[07/12/2013] Fische Fluppen Frikadellen, Coconuts, Agricola, Bremerhaven

Les journées thématiques des Ludophiles, c’est toujours l’occasion de jouer ou rejouer à des jeux qu’on aime, qu’on aimait ou qu’on aimera, en tout cas toujours des jeux sur un thème donné. Le petit malin qui essaierait de trouver le thème point commun des quatre jeux listés dans le titre de ce billet aurait bien du mal… Certainement. En effet, une fois n’est pas coutume, nous nous amusons à proposer une thématique inversée : « C’est vous qui la faites ! ». L’idée est que chacun apporte 3 jeux (un gros, un moyen et un petit) qu’il maîtrise et qu’il a envie de faire découvrir. Donc pas de vrai thème pour une fois…
Ainsi, aujourd’hui, je fais découvrir tout d’abord un jeu assez mythique de par son originalité : Fische Fluppen Frikadellen, joué évidemment sur trois tables car c’est dans cette configuration qu’il prend tout son sel. D’ailleurs je ne me vois pas vraiment y jouer à moins, son système étant assez quelconque une fois sorti de cette facette « on joue jusqu’à 15 en changeant de table ».
Ensuite, l’un des jeux les plus décalés que j’ai rapportés d’Essen : Coconuts de chez Korea Boardgames. L’éditeur n’avait apporté que 10 boîte au salon, heureusement que je l’avais repéré avant d’y aller et que je me suis dépêché sur place. Ce jeu débile en vaut la chandelle…
Avant le repas, le retour d’un Grand Ancien de 2007 : Agricola en version familiale, joué sur la version Ystari que Sylvain avait apportée. On s’est ré-ga-lé !
Et après le repas, histoire de se finir sur une autre nouveauté d’Essen qui nous fera mal à la tête : Bremerhaven de chez Lookout Spiele, un jeu de gestion portuaire un poil austère mais qui m’avait beaucoup titillé à la lecture de sa règle. Ce jeu, qui a gagné une distinction au concours Hippodice en 2010, semblait vicieux et bien original. Mais on ne finira pas notre partie, vaincus par une dynamique assez mollassonne et une durée délirante…. M’enfin, on en a eu un petit aperçu disons !
Allez, trêve de blabla, c’est parti pour les comptes-rendus…

