[10/04/2022] Les Papattes, 1911 Amundsen vs Scott

Poursuite du week-end de découverte de petits jeux avec deux nouveaux jeux à vous présenter au travers de ces comptes-rendus détaillés :
Les Papattes, pour commencer, un pur jeu d’adresse, édité par Tactic, dans la lignée du Mölkky ou des palets bretons,
1911 Amundsen vs Scott, ensuite, un jeu qui se déroule au Pôle Sud et que nous vivrons vraiment de l’intérieur vu le froid qu’il fera au moment de cette partie jouée en extérieur 😉
Bonne lecture…

LES PAPATTES

Jeu d’extérieur typique, ce jeu « Les Papattes » semblent renouveler le genre comme vous allez pouvoir le constater…
Petit extrait de la règle pour vous présenter le terrain de jeu au travers du schéma de gauche : une rivière est installée (corde tendue par deux papattes de crocodile) au devant de laquelle nous allons devoir lancer nos papattes depuis une distance de 7 mètres environ. L’idée sera de lancer nos papattes au plus près de la rivière… sans jamais l’atteindre et en lançant nos papattes suivantes plus loin que les précédentes !
A deux joueurs, chacun dispose d’un set de 4 papattes (les orange pour Leila, les vertes pour moi), avec 2 bananes. Les bananes servent à embêter l’adversaire : la première peut être lancée n’importe quand, la seconde en fin de manche. Toute papatte touchée par une banane est éliminée et jetée dans la rivière !
Petit démarrage de partie, avec des papattes qui se rapprochent de la rivière. Que se passe-t-il quand l’une d’elles se retourne ? Rien dut tout ! Cependant, si elle touchée par une autre papatte, elle est jetée dans la rivière…
Pas si facile que ça, finalement, d’y jouer dans l’herbe car les palets (les papattes) ont tendance à rebondir et à ne pas être si contrôlables que ça ! J’aime bien l’idée d’y jouer dans le sable, comme indiqué dans les règles, ça doit être plus maîtrisable. Voire en intérieur, sur une moquette, comme au FIJ de Cannes, même si cela demande plus de technicité pour que le palet arrive bien à plat.
Bilan de la première manche : la papatte la plus près de la rivière est verte, donc je marque 3 PV, Leila en a au moins une sur le terrain, donc elle marque 2 PV, l’écart entre ses deux papattes les plus près est le plus réduit pour Leila, donc elle marque 2 PV supplémentaires, enfin chacun de nous a deux papattes sur le terrain de jeu, donc nous marquons 2 PV chacun. Total de 6 PV pour Leila et de 5 PV pour moi !
La partie s’achève quand l’un de nous atteint ou dépasse 25 PV.
Une petite vidéo pour mieux appréhender le jeu ? Ça se passe ci-dessous…
Leila détient le record de la papatte la plus proche de la rivière assurément, sachant que j’ai réussi à la toucher, alors qu’elle était à l’endroit, avec une des miennes (défaussée par contre car ayant dépassé la rivière)…
Dernière manche, avec 7 papattes sur 8 encore sur le terrain de jeu, et, en ce qui me concerne, le record de PV atteignables sur une manche : 9 PV !

Durée de cette partie : 25 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de ces parties :

Après manche 1 Après manche 2 Après manche 3 Total après 4 manches
Leila (orange) 6 11 16 21
Ludo le gars (vert) 5 11 17 26

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La qualité du matériel de jeu proposé !
– Découvrir un nouveau jeu d’extérieur est toujours un grand moment ludique, surtout que celui-ci propose une but du jeu plutôt bien original par rapport à ceux que je possède déjà,
– Le fait de devoir se rapprocher à chaque fois de la rivière,
– L’envie d’y rejouer mais plutôt sur du sable (plus contrôlable)…

On a moins aimé
– Les rebonds des palets sur l’herbe touffue de mon jardin !
– Les règles pas si intuitives que ça, notamment au niveau des scores : scorer 2 PV pour l’écart le plus faible entre ses deux palets les mieux placés est très surprenant, ET, avec un seul palet dans la zone de jeu on se garantit également 2 PV même si l’adversaire a encore les 4 siens à l’intérieur et mieux placés !

