[08/02/2012] Méditerranée

Méditerranée est le jeu qui est le plus sorti en notre maisonnée dans les années 1998/2001, avec un très grand nombre de parties, toutes ou presque jouées à deux joueurs, Julie et moi. Depuis, j’y ai rejoué par deux fois (en mai 2004 et en décembre 2006) et puis c’est tout ! Il fallait que je le fasse découvrir à mon grand gone, hyper-motivé par ce jeu épique et par l’ambiance qu’il va forcément dégager…. Du coup, après l’avoir briefé en début de semaine, aujourd’hui c’est le grand jour : il va LE découvrir en compagnie de son père ! Il choisit d’incarner les Valenciens tandis que je vais, donc, m’occuper des Turcs (le pays que j’ai le plus souvent joué, soit dit en passant).
Après une explication de règle rapide, nous nous y mettons, avec pas mal de conseils que je distille à Tristan tout au long de la partie, pour que celle-ci soit vraiment un apprentissage.

 

MEDITERRANEE :

 


Méditerranée, qui sera réédité cette année par Ystari, sous le nom Serenessima avec pas mal de modifications très bien vues (voir target= »_blank »>l’interview de Karis en vidéo), fait partie de ces jeux à l’ancienne, saupoudrés de mécanismes modernes (mise cachée, places limitées dans les galères, …).
C’est vraiment un super jeu !

Mes deux galères de départ, mes 10 marins répartis et pas moins de 5 cubes de tissu pour compléter les chargements, alors que je suis premier joueur de cette partie qui se
déroulera en 12 tours…

Tristan a procédé également à sa mise en place initiale, avec pour lui aussi 5 marins à bord de ses galères mais seulement 3 cubes de bois en partance…

Tout premiers déplacements de galères pour Tristan, lequel savour ce grand moment ludique…

Fin de premier tour, avec de petites livraisons tranquilles, dont une jolie dans le port de Tunis pour Tristan, à partir duquel il pourra convoyer de l’or…

Fin de deuxième tour, lors duquel j’ai rallié le port si convoité de Cyrena, seul fournisseur de pierres précieuses, en profitant de ma position choisie de 1er joueur. Tristan s’est
rabattu sur l’autre port jaune (Tripoli) et a construit une 3ème galère…

Fin de 3ème tour, avec une 4ème galère pour Tristan et une 3ème pour moi…

Le plateau se remplit de plus en plus et Tristan s’en sort fort bien, même s’il est moins performant dans ses ventes que moi (logique : il manque évidemment d’expérience)…

Fin de 4ème tour, toujours sans aucun combat ! 8 gélères sillonnent la Méditerranée actuellement…

Et voici donc comment s’amorce le premier combat de cette partie : je profite de  ma 2ème place dans l’ordre du tour pour envoyer deux galères à Tripoli. Vous devinez la
suite…

Fin de 5ème tour, avec la prise du port de Tripoli en ce qui me concerne, ce qui me permettra de glaner sans souci de l’or dorénavant. A noter que, tour après tour, je blinde ma
position à Cyrena (6 marins actuellement), ce qui va compliquer sérieusement les affaires de Tristan…

Que la partie est belle ! Tristan en profite pleinement et ne m’en veut pas du tout de prendre clairement l’avantage sur cette partie. En effet, il entend parfaitement qu’il doit
simplement apprendre sur celle-ci, acquérir quelques principes de jeu, afin de rivaliser vraiment lors d’une partie ultérieure…

La Sicile est toujours un endroit convoité… Mais là, pour le coup, je ne viens pas guerroyer avec Tristan. Non. Je viens simplement lui vendre des épices, et, comme il n’en pas
dans ses ports, je vais empocher la bagatelle d’un bonus de 500 ducats, couplé aux 500 ducats qu’attribue la dernière case du port…

Fin du 6ème tour, c’est-à-dire que nous sommes à mi-partie, et je ne suis plus très loin d’avoir rempli le port de ma capitale. J’ai, également, complété trois ports de taille 4,
chacun me rapportant 5PV à la fin de la partie (à condition que je parvienne à les conserver)…

Aïe aïe aïe, ça sent le roussi pour deux ports de mon gone !

Finalement, je prends la Sicile, mais préfère chiper la galère de Tristan placée devant le port au premier plan…

Fin de 7ème tour…

Fin de 8ème tour. Remarquez ma gélère devant Cyrena, prête à être chargée en pierres précieuses à destination d’Istanbul…

Fin de 9ème tour…

Et voici ma capitale avec un cube de chaque couleur…

Fin de 10ème tour, alors que je gère mon avantage dans la grande baie de l’est, contraignant Tristan à vivoter dans la petite baie de l’ouest. A noter qu’il a une galère isolée aux
portes d’Istanbul, avec deux marins à bord, sans qu’il puisse en faire quoi que ce soit…

Chargement de vin à Alger…

Nous commençons à trouver que le jeu dure un peu trop, car les deux derniers tours ne semblent pas pouvoir tout bouleverser et ils sont les plus longs de la partie en raison d’un
supplément de matériel…

Fin de 11ème tour, avec comme seul objectif me concernant pour le 12ème d’aller terminer un port de taille 4 et un autre de taille 2…

Illustration de l’intérêt d’être 1er lors des derniers tours pour verrouiller l’accès à la grande baie de l’est : je place une galère sur la Sicile, une sur la case mer en-dessous
puis une sur Tripoli. Du coup, toute demande de Tristan pour que je laisse passer ses galères sera rejetée…

Tristan réorganise ses troupes à l’arrière, donc, et se détermine pour venir récupérer le port de Napoli, de taille 4 que j’avais complété. Mais bon, on ne peut pas tout
sécuriser…

La configuration finale de cette partie, qui restera comme la toute première de mon gone et nul doute qu’il voudra y rejouer sous peu…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le côté épique du jeu, ses grandes envolées pleines de panache, et j’en passe…
– La simplicité de la règle, à tous les niveaux,
– La superbe jouabilité à deux joueurs, certainement la configuration que l’on préfère à la maison.

 

On a moins aimé
– L’impossiblité de gagner si on n’a pas la même expérience sur le jeu, mais cela se lissera avec le temps, Tristan étant assez malin pour progesser très vite 🙂
– Une relative lourdeur générale : longueur de la partie, mise cachée pour l’ordre du tour, aspect grosbill à la fin avec toutes ces galères à bouger, … Heureusement, le lifting
opéré par Ystari semble corriger tout ça et j’en salive d’avance !

 

Scores de la partie :

  

 

Capitale de départ Ports de taille 6 Ports de taille 4 Ports de taille 2 Ports non remplis Ducats Total
Tristan (Valence) 10 0 15 6 3 2 36
Ludo le gars (Istanbul) 10 10 35 10 0 5 70

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 19 / 20


Durée de la partie : 3 heures 30 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

4 commentaires à propos de “[08/02/2012] Méditerranée”

  1. Aaaah mediterranée, une belle claque, découvert en 2003 pour moi.
    Il a pas mal tourné aussi chez nous, et j’ai vraiment hâte de voir la version ystarisée !

    Merci pour ce morceau de souvenir ! 

  2. Aaaah mediterranée, une belle claque, découvert en 2003 pour moi.
    Il a pas mal tourné aussi chez nous, et j’ai vraiment hâte de voir la version ystarisée !

    Merci pour ce morceau de souvenir ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− trois = 6