[09/07/2005] Corona

Participants
– Sylviane, toujours à fond, même à 9h30 du mat’,
– Fred, toujours partant également,
– Elise, ludophile de retour après quelques mois,
– Christel, femme de Fred et joueuse dans l’âme,
– Julie, femme de Ludo le gars, motivée pour un jeu de rapidité
? non ? si, si 🙂
– Romain, toujours là, ce garçon,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Histoire de clôturer en beauté notre seconde
année ludophile, notre association a décidé d’organiser
un grand week-end de jeux, dans un gîte, à
St Cyr le Châtoux dans le Beaujolais. Pour initier
la journée, à l’heure du café matinal, je propose une partie
de Corona, un jeu que je viens d’échanger avec un marseillais. Le jeu
s’explique
en quelques minutes et immédiatement
on devine que les choses ne seront pas faciles, tant l’acuité visuelle
requise semble nous manquer en ces premiers instants…


Une vue intiale du plateau, avec les 6 cylindres métalliques
éparpillés et les 6 cylindres de bois au centre, attendant
leur affectation…


Débutée en extérieur,
la partie se poursuit en intérieur, victime des intempéries…


Un exemple de
situation de jeu, une fois les dés jetés mais avant leur
affectation…


Romain, ultra-compétitif à ce jeu, nous lamine littéralement,
sous les yeu d’un Fred médusé. Comme le sablier ne dure
qu’une minute et que seul le joueur ayant annoncé la valeur la
plus haute aura le privilège de prouver ses dires, on se doute
déjà que bien peu ne joueront en fait, Romain, Elise et
votre serviteur exceptés
(et en ce qui me concerne, ce n’est pas en bien, ne réussissant
aucune de mes annonces ;-)…


Romain et Elise se regardent en chiens de fayence, eu qui réussissent
avec brio à enchaîner les combinaisons gagnantes. Je vois
encore les visages déconfits de Sylviane, Christel et Julie, les
3 joueuses qui sont restées quasi-muettes tout du long de cette
partie à double sens…


Une vue de la même situation, une fois les cylindres affectés
et avant leur déplacement…

Décompte final
Durée de la partie : 15 minutes – Mise en place du
jeu : 5 minutes – Explication des règles : 10 minutes
Romain remporte cette partie avec un total de 26 points, devant Elise avec 20
points, Sylviane, Fred, Christel et Julie avec 13 points et Ludo le gars avec
0 point.

Débriefing
Bien qu’hyper balèze à jouer, et hyper sélectif, ce jeu
est une bonne surprise pour moi et il m’a laissé une bonne impression.
On avait décidé de jouer jusqu’à ce que l’un des joueurs
ait doublé son capital de départ (fixé
à 14 aujourd’hui), mais finalement on a arrêté un tour après
que j’ai atteint le score de misère de 0. Au moins, j’ai eu l’impression
de me battre, ce qui n’est certainement pas le cas de 4 de nos comparses (Sylviane,
Fred, Christel et Julie), dont le capital a fluctué seulement au gré
des combinaisons réussies ou ratées par les autres joueurs.
Un autre très bon jeu d’Ale Randolph, dans une édition superbe
(la même que mon Jockey).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre × = 16