[07/12/2012] Cities X 4, Al Cabohne

Le TGV, tout seul, n’est pas à priori le meilleur lieu pour pratiquer le jeu de société. Cependant, profitant de ce défi ludique, je me suis équipé de quelques boîtes, dont je vais essayer de jouer, ou rejouer, en solo.
Pour aujourd’hui,  une valeur sûre pour démarrer, au travers de pas moins de 4 parties successives : Cities. C’est un excellent petit jeu de tuiles, dans lequel on maximise
son score. Idéal pour être pratiqué en solo. Ensuite, je retourne rendre visite à Al Cabohne, un jeu auquel je n’avais pas redonné sa chance depuis 2002 ! Et bien, je dois avouer que je  n’ai même pas réussi à terminer ma partie, tant le jeu m’a paru mécanique, avec des effets en cascade qui ne m’ont pas du tout séduits…

 

CITIES  X 4 :


Cities est une sorte de puzzle avec aléatoire : on utilise 16 tuiles sur les 24 que comporte un set. Petit à petit se forme un carré de 4 par 4, dans lequel on doit
positionner au mieux des personnages sur les terrains pour marquer un maximum de points. Précisons-le : je joue au niveau 2 de la règle, celui qui me semble le mieux respecter ce
que j’y recherche, à savoir un jeu malin mais pas trop prise de tête non plus, et suffisamment contrôlable…

A chaque tour, je pioche une tuile que je dois placer, accolée aux autres ou en touchant une par un angle, toujours dans la limite de 4 par 4, et, si je le souhaite, je
peux placer un personage dessus. Ici, après 6 tours (dont les 3 de départ), j’ai placé 3 pions. Les zones jaunes (monuments) rapporteront 1 PV par case, les zones vertes aussi,
alors que les zones oranges rapporteront autant de PV qu’il y a de cases bleues en enfilade sur tous les côtés (ici, mon pion rapporterait 3 PV)…

Après 9 tuiles posées, on voit que mes deux pions sur la zone jaune de gauche sont en position d’attente : un seul scorera si les choses restaient en l’état…

Plus que 3 tuiles attendues et à l’exception du parc du bas, on voit bien que la partie est déjà pliée…

Fin de partie et un score médiocre de 28 points…

Deuxième manche dans la foulée parce que je dois faire mieux !

Ah, là ça démarre mieux, avec 3 pions potentiellement forts : celui sur les monuments rapportera au moins 3 PV, celui sur le parc au moins 5 et celui sur la terrasse au moins
4. Ca promet…

Pas des choses mirobolantes entre ces deux situations. Mais bon, on verra bien, on a quand même affaire à un jeu de pari, quelque part…

Ah, là, c’est tip top : mes monuments se regroupent assez bien au centre et, surtout, j’ai une terrasse excellente à droite !

Fin de partie, avec encore des bonifications non négligeables… Du coup, je réalise un super score avec 40 PV…

Troisième manche, histoire de voir si cela peut encore s’améliorer…

On dirait que je vais jouer sur les terrasses…

Pas mal de terrains potentiels, mais seront-ils lucratifs au final ?

J’aime bien les grandes terrasses…

De magnifiques points de vue en terrasse au centre du plateau, avec pas moins de 28 PV rien qu’avec ces 5 pions ! Mais je suis trop moyen sur le reste pour que cela paie
suffisamment. Je termine avec 35 PV…

Et encore une partie ! Démarrage en diagonale, avec l’idée de ne pas me focaliser trop sur un type de terrain…

Un pion sur chaque type de terrain, voilà qui est raisonnable !

La situation a l’air équilibrée, avec un zeste de déception quand même quand je vois le manque de gains pour les terrasses…

Où cela me mènera-t-il ?

Un bon score au final, le deuxième de la journée, avec 36 PV…
Bilan synthétique :On a aimé
– Le matériel hyper transportable et très agréable malgré tout !
– La règle n°2, juste synthèse de ce qui est agréable et malin,
– Le côté sympa et incisif du jeu : sitôt la partie terminée, on a envie de recommencer…
 

On a moins aimé
– Le hasard des tuiles qui sortent : les double tuiles (jaune/jaune et bleue/bleue par exemple) sont quand même bien fortes et si elles ne sortent pas, vous n’y pouvez rien !
– Une certaine répétitivité et l’impression que le score maximal est borné et que je n’en suis pas si loin d’ailleurs…

 

Scores de la première partie :Ludo le gars (rouge) : 28 (5 J + 11 V + 12 T)

Scores de la deuxième partie :

Ludo le gars (rouge) : 40 (14 J + 10 V + 16 T)

Scores de la troisième partie :

Ludo le gars (rouge) : 35 (4 J + 3 V + 28 T)

Scores de la quatrième partie :

Ludo le gars (rouge) : 36 (12 J + 10 V + 14 T)

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 15 minutes par manche

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

AL CABOHNE :


Dans sa petite boîte Amigo, ce jeu faisait partie de mon paysage ludique depuis plus de 10 ans. Et pourtant, je ne l’avais pas ressorti depuis 10 ans 1/2 !!! La faute à des
expériences peu concluantes, mais comme je voulais le revoir, en solo cela allait bien aller…

Une fois installé le matériel et relu la règle, honnêtement, j’étais tiède. Je commence un tour ou deux, puis vient le moment où je dois retourner 3 cartes de la pioche et
voir où vont les cartes : mafia / pas mafia ? Après une succession d’événements, je jette l’éponge, n’ayant aucune envie de subir en permanence…

Bon, et bien j’en reste là, encore moins convaincu par ce jeu qu’uen 2002, époque où je lui avais accordé la note de 11 / 20… C’est clair, il ne ressortira pas 🙁
Bilan synthétique :On a aimé
– Le look des composants et l’idée de jouer en solo à un jeu sur la mafia de Bonhanza !
 

On a moins aimé
– Les aspects automatiques très nombreux : on subit en permanence ou presque !
– L’impression de ne rien pouvoir vraiment maîtriser et/ou anticiper,
– La règle, mélangeant la version à deux et solitaire, provoquant une sorte d’indigestion…

 

 

Scores de la partie :

partie avortée

 

Note du jeu (sur cette partie) :   🙁


Durée de la partie : 15 minutes environ avant que j’arrête les frais

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept − 2 =