[08/11/2015] Fendo, Les Taxis de la Marne

Les jeux Clemens Gerhards sont tellement magnifiques que ma moins-joueuse de femme, Julie, se laisse convaincre de les essayer ! Enfin, plutôt, elle opte pour en découvrir un, à savoir celui que j’ai trouvé le plus passionnant (en dehors de C-Cross…) : Fendo. Je lui explique très rapidement la règle et la partie débute, Julie avec les pions orange et moi-même les blancs.
Ensuite, en soirée, Tristan me fait découvrir Les Taxis de la Marne, un jeu coopératif qui me titillait, tant j’avais aimé Les Poilus, un autre jeu sur la Première Guerre Mondiale…

FENDO

Ah, un petit Fendo en terrasse le 8 novembre... Un truc de ouf ! Et le soleil dans la diagonale, il n'est pas mal...
Ah, un petit Fendo en terrasse le 8 novembre… Un truc de ouf ! Et le soleil dans la diagonale, il n’est pas mal…
Leila est -TRES- intéressée par le jeu, mais, bien sûr, elle est encore un peu jeune... A noter les barrières un tantinet enfermantes pour Julie...
Leila est -TRES- intéressée par le jeu, mais, bien sûr, elle est encore un peu jeune… A noter les barrières un tantinet enfermantes pour Julie…
Julie trouve le jeu vraiment plaisant mais ne mesure pas mieux que moi les impacts réels de ses choix successifs...
Julie trouve le jeu vraiment plaisant mais ne mesure pas mieux que moi les impacts réels de ses choix successifs…
Aïe aïe aïe, j'ai assez mal géré en haut du plateau, à droite, Julie pouvant se récupérer une zone fermée bien grande : 8 cases ! Sinon, en bas à gauche, je me sens fort, mais réussirai-je à me la clôturer ?
Aïe aïe aïe, j’ai assez mal géré en haut du plateau, à droite, Julie pouvant se récupérer une zone fermée bien grande : 8 cases ! Sinon, en bas à gauche, je me sens fort, mais réussirai-je à me la clôturer ?
Ca va être tendu et serré ce score à la fin, on le voit tous les deux ! Et il y a aussi cet aspect de course qui prend le dessus à présent : il faut jouer dans le bon timing dans la zone ouverte pour ne pas laisser l'adversaire y pénétrer de trop. C'est assez difficile...
Ca va être tendu et serré ce score à la fin, on le voit tous les deux ! Et il y a aussi cet aspect de course qui prend le dessus à présent : il faut jouer dans le bon timing dans la zone ouverte pour ne pas laisser l’adversaire y pénétrer de trop. C’est assez difficile…
Julie a déplacé son pion orange et placé une barrière lors de son premier tour, alors que j'ai préféré dupliquer mon pion blanc et aller le rapprocher du orange de la dame...
Julie a déplacé son pion orange et placé une barrière lors de son premier tour, alors que j’ai préféré dupliquer mon pion blanc et aller le rapprocher du orange de la dame…
Un peu plus tard, alors que nous avons trois pions chacun. J'ai toujours autant de mal à savoir où et comment placer mes pions et les barrières ajoutées : le plateau est si grand, les déplacements avec un angle droit laissent tellement de liberté, ... Je me contente, donc, de me laisser de grandes zones (vers le centre), on verra après quand il faudra aller s'adjuger des zones fermées...
Un peu plus tard, alors que nous avons trois pions chacun. J’ai toujours autant de mal à savoir où et comment placer mes pions et les barrières ajoutées : le plateau est si grand, les déplacements avec un angle droit laissent tellement de liberté, … Je me contente, donc, de me laisser de grandes zones (vers le centre), on verra après quand il faudra aller s’adjuger des zones fermées…
Bon, et bien voilà : Julie s'adjuge la première zone fermée de la partie valant 4 PV...
Bon, et bien voilà : Julie s’adjuge la première zone fermée de la partie valant 4 PV…
J'ai dû céder un peu d'espace en bas à gauche et il y a encore tant de zones à fermer... D'ailleurs, l'un des points assez déroutants découverts ce soir est cette fermeture progressive des zones, un peu en "marche arrière" par rapport à la zone ouverte (qui doit rester unique).
J’ai dû céder un peu d’espace en bas à gauche et il y a encore tant de zones à fermer… D’ailleurs, l’un des points assez déroutants découverts ce soir est cette fermeture progressive des zones, un peu en « marche arrière » par rapport à la zone ouverte (qui doit rester unique).
Et voici l'ultime photo de cette partie, effectivement très très tendue !!! Par contre, si vous observez bien le plateau, vous devriez voir qu'il y a toujours une zone ouverte mais qu'on ne peut pas la séparer en deux : à gauche, contre le bord, nous avons un pion chacun dans une zone si petite (deux cases) qu'on ne peut pas se déplacer et, donc, pas placer de barrière ! Comme nous ne trouvons pas le cas dans la règle, nous décidons de ne pas comptabiliser ces deux cases...
Et voici l’ultime photo de cette partie, effectivement très très tendue !!! Par contre, si vous observez bien le plateau, vous devriez voir qu’il y a toujours une zone ouverte mais qu’on ne peut pas la séparer en deux : à gauche, contre le bord, nous avons un pion chacun dans une zone si petite (deux cases) qu’on ne peut pas se déplacer et, donc, pas placer de barrière ! Comme nous ne trouvons pas le cas dans la règle, nous décidons de ne pas comptabiliser ces deux cases…

