[09/10/2021] Velonimo, Râ

Deux parties de jeux ce jour, à la salle, en deuxième partie d’après-midi, la première moitié de la journée ayant été consacrée à dire adieu à Pitocha, notre vieille chatte décédée la veille au soir… 🙁
Mon hommage est à lire ici.

L’excellente nouvelle, magnifique et qui fera date, c’est que nous rejouons enfin à la salle après 1 an et demi sans la moindre partie, depuis la dernière séance du 7 mars 2020 !
Au programme :
– Découverte de Velonimo, un jeu qui m’avait tapé dans l’œil à Vichy, lors du Festival des Jeux, mais que je n’avais pas réussi à rapporter de là-bas, pas plus que je n’avais eu de réponse de l’éditeur par la suite malgré mon message… 🙁 Bon, je suis beau joueur, je l’ai acheté et on y a donc joué ce jour avec bonheur !
– Retour à un grand ancien pour finir : de l’incontournable Reiner Knizia, lequel sort toujours autant par chez nous…
A vos marques, prêts, partez !

VELONIMO

Oui, vous avez bien vu, on va pé-da-ler cet après-midi !!! En effet, on va découvrir le prometteur Velonimo… en salle !
Le jeu, joli bébé de Bruno Cathala, est un subtil mélange de jeux de plis, d’enchères et de course, avec un zeste de « dans ta face ! » quand on pique une carte chez un autre joueur.
Une course se déroule en 5 étapes, avec une main de 11 cartes en début d’étape (la mienne ci-dessus). Il y a des cartes de couleur, de valeur 1 à 7, ainsi que des cartes baroudeurs, de valeur 25, 30, 35, 40, 45 et 50. A son tour, on doit jouer soit une carte seule soit une combinaison, mais toujours de valeur supérieure à ce qui a été joué par le joueur précédent, ou passer (c’est à dire suivre la roue du joueur précédent).
Petite vue de notre feuillet de scores pour cette course prometteuse…
Leila, en tant que première joueuse, a posé un 5 rouge, puis Fabrice a posé deux cartes 5, ce qui vaut 25 (chaque carte d’une combinaison vaut 10 + la valeur de la plus faible). Ensuite, Yohel a posé un baroudeur de valeur 30, suivi de votre serviteur avec son 45 et, enfin, de Leila qui couronne le pli avec un 50 ! C’est donc à Leila de ré-attaquer pour le pli suivant.
Le but du jeu étant, à chaque étape, de se débarrasser au plus vite de sa main de 11 cartes, il faut savoir constituer les meilleures combinaisons (en couleur ou en valeur), tout en en gardant sous la semelle pour finir l’étape en premier. En effet, on marque autant de PV que le nombre d’adversaires encore en course quand on a fini, multiplié par le numéro de l’étape. Ci-dessus, donc, Yohel a marqué 3 PV (et pris la carte de maillot petits pois carottes), moi-même 2, Fabrice 1 et Leila 0.
Les étapes s’enchaînent ainsi et elles rapportent de plus en plus de points, comme en témoigne la vue ci-dessus. La valeur de gauche correspond aux points empochés lors de cette étape, celle de droite au cumul de points du joueur.
Et comment se servir de la carte de maillot petits pois carottes ? C’est tout simple : elle octroie un bonus de 10 à une combinaison jouée par son possesseur ! Yohel en profite largement…
Le jeu est très plaisant, hasardeux quand même, certes, mais plutôt bien fichu et au bon goût de reviens-y !
Ça c’est carrément du gros pli, avec beaucoup de cartes défaussées, joli, joli, bel effort collectif ! 😉
La dernière étape va débuter et, même si Yohel a de l’avance, Fabrice et moi pouvons encore espérer un petit quelque chose, pour Leila ce sera plus tendu…
Il aura fallu que Yohel utilise son maillot spécial pour contrer mon splendide 45 avec quatre cartes de valeur 5 ! 🙁
Et que dire des cartes 1 ? Elles permettent de piocher une carte dans une main adverse, puis d’en rendre 1 (celle piochée si on veut).
Aïe aïe aïe… Alors que j’étais super au point pour clore l’étape en première position, je découvre les affres d’avoir une main aussi pourrie pour jouer ! 🙁
Bilan final de notre course du jour, avec un Yohel de compétition en étapes de montagne et grand seigneur avec Leila puisqu’il l’a désignée pour jouer une fois qu’il en a eu fini. Du coup, elle parvient à terminer deuxième de cette étape et deuxième au classement général final !!!
Il y en a qui ont la victoire modeste… 😉