FISCHE FLUPPEN FRIKADELLEN

A gauche la boîte A, au milieu la boîte B et à droite la boîte C. Avec tout cet attirail on va ENFIN pouvoir jouer à 3 tables sur ce jeu plus qu'original de par sa configuration...
A gauche la boîte A, au milieu la boîte B et à droite la boîte C. Avec tout cet attirail on va ENFIN pouvoir jouer à 3 tables sur ce jeu plus qu’original de par sa configuration…
Le féticheur de notre table est peut-être bien l'un des plus difficiles à satisfaire si on le retrouve pour notre 2ème ou, pire, 3ème fétiche : que des denrées identiques ! Là ça va, on est en course pour notre premier, donc on n'aura qu'à lui trouver 3 denrées identiques...
Le féticheur de notre table est peut-être bien l’un des plus difficiles à satisfaire si on le retrouve pour notre 2ème ou, pire, 3ème fétiche : que des denrées identiques ! Là ça va, on est en course pour notre premier, donc on n’aura qu’à lui trouver 3 denrées identiques…
Sylvain est le premier de notre tablée à réussir un fétiche ! Par contre sa décision de partir presque immédiatement n'est-elle pas un poil prématurée (le temps de faire des sous et des denrées) ? On ne va pas le retenir ceci dit, car moins on est nombreux, plus on va vite...
Sylvain est le premier de notre tablée à réussir un fétiche ! Par contre sa décision de partir presque immédiatement n’est-elle pas un poil prématurée (le temps de faire des sous et des denrées) ? On ne va pas le retenir ceci dit, car moins on est nombreux, plus on va vite…
Sylvain doit se rendre à l'une des deux tables qui s'offrent à lui, mais il tente de tricher et de choisir le bougre ! Heureusement que Jacques veille au grain et que ça "gueule" pour lui dire de se dépêcher de choisir sa table... ;-)
Sylvain doit se rendre à l’une des deux tables qui s’offrent à lui, mais il tente de tricher et de choisir le bougre ! Heureusement que Jacques veille au grain et que ça « gueule » pour lui dire de se dépêcher de choisir sa table… 😉
Je tente de glaner un maximum d'argent (340 florins à ce moment-là) et de jetons de denrées avant de m'en aller. Je réussirai le fétiche avant Quentin et le laisserai seul, à mon grand dépit, mais convaincu qu'il va bien être rejoint par un autre larron rapidement quand même...
Je tente de glaner un maximum d’argent (340 florins à ce moment-là) et de jetons de denrées avant de m’en aller. Je réussirai le fétiche avant Quentin et le laisserai seul, à mon grand dépit, mais convaincu qu’il va bien être rejoint par un autre larron rapidement quand même…
Je m'installe à la table de Jean-Luc, Pierre et Tristan, remplaçant Romain lequel vient d'en partir. C'est vraiment génial ce système de chaises musicales...
Je m’installe à la table de Jean-Luc, Pierre et Tristan, remplaçant Romain lequel vient d’en partir. C’est vraiment génial ce système de chaises musicales…
Assez facilement, comme je l'avais prédit, je réussis mon deuxième fétiche, en utilisant un jeton identique à celui que je montre ci-dessus. Coup de bol : je récupère le même en piochant ! Celui-ci permet de troquer une denrée contre une autre et c'est plutôt sympa pour obtenir la combinaison du féticheur...
Assez facilement, comme je l’avais prédit, je réussis mon deuxième fétiche, en utilisant un jeton identique à celui que je montre ci-dessus. Coup de bol : je récupère le même en piochant ! Celui-ci permet de troquer une denrée contre une autre et c’est plutôt sympa pour obtenir la combinaison du féticheur…
Hop, me voici arrivé à ma troisième table également. Jacques et Franck ne l'ont pas encore quittée !!! Comment s'y sont-ils pris ? J'ai du mal à comprendre comment ils n'ont pas encore réussi le moindre fétiche... Le point positif, c'est qu'ils ne devraient pas tarder et, donc, en partir...
Hop, me voici arrivé à ma troisième table également. Jacques et Franck ne l’ont pas encore quittée !!! Comment s’y sont-ils pris ? J’ai du mal à comprendre comment ils n’ont pas encore réussi le moindre fétiche… Le point positif, c’est qu’ils ne devraient pas tarder et, donc, en partir…
Petite vue de mes trois fétiches juste après que j'ai crié "3 fétiches !!!". Je vous le redis : tendes l'oreille, même sans forcer vous entendrez distinctement le couinement du Tristan recalé à une case du féticheur pour un bête saut d'une case non comptée ! Ca y est ? Vous l'entendez ? ;-)
Petite vue de mes trois fétiches juste après que j’ai crié « 3 fétiches !!! ». Je vous le redis : tendes l’oreille, même sans forcer vous entendrez distinctement le couinement du Tristan recalé à une case du féticheur pour un bête saut d’une case non comptée ! Ca y est ? Vous l’entendez ? 😉
Même si notre nombre de joueurs devrait nous obliger à jouer sur 2 tables seulement (10 joueurs), on opte pour la répartition sur trois tables, avec 3, 3 et 4 joueurs. On tire au hasard l'affectation de chaque joueur et on installe, ensuite, chaque table groupe par groupe, afin que personne d'autre que la tablée ne connaisse notamment le féticheur installé. Voici la table où je me trouve, avec Sylvain (rouge), Quentin (bleu) et Tristan (jaune)...
Même si notre nombre de joueurs devrait nous obliger à jouer sur 2 tables seulement (10 joueurs), on opte pour la répartition sur trois tables, avec 3, 3 et 4 joueurs. On tire au hasard l’affectation de chaque joueur et on installe, ensuite, chaque table groupe par groupe, afin que personne d’autre que la tablée ne connaisse notamment le féticheur installé. Voici la table où je me trouve, avec Sylvain (rouge), Quentin (bleu) et Tristan (jaune)…
Ce qui est redoutable et stressant dans ce jeu, c'est qu'on est sans cesse en train de pousser les autres à jouer vite, histoire de ne pas perdre de temps et de pouvoir avancer vite. Et c'est encore plus vrai quand on change de table, où là on découvre une nouvelle organisation et des joueurs qui vont plus ou moins vite...
Ce qui est redoutable et stressant dans ce jeu, c’est qu’on est sans cesse en train de pousser les autres à jouer vite, histoire de ne pas perdre de temps et de pouvoir avancer vite. Et c’est encore plus vrai quand on change de table, où là on découvre une nouvelle organisation et des joueurs qui vont plus ou moins vite…
Le père Sylvain va nous quitter ! Paix à son âme... ;-) A côté, Quentin a l'air de s'en moquer comme de sa première chemise ! Normal : il faut jouer vite ! "Allez, allez, Ludo, ça va être à toi !"
Le père Sylvain va nous quitter ! Paix à son âme… 😉 A côté, Quentin a l’air de s’en moquer comme de sa première chemise ! Normal : il faut jouer vite ! « Allez, allez, Ludo, ça va être à toi ! »
Peu de temps après, Tristan réussit un fétiche et quitte lui aussi notre table, pour aller rejoindre la table occupée par Jean-Luc, Pierre et Romain. Du coup, Quentin et moi ne sommes plus que deux et nous allons jouer à fond, ne souhaitant ni l'un ni l'autre quitter la table trop tôt : l'autre jouerait seul !
Peu de temps après, Tristan réussit un fétiche et quitte lui aussi notre table, pour aller rejoindre la table occupée par Jean-Luc, Pierre et Romain. Du coup, Quentin et moi ne sommes plus que deux et nous allons jouer à fond, ne souhaitant ni l’un ni l’autre quitter la table trop tôt : l’autre jouerait seul !
Et voilà notre Quentin qui joue tout seul, qui combote comme un dingue et qui va renflouer un maximum ses caisses. C'est gênant ça. En tout, il joue environ 4 à 5 minutes tout seul. Qu'est-ce qu'il a bien pu faire pendant tout ce temps ?
Et voilà notre Quentin qui joue tout seul, qui combote comme un dingue et qui va renflouer un maximum ses caisses. C’est gênant ça. En tout, il joue environ 4 à 5 minutes tout seul. Qu’est-ce qu’il a bien pu faire pendant tout ce temps ?
Le féticheur de cette table demande 2 paires de denrées pour le 2ème fétiche que je recherche. Cela me semble très accessible, surtout en utilisant les denrées avec lesquelles je suis arrivées. Cependant, le plus dur est quand même de se mettre dans la configuration du plateau et de repérer les coups à y faire...
Le féticheur de cette table demande 2 paires de denrées pour le 2ème fétiche que je recherche. Cela me semble très accessible, surtout en utilisant les denrées avec lesquelles je suis arrivées. Cependant, le plus dur est quand même de se mettre dans la configuration du plateau et de repérer les coups à y faire…
A noter qu'avant que je réussisse mon second fétiche, je vois débarquer à ma table Mathieu, puis Sylvain, puis Quentin, auxquels il ne manque plus qu'un fétiche chacun ! Dans le même temps, Tristan vient de partir, lui aussi sur sa troisième table... Ca va être tendue de chez tendue cette fin de partie !
A noter qu’avant que je réussisse mon second fétiche, je vois débarquer à ma table Mathieu, puis Sylvain, puis Quentin, auxquels il ne manque plus qu’un fétiche chacun ! Dans le même temps, Tristan vient de partir, lui aussi sur sa troisième table… Ca va être tendue de chez tendue cette fin de partie !
Le féticheur, au nom évocateur, veut 5 denrées différentes et sur ce plateau il y a deux kiosques particulièrement pratiques : cadeau d'une denrée au choix pour le premier, achat de la denrée de son choix pour le deuxième ! Ajoutez à ça que j'ai encore un jeton pour échanger un jeton contre un autre, on voit que ça peut aller TRES vite... Pour Tristan aussi, d'ailleurs, lequel vient de récupérer son 5ème jeton sur le kiosque au-dessus du féticheur. J'arrive juste après lui. Il repart avant moi et avance de 3 cases. Je fais de même mais ne compte pas sa case (occupée !) et j'arrive chez le féticheur juste sous son nez !!! Tendez l'oreille, vous devriez entendre le couinement du Tristan dans le port d'Amsterdam...
Le féticheur, au nom évocateur, veut 5 denrées différentes et sur ce plateau il y a deux kiosques particulièrement pratiques : cadeau d’une denrée au choix pour le premier, achat de la denrée de son choix pour le deuxième ! Ajoutez à ça que j’ai encore un jeton pour échanger un jeton contre un autre, on voit que ça peut aller TRES vite… Pour Tristan aussi, d’ailleurs, lequel vient de récupérer son 5ème jeton sur le kiosque au-dessus du féticheur. J’arrive juste après lui. Il repart avant moi et avance de 3 cases. Je fais de même mais ne compte pas sa case (occupée !) et j’arrive chez le féticheur juste sous son nez !!! Tendez l’oreille, vous devriez entendre le couinement du Tristan dans le port d’Amsterdam…
Et voici donc la vue finale de ce plateau, le troisième pour moi, avec au final la grande chance qu'on aura eue aujourd'hui de rencontrer les trois féticheurs différents sur les trois tables ! Ca aurait pu ne pas être le cas...
Et voici donc la vue finale de ce plateau, le troisième pour moi, avec au final la grande chance qu’on aura eue aujourd’hui de rencontrer les trois féticheurs différents sur les trois tables ! Ca aurait pu ne pas être le cas…

