[10/07/2020] Robinson Crusoé – Le Naturaliste

Après avoir joué à de nombreux scénarios de ce jeu, fournis dans la boîte de base, j’ai eu envie d’imprimer, plastifier et découper la totale de ce qui est proposé en gratuit via le site d’un passionné : ici.
Ce jour, donc, au camping, sur l’île de notre cher Robinson d’Oléron, nous allons découvrir Robinson Crusoé – Le Naturaliste

ROBINSON CRUSOE – LE NATURALISTE

Nous y sommes !!! Enfin nous allons jouer à Robinson Crusoé sur notre île !
Le scénario que nous décidons de nous offrir pour cette belle occasion est le non-officiel n°8, intitulé « Le naturaliste » ! Ambiance théorie de l’évolution de Charles Darwin que nous allons seconder dans le glanage de plantes carnivores, la capture de bêtes ou monstres dans des cages spécifiques, voire le stockage de bois exotiques et autres poissons et oiseaux rares… Ça fait rêver…
Voici l’étalage de cartes de ce scénario, avec deux cartes obligatoirement présentes : le barrage (où nous pourrons capturer et conserver des poissons exotiques) et l’enclos (pour les oiseaux). Il semble qu’il va y avoir beaucoup de choses à penser dans ce scénario aux multiples voies de développement, sachant que le but sera de survivre pendant 12 tours et de réaliser le meilleur score possible ensuite (de 10 à 80 points de connaissance, en gros)…
Première planification pour Leila la soldate (épave avec Vendredi + aménagement du camp) et Ludo le menuisier (fabrication d’une arme + aménagement du camp). A noter que Charles Darwin possède lui aussi un pion d’action que nous décidons de placer en exploration (pas sûr qu’on en est le droit)…
Premiers jets de dés pour la fabrication de l’outil, et, le moins que l’on puisse dire, c’est que ça démarre mal… 🙁
Petite vue générale du matériel exposé sur la demi-table du camping. C’est chargé…
L’île commence à être explorée, à l’image de cette tuile placée par Charles Darwin au premier tour, avec un paysage de colline et, surtout, un premier totem : la première espèce de plante qu’il identifie, à savoir un inestimable Lotus Noir !
Leila couine un peu, elle aussi, en lançant les dés d’exploration : échec cuisant 🙁
Cette carte de trésor paraît fort intéressante pour obtenir le paysage qu’on souhaite tant : une plaine pour pouvoir construire rapidement la nécessaire corde…
Voici les trois tuiles piochées que nous allons placer dans cet ordre : la plaine en premier, puis la suivante dans l’idée d’y déplacer rapidement le camp, avant de mettre la troisième, la moins utile à priori…
Leila s’engage dans un combat sans merci contre… un ours ! Armée d’un pitoyable tesson de bouteille, elle arrive péniblement à 4 de niveau d’arme…
Au final, on obtient nettement trop de nourriture périssable, ce qui est un vrai gâchis : 8 unités au lieu de 3 (et oui, on se doit de nourrir Darwin)…
Ayant attaqué la partie vers 12:00, forcément, à un moment il faudra faire une pause repas. On va se régaler…
Ça y est, nous allons avoir la corde !
Et je me lance dans la construction de la nécessaire Serre tropicale pour y stocker le précieux bois exotique… A noter que, pour récupérer et conserver les denrées exotiques, il faut obtenir une carte d’événement avec un livre ET avoir l’objet prévu de