Durée de la partie : 25 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores :

Total
Julie (orange) 22
Ludo le gars (blanc) 25

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’impression qu’on dispose d’un espace de jeu tellement grand qu’on est libre de tout tenter : c’est assez jouissif comme sensation (un peu comme au Go),
– Le côté course et l’obligation de faire les choses dans l’ordre, dans le bon timing, pour ne pas offrir d’opportunités trop grandes à l’adversaire,
– L’impression qu’on a une marge de progression assez grande sur le jeu (en espérant qu’effectivement les positions favorables soient détectables tôt dans la partie, mais pour l’instant je ne m’en rends pas compte),
– Le matériel proposé, hyper tactile et, donc, super agréable à manipuler…

On a moins aimé
– Le cas particulier de la fin de partie avec une zone ouverte non séparable : étonnant !
– L’impression d’être un peu routé par l’ordre de fermeture des zones, mais ce sera à confirmer (ce n’est pas le plus agréable, mais pourquoi pas, à voir)…

————————————————————————————————————
LES TAXIS DE LA MARNE

Le look de la boîte donne envie de découvrir ce petit jeu Cocktail Games, surtout qu'il a l'air d'être bien ancré dans son thème (petit livret d'accompagnement à gauche)...
Le look de la boîte donne envie de découvrir ce petit jeu Cocktail Games, surtout qu’il a l’air d’être bien ancré dans son thème (petit livret d’accompagnement à gauche)…
Devant soi, chaque joueur peut accueillir jusqu'à 5 cartes, la plupart du temps des passagers prêts à monter dans les taxis, de la même couleur qu'eux. Quelques passagers sont multicolores et quelques cartes spéciales pimentent le jeu...
Devant soi, chaque joueur peut accueillir jusqu’à 5 cartes, la plupart du temps des passagers prêts à monter dans les taxis, de la même couleur qu’eux. Quelques passagers sont multicolores et quelques cartes spéciales pimentent le jeu…
La partie se poursuit sans que vraiment on ait à beaucoup discuter : la partie coopérative est finalement assez individuelle, exception faite de l'action possible d'échanger des cartes avec ses partenaires. Mais c'est encore une décision individuelle finalement. Si les cartes avaient été cachées dans la main, mon analyse aurait été différente...
La partie se poursuit sans que vraiment on ait à beaucoup discuter : la partie coopérative est finalement assez individuelle, exception faite de l’action possible d’échanger des cartes avec ses partenaires. Mais c’est encore une décision individuelle finalement. Si les cartes avaient été cachées dans la main, mon analyse aurait été différente…
Ouhla, là, ça commence à bien se remplir et on va devoir faire attention... Le jeu se tend un peu et c'est plutôt une excellente chose cette montée en puissance et cet engorgement de la place que nous n'avions pas trop vu venir !
Ouhla, là, ça commence à bien se remplir et on va devoir faire attention… Le jeu se tend un peu et c’est plutôt une excellente chose cette montée en puissance et cet engorgement de la place que nous n’avions pas trop vu venir !
Les taxis que nous avons réussi à faire partir avec des soldats à leur bord. On va pouvoir évaluer notre score en additionnant leurs valeurs.
Les taxis que nous avons réussi à faire partir avec des soldats à leur bord. On va pouvoir évaluer notre score en additionnant leurs valeurs.
Le plateau central est constitué de 4 cartes placées comme ci-dessus, avec quatre paires de cercles colorés. Deux officiers sont placés sur une paire au hasard (rue Fabert et rue de Grenelle pour notre partie). L'idée est que des taxis vont arriver dans ces diverses rues, attendant d'être remplis avec au moins autant de passagers qu'indiqué sur les taxis. Si on sature la place, la partie s'achève, de même si on parvient à tenir jusqu'à l'épuisement des taxis (et c'est beaucoup mieux !)...
Le plateau central est constitué de 4 cartes placées comme ci-dessus, avec quatre paires de cercles colorés. Deux officiers sont placés sur une paire au hasard (rue Fabert et rue de Grenelle pour notre partie). L’idée est que des taxis vont arriver dans ces diverses rues, attendant d’être remplis avec au moins autant de passagers qu’indiqué sur les taxis. Si on sature la place, la partie s’achève, de même si on parvient à tenir jusqu’à l’épuisement des taxis (et c’est beaucoup mieux !)…
Petit exemple de taxi chargé : Tristan défausse le taxi rouge qui voulait emmener au moins 3 soldats puisqu'il en joue 3 (une carte de valeur 2 et une de valeur 1).
Petit exemple de taxi chargé : Tristan défausse le taxi rouge qui voulait emmener au moins 3 soldats puisqu’il en joue 3 (une carte de valeur 2 et une de valeur 1).
Les taxis que nous avons réussi à remplir s'entassent à côté de la boîte, classés par valeur. Ca commence à être pas mal... A noter que nous nous débrouillons assez bien puisque nous n'avons quasiment jamais eu de problème de taxi arrivant dans une rue embouteillée provoquant le placement d'un jeton +1 soldat à embarquer...
Les taxis que nous avons réussi à remplir s’entassent à côté de la boîte, classés par valeur. Ca commence à être pas mal… A noter que nous nous débrouillons assez bien puisque nous n’avons quasiment jamais eu de problème de taxi arrivant dans une rue embouteillée provoquant le placement d’un jeton +1 soldat à embarquer…
Yes ! On a réussi à épuiser la pile de cartes de taxis sans avoir échoué ! Oui, c'était juste, vous avez bien noté qu'il ne restait plus qu'une seule rue de libre sur la place. Mais c'est réussi !
Yes ! On a réussi à épuiser la pile de cartes de taxis sans avoir échoué ! Oui, c’était juste, vous avez bien noté qu’il ne restait plus qu’une seule rue de libre sur la place. Mais c’est réussi !
J'adore ce côté évaluation du score que nous retrouvons dans quelques jeux coopératifs, comme Hanabi par exemple. Ca donne des objectifs pour la partie suivante. En tout cas, ce soir, on a été pas mal avec ce 51 final...
J’adore ce côté évaluation du score que nous retrouvons dans quelques jeux coopératifs, comme Hanabi par exemple. Ca donne des objectifs pour la partie suivante. En tout cas, ce soir, on a été pas mal avec ce 51 final…

Durée de la partie : 40 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores :

Total
Tristan + Ludo le gars 51

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème du jeu et ce côté coopératif qui donne envie de le proposer avec celui des Poilus lors d’une soirée jeux thématique,
– Le système d’embouteillage que l’on ne voit pas forcément arriver et qui fait monter la pression avec bonheur,
– Le fait d’avoir besoin d’un officier dans la rue pour faire partir un taxi,
– La simplicité de l’ensemble : c’est agréable et fluide, pas compliqué du tout, clairement ce qu’on demande à ce jeu, ni plus ni moins…

On a moins aimé
– Le manque d’impacts de l’aspect coopération et c’est dommage,
– Le dos des cartes, avec la couleur contre le bord, qui laisse voir celle de plusieurs cartes à venir parfois…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× deux = 8