————————————————————————————————————
1911 AMUNDSEN VS SCOTT

Deuxième découverte du jour, en mode petits jeux en extérieur : 1911 Amundsen vs Scott ! Nous voilà embarqués en 1911, dans un défi que se lancent deux explorateurs du début du XXème siècle, à savoir rallier le Pôle Sud en premier !
Le plan de jeu est sans équivoque : nous allons cheminer, chacun sur sa propre piste (plutôt bleue pour Leila qui incarne Scott l’anglais, plutôt rouge pour moi qui incarne Amundsen le norvégien), en progressant grâce à des cartes de la même couleur que les cases visées. J’y reviens…
Petite vue du résumé de règles pour bien clarifier tout ça. A son tour, on choisit entre :
– Prendre des cartes, c’est-à-dire 1 gratuitement (la plus à droite), 2 en en défaussant 1 ou carrément les 3 de l’étalage en en défaussant 3 de sa main ! Attention, toutes les cartes ne sont pas défaussables et certaines ont, en revanche, un effet quand elles sont défaussées. Système super original et vraiment très réussi…
– Jouer des cartes : pour avancer (en payant 1 carte de la couleur à venir, plus éventuellement des paires de cartes pour aller plus loin), rallier le Pôle Sud en fin de partie (en payant une carte de chaque couleur) ou jouer une carte pour son effet spécial (en général très interactif et gênant pour son adversaire)…
Ma main de cartes : à gauche une carte jaune pour moi mais qui serait un joker coloré pour Leila, à droite une carte qui, si je la défausse, me permettra de piocher une carte dans la main de Leila (symbole de la croix) !
Cet effet qui s’applique quand on défausse la carte, lors de l’action Prendre des cartes, est juste tip top !
Pas facile de bien démarrer et, pour le moment, on tente d’apprivoiser un peu les effets des cartes…
Leila joue cette carte contre moi, laquelle limitera ma main à 5 cartes au lieu de 7 jusqu’à la fin de la partie ! Ouch, c’est sec et sévère !!!
Plus tard, elle joue cette paire de cartes pour me faire perdre ma direction et décaler mon pion sur le point d’interrogation à côté de la case où se trouvait mon pion. Pour m’en sortir, il faudra que je joue une carte de couleur pour revenir sur le chemin, au moins une case plus bas que ce point d’interrogation, sachant qu’elle peut poursuivre son offensive en me faisant reculer même sur ces cases !
Bon, les jeux sont faits : Leila rallie le Pôle Sud en premier avec Scott, bravo à elle !

Durée de cette partie : 35 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores de cette partie :

Total
Leila (Scott – bleu) Arrivée au Pôle Sud
Ludo le gars (Amundsen – rouge) A 3 cases du Pôle Sud

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le superbe système de prise de cartes, avec la défausse de certaines, notamment celles qui  provoquent le déclenchement d’actions !
– Le thème du jeu, bien présent, comme toujours avec cette série de jeux de l’éditeur Looping Games.

On a moins aimé
– De réelles difficultés pour maîtriser la pioche de cartes,
– Les attaques / défenses répétées, ce qui n’est pas franchement notre tasse de thé…

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[10/04/2022] Les Papattes, 1911 Amundsen vs Scott”

  1. On joue régulièrement au jeu des papattes par ici et autant j’adore à 3 ou 4 joueurs autant les adaptations des règles à 2 joueurs ne sont vraiment pas top. Que ce soit au niveau du scoring ou au niveau des contraintes de jeu (à 2 joueurs, il faut toujours être le plus proche de la rivière quelque soit l’animal), je n’ai vraiment pas trouvé cela adapté (autant ressortir un palet breton pour le coup ;)).

    Jamais essayé de le sable mais cela doit être sympa effectivement (dans l’herbe « rase » c’est bien aussi).

    • Merci de ton retour Teuf !
      Je vais essayer d’y rejouer à plus de deux car, oui clairement, on est fan de jeux d’extérieur de ce genre par chez nous et ton avis positif sur les configs 3 ou 4 m’incite à y retourner ainsi ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


5 × = quarante