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Table de départ Fétiches
Tristan (jaune) 1 2
Lucarty (rouge) 1 2
Quentin (bleu) 1 2
Ludo le gars (vert) 1 3
Romain (vert) 2 1
Jean-Luc (blanc) 2 1
Pierre (rouge) 2 1
Jacques (vert) 3 1
Franck (jaune) 3 1
Mathieu (bleu) 3 2

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté unique du jeu : pouvoir jouer jusqu’à 15 en changeant de table !
– Le stress généré par l’obligation de jouer vite pour espérer changer de table avant les autres et obtenir son 3ème fétiche en premier,
– Le nombre différent de joueurs à chaque table au fur et à mesure de la partie,
– Le look des illustrations et le thème étrange qu’on a du mal à croire : des bas fonds hollandais, remplis de clopes, de frikadelles et de poissons crevés !
– Les plateaux différents mais en même temps si proches : on se familiarise assez vite avec celui sur lequel on arrive après un changement de table,
– La possibilité que plusieurs joueurs jouent le vert ! (private joke pour Jacques).

On a moins aimé
– Le côté un peu lourdingue de certaines actions sur les plateaux : déplacement avec les bacs, ne pas compter les cases occupées, …
– L’obligation d’être nombreux pour pouvoir sortir ce jeu.

————————————————————————————————————
COCONUTS

Voici un bon vieux jeu débile, dans la lignée d'un Fou Volant, Canardos, Clown Circus  et autre Marsupilami Folies.  Oui, un vrai de vrai. Le truc le plus fou c'est qu'il vient de sortir chez un éditeur coréen pour Essen 2013, au milieu de jeux nettement plus sérieux ! L'idée est de jeter des noix de coco dans des paniers, avec des singes tournés de dos et qui projettent les dites-noix de coco par dessus leur tête ! Un truc de fou...
Voici un bon vieux jeu débile, dans la lignée d’un Fou Volant, Canardos, Clown Circus et autre Marsupilami Folies. Oui, un vrai de vrai. Le truc le plus fou c’est qu’il vient de sortir chez un éditeur coréen pour Essen 2013, au milieu de jeux nettement plus sérieux ! L’idée est de jeter des noix de coco dans des paniers, avec des singes tournés de dos et qui projettent les dites-noix de coco par dessus leur tête ! Un truc de fou…
Et chpaf ! La noix de coco va gicler des mains du singe de Tristan, sous les yeux de Mathieu, ravi de découvrir ce jeu un tantinet OVNI...
Et chpaf ! La noix de coco va gicler des mains du singe de Tristan, sous les yeux de Mathieu, ravi de découvrir ce jeu un tantinet OVNI…
A ce jeu, notre singe local, Lucarty, se débrouille avec brio et réussit la première pyramide de 6 paniers, ce qui lui fait remporter cette partie !
A ce jeu, notre singe local, Lucarty, se débrouille avec brio et réussit la première pyramide de 6 paniers, ce qui lui fait remporter cette partie !
Et voici à quoi ressemble la chose : un groupe de paniers, de deux couleurs, avec des empilements de deux aux quatre angles et au centre, ainsi qu'un singe par côté, espacé des paniers par un petit plateau individuel sur lequel vont se placer les paniers collectés. Collectés ? Oui, car à chaque fois que vous lancez une noix de coco dans un panier, vous gagnez ce panier, celui-ci venant se placer sur votre plateau, d'abord au sol (pour les trois premiers) puis au-dessus. Tout un programme, non ?
Et voici à quoi ressemble la chose : un groupe de paniers, de deux couleurs, avec des empilements de deux aux quatre angles et au centre, ainsi qu’un singe par côté, espacé des paniers par un petit plateau individuel sur lequel vont se placer les paniers collectés. Collectés ? Oui, car à chaque fois que vous lancez une noix de coco dans un panier, vous gagnez ce panier, celui-ci venant se placer sur votre plateau, d’abord au sol (pour les trois premiers) puis au-dessus. Tout un programme, non ?
Chaque joueur dispose de deux cartes spéciales pour l'ensemble de la partie, celles-ci apportant des défis amusants : tirer de plus loin, tirer les yeux bandés, viser un panier précis, souffler pendant le tir d'un adversaire, ...
Chaque joueur dispose de deux cartes spéciales pour l’ensemble de la partie, celles-ci apportant des défis amusants : tirer de plus loin, tirer les yeux bandés, viser un panier précis, souffler pendant le tir d’un adversaire, …
La danse n'aurait pas été complète sans cette ultime photo !
La danse n’aurait pas été complète sans cette ultime photo !

Durée de la partie : 15 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores :

Paniers
Lucarty 6
Mathieu 1
Tristan 1
Ludo le gars 4

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La non prise de tête absolue sur ce jeu : cool, fun et bien stupide !
– La qualité du matériel : les singes semblent bien solides et sont assez précis, les noix de coco un peu molles ressemblent à des treets (on les mangerait !)…

On a moins aimé
– La crainte que les singes tombent par terre et se cassent… parce que pour en faire venir d’autres de Corée, comment dire…

