[08/11/2012] Noblemen

Histoire de revoir Noblemen en action, avant de ranger le fourmillant matériel du jeu, nous y rejouons ce soir, à trois joueurs au lieu de quatre, et nous passons à nouveau un
super moment, hyper hyper tendu et vraiment serré au niveau des scores…

 

NOBLEMEN :


Comme nous jouons à trois, seule une carte de chaque titre de noblesse est disponible (ormis pour le baron, évidemment, titre que chacun possède au départ)…

Je démarre avec une série de tuiles différente de notre partie de découverte, en accord avec la règle qui impose de prendre jusqu’à 3 tuiles de chaque type et de compléter,
le cas échéant, avec des tuiles piochées au hasard dans le sac. Du coup, je me retrouve sans champ, ce qui me va bien ! Julie, et dans une moindre mesure Tristan, ne misent pas
sur les fontaines ce soir…

Je ne sais pas si les premiers tours se ressemblent toujours mais, en tout cas sur nos deux parties, nous débutons tous par la pose de trois tuiles chacun…

La partie va vite, nous arrivons au premier bal masqué dans quelques instants, et le jeu est toujours aussi séduisant…

Je construis un deuxième château et décide de placer l’un de mes hommes de main chez mon gone, sur sa forêt, histoire de me renforcer plus facilement en tuiles pour, pourquoi
pas, les offrir à l’Eglise. Contre des PV, cela va sans dire…

Le bal masqué récompense surtout Tristan, lequel devient comte, alors que je deviens vicomte et que Julie reste baronne…

Voilà, après avoir clos une forêt dans mon royaume, je défausse ma tuile d’investissement afin de piocher pas moins de 8 tuiles dans le sac. Ca va aider…

Fin de la première décade, avec Tristan qui se retrouve en tête de quelques points. Au niveau des royaumes, on voit que Julie a déjà bien développé la chose, avec 1 palais, 1
château et 1 chapelle…

Yes ! Enfin, je vois passer une première carte Intrigue, si lucrative puisqu’elle permet de conserver en main toutes les cartes de scandale qu’on pioche lorsqu’on construit
une chapelle (ou en début de décade). Je compte m’en servir au plus vite…

Tristan construit le premier kiosque de la partie, pour un gain immédiat de 12PV, alors que son domaine de prés est particulièrement restreint, il faut bien le dire…

Le bal masqué m’est favorable, suite à l’occupation in-extremis de la fontaine de Tristan, et je deviens le premier duc de cette partie. Ce que j’aime bien avec le 2ème bal masqué
de la décade, c’est qu’on conserve la reine un tour de plus et, surtout, que l’on conserve son titre plus longtemps…

Fin de la deuxième décade, avec un Tristan des grands soirs, lequel possède une petite, mais maintenue, avance sur ses parents. A noter que Julie a dû cravacher pour recoller
au score, en construisant le 2ème kiosque de la partie…

Tristan souhaitait vous faire partager le derrière de son paravent : profitez-en bien !

Julie semble dubitative, alors qu’elle nous voit nous échapper au score… Il faut dire que j’ai construit le 3ème kiosque et que Tristan, lui, est en train de se lancer dans
une stratégie violente au niveau argent : il possède 12 champs et 3 fermes, ce qui lui permet de collecter pas moins de £18… Du coup, deux tours de suite, il achète un maximum de
tuiles de soudoiement (c’est-à-dire 5 par tour) pour £10 et encaisse 10PV en tout, sans compter qu’il pourra se servir des dites-tuiles…

Ne pouvant plus faire trop grand-chose, après avoir transformé un château en palais et ajouté une chapelle, je me rabats sur la donation de tuiles à l’Eglise, en défaussant 3
tuiles de bois + 2 de prés…

Le dernier bal masqué de la partie, évidemment, ne peut qu’être favorable à Tristan, lequel défausse une douzaine de tuiles de soudoiement !!! A noter que son manque de
développement des structures dans son royaume risque quand même de lui jouer des tours…

Pas de surprise : Tristan devient duc, alors que, suite à un homme de main rouge qu’elle a placé sur une de mes fontaines, Julie parvient à terminer marquise. Je suis obligé
de me contenter du titre de comte…

La partie est terminée, suite au dernier décompte de structures, lors duquel Julie réussit un score assez incroyable : 26PV !!! A cela, chacun ajoute les PV liés aux cartes
de liaison éventuellement en sa possession…

Le royaume de Tristan, en fin de partie, avec deux hommes de main de son père et, certainement, trop peu de structures pour être rentable… Dommage pour lui, qui
avait réalisé une superbe partie !

