[09/10/2009] Tobago, Zack & Pack, Medici

Et voilà comment les choses évoluent : depuis 2005, je jouais régulièrement aux Ludophiles, à Villefranche, tous les vendredis soirs. Puis ce fut 2 ou 3 vendredis par mois. Ces derniers temps, on était autour d’une fois par bimestre. Et, au final, je n’y allais presque plus. Résultat : on joue, à présent, en vraie proximité, avec le voisinage immédiat de notre hameau campagnard. Et, ce soir, vendredi, c’était un peu l’inauguration de nos vendredis ludiques locaux. Avec Béatrice, Bruno et Blandine, en attendant que les autres voisins sortent de leurs chaumières…
Ce soir, donc, 3 jeux au programme : Tobago, une bonne nouveauté pour commencer, puis Zack & Pack pour se dégourdir les méninges tétrisesques, et enfin Medici pour clore la soirée avec un excellent jeu quoique un tantinet ardu pour les alentours de minuit…
Une très bonne soirée, à renouveler, sans pour autant que je dise que je n’irai plus à Villefranche, hein…

TOBAGO :

 


Tobago, c’est un jeu de chasse au trésor original et exceptionnellement bien pourvu en matériel. En effet, le plateau est composé de 3 parties modulaires bifaces et les palmiers et
autres statues de résine sont vraiment magnifiques…

L’originalité des mécanismes se situe au niveau de l’élimination progressive des lieux possibles pour renfermer des trésors, via un astucieux système de cartes de localisation qui
réduisent, peu à peu, le champ des possibles…

Ma main initiale de cartes est assez saisissante, avec 4 cartes se basant sur les plaines ! Celle de gauche indique que le trésor se trouve à une case de la plus grande plaine, la
suivante que le trésor se trouve dans la plus grande plaine, la troisième que le trésor se trouve à une case d’une plaine et la dernière que le trésor se trouve dans une plaine. Et
bien, avec çà, je vais avoir du mal à varier mes indices…

Une vué générale en fin de premier tour alors que Béatrice a placé un indice sur un itinéraire (le blanc), Blandine également mais sur l’itinéraire noir, Bruno aussi mais sur
l’itinéraire marron, quant à moi, je n’ai pas fait original non plus plaçant un indice sur l’itinéraire gris. L’autre option, suivie par personne sur ce tour, est de déplacer son
4X4 de 3 étapes sur le plateau…

L’itinéraire marron étant totalement décrit (un seul cube marron présent sur le plateau) on va pouvoir aller quérir le trésor avec un 4X4. Dans l’ordre, le trésor marron n’était pas
dans une montagne, mais dans la plus grande plaine, pas à côté d’une rivière mais à côté d’une hutte et à côté d’une plage. Ce mécanisme, vraiment novateur, est la meilleure idée du
jeu car on a affaire à une sorte de jeu de déduction où ce sont les joueurs qui décident après coup. Etonnant…

C’est Béatrice qui profite de mon dernier indice marron pour déplacer son camion sur la case du dernier cube marron, synonyme de trésor. Elle disposera d’un marqueur à sa couleur en
plus en bas de la colonne itinéraire, c’est-à-dire d’une carte de trésor en plus. Bilan : Béatrice 2 cartes, Blandine 1 carte, Bruno 1 carte et moi-même 2 cartes. Le système de
répartition, très alambiqué, est très réussi (on y revient)…

Pour la répartition du trésor, chacun consulte autant de cartes qu’il avait de marqueurs, puis le découvreur du trésor ajoute une carte au hasard au lot de cartes qu’il mélange.
Ensuite, il retourne la première et la propose au joueur le plus en bas de la colonne, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de cartes ou que tout le monde ait été
servi…

Quel matériel !!! A noter que mon 4X4 vert est autant placé en embuscade sur une case avec un cube blanc (des fois que l’itinéraire blanc s’achève ici) que prêt à aller chercher les
tuiles hexagonales d’amulettes que les statues ont révélées. Ce système est, lui, moins séduisant (à mon goût), avec un placement d’une amulette en bordure de mer, en face du regard
de chaque statue (puis rotation d’un sixième de tour)…