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Étape 1 Étape 2 Étape 3 Étape 4 Étape 5
Leila 0 + 2 = 2 + 6 = 8 + 4 = 12 + 10 = 22
Fabrice 1 + 4 = 5 + 0 = 5 + 8 = 13 + 5 = 18
Yohel 3 + 6 = 9 + 9 = 18 + 0 = 18 +15 = 33
Ludo le gars 2 + 0 = 2 + 3 = 5 + 12 = 17 + 0 = 17

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La mécanique des combinaisons qui valent 10 points par carte + la plus faible, juste superbe d’élégance !
– Le bon équilibre entre jeu agréable, fun, et en même temps où on tente d’optimiser ses coups, de bluffer un peu parfois, …
– La saveur qui se dégage du jeu, pas si loin des courses cyclistes me semble-t-il,
– Même si on a l’impression que tout se joue à la dernière étape (avec le multiplicateur X 5), force est de constater que ça laisse tout le monde dans la course !
– Le fait que le jeu soit fabriqué en France et avec un matériel superbe.

On a moins aimé
– Un je ne sais quoi, que je n’arrive pas à qualifier exactement pour le moment, qui me laisse un peu sur ma faim… A revoir !

————————————————————————————————————

Jeu incontournable sûr pour passer un très bon moment de clôture de notre journée jeux : Râ !
Et c’est parti pour cette très belle partie à 4 joueurs…
Fin de la première manche, avec le jeu de tous les soleils… Ce sera Yohel qui entamera la seconde.
Pas trop de choses à vous raconter sur cette partie, sinon qu’elle est toujours aussi tendue, avec des choix cruciaux et récurrents. Ainsi, par exemple, je passe presque tous mes tours à lancer une enchère, cela étant dû aux tuiles soleils que j’ai devant moi…
Et ça discutaille entre Mademoiselle de la Bêtisière et Monsieur Lenteur ! 😉
Fin de la deuxième manche…
Il me semble que Fabrice tient une sorte de big stratégie avec ses tuiles de Nil, non ? Il avait une crue, défaussée, et il a scoré 11 PV sur cet axe en fin de manche précédente !
Ça pique…
« Ça vaut combien ? Dois-je prendre ? Si je ne le fais pas, Fabrice va se gaver avec cette tuile de Nil à l’étalage… » Leila est étourdie par toutes ces questions bien délicates à gérer et à trouver des réponses correctes et objectives…
Heureux le père Fabrice d’avoir obtenu ce qu’il souhaitait… Le moment qui scelle sa victoire, assurément, mais Leila se serait sacrifiée en prenant ! Quel dilemme…
On ne va pas tarder à clore cette partie, Yohel et Leila jouant avec un soleil chacun et il ne reste plus qu’une place sur la piste de Râ..
Finito !
Le plateau de Leila en fin de partie, ni avec le plus ni avec le moins de soleils.
Le plateau de Fabrice, redoutable, et même tellement qu’il bat le record que j’avais sur ce jeu depuis 20 ans !!!
Le plateau de Yohel, le moins fourni en soleils, donc victime d’un dur -5 PV et, malgré ses jolis monuments, ça n’ira pas loin du tout… On n’est plus à Velonimo, là, pour le coup !!! 😉
Et mon plateau, avec le plus en valeur de soleils, mais pas d’axes assez rentables pour espérer quoi que ce soit.

Durée de la partie : 1 heure 25 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de cette partie :

Départ Fin manche 1 Fin manche 2 Fin manche 3 Monuments + soleils Total
Leila 10 11 14 22 4 + 0 26
Fabrice 10 15 33 57 4 + 0 61
Yohel 10 11 17 10 6 – 5 11
Ludo le gars 10 20 20 29 5 + 5 39

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le jeu « valeur sure » !
– La tension à chaque tour, à chaque enchère, à chaque réflexion… même des autres joueurs !
– Les multiples manières de scorer et là, pour le coup, Fabrice m’a bluffé avec ses tuiles de Nil et de crues !!!

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + huit =