Derrière son paravent, Tristan possède des tuiles qu’il n’a pas pu offrir à l’Eglise, déjà en possession des seules 3 tuiles de bois autorisées…

Julie a scindé son royaume en deux parties : les habitations à gauche et les lieux de travail à droite. A noter qu’elle n’a pas du tout été gênée par les hommes de main,
elle…

Derrière son paravent, encore £5 inutilisés, dommage, et une petite tuile de fontaine…

Mon royaume, pas aussi développé que celui de Julie, m’a quand même rapporté pas mal de points et, surtout, avec mes deux fontaines, m’aura permis d’être souvent devant au
niveau des bals masqués. Sur le plan des cartes de liaison, j’en ai deux, ce qui me permet d’assurer la victoire, au nez et à la barbe de Tristan, qui, malheureusement pour lui, n’a
pas pu en garder une (il a fait l’erreur d’en rejeter une lors d’une pioche, ce qu’il ne refera certainement jamais)…

Derrière mon paravent, on peut voir que je n’ai pas optimisé, comme je l’aurais dû, mes quelques derniers tours, à savoir qu’avant de faire mes 5 donations à l’Eglise,
j’aurais mieux fait d’utiliser ma tuile d’investissement, pour récupérer 8 tuiles de plus, lesquelles auraient été vendues, en totalité ou presque. J’aurais donc pu espérer obtenir
6PV de plus environ, ce qui aurait fait baisser d’autant les gains de Tristan et/ou de Julie…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La tension palpable et constante de ce jeu, avec des scores hyper-serrés ce soir, sans pour autant qu’on puisse se dire que le vainqueur est désigné au hasard ou qu’on ne sait
pas pourquoi on a gagné ou perdu,
– Les multiples stratégies développables, on l’a bien vu avec les tuiles de soudoiement de Tristan ou le réseau de structures de Julie,
– La pénurie de certaines structures par moment,
– L’obligation d’être dans le bon timing, le plus souvent possible, pour optimiser ses gains : acheter des structures quand on possède un titre de noblesse élevé et plutôt en
début de décade, récupérer la reine avant le dernier bal masqué, …

 

On a moins aimé
– Le look du jeu, sur lequel je ne parviens pas à fermer les yeux,
– La crainte que le jeu devienne lassant avec les parties car, même si le jeu ne peut que se renouveler, ne va-t-on pas ressentir la même ambiance à chaque fois, sans réelle
nouveauté ?

 

 

 

Scores de la partie :

Décade 1 Décade 2 Décade 3 Cartes Total
Tristan (jaune) 17 28 40 0 85
Julie (rouge) 13 30 41 3 87
Ludo le gars (marron) 15 26 45 6 92

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 1 heure 45 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

6 commentaires à propos de “[08/11/2012] Noblemen”

  1. Hello, vous ne vous seriez pas trompé dans le scoring des chateaux et des palaces ? Car jamais sur vos photos ils ne sont totalement entourés ce qui est la condition pour les faire scorer….

  2. Salut Ludo.

    Je pense qu’il y a une erreur de règles pour le décompte des batiments: il faut que les chateaux et palais soient entièrement entourés de tuiles (9 tuiles) pour être décomptés. Superbe jeu en
    tous cas, ton CR m’a donné envie de le jouer, chose faite hier soir, c’est du tout bon  

  3. Hello, vous ne vous seriez pas trompé dans le scoring des chateaux et des palaces ? Car jamais sur vos photos ils ne sont totalement entourés ce qui est la condition pour les faire scorer….

  4. Salut Ludo.

    Je pense qu’il y a une erreur de règles pour le décompte des batiments: il faut que les chateaux et palais soient entièrement entourés de tuiles (9 tuiles) pour être décomptés. Superbe jeu en
    tous cas, ton CR m’a donné envie de le jouer, chose faite hier soir, c’est du tout bon  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 × = douze