Dans les cartes trésor se cachent 2 cartes malédiction. La première tirée ce soir par Blandine va provoquer l’élimination de toutes les cartes trésor non encore attribuées du lot
(le 5 d’or que je m’apprêtais à prendre) et contraindre les joueurs possédant encore au moins un marqueur dans la colonne (moi tout seul ;-( à rendre leur plus forte carte d’or (ou
à défausser une amulette). Vicieux système qui incite à se rabattre sur des cartes Or même moyennes pour éviter ces désagréments…

Blandine vient de jouer son tour et c’est à Bruno de prendre le sien. La partie s’approche de son terme et elle aura été bien plaisante avec un système de jeu qui aura bien plu à
mes adversaires. A noter que le dernier à prendre la carte Or dans un trésor a le privilège de pouvoir placer le premier indice du nouvel itinéaire créé et, donc, d’avoir déjà un
marqueur dans la colonne. J’aurai assumé ce rôle lors des 4 ou 5 premiers trésors collectés et, ça, c’est fort…

Je viens d’utiliser une amulette pour supprimer l’avant-dernier cube d’un itinéraire (=une action supplémentraire) avant de jouer mon coup normal (=aller dans le lac collecter le
trésor noir). Un très bon truc (merci Blandine pour l’idée !) car, ainsi, on n’a pas l’impression de jouer une carte que les autres exploiteront…

Là, pour le coup, c’est Béatrice qui couine, car elle vient de collecter le trésor blanc qu’elle avait recherché vraiment toute seule (5 marqueurs jaunes sur l’itinéraire !). Manque
de chance, dès la seconde carte qu’elle retourne, elle tire la deuxième malédiction et se voit contrainte de défausser toutes ces belles cartes qui lui tendaient les bras…

La partie vient de s’achever suite à l’épuisement de la pile des cartes de trésor que Blandine a provoqué en découvrant le trésor gris où elle collecte 2 cartes contre 1 pour
moi. On va décompter les points Or amassés jusque là…


Les itinéraires en fin de partie, avec couinement spécial pour Bruno, lequel n’a pas eu le temps de mettre à jour le trésor marron où il avait 4 marqueurs (2 pour moi). Et oui,
c’est ça aussi, le jeu…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le caractère assez exceptionnel du matériel proposé,
– Le système d’indices qui se cumulent pour aboutir à une localisation unique,
– Le côté vicieux du jeu : si on élimine l’avant-dernier cube, c’est souvent au bénéfice des joueurs suivants,
– Le système de répartition des artes d’Or, avec cette grosse tension liée aux malédictions et à l’information partielle que chacun a.

On a moins aimé
– Certains aspects alambiqués du jeu, le complexifiant sans vraie valeur ajoutée : positionnement, prise et utilisation des amulettes, calcul du déplacement des 4X4 (étapes,
terrains, …), ou encore, même si c’était bien agréable, le système de répartition des cartes d’Or qui ralentit le jeu,
– Les combos que l’on sent poindre, en jouant plusieurs amulettes dans le même tour, en profitant des itinéraires presque résolus et des cartes indices encore en main (j’aime pas
les combos 😉
– L’impression, fausse j’espère, que l’on devrait tous terminer avec un score similaire si personne ne fait d’erreur.

Scores de la partie :

Béatrice (jaune) : 27
Blandine (bleu) : 37
Bruno (rouge) : 16
Ludo le gars (vert) : 35

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20


Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

ZACK & PACK :


Pas ressorti depuis près d’une année, ce Zack & Pack a tout de suite fait de l’oeil à mes voisins. Du coup, nous attaquons une petite partie de ce jeu visuel en 3D où l’on doit
savoir évaluer, du premier coup d’oeil, quel camion correspondra le mieux à la cargaison à charger…

Tout d’abord, on tire les 5 dés (un de chaque couleur des éléments) afin de connaître son chargement. Attention : plus les blocs sont gros, moins les quantités à charger sont
grandes (dés non classiques). Ensuite, on retournera chacun deux camions devant soi mais on devra en prendre un chez les autres ou à la pioche cachée…

Je suis décidément ultra-nullos à ce jeu ! La preuve en images avec ce camion de niveau 2 même pas plein au niveau 1…

A ce jeu du chargement, j’ai trouvé une partenaire guère meilleure que moi… Le truc qui craint c’est qu’on prends autant de points négatifs que d’espaces élémentaires vides dans
son camion + le double des blocs non chargés (alors, quand parfois on cumule les deux, ouille ouille ouille)…

Là, c’est du record du monde de compet’ avec pas moins de 26 points négatifs pour moi : 2 blocs immenses non chargés (2*2*5 points) et 6 espaces vides dans mon camion. Je vais
devoir défausser 26 points et il m’en restera 24 pour finir la partie. A ce même moment, Bruno nous épate tous, puisqu’il totalise 81 points soit 6 de plus qu’en début de partie !

