[09/04/2021] Troyes, Gorinto

Journée mythique puisque je vais faire découvrir à ma fille Leila un de ces chefs d’œuvres ludiques qui se méritent…
En effet, jouer à Troyes même à deux 😉 demande de savoir se lancer dans une gymnastique mentale assez impressionnante mais le plaisir, tout du long, en est une splendide récompense et un vrai satisfecit ! J’avoue que des jeux comme celui-ci j’en redemande… Encore un immense bravo aux auteurs : Sébastien Dujardin, Alain Orban et Xavier Georges, de véritables artistes !

Ensuite, histoire de se relâcher un peu, ce sera à Gorinto de revenir une nouvelle fois sur la table…

TROYES

Leila est plus que ravie de se lancer dans la découverte de ce grand ancien !
Souvenirs souvenirs…
Le gentil courrier que m’avait glissé Sébastien Dujardin dans le colis d’octobre 2010 !
Le jeu est mis en place, Leila joue les orange (évidemment) et moi-même les verts (évidemment) sachant qu’il y a un joueur neutre avec les éléments gris.
Je décide de résoudre les deux dés noirs en défaussant mon 4 rouge dont la valeur est doublée. J’empoche 2 points d’influence et Leila n’a pas à en combattre…
Peu après je me lance dans le métier d’Archer et lance 4 dés successivement pour me placer sur les cartes noirs, puisque j’ai utilisé un lot de dés rouges de valeur 8. J’en réussis 3 sur 4 et, donc, je place 3 cubes verts.
Cette stratégie m’est inspirée par ma carte de personnage : Henry 1er qui me rapportera des PV si j’obtiens le gain de plusieurs cartes d’événements…
Fin de la première manche sur les quatre que comptera cette partie à deux joueurs…
Quel régal de revenir à Troyes, franchement, et Leila accroche carrément, se faisant plaisir à faire autant de calcul mental ! 😉
La deuxième manche s’engage, avec des dés noirs de valeurs plutôt élevées…
Leila s’investit sur une carte jaune qui lui permettra de dépenser, ensuite, ses cubes orange pour augmenter de 5 un lot rouge qu’elle aura constitué…
Elle est aussi très impliquée dans la construction de la cathédrale et j’ai intérêt à y aller au cas où elle ait la carte de personnage correspondante.
Fin de la deuxième manche et donc nous voici à mi-partie… Quelle est cette bonne tête que je ne saurais voir ? 😉
La Guerre civile de ce dernier événement est très sévère pour Leila qui était déjà en difficulté financière marquée !
J’utilise un de mes trois cubes placés sur la carte du Templier afin de transformer un dé blanc en deux dés rouges de même valeur… Ça va piquer dans pas longtemps pour mon adversaire du jour !
En effet, j’affecte mon lot de dés rouges à la carte Percepteur, que je pourrai réaliser 3 fois ! Du coup, le joueur neutre va me donner 3 fois 3 = 9 deniers et Leila devrait m’en donner 6, mais elle me donne tout ce qu’elle a du coup ! 😉
Oserais-je vous dire que je recommence cette opération dans la foulée ? Oserais-je préciser que j’achète un dé blanc à Leila pour cela et que je récupère ainsi mon argent juste après ? Ai-je besoin de préciser que ça surcouine en face de moi ? 😉
Fin de la troisième manche…
Et nous voici dans la dernière manche d’une superbe partie… C’est impressionnant comme Leila parvient à bien jouer et, de mon côté, je suis surpris de voir mes sensations sur ce jeu revenir au galop !
Fin de la quatrième manche…
Nos cartes de personnages sont révélées et j’avais eu raison d’hésiter concernant celui de Leila, elle qui m’expliquera, après la partie, avoir été beaucoup à la Cathédrale, non pas directement pour son personnage mais pour obtenir de l’influence et se rapprocher des objectifs de celui qui en demande beaucoup ! Ce qui m’avait troublé c’était qu’elle se soit arrêtée pile à 8 cubes sur la cathédrale, synonyme de 6 PV sinon…

Durée de cette partie : 2 heures 10 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de cette partie :

PV Événements Activités Cathédrale Personnages Total
Leila (orange) 24 0 10 0 6+3 43
Ludo le gars (vert) 26 1 13 0 6+6 52

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le jeu qui claque toujours autant après plus de 10 ans !!!
– Voir Leila y jouer aussi bien nous donne envie à tous les deux d’y revenir plusieurs fois pendant ces vacances, histoire de l’approfondir davantage…
– Le look du jeu dont je ne me lasse pas

On a moins aimé
– Les effets de certaines cartes ne sont pas des plus aisés à comprendre…

————————————————————————————————————
GORINTO

Jeu incontournable ces derniers temps et gage de bons moments pas trop prise de tête…
Les cartes d’objectifs de cette partie.
L’ambiance est moins studieuse qu’à Troyes ! 😉
Fin de première saison…
Et de deuxième…
Il y a énormément de tuiles violettes et blanches actuellement sur le plateau… Il faut dire que, comme à chaque fois, nous essayons de prendre en priorité celles des objectifs finaux : les marron et les bleues.
Fin de troisième saison et on constate que nous PV sont moins élevés, au même moment, que lors de nos précédentes parties…
La dernière saison va débuter et Leila est première joueuse…
La partie se termine…
Petite vue finale pendant que Leila note les scores sur son carnet…

Durée de cette partie : 45 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de cette partie :

Piste Décompte Total
Leila (jaune) 59 24 83
Ludo le gars (noir) 69 28 97

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté jeu qui se joue tranquillement…
– La règle ultra-simple,
– La variante pour deux joueurs où on retire, à son choix, une tuile du chemin pour les tours 2 et 3 de chaque saison
.

On a moins aimé
– La stratégie « combiner les deux couleurs de tuiles d’objectif final aux autres » semble clairement incontournable et ça m’inquiète de plus en plus : 2 PV par tuile n’est-il pas trop fort ? Pourquoi pas 1 PV simplement ?

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 5 = sept