure 45 minutes

 

 

———————————————————————————————————————————————–

4 commentaires à propos de “[07/11/2010] El Grande”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 + six =