————————————————————————————————————
AGRICOLA

Ah... Agricola... Ca faisait longtemps ! Et puis, avouons-le, ce jeu n'a jamais été dans mon Top Jeux. Je l'apprécie à chaque fois que j'y joue, mais je n'en suis jamais devenu un fan inconditionnel. J'y joue toujours en version familiale, convaincu que l'ajout des cartes ne peut que complexifier et rendre plus chaotique (quand on y joue de manière occasionnelle) un jeu qui se suffit ainsi à lui-même. Lorsque Sylvain le propose aujourd'hui, je me dis "Pourquoi pas ? Bonne idée !"...
Ah… Agricola… Ca faisait longtemps ! Et puis, avouons-le, ce jeu n’a jamais été dans mon Top Jeux. Je l’apprécie à chaque fois que j’y joue, mais je n’en suis jamais devenu un fan inconditionnel. J’y joue toujours en version familiale, convaincu que l’ajout des cartes ne peut que complexifier et rendre plus chaotique (quand on y joue de manière occasionnelle) un jeu qui se suffit ainsi à lui-même. Lorsque Sylvain le propose aujourd’hui, je me dis « Pourquoi pas ? Bonne idée ! »…
En fin de premier tour, chacun a positionné les deux membres de sa famille sur les actions qui lui semblaient les plus intéressantes. En ce qui me concerne, j'ai opté pour la prise d'une céréale et de trois bois...
En fin de premier tour, chacun a positionné les deux membres de sa famille sur les actions qui lui semblaient les plus intéressantes. En ce qui me concerne, j’ai opté pour la prise d’une céréale et de trois bois…
Ca y est, après une explication laborieuse et un premier tour où on a tâtonné, les sensations reviennent. Avec bonheur...
Ca y est, après une explication laborieuse et un premier tour où on a tâtonné, les sensations reviennent. Avec bonheur…
Le 4ème tour vient de s'achever, la fin de la première période aussi, ce qui nous amène à la première récolte de cette partie prometteuse. Toujours deux pions par joueur à ce moment-là.
Le 4ème tour vient de s’achever, la fin de la première période aussi, ce qui nous amène à la première récolte de cette partie prometteuse. Toujours deux pions par joueur à ce moment-là.
Nous passons vraiment un très très bon moment, avec une partie qui se décante petit à petit, laissant entrevoir les stratégies des uns et des autres...
Nous passons vraiment un très très bon moment, avec une partie qui se décante petit à petit, laissant entrevoir les stratégies des uns et des autres…
L'ambiance monte doucement, les couinements se font plus pressants, bref on joue...
L’ambiance monte doucement, les couinements se font plus pressants, bref on joue…
Mes pièces sont passées de bois à argile et je dispose de pierres et de roseaux pour parfaire mon home sweet home. Mais, l'urgence est ailleurs : je dois semer semer semer semer semer... Oui, je le dois. Et penser à mettre des clôtures aussi...
Mes pièces sont passées de bois à argile et je dispose de pierres et de roseaux pour parfaire mon home sweet home. Mais, l’urgence est ailleurs : je dois semer semer semer semer semer… Oui, je le dois. Et penser à mettre des clôtures aussi…
Petite vue de mon plateau, toujours en fin de 3ème période, avec deux moutons hébergés à la maison, devant la télé, et des champs qui commencent à s'étendre. Mais je commence à m'inquiéter un peu du nombre de cases vides de mon espace...
Petite vue de mon plateau, toujours en fin de 3ème période, avec deux moutons hébergés à la maison, devant la télé, et des champs qui commencent à s’étendre. Mais je commence à m’inquiéter un peu du nombre de cases vides de mon espace…
Voilà comment j'ai réussi à semer aussi vite lors du 10ème tour... A noter que la bagarre commence aussi à faire rage pour la place de premier joueur et je ne serai pas en reste sur la fin lorsque choisir en premier s'avère absolument vital... A gauche, on aperçoit un peu de l'élevage intensif de Tristan...
Voilà comment j’ai réussi à semer aussi vite lors du 10ème tour… A noter que la bagarre commence aussi à faire rage pour la place de premier joueur et je ne serai pas en reste sur la fin lorsque choisir en premier s’avère absolument vital… A gauche, on aperçoit un peu de l’élevage intensif de Tristan…
Ca y est, j'ai démarré l'étape clôture en période 4 mais beaucoup de cases seront encore à clôturer lors des 3 tours restants (et je n'ai qu'un bois en réserve !). Et, dans le même temps, je vise encore des plantations (pour les bonus liés aux céréales et aux légumes) et la conversion des pièces d'argile en pierre. C'est pas gagné...
Ca y est, j’ai démarré l’étape clôture en période 4 mais beaucoup de cases seront encore à clôturer lors des 3 tours restants (et je n’ai qu’un bois en réserve !). Et, dans le même temps, je vise encore des plantations (pour les bonus liés aux céréales et aux légumes) et la conversion des pièces d’argile en pierre. C’est pas gagné…
Fin de 13ème tour, et évidemment de période 5, et la tension est à son comble autour de la table. De mon côté, j'avoue que je suis plutôt zen, réussissant à faire ce que je veux, grosso modo, même si je dois devenir premier joueur pour cela. Ainsi, au tour qui s'écoule, je m'adjuge 3 bois, mets ENFIN mes clôtures et récupère le jeton de premier joueur ! Ouf...
Fin de 13ème tour, et évidemment de période 5, et la tension est à son comble autour de la table. De mon côté, j’avoue que je suis plutôt zen, réussissant à faire ce que je veux, grosso modo, même si je dois devenir premier joueur pour cela. Ainsi, au tour qui s’écoule, je m’adjuge 3 bois, mets ENFIN mes clôtures et récupère le jeton de premier joueur ! Ouf…
Première action choisie par votre serviteur pour entamer l'ultime tour : Labourer et semer, ce qui va me permettre de passer à 5 champs et d'éliminer une bonne fois pour toutes ma dernière case inutilisées ! Sans compter que je vais récupérer encore des jetons jaunes ou orange...
Première action choisie par votre serviteur pour entamer l’ultime tour : Labourer et semer, ce qui va me permettre de passer à 5 champs et d’éliminer une bonne fois pour toutes ma dernière case inutilisées ! Sans compter que je vais récupérer encore des jetons jaunes ou orange…
La vue générale du plateau une fois la partie achevée. On notera que j'ai poussé le vice d'avoir encore semé avec l'aide de l'autre action qui le permettait (ça a dû faire couiner à l'intérieur de mes chers amis ;-) et j'ai rénové mes pièces en pierre grâce à l'autre grosse action avec laquelle j'hésitais au départ de ce tour...
La vue générale du plateau une fois la partie achevée. On notera que j’ai poussé le vice d’avoir encore semé avec l’aide de l’autre action qui le permettait (ça a dû faire couiner à l’intérieur de mes chers amis 😉 et j’ai rénové mes pièces en pierre grâce à l’autre grosse action avec laquelle j’hésitais au départ de ce tour…
Au tour de Sylvain de nous présenter son oeuvre : certes il n'a qu'une seule case inoccupée mais il y a bien peu d'animaux dans son immense enclos (il ne s'ennuie pas un peu son boeuf ?). A noter qu'il dispose de deux céréales et de deux légumes, ce qui lui rapportera quelques points.
Au tour de Sylvain de nous présenter son oeuvre : certes il n’a qu’une seule case inoccupée mais il y a bien peu d’animaux dans son immense enclos (il ne s’ennuie pas un peu son boeuf ?). A noter qu’il dispose de deux céréales et de deux légumes, ce qui lui rapportera quelques points.
