[09/04/2022] Cartaventura – Lhassa X 2, Fish’n’Flip

Deux jeux plus légers aujourd’hui et deux découvertes soit dit en passant…
Cartaventura – Lhassa X 2, pour commencer, l’un des jeux sélectionnés pour le prix de l’As d’Or Jeu de l’Année 2022 à Cannes. Attention, autant prévenir tout de suite, chaque image avec le tag #SPOIL est potentiellement à éviter si vous ne voulez pas en savoir trop sur ce scénario…
Ensuite, Fish’n’Flip, un jeu coopératif un tantinet écologique, avec des poissons à faire sortir des filets du bateau de pêche, en prenant conscience que le plastique et autres déchets polluent les mers…

CARTAVENTURA – LHASSA X 2

Nous allons découvrir l’un des nominés au prix Jeu de l’Année / As d’Or 2022, à savoir Cartaventura – Lhassa. Cela nous fait bien envie, dans le style jeu narratif à choix possible, coopératif, jouable (et rejouable) en une heure environ.
L’histoire se base sur des faits historiques réels, nous plongeant dans la vie d’une personne pas forcément très connue, ce qui a dû nécessiter pas mal de recherches…
Dans Lhassa, le petit guide historique fourni avec le jeu nous propose d’en savoir davantage sur Alexandra David-Neel…
La mécanique générale emprunte beaucoup aux Livres dont êtes le Héros, avec des choix à faire en fonction de situations bien décrites. Au départ, rien à savoir et découverte progressive de la règle, avec une Leila au taquet pour se charger de tout ce qui est lecture !
Examen approfondi de la première carte du jeu, sans aucun spoil !
Donc, comme on pouvait s’y attendre, nous voici à Colombo et trois lieux adjacents nous invitent à y réaliser l’une des actions. En fait, chacune de ces cartes adjacentes sera remplacée par une autre, ou tournée sur son verso, en fonction de nos choix, formant une carte de la région au dur et à mesure de l’avancée de la partie.
Nous avons opté pour la résolution d’une action à l’est et la carte a été retournée, nous permettant d’en placer de nouvelles de manière adjacente. Voilà, vous devez avoir compris comment cela se passe…
Nous possédons, au départ, un total de 2 sous, avec une notation du total par quart de tour. Attention, ci-dessus, nous tombons en dessous de 0 et nous allons découvrir ce qui se produit dans ce cas…
Ouille ouille ouille : défaite immédiate !
Bon, forcément, on va y retourner pour une seconde partie enchaînée, en modifiant nos choix…
#SPOIL !
Un peu plus tard…
Nous décidons d’embarquer pour Darjeeling en payant une grosse somme de 2 sous…
La carte s’étoffe et les possibilités aussi… Ne regardez pas trop si vous ne voulez pas trop de #SPOIL…
#SPOIL
On essaie ça… En fait, on sait grâce au livret historique qu’Alexandra David-Neel a été dans ce temple et qu’elle y est peut-être toujours !
#SPOIL
Et ben ! On dirait que c’était une des options de dénouement possibles ! Je vous laisse lire si vous le souhaitez…

Durée de ces parties : 45 minutes + 1 heure – Note de ces parties : 14 / 20

Scores de ces parties :

Première partie Deuxième partie
Leila + Ludo le gars Défaite sur la carte n°20 et retournement de la n°5 Victoire sur la carte n°70  via la n°43

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’empreinte historique assez bluffante !
– Les multiples dénouements, pas souvent au rendez-vous dans les jeux de style « dont vous êtes le héros »,
– Le peu de règles à intégrer pour jouer, c’est assez concis et adapté au jeu,
– Rejouer au jeu en ayant en tête ce qui a fonctionné et ce qui ne l’a pas été lors des parties antérieures et ça c’est cool !
– L’impression d’avoir atteint un dénouement, ce jour, que je ne peux pas qualifier de victoire explicitement puisque nous n’avons pas eu tant d’infos que ça sur l’héroïne recherchée, mais était-ce ça le plus important pour l’emporter ? Bonne ambiance philosophique tout ça…

On a moins aimé
– De décisions parfois trop peu dirigées, limite au hasard, même en s’aidant de la notice historique,
– Une certaine froideur, malgré toutes les facettes historiques et immersives, mais je ne sais pas trop l’expliquer…

————————————————————————————————————
FISH’N’FLIP

Petit jeu coopératif au programme, avec l’idée de libérer un maximum de poissons du filet qui les a capturés.
A deux joueurs, 4 espèces sont choisies et l’ensemble des cartes correspondantes sont mélangées puis 3 lignes de 4 sont étalées sur la table, pour former le filet. Pour cette partie, nous avons retenu l’espadon, la raie, la baleine et le poulpe. Le bateau de pêche est situé sur la 7ème ligne à partir du bas.
D’ores et déjà, vous pouvez remarquer que les cartes sont de 4 couleurs différentes : bleu, vert, violet et mauve (ces deux dernières sont incroyablement proches)…
Chacun de nous pioche une carte de pouvoir correspondant à l’une des espèces choisies. A gauche, le pouvoir de l’espadon, qu’a pioché Leila, à droite celui du poulpe que j’ai pioché.
Chacun prend une main de 3 cartes action afin d’en jouer une par tour pour tenter de libérer des poissons.
Quelques règles :
– Pour s’échapper, les poissons doivent regarder dans la même direction et être connectés,
– L’un d’eux doit avoir été déplacé ce tour,
– Une fois les cartes retirées, on fait descendre les cartes qui se trouvent au-dessus, ce qui peut provoquer des enchaînements de libération.
Leila réajuste le filet après son tour, puis pioche 4 nouvelles cartes à positionner au-dessus, à raison d’une par colonne (un peu à la tétris)…
Je suis prêt à jouer…
Avec cette carte qui fait se retourner tous les poissons d’une ligne, je vais pouvoir libérer des baleines…
Je vais en retirer trois du filet (les deux vertes + la bleue, lesquelles regardent maintenant toutes vers la droite) !
Après ajout de 4 cartes dans le filet, on devine clairement le risque de voir des cartes arriver sur la 7ème ligne, ce qui provoquerait la fin de partie et notre défaite !
De plus en plus risqué !!! Mais j’ai une belle arme dans ma main et si je peux la jouer c’est grâce à Leila qui a fait attention de ne pas tout chambouler (je l’avais prévenu sans lui dire exactement ce que j’allais faire)…
Ah oui, comme ça, c’est beaucoup mieux !!!
La pioche de cartes de poissons étant épuisée, nous avons gagné mais notre score dépendra de notre capacité à en faire sortir encore, jusqu’à épuisement de notre main de cartes action…
Et voilà ! Pas mal pour une première partie en « mode normal ».

Durée de cette partie : 30 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de cette partie :

Total
Leila + Ludo le gars Victoire avec 7 PV

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La volonté d’utiliser ce jeu pour faire prendre conscience de l’omniprésence du plastique et autres déchets dans les océans, rendant la vie sous-marine plutôt insupportable (le système du filet qui s’engorge de déchets est juste bluffante),
– Le fait que ce type de jeu, avec sa volonté explicitée ci-dessus, soit coopératif : ça tombe sous le sens !
– Le bon petit plaisir à y jouer, tranquillement,
– Le renouvellement prévisible des parties, en raison des nombreuses espèces proposées et des différents modes de jeu,
– Le format « jeu qui s’emporte partout » !

On a moins aimé
– Un manque de relief global, un sorte d’impression de faire un tétris, mais il faut avouer qu’on est tellement gros jeux en ce moment que ça peut expliquer ce sentiment plus mitigé…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 4 = vingt