[08/03/2023] Wingspan

Sitôt ma partie en solo de la veille, je propose ce très sympathique Wingspan à Leila, en ce mercredi après-midi où la durée des devoirs a quand même été assez conséquente. Pas le temps pour LE jeu du coup, et puis ça nous changera un peu aussi !
A noter que, vu l’horaire après le repas, nous finirons même la partie le lendemain !
Bonne lecture de ce compte-rendu qui nous aura vraiment fait apprécier ce jeu superbe…

WINGSPAN

Joli moment en perspective avec la découverte de Wingspan pour Leila. La règle a été expliquée très rapidement et la partie va pouvoir démarrer. Limpide et claire…
Le plateau des manches de cette partie avec des séries d’œufs dans les trois types de terrain pour la première manche, des nids de type coupe avec au moins un œuf pour la seconde, la même chose avec des nids de type cavité pour la troisième et, enfin, le nombre d’œufs dans des nids de type plateforme pour la dernière.
Les nids de type étoile seront très prisés probablement…
J’ai sélectionné cette main de cartes pour démarrer, avec les trois jetons de nourriture d’en-dessous. A noter que, comme carte de bonus, je me suis attaché à une carte assez « facile » : 2 PV par oiseau ayant une capacité de rapace. J’en ai un en main (l’Aigrette neigeuse) et j’en vois déjà à l’étalage…
Étalage que voici ! Je sais déjà très bien vers quelles cartes me tourner…
Mais c’est Leila qui est désignée comme première joueuse.
Je parviens à récupérer la Buse de Swainson, avec sa capacité de rapace qui me convient bien !
On a des spectateurs attentifs ce soir… 😉
Ayant commencé par accueillir un Passerin azuré dans ma prairie, je ponds des œufs dans la foulée en m’assurant que Leila ne profitera pas de l’œuf additionnel… 😉
Ça commence à réfléchir et à regarder sur mon plateau… A noter que mademoiselle Leila a déjà réalisé une série des trois terrains comme demandé par la tuile d’objectif de la manche 1 !
Fin de la première manche et je n’aurai aucun PV pour la première tuile d’objectif… 🙁
L’étalage a été renouvelé. L’oiseau du milieu, le Condor de Californie, est quand même assez curieux : on dirait un primate ! 🙂
Je l’ai pris et l’ai posé peu après… Rigolo !
Quant à Leila, elle joue redoutablement bien et a déniché une super combo de la mort qui tue avec son Grand corbeau positionné sur la même case de la ligne de prairie. Avec lui, elle peut défausser un œuf et le remplacer par deux jetons de nourriture de son choix de la réserve ! Hyper fort…
Grand bravo à elle quand je vois qu’elle pose l’Aigle royal qu’elle m’avait chipé à l’étalage en début de partie ! Pas moins de trois jetons de rongeurs pour y parvenir + 2 œufs puisqu’il est colonne 4 ! Il lui rapportera 8 PV et, surtout, elle va l’envoyer chasser des proies de près d’un mètre d’envergure ! Ça va être balèze quand elle pondra des œufs et qu’elle activera cette ligne qui contient déjà son Grand corbeau…
Fin de la deuxième manche. Lors de celle-ci, j’ai clairement ressenti l’avance qu’a prise Leila…
Troisième manche en démarrage, avec seulement 6 cubes en tout par joueur !
Je récupère, à la pioche cachée, une Pie d’Amérique plutôt très intéressante avec son nid en forme d’étoile et son pouvoir rose : je pourrai récupérer un dé de la mangeoire quand Leila réussira le pouvoir de rapace d’une de ses cartes !
Une carte clairement à jouer… Pas aussi puissante que le Grand corbeau mais pas mal quand même !
Fin de la troisième manche…
Ah, cette résolution de majorité me sied bien… 😉
Quatrième manche en approche… Super bon moment sur un super bon jeu en fait ! J’apprécie particulièrement que l’étalage ne se renouvelle pas aussi souvent qu’en solo (on peut davantage prévoir).
J’accueille une très intéressante Colombe inca, laquelle niche dans un nid de plateforme et qui peut accueillir 4 œufs ! Son pouvoir de pose est nickel également…
Enfin, mon dernier oiseau joué est un Geai de Steller, avec un nom propre qui sera valorisé par ma seconde carte de bonus. Et il offre 5 PV. Donc un bel oiseau bien rentable !
Leila scrute à nouveau mon domaine, à la recherche de mon total d’œufs en nids de type plateforme : 11 pour moi ! Elle va monter à 13 la bougresse…
Qu’on ne me dise pas qu’il n’y a pas d’interaction dans ce jeu !
Le domaine de Leila une fois la partie terminée…
Le mien…
La dernière résolution des majorités.
Et nos cartes de bonus :
– En haut, Leila parvient à scorer 6 PV (elle a carrément un total de 8 grands oiseaux !!!)
– En bas, les deux miennes, scorant 4+4 = 8 PV. Pas terrible terrible…

Durée de cette partie : 1 heure 25 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de cette partie :

Oiseaux Cartes bonus Objectifs Oeufs Nourriture stockée Cartes recouvertes Total
Leila 41 6 16 17 1 5 86
Ludo le gars 28 8 12 19 5 2 74

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le plaisir de faire découvrir à Leila un autre excellent jeu sur les anilmaux !
– Le look du jeu avec des illustrations… Mmmhhhh… et des œufs… Re-Mmmhhhh…
– Le système de majorité pour le gain des PV liés aux manches : bien tendu et interactif,
– L’étalage de cartes qui ne change pas trop d’un tour à l’autre (sauf en fin de manche), ce qui permet de bien prévoir ses coups,
– La note du jeu qui grimpe d’un point (et ce n’est peut-être pas fini)…

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

Une réponse à “[08/03/2023] Wingspan”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 4 = onze