Et voici mon domaine, avec 3 pièces de pierre (yes !), aucune case vide, pas moins de 9 moutons (ça j'ai encore du mal à y croire...) et, surtout, plein de céréales et de légumes (objectif que je m'étais fixé). Je ne me souviens pas avoir aussi bien réussi une partie d'Agricola, c'est cool. Et puis, franchement, j'y ai pris beaucoup de plaisir...
Et voici mon domaine, avec 3 pièces de pierre (yes !), aucune case vide, pas moins de 9 moutons (ça j’ai encore du mal à y croire…) et, surtout, plein de céréales et de légumes (objectif que je m’étais fixé). Je ne me souviens pas avoir aussi bien réussi une partie d’Agricola, c’est cool. Et puis, franchement, j’y ai pris beaucoup de plaisir…
Nous y jouons donc en version familiale à 4 joueurs, avec Tristan (en blanc ) qui rejoue à ce jeu qu'il avait découvert 3 ans auparavant au camping (et ça avait été dur pour lui à l'époque), Sylvain donc (en rouge), Mathieu (en violet) et moi-même. Voici la situation du plateau une fois celui-ci installé. On va se régaler...
Nous y jouons donc en version familiale à 4 joueurs, avec Tristan (en bleu) qui rejoue à ce jeu qu’il avait découvert 3 ans auparavant au camping (et ça avait été dur pour lui à l’époque), Sylvain donc (en rouge), Mathieu (en violet) et moi-même. Voici la situation du plateau une fois celui-ci installé. On va se régaler…
Sans surprise, en fin de premier tour, je possède trois bois et une céréale !
Sans surprise, en fin de premier tour, je possède trois bois et une céréale !
C'est vrai qu'il y a foule d'informations sur la table quand on joue à Agricola ! Ici, Tristan hésite dans le choix de son action, sachant que l'on veut sans cesse faire à peu près tout et qu'il ne reste à peu près rien de ce qu'on voudrait ! Oui, c'est un jeu frustrant... Un peu comme les Feld tiens...
C’est vrai qu’il y a foule d’informations sur la table quand on joue à Agricola ! Ici, Tristan hésite dans le choix de son action, sachant que l’on veut sans cesse faire à peu près tout et qu’il ne reste à peu près rien de ce qu’on voudrait ! Oui, c’est un jeu frustrant… Un peu comme les Feld tiens…
Lorsque s'achève la période 1, je m'apprête à transformer mes pièces de bois en argile, grâce à mes nombreux jetons rouges. Sinon, je viens de récupérer pas moins de 3 jetons roseaux, portant mon total à 4, ce qui me met à l'abri de besoins dans ce registre. Et j'ai enfin semé mon premier champ de céréales !
Lorsque s’achève la période 1, je m’apprête à transformer mes pièces de bois en argile, grâce à mes nombreux jetons rouges. Sinon, je viens de récupérer pas moins de 3 jetons roseaux, portant mon total à 4, ce qui me met à l’abri de besoins dans ce registre. Et j’ai enfin semé mon premier champ de céréales !
Voilà, je construis mon premier aménagement en défaussant 3 argiles et 1 pierre pour m'offrir un four en briques. L'idée est de pouvoir facilement disposer de pain (= 5 nourritures), en profitant de mon champ de céréales que je me vois bien étendre d'ailleurs...
Voilà, je construis mon premier aménagement en défaussant 3 argiles et 1 pierre pour m’offrir un four en briques. L’idée est de pouvoir facilement disposer de pain (= 5 nourritures), en profitant de mon champ de céréales que je me vois bien étendre d’ailleurs…
Fin de 7ème tour et donc de 2ème période. Je suis le seul à disposer depuis peu de trois pions et, d'ailleurs, je m'arrêterai à ça. Et oui, ce soir, je vais essayer de me la jouer majoritairement agriculteur, maçon à mes heures, voire un peu éleveur pour occuper l'espace, on verra ce que ça peut donner...
Fin de 7ème tour et donc de 2ème période. Je suis le seul à disposer depuis peu de trois pions et, d’ailleurs, je m’arrêterai à ça. Et oui, ce soir, je vais essayer de me la jouer majoritairement agriculteur, maçon à mes heures, voire un peu éleveur pour occuper l’espace, on verra ce que ça peut donner…
Fin de 9ème tour et donc de 3ème période. Tristan a lui aussi trois pions à présent, tout comme Mathieu. Par contre, en scrutant la position de mes pions, vous devriez voir que je mise tout sur l'agriculture sur ce tour : j'ai empoché une céréale + un légume et j'ai semé tout en cuisant du pain ! Pas mal...
Fin de 9ème tour et donc de 3ème période. Tristan a lui aussi trois pions à présent, tout comme Mathieu. Par contre, en scrutant la position de mes pions, vous devriez voir que je mise tout sur l’agriculture sur ce tour : j’ai empoché une céréale + un légume et j’ai semé tout en cuisant du pain ! Pas mal…
Ah, l'agriculture comme je l'aime !!! Trois champs cultivés à présent, avec deux champs de céréales et un champ de légumes...
Ah, l’agriculture comme je l’aime !!! Trois champs cultivés à présent, avec deux champs de céréales et un champ de légumes…
Le 11ème tour s'achève en même temps que la 4ème période, et il ne nous reste plus que trois tours à jouer, le dernier équivalant à une période, donc avec récolte et personnel à nourrir...
Le 11ème tour s’achève en même temps que la 4ème période, et il ne nous reste plus que trois tours à jouer, le dernier équivalant à une période, donc avec récolte et personnel à nourrir…
Vincent, qui nous a rejoint, a le nez dans la règle suite à un échange non résolu encore à cet instant concernant le droit ou l'interdiction de conserver un pion avec un autre dans une même pièce, sur plusieurs tours, lorsque la naissance s'est produite via la carte d'action dédiée.
Vincent, qui nous a rejoint, a le nez dans la règle suite à un échange non résolu encore à cet instant concernant le droit ou l’interdiction de conserver un pion avec un autre dans une même pièce, sur plusieurs tours, lorsque la naissance s’est produite via la carte d’action dédiée.
D'un coup, mon exploitation n'a plus rien à voir ! Mais alors rien du tout ! En effet, seule une case est laissée à l'abandon et j'ai maintenant 4 champs ensemencés, dont deux de légumes. Ca me plaît tout ça...
D’un coup, mon exploitation n’a plus rien à voir ! Mais alors rien du tout ! En effet, seule une case est laissée à l’abandon et j’ai maintenant 4 champs ensemencés, dont deux de légumes. Ca me plaît tout ça…
Double avantage d'avoir labouré et semé, c'est que personne d'autre n'a pu profiter de cette grosse action, très lucrative au dernier tour. Au final, j'ai réussi à mener ma stratégie comme je l'entendais et ça, ça fait toujours plaisir...
Double avantage d’avoir labouré et semé, c’est que personne d’autre n’a pu profiter de cette grosse action, très lucrative au dernier tour. Au final, j’ai réussi à mener ma stratégie comme je l’entendais et ça, ça fait toujours plaisir…
L'exploitation de mon gone est hyper typée élevage : pas moins de 17 bestiaux dans son domaine, lequel pêche malheureusement par un manque d'autre chose justement, notamment de pièces en autre chose que du bois et bien peu de céréales et légumes...
L’exploitation de mon gone est hyper typée élevage : pas moins de 17 bestiaux dans son domaine, lequel pêche malheureusement par un manque d’autre chose justement, notamment de pièces en autre chose que du bois et bien peu de céréales et légumes…
Mathieu dispose d'un domaine de 4 pièces en pierre qui plus est. Avec 4 pions dedans. Joli ! Il a également amassé pas moins de deux jetons jaunes et deux orange. Donc, des points aussi. En revanche il manque de bestiaux et il a plusieurs cases vides. Ca va l'affaiblir c'est sûr...
Mathieu dispose d’un domaine de 4 pièces en pierre qui plus est. Avec 4 pions dedans. Joli ! Il a également amassé pas moins de deux jetons jaunes et deux orange. Donc, des points aussi. En revanche il manque de bestiaux et il a plusieurs cases vides. Ca va l’affaiblir c’est sûr…

