[09/10/2019] Couleurs de Paris

4 jours après avoir joué au jeu Couleurs de Paris dans sa version de base, nous décidons à l’unanimité de le ressortir super vite pour le découvrir dans sa version experte.
On va donc intégrer le module avec les peintres (pouvoir personnel) et les cartes d’action (option B : on peut les stocker et en jouer, ensuite, une maximum par tour).
On espère se régaler encore plus que lors de notre précédente partie, surtout qu’on a clairement l’impression que cela va dynamiser certains aspects du jeu :
– Les cubes blancs vont avoir une nouvelle utilité : achat de cartes,
– L’action « Peindre » aura plus d’intérêt en début de partie (même si on craint avoir décelé une erreur de règle, j’y reviens).
Bonne lecture !

COULEURS DE PARIS

Retour aux Couleurs de Paris pour une découverte de la règle dite experte…
Nous jouons cette fois à 3 joueurs, Leila, Julie et moi, avec, ci-dessus, le choix de notre artiste parmi les deux piochés. Julie explique les finesses de ceux que Leila a piochés…
Leila opte pour Claude Monnet, lequel lui octroie un sacré pouvoir : lorsqu’elle prend du jaune, elle peut peindre immédiatement 1 ou 2 cubes jaunes ! Ça va accélérer le jeu tout ça…
Julie choisit Vincent Van Gogh, lequel lui permet de conserver jusqu’à 16 pigments au lieu de 12 sur sa palette.
De mon côté, c’est vers Edgar Degas que je me tourne, histoire de pouvoir déplacer 3 cubes du tableau que je viens de terminer vers l’autre tableau. Utile, à mon avis, si j’arrive à le faire sur une couleur secondaire, plus coûteuse…
L’étalage de départ, avec, devant, les 4 cartes d’action qu’on peut acheter avec des cubes blancs quand on prend l’action « Peindre ». On a joué comme ça, mais, après la partie, on pense qu’il y a une erreur dans la règle : action « Peindre » ou « Prendre un tableau » ???
Premiers positionnements de nos assistants.
Le pouvoir de Leila fait rapidement très très mal…
Petite vue générale, alors que le jeu va vite de chez vite…
Julie mise sur une stratégie « Cubes noirs » aujourd’hui et elle m’inquiète : ça a l’air d’aller vite cette affaire !!!
Leila continue son petit bonhomme de chemin avec ses tableaux à dominante jaune…
Vue générale alors qu’il ne reste, déjà, plus qu’un seul cube noir, après que j’en ai fabriqué un pour contrer un peu Julie… Vais-je réussir à terminer au moins mon premier tableau et migrer 3 cubes verts sur le deuxième ?
C’est, forcément, le dernier tour : Julie va faire le 5ème et dernier cube noir de la partie ! Sans avoir placé le moindre cube sur son tableau à dominante orange, va-t-elle être en mesure de gagner la partie ?
Je termine, in-extremis, mon tableau de gauche et…
… repositionne de suite 3 cubes verts sur mon deuxième tableau !
Cette fois, c’en est fini.
Leila réussit l’énorme prouesse de terminer ses deux tableaux ! Dommage qu’elle n’ait pas réussi à faire monter un de ses curseurs jusqu’au niveau 6 pour obtenir 6 PV de plus…
Julie va gagner avec 4 cubes noirs, sans avoir peint un seul cube ! Frustrant ça…
De mon côté, j’échoue d’assez peu finalement à terminer mon deuxième tableau…

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Tableaux Cubes noirs Prestige Total
Leila (bleu) 12+10 0 0 22
Julie (rouge) 0 24 0 24
Ludo le gars (vert) 14 6 0 20

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le plaisir clair et immédiat, aussi bien dans la version de base qu’experte,
– La double utilité des cubes blancs : ça leur donne nouvelle importance !
– Les multiples stratégies qu’on peut mettre en œuvre, pour des scores très serrés,
– La règle experte pour les pouvoirs des peintres, très bien vus !

On a moins aimé
– La vitesse du jeu qui est décuplée en version experte : c’est d’autant plus frustrant si on veut développer ses pistes de compétences (je me demande comment arriver à 6 sur l’une d’elles si un joueur fonce sur les cubes noirs par exemple),
– L’erreur de règle visiblement concernant l’action à utiliser pour acheter des cartes.

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[09/10/2019] Couleurs de Paris”

  1. Je suis très perplexe sur le background du jeu (j’adore les peintres de cette période). J’ai l’impression que c’était conçu avec des artistes plus proches de notre époque vu la tête des « tableaux » et surtout le concept d’assistants puisqu’aucun des peintres présentés ne travaillait avec des assistants à ma connaissance ! Un gros gloubiboulga assez déprimant de mon point de vue.

  2. J’ai globalement bien aimé..mais je trouve deux trois trucs qui me chiffonnent , j’aime beaucoup la qualité éditoriale, materiel de toute beauté, sur le game play j’ai deux trois réserves..

  3. Bonjour,
    C’est bien prendre un tableau pour les cartes bonus, il faut se fier à l’icône et non pas la règle.
    Les règles PDF ont bien été mises à jour en ce sens sur le site de l’éditeur.

    Un peu peur que les cubes noirs deviennent systématiques …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 + = onze