[08/02/2015] Bug Race

Dans la série « Jeux du monde sortis chez de petits éditeurs pour Essen », je vous propose aujourd’hui de découvrir Bug Race, que je ne peux pas écrire en russe dans cette chronique, désolé… Alors on a affaire à un jeu de course d’insectes, tout simple et assez original (on y revient). Malheureusement, le jeu n’est pas hyper emballant…

BUG RACE

Oui, cette course d'insectes est un  jeu russe. Oui, je crois que ça se voit... ;-)
Oui, cette course d’insectes est un jeu russe. Oui, je crois que ça se voit… 😉
Le mécanisme central du jeu est très original et assez malin : on dispose de deux cartes en main (l'une d'elles ayant été draftée) pour faire avancer son insecte vers la pomme central en le faisant progresser patte après patte. Sans plus de détails, je suis sûr que vous avez compris...
Le mécanisme central du jeu est très original et assez malin : on dispose de deux cartes en main (l’une d’elles ayant été draftée) pour faire avancer son insecte vers la pomme central en le faisant progresser patte après patte. Sans plus de détails, je suis sûr que vous avez compris…
Tristan fait de même, en face de moi, avec son insecte à lui. On ne tardera pas à trouver quand même le jeu assez automatique et hasardeux, dommage...
Tristan fait de même, en face de moi, avec son insecte à lui. On ne tardera pas à trouver quand même le jeu assez automatique et hasardeux, dommage…
L'insecte de Tristan possède une avance minime sur ma coccinelle : une patte du milieu en avance d'un cran ! C'est sympa et réaliste cette progression d'insecte qui autorise un décalage d'un cran vers le haut et vers le bas autour de la tuile d'insecte.
L’insecte de Tristan possède une avance minime sur ma coccinelle : une patte du milieu en avance d’un cran ! C’est sympa et réaliste cette progression d’insecte qui autorise un décalage d’un cran vers le haut et vers le bas autour de la tuile d’insecte.
La carte qui va me permettre de franchir la ligne d'arrivée grâce à la patte arrière gauche qui commence à avancer (puis l'insecte donc), avant que je fasse bouger les deux pattes avant.
La carte qui va me permettre de franchir la ligne d’arrivée grâce à la patte arrière gauche qui commence à avancer (puis l’insecte donc), avant que je fasse bouger les deux pattes avant.
Egalité ! Et comme nos pattes arrière sont au même niveau, on regarde les pattes du milieu, ce qui me donne la victoire ! Franchement, ce départage est tout sauf satisfaisant...
Egalité ! Et comme nos pattes arrière sont au même niveau, on regarde les pattes du milieu, ce qui me donne la victoire ! Franchement, ce départage est tout sauf satisfaisant…
Et puis, si vous aviez encore un doute, juste un petit coup d'oeil à la seule règle contenue dans la boîte devrait vous en convaincre... Même pas de règle anglais ! Heureusement que sur internet on arrive à trouver une règle intelligible...
Et puis, si vous aviez encore un doute, juste un petit coup d’oeil à la seule règle contenue dans la boîte devrait vous en convaincre… Même pas de règle anglais ! Heureusement que sur internet on arrive à trouver une règle intelligible…
Par exemple, ici, j'ai pu faire avancer ma première patte de gauche et aucune de droite puisqu'il aurait fallu que la première de droite ait bougé aussi. Voilà, c'est tout simple et bien malin...
Par exemple, ici, j’ai pu faire avancer ma première patte de gauche et aucune de droite puisqu’il aurait fallu que la première de droite ait bougé aussi. Voilà, c’est tout simple et bien malin…
Les cartes permettent d'avancer 2, 3 ou 4 pattes, aussi on comprend vite qu'il vaut mieux en avancer beaucoup pour faire progresser rapidement son insecte, et comme c'est une course, c'est hyper hasardeux du coup...
Les cartes permettent d’avancer 2, 3 ou 4 pattes, aussi on comprend vite qu’il vaut mieux en avancer beaucoup pour faire progresser rapidement son insecte, et comme c’est une course, c’est hyper hasardeux du coup…
Oui, ça énerve de se retrouver en position de ne pas pouvoir utiliser toutes les capacités de sa carte jouée. Surtout en fin de partie, hein mon gone ! ;-)
Oui, ça énerve de se retrouver en position de ne pas pouvoir utiliser toutes les capacités de sa carte jouée. Surtout en fin de partie, hein mon gone ! 😉
Voilà ce que ça donne donc ! A noter que l'on va terminer le tour et donc jouer notre deuxième carte, ce qui est important puisque, en cas d'égalité, on va être départagés par la progression des pattes arrière...
Voilà ce que ça donne donc ! A noter que l’on va terminer le tour et donc jouer notre deuxième carte, ce qui est important puisque, en cas d’égalité, on va être départagés par la progression des pattes arrière…
Voici donc la position finale de mon fils. Une fois la partie achevée, lors de notre debriefing, on ne peut s'empêcher de penser qu'il y avait quand même clairement mieux à faire avec cette superbe idée de progression. Il faudrait que le jeu soit retravaillé en profondeur car ce mécanisme était franchement séduisant...
Voici donc la position finale de mon fils. Une fois la partie achevée, lors de notre debriefing, on ne peut s’empêcher de penser qu’il y avait quand même clairement mieux à faire avec cette superbe idée de progression. Il faudrait que le jeu soit retravaillé en profondeur car ce mécanisme était franchement séduisant…

Durée de la partie : 30 minutes – Note de cette partie : 11 / 20

Scores :

Résultat
Tristan (jaune) défaite (à l’égalité)
Ludo le gars (rouge) victoire (à l’égalité)

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le système de progression des insectes, original et réaliste,
– La qualité d’édition avec ce puzzle qui mène à la pomme tant convoitée
.

On a moins aimé
– La place prépondérante du hasard et le côté très automatique du jeu,
– L’impression que le jeu aurait mérité d’être davantage développé pour le rendre plus riche sans le complexifier,
– La taille démesurée de la boîte pour le matériel fourni.

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[08/02/2015] Bug Race”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 4 = cinq