Durée de la partie : 2 heures 15 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Cartes Champs Pâturages Céréales
+
Légumes
Moutons
+
Sangliers
+
Boeufs
Cases
vides
Etables Pièces
+
Pions
Total
Tristan (bleu) 4 -1 3 1+1 1+4+4 -4 0 0+9 22
Lucarty (rouge) 1 1 2 1+2 1+2+1 -1 2 3+12 27
Mathieu (violet) 5 2 1 1+2 1-1+1 -4 1 8+12 29
Ludo le gars (vert) 3 4 3 3+4 4-1-1 0 1 6+9 35

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème du jeu qui transpire tout le temps, même sans les cartes d’aménagement de la version avancée (il faudra quand même que j’essaie un jour, ça me titille),
– Le régal de se faire plaisir sur ce jeu, c’était assez jouissif d’optimiser ses tours en fonction de la stratégie envisagée (et elles sont multiples).

On a moins aimé
– ?.

————————————————————————————————————
BREMERHAVEN

Le look de la boîte fait irrésistiblement penser à Le Havre. Si je vous dis que l'éditeur est le même, vous me direz sûrement que l'auteur aussi. Et bien non ! Ici, point de Uwe Rosenberg, non, mais Robert Auerochs, lauréat du concours Hippodice en 2010. Bon, on est quand même dans un jeu sur un port...
Le look de la boîte fait irrésistiblement penser à Le Havre. Si je vous dis que l’éditeur est le même, vous me direz sûrement que l’auteur aussi. Et bien non ! Ici, point de Uwe Rosenberg, non, mais Robert Auerochs, lauréat du concours Hippodice en 2010. Bon, on est quand même dans un jeu sur un port…
Un premier plateau commun est appelé "La ville". Sur celui-ci figurent des actions sur lesquelles les joueurs pourront miser : gagner un peu d'argent, acquérir un bâtiment, obtenir un permis de construire, améliorer son influence, modifier le cours des denrées ou monter dans la hiérarchie.
Un premier plateau commun est appelé « La ville ». Sur celui-ci figurent des actions sur lesquelles les joueurs pourront miser : gagner un peu d’argent, acquérir un bâtiment, obtenir un permis de construire, améliorer son influence, modifier le cours des denrées ou monter dans la hiérarchie.
Tiens, mais cette tablée n'a-t-elle pas l'air dubitative ? Si bien sûr... Non en raison d'un manque de qualité du jeu, très malin comme je le pressentais, mais plutôt parce qu'une sorte de fatigue est là (il est minuit) et que l'enchaînement des tours n'est pas très très fluide...
Tiens, mais cette tablée n’a-t-elle pas l’air dubitative ? Si bien sûr… Non en raison d’un manque de qualité du jeu, très malin comme je le pressentais, mais plutôt parce qu’une sorte de fatigue est là (il est minuit) et que l’enchaînement des tours n’est pas très très fluide…
L'ambiance est vraiment sympathique et nous avons passé un super bon moment aujourd'hui avec le père Sylvain ! Ca faisait longtemps...
L’ambiance est vraiment sympathique et nous avons passé un super bon moment aujourd’hui avec le père Sylvain ! Ca faisait longtemps…
Même si l'ambiance est bonne et qu'on passe un bon moment, un gros gros doute commence à nous assaillir : pourquoi les bateaux et les camions doivent-ils rester amarrés aussi longtemps (4 ou 5 Temps pour certains) alors qu'ils sont soit complètement déchargés soit complètement chargés ? Du coup, le jeu ne nous paraît pas hyper dynamique. C'est le moins que l'on puisse dire...
Même si l’ambiance est bonne et qu’on passe un bon moment, un gros gros doute commence à nous assaillir : pourquoi les bateaux et les camions doivent-ils rester amarrés aussi longtemps (4 ou 5 Temps pour certains) alors qu’ils sont soit complètement déchargés soit complètement chargés ? Du coup, le jeu ne nous paraît pas hyper dynamique. C’est le moins que l’on puisse dire…
A ce moment du jeu, mon port accueille un bateau avec un passager et il vient de recevoir la demande d'un camion qui souhaite charger un passager et une caisse marron. Juste avant que mon bateau précédent ne reparte, j'ai comptabilisé mon prestige : 7 points. Autre bonne idée : on comptabilise à droite le prestige maximal que son port a reçu. Du coup, pas de phénomène d'accumulation et c'est assez frais comme mécanisme...
A ce moment du jeu, mon port accueille un bateau avec un passager et il vient de recevoir la demande d’un camion qui souhaite charger un passager et une caisse marron. Juste avant que mon bateau précédent ne reparte, j’ai comptabilisé mon prestige : 7 points. Autre bonne idée : on comptabilise à droite le prestige maximal que son port a reçu. Du coup, pas de phénomène d’accumulation et c’est assez frais comme mécanisme…
Ca y est, Tristan et Sylvain deviennent inarrêtables quand ils misent !!! Pas moins de 10 d'influence pour Sylvain et 14 pour Tristan ! Les gros malades. Même avec mon 6 initial, j'ai lâché l'affaire...
Ca y est, Tristan et Sylvain deviennent inarrêtables quand ils misent !!! Pas moins de 10 d’influence pour Sylvain et 14 pour Tristan ! Les gros malades. Même avec mon 6 initial, j’ai lâché l’affaire…
L'un des points qui aura eu raison de notre fin de partie : la lecture absconse des cartes événements qui arrivent à chaque tour ! C'est écrit en tout petit, sans aucune icône, et on doit se les lire deux fois ! Une fois en début de tour (quand on sait ce qui nous affectera en fin de tour) et une fois en fin de tour (forcément). Très très lourd (et c'est moi qui m'y suis collé...). Du coup, on décide d'arrêter la partie avant son terme, alors qu'on avait joué 2 heures et quart et qu'on en avait fait la moitié environ...
L’un des points qui aura eu raison de notre fin de partie : la lecture absconse des cartes événements qui arrivent à chaque tour ! C’est écrit en tout petit, sans aucune icône, et on doit se les lire deux fois ! Une fois en début de tour (quand on sait ce qui nous affectera en fin de tour) et une fois en fin de tour (forcément). Très très lourd (et c’est moi qui m’y suis collé…). Du coup, on décide d’arrêter la partie avant son terme, alors qu’on avait joué 2 heures et quart et qu’on en avait fait la moitié environ…
La zone de Vincent au même moment, avec 3 de prestige et 15 d'argent, donc 45 points de victoire...
La zone de Vincent au même moment, avec 3 de prestige et 15 d’argent, donc 45 points de victoire…
Ma zone finale, avec 7 de prestige (toujours !) et 14 d'argent, donc 98 points de victoire. Mais regardez bien le bâtiment de gauche que je m'apprêtais à construire si on avait continué...