C’est finalement ce chargement lamentable qui scelle la fin de partie, une fois encore mon oeuvre ! D’ailleurs, dans la foulée avant de ranger le jeu, je m’aperçois que je pouvais
mieux placer mes blocs dans mon camion (quel gros nul quand même…). Heureusement, dans la vraie vie, lors des déménagements des copains, c’est moi qui charge ! Ca rassure…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le thème du jeu, très sympa et le matériel associé,
– Les difficultés pour bien voir quel camion prendre : un p’ttit régal !

On a moins aimé
– Le hasard non négligeable car si on n’a aucun camion adverse qui convient, on est mal !
– La répétitivité des tours de jeu (je préfère Ubongo dans l’esprit).

Scores de la partie :

Béatrice : 2
Blandine : 21
Bruno : 66 (épatant !)
Ludo le gars : -20 (lamentable !)

Note du jeu (sur cette partie) : 13 / 20


Durée de la partie : 20 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

MEDICI :


Ah… Medici… Mon jeu d’enchères préféré…. Expliqué en 10 minutes, ce jeu n’aura pas eu le même succès ce soir que les deux premiers. Probablement aurais-je dû le proposer en
deuxième et non en troisième (un peu tard, fatigue, etc…).

Béatrice et Blandine se demandent bien combien peut valoir un lot. Je leur ai donné deux conseils : ne pas chercher à être présent sur les 5 couleurs et se baser sur la somme des
valeurs des cartes comme idée de valeur générale (surtout pour la manche 1, ensuite ça dépend des couleurs)…

On sent tout de suite que ça réfléchit plus que pour Zack & Pack. a noter, au premier plan, que certains acheteurs ont déjà bien flambé…

Mes 5 cartes de butin amassées en fin de manche 1 : 0 sur les valeurs numériques mais 3 couleurs entamées, ce qui est correct…

Vue générale du plateau en fin de manche 1…

Mon lot de la manche 2, avec une première place numérique et des progressions des mes 3 couleurs précédemment entamées…

Vue générale en fin de manche 2. On constatera que nous sommes au coude à coude Bruno et moi avec seulement 2 points d’écart au score. La pyramide dorée aura de l’importance puisque
c’est bien là que nous sommes directement en conflit. Ceci dit, Bruno ne connaît pas le jeu et ne s’en apercevra pas, se focalisant sur la pyramide bleue (4 cartes achetées en plus
!) sans pour autant y atteindre le bonus de 10…

Fin de manche 3 et voic mon butin qui a tout pour me plaire (progression dans les 3 mêmes couleurs). A noter que j’ai eu la chance de payer 3 un superbe lot (3 doré + 5 argenté) car
Bruno ne pouvait pas se placer sur l’enchère (4 cartes déjà amassées). De même, je paie 1 la carte 10 car Béatrice, la seule encore en course, n’en avait absolument pas besoin (elle
était déjà première sur les valeurs numériques et préférait piocher la carte suivante de la pioche)…

Dernière vue de cette partie, alors que les scores se sont distendus à mon avantage…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La pureté du système d’enchères proposées,
– L’enchère en un seul tour, ultra-tendue, et qui oblige à bien évaluer la valeur d’un lot, pour soi certes, mais aussi pour ne pas le laisser à trop bas coût à un autre,
– La lecture du jeu sur cette version.

On a moins aimé
– Le côté un poil ardu pour les joueurs qui n’ont pas l’habitude de ce type de jeux de « comptables » 🙂

Scores de la partie :

Score initial : 40
Béatrice (rouge) : 84 (43 en fin de manche 1, puis 64, puis 84)
Blandine (bleu) : 58 (38, puis 40, puis 58)
Bruno (jaune) : 54 (50, puis 73, puis 54)

Ludo le gars (vert) : 107 (51, puis 75, puis 107)

Note du jeu (sur cette partie) : 19 / 20


Durée de la partie : 45 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

3 commentaires à propos de “[09/10/2009] Tobago, Zack & Pack, Medici”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit × = 8