[09/09/2009] Fluss Fieber

Petite partie pour petit moment ludique, en cette fin d’après-midi post-rentrée scolaire : Flussfieber, ou Rivière d’enfer en bon français, me semble tout à fait adapté pour un jeu
fluide, incisif et amusant. Tristan et Maitena, surtout, avaient envie d’un jeu moins réflexionnite aigüe que le Cartagena de la semaine précédente

FLUSSFIEBER :

 


Comme nous sommes 3 joueurs, nous utilisons chacun 3 personnages : les 2 jaunes et le blanc pour Tristan, les 2 bleus et le rouge pour Maitena et les 2 verts et le noir pour votre
serviteur…

Après un tour de jeu, alors que nous avons opté pour une rivière relativement accessible, en tout cas, celle proposée dans la règle pour les débutants (et comme c’est la partie de
découverte de mes enfants ;-)…

Tristan, alias Pottoka tout de marron peinturluré, réalise de jolis mouvements dès l’entame, positionnant son personnage blanc assez haut dans la course…

Maitena, de son côté, essaie de ne négliger aucun de ses 3 personnages, même si pour le moment il lui en reste également un à l’extérieur du plateau…

Ca y est, tous les personnages se sont jetés à l’eau, mais c’est bel et bien le pion blanc de Tristan qui semble mener le bal, alors que mon pion noir n’est pas si loin (j’aurais la
possibiliité de le déplacer mais je préfère temporiser pour permettre à mes autres pions de le rejoindre et de les faire avancer conjointement par poussées)…

Je réussis enfin à regrouper mes 3 personnages, mon seul petit souci étant que ces derniers se retrouvent un peu enclavés dans une zone de ressac. Pour ressortir de là, je vais
devoir galérer un peu, et avec le rondin placé devant la chute, il devrait y avoir du grabuge (bon, si on joue à ce jeu, c’est quand même pour ça !)…

Le personnage blanc de Tristan se sent poussé des ailes, mon gamin ayant bien retenu que les cartes en main des personnages arrivés au but deviennent des jokers utilisables par les
autres pions…

La partie est bien agréable, ce jeu convenant bien mieux aux enfants que les quelques derniers jeux que je leur avais fait découvrir ces dernières semaines…

Finalement, le personnage blanc de Tristan a eu un gros coup de mou et il n’est pas encore parvenu au but, rejoint et doublé par un pion de chacun de ses adversaires…

Ca y est, les deux premiers arrivés au but sont deux personnages de Maitena !!! Incroyable remontée de ma fille, laquelle se retrouve en position de remporter cette partie si elle
parvient à faire arriver son dernier pion bleu…

Entravant les plans de Maitena comme un beau diable (en faisant notamment remonter son pion de la dernière zone dans le grand courant le long des rochers), je fais clairement les
affaires de Tristan, lequel après avoir fait arriver deux personnages s’apprête ici à jouer sa dernière carte…

Tristan fait arriver son 3ème personnage et remporte cette partie que seul leur papa n’avait aucune chance de gagner ! Il est clair que je me suis très souvent battu pour éviter que
l’un ou l’autre fasse arriver ses pions au but, jouant un peu le rôle de sentinelle au dernier goulet d’étranglement du parcours (cela n’a pas fait mes affaires, mais le jeu peut
exiger quand même qu’on pense à gêner les autres plutôt que d’avancer toujours au mieux pour soi)…
Bilan synthétique :On a aimé
– Le nombre de parcours fabricables et la modularité de la longueur de la course, voire la constitution de plusieurs parcours pour une course à étapes,
– La simplicité du système de jeu, lequel ne souffre d’aucune ambiguïté malgré les poussées qui pourraient bien offrir des situations inattendues.

On a moins aimé
– Le chaos ou le déséquilibre généré par le jeu, surtout si tous les joueurs ne jouent pas le rôle de gêneur public 😉
– Un relatif manque d’engouement, par rapport à un Ave Cesar par exemple, mais je ne sais pas à quoi c’est dû.

Scores de la partie :Tristan (jaune + blanc + visage marron) : 3 au but
Maitena (bleu + rouge) : 2 au but

Ludo le gars (vert + noir) : 1 au but

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20


Durée de la partie : 45 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 + = quatre