Ma zone finale, avec 7 de prestige (toujours !) et 14 d’argent, donc 98 points de victoire. Mais regardez bien le bâtiment de gauche que je m’apprêtais à construire si on avait continué…
Chaque joueur dispose d'un port, représenté par ce plateau individuel, divisé en une esplanade de 4 x 4 cases (pouvant accueillir des denrées ou des bâtiments), une zone d'arrivée de bateaux (à gauche) avec 3 quais et une zone d'arrivée de camions avec des contrats (en haut) avec 4 espaces...
Chaque joueur dispose d’un port, représenté par ce plateau individuel, divisé en une esplanade de 4 x 4 cases (pouvant accueillir des denrées ou des bâtiments), une zone d’arrivée de bateaux (à gauche) avec 3 quais et une zone d’arrivée de camions avec des contrats (en haut) avec 4 espaces…
Deux autres plateaux, baptisés "La mer" et "Les livraisons" proposent diverses offres aux joueurs : 4 bateaux chargés de denrées pour le premier, 4 camions attendant d'être chargés pour le second. Là encore, les joueurs vont miser pour s'adjuger les précieuses cartes...
Deux autres plateaux, baptisés « La mer » et « Les livraisons » proposent diverses offres aux joueurs : 4 bateaux chargés de denrées pour le premier, 4 camions attendant d’être chargés pour le second. Là encore, les joueurs vont miser pour s’adjuger les précieuses cartes…
Lors de chaque tour, nous allons poser nos 5 cartes d'influence, un peu comme à Morgenland, pour s'octroyer le droit de gagner telle ou telle action. Ici, nous venons de le faire pour le premier tour et nous allons les révéler. A noter que, pour ce premier tour, Sylvain (rouge) est capitaine et remporte toutes les égalités face à moi (vert) premier matelot, Vincent (bleu) simple matelot et Tristan (jaune) cuisinier...
Lors de chaque tour, nous allons poser nos 5 cartes d’influence, un peu comme à Morgenland, pour s’octroyer le droit de gagner telle ou telle action. Ici, nous venons de le faire pour le premier tour et nous allons les révéler. A noter que, pour ce premier tour, Sylvain (rouge) est capitaine et remporte toutes les égalités face à moi (vert) premier matelot, Vincent (bleu) simple matelot et Tristan (jaune) cuisinier…
Lors de ce premier tour, donc, j'ai obtenu un bateau chargé de 2 caisses marron et qui restera 2 unités de temps amarré à mon quai. Tant qu'il y reste, il vaut 3 points de prestige (parce que ça fait bien d'avoir ce bateau chez soi). Les cartes à droite, étalées sur l'esplanade, se devront d'être retirées si je veux profiter de l'espace. Mais pour le moment, j'ai l'impression d'avoir de la marge...
Lors de ce premier tour, donc, j’ai obtenu un bateau chargé de 2 caisses marron et qui restera 2 unités de temps amarré à mon quai. Tant qu’il y reste, il vaut 3 points de prestige (parce que ça fait bien d’avoir ce bateau chez soi). Les cartes à droite, étalées sur l’esplanade, se devront d’être retirées si je veux profiter de l’espace. Mais pour le moment, j’ai l’impression d’avoir de la marge…
L'une des actions que je pense très intéressante en début de partie est celle qui permet d'améliorer son influence. Ici, j'ai récupéré la carte suivante (un deuxième 5) et me suis débarrassé de mon 1. Il est -très- clair que je vais refaire ça à chaque tour, surtout que tout miseur peut le faire à condition de payer l'écart entre sa mise et la plus grosse faite (une très bonne idée de l'auteur d'ailleurs, bravo !)...
L’une des actions que je pense très intéressante en début de partie est celle qui permet d’améliorer son influence. Ici, j’ai récupéré la carte suivante (un deuxième 5) et me suis débarrassé de mon 1. Il est -très- clair que je vais refaire ça à chaque tour, surtout que tout miseur peut le faire à condition de payer l’écart entre sa mise et la plus grosse faite (une très bonne idée de l’auteur d’ailleurs, bravo !)…
Fatigue ? Décrochage ? Concentration extrême ? Faites-vous votre avis...
Fatigue ? Décrochage ? Concentration extrême ? Faites-vous votre avis…
La partie dure, dure, dure. Et c'est dur ! En effet, je sens bien que mes petits camarades se lassent de ce jeu un poil froid et lent, même s'ils reconnaissent aussi que le système est bien tendu et avec de bonnes idées. Ici, je viens (enfin !) de réussir deux contrats et j'empoche 6 d'argent.
La partie dure, dure, dure. Et c’est dur ! En effet, je sens bien que mes petits camarades se lassent de ce jeu un poil froid et lent, même s’ils reconnaissent aussi que le système est bien tendu et avec de bonnes idées. Ici, je viens (enfin !) de réussir deux contrats et j’empoche 6 d’argent.
La zone de Tristan quand on arrête le jeu. Avec 4 points de prestige et 28 d'argent (merci la Banque !), il termine avec 4x28 = 112 points de victoire ! Joli système de calcul, très pur, d'ailleurs...
La zone de Tristan quand on arrête le jeu. Avec 4 points de prestige et 28 d’argent (merci la Banque !), il termine avec 4×28 = 112 points de victoire ! Joli système de calcul, très pur, d’ailleurs…
La zone de Sylvain, avec 6 de prestige et de 15 d'argent, donc 90 points de victoire.
La zone de Sylvain, avec 6 de prestige et de 15 d’argent, donc 90 points de victoire.
Ce fameux bâtiment m'aurait rapporté 1 point de prestige pour 2 passagers posés dessus. Inutile de dire que j'allais booster mon arrivée de passagers, je peux vous le dire...
Ce fameux bâtiment m’aurait rapporté 1 point de prestige pour 2 passagers posés dessus. Inutile de dire que j’allais booster mon arrivée de passagers, je peux vous le dire…

Durée de la partie (arrêtée à la moitié) : 2 heures 15 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores :

Argent Prestige Total
Tristan (jaune) 28 4 112
Vincent (bleu) 15 3 45
Lucarty (rouge) 15 6 90
Ludo le gars (vert) 14 7 98

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème du jeu, fort bien rendu,
– L’incertitude de ce qui va arriver : mixer jeu de mise cachée et jeu de gestion était un pari risqué mais j’aime bien !
– Les bonnes idées à foison : la hiérarchie entre les joueurs, l’influence qu’on peut améliorer en défaussant sa pire carte, le prestige qui demeure le plus haut obtenu jusque là, le calcul des PV = prestige x argent, …
– L’enchaînement somme toute logique des phases.

