[08/12/2012] Gipf X 3

Un tel jeu, de Kris Burm, non ressorti depuis 2006, cela avait de quoi suprendre ! Je l’apporte à mon padre, en séjour chez son frère jumeau, et on en prend pour de nombreuses parties d’affilée… Et on se régale avec ce Gipf indémodable !

 

GIPF X 3 :


Gipf c’est le premier opus d’une série de 5 (non 6) jeux d’une série abstraite assez exceptionnelle. Dans celui-ci, fondateur de la série, il faut survivre, c’est-à-dire être
capable de jouer à son tour…

A son tour, on doit introduire une nouvelle pièce par un rond extérieur à la zone de jeu, puis la pousser d’un cran vers la zone de jeu, en décalant d’autant les pièces qui
s’y trouvent. L’idée est d’aligner au moins 4 pièces à soi pour les récupérer, en tuant du même coup toutes les pièces adverses figurant dans le prolongement de cet alignement…

Mon père explique comment BIEN jouer à Charlie, un joueur en devenir…

Joli alignement de 4 pièces noires (les miennes), me permettant de récupérer 6 pièces en tout, en en tuant 1 blanche…

Louis se mêle à la bataille, alors que mon père, accusant un retard certain, tente plus de survivre qu’autre chose… En même temps, le jeu est assez déroutant et, je dois bien
l’avouer, je suis bien content que mon paternel y accroche…

Fin de la partie, après que j’ai pris à mon paternel tellement de pièces qu’il se retrouve à cours au moment où il doit en introduire une !

Deuxième partie, toujours avec mon paternel, histoire qu’il fasse mieux que lors de notre partie inaugurale…

Ah, ça, Monsieur, c’est un alignement de malade où je ne m’y connais pas : pas moins de 3 pièces blanches tuées en même temps…

Le plateau s’amenuise !

Vivre ou survivre, il ne faut pas choisir ! En effet, tant qu’on peut jouer, on n’a pas perdu dans ce jeu !…

Bon, là, je crois que la cause est entendue ! Avec 9 pièces blanches tuées, Gérard n’a pas pu tenir plus longtemps…

Troisième manche d’affilée, avec mon cousin Nico, débutant, pour lui faire miroiter les possibilités sympas de ce jeu…

Mon padre, expert du jeu 😉 lui prodigue les conseils les plus utiles…

Et hop, pas moins de 2 pièces blanches tuées d’un coup ! Ca c’est fait…

La partie est plus tendues que les deux précédents et nul doute que les futures, que mon père jouera en cette maison, le seront encore plus…

Fin de partie, avec une défaite de Nico car il ne peut plus jouer…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La telle évidence de la règle pour un jeu aussi riche…
– La qualité du matériel, hyper tactile, au service d’un jeu très agréable,
– L’envie d’enchaîner les parties,
– La notion d’aménagement à handicap proposée par la règle…

 

On a moins aimé
– ?

 

 

Scores de la première partie :

Gérard (blanc) : 2 pièces prises
Ludo le gars (noir) : 8 pièces prises

Scores de la deuxième partie :

Gérard (blanc) : 5 pièces prises
Ludo le gars (noir) : 9 pièces prises

Scores de la troisième partie :

Nicolas (blanc) : 3 pièces prises
Ludo le gars (noir) : 7 pièces prises

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 30 minutes par manche

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq − = 1