On a moins aimé
– La durée de cette partie, forcément avortée car on aurait sombré dans le « je n’aime pas exagéré »,
– Une certaine froideur et/ou lourdeur et/ou lenteur évoquée par mes camarades, notamment en pointant du doigt les camions chargés qui restent au lieu de s’en aller !
– Le peu de fun général : tons, thème, …

————————————————————————————————————

15 commentaires à propos de “[07/12/2013] Fische Fluppen Frikadellen, Coconuts, Agricola, Bremerhaven”

  1. De bien belles parties, ma foi !

    Ca fait plaisir de voir que tu as rejoué à Agricola, depuis le temps. Et ça se voit, vous avez fait une petite erreur de règle : 1 seul animal peut être hébergé dans l’habitation, et non 1 par pièce. 😉

    • Hello !
      C’est bien ce qu’il me semblait… Mais comme ce n’est pas moi qui ai expliqué la règle, je ne l’ai pas trop ramené… Mais je l’ai dit !
      Sinon, peux-tu m’éclaircir le coup de la naissance avec 2 pions dans la même pièce : combien de tours peuvent-ils rester ainsi ?
      Merci

      • Concernant ce point de règle, l’action « Naissance même sans pièce libre » (pas certain de la dénomination exacte) permet d’accueillir un nouvel habitant dans la maison jusqu’à la fin de la partie, sans restriction ni obligation de devoir lui fournir sa propre pièce.

        • Donc, si je suis bien, il faut se souvenir qu’il a utilisé cette carte action pour placer son pion ? En même temps, comme il n’a pas la pièce en plus, on peut s’en douter… Cependant, si par la suite il crée une nouvelle pièce, peut-il y faire une naissance ou doit-il y placer son pion d’avant ?

          • En effet, c’est super évident. Si tu as 4 gens et seulement 3 pièces, c’est que tu as profité d’une action « Naissance même sans pièce libre ». Et puis on n’en parle plus.
            Si tu agrandis ultérieurement ta maison, rien ne t’oblige à y mettre la personne que tu as fait naître par cette action « Naissance même sans pièce libre ». Tu peux donc faire naître normalement avec l’action « Naissance ».

    • Salut Ludo et merci de ces formidables compte rendus au passage. Je réagis juste à ton commentaire sur agricola, je suis surpris que tu n’y ai jamais joué en version complète. Je dois t’avouer que si je l’avais découvert en version familiale, il n’aurait pas autant suscité notre intérêt général sur toutes ces années. Ce jeu est formidable AVEC les cartes, alors qu’il est juste plaisant sans. Les cartes diversifient les stratégies, et ne rendent pas le jeu plus chaotique, rassure toi. Ce n’est pas vraiment le même jeu en fait 😉 Peut être serais tu moins tiède alors ? 🙂

  2. tout comme le grillo … mais tu vas y jouer avec ces foutues cartes…

    ha le plaisr du draft de chercher la combo ultime ..que t’arriveras pas à placer

    après t’as 2 decks express qui vienne de sotir : Bruxelles que je déconseille si t’as jamais joué avec les cartes (cela complexifie trop) et championnat du monde (bon j’ai qu’une partie avec celui-là) qui a l’air de bien aider

    • Pour commencer par contre, je déconseille le mode draft, qui allonge la partie, et qui n’est pas forcément aisée la première fois. Plutôt se rabattre sur une pioche de 7+7 comme indiquée dans les règles, et on se débrouille avec. De toutes façons, on peut gagner à agricola en jouant beaucoup de cartes, comme en en jouant très peu. Donc si on a une bonne combo, tant mieux, mais si ce n’est pas le cas, quelques cartes biens senties, même peu, ça peut aussi très bien faire l’affaire 😉

      • Arrêtez les gars ! Vous me faites TROP envie et je ne l’ai pas encore reçu et je ne suis pas en vacances… Enfin, pas encore 😉

        Combien de parties au compteur les gars ?
        Quand passer aux cartes de la boîte Goodies (que j’ai aussi glanée) ?
        Et à celles de Fermiers de la Lande ?

        • Une dizaine de parties pour moi, pas énorme, mais vu que je suis comme toi, je diversifie beaucoup, une dizaine c’est pas mal 🙂
          J’utilise tous les paquets E+I+Z. Je n’ai pas d’extension. Les fermiers de la lande, essayé une fois, bonne impression, et ça complexifie le jeu un peu plus (plus de contraintes). Pas nécessaire au début de monpoint de vue, mais j’imagine qu’au bout de plusieurs dizaines de parties, ça doit renouveler. Mais bon tu n’en es pas là 🙂

  3. Perso je les compte plus (j’ai un Rv apr semaine que pour agricola) je dois être à une cinquantaine…
    Les fermiers de lande : certes cela complexifie un peu le jeu mais cela t’aide dans le développement de ta ferme donc à l’arrivée pour moi ça te simplifie la vie. Mais je trouve que ce n’est pas une extension indispensable (3 parties seulement, et je ne l’ai aps acheté)
    je préfère de loin le jeu de base avec des decks nouveaux…
    pour débuter je dirai tu fais un mix deck de base et deck interactif (c’est plus fun), ensuite tu introduis le niveau difficile (perso on joue tous decks mélangés)… tu peux à mon avis te lancer au début avec le deck champion du monde qui est assez basique et préétabli… par contre pour deck belgique j’attendrai , beaucoup de textes avec des effets compliqués sur les cartes (il rallonge pas mal la partie) vraiment pour expert.

    le draft certes c’est long mais que c’est bon après c’est sur faut visualiser les interactions…

    pour une première aprtie je dirai cahcun tire 12 savoir faire et 12 aménagements et en sélectionne 7 de chaque (avec les decks de base qui se comprennent vite) ça rallongera pas trop.. ne pas oublier que l’intérêt des cartes c’est d’accélérer ton développement …

  4. bave mon ami bave..ça change de toutes les fois ou tu me donnes envie avec tes CR :p

    juste pour revenir sur l’action naissance sans pièce libre.. rien ne t’interdit en fin de partie d’avoir 5 persos avec seulement les 2 pièces de départ… cette action c’est un perso en plus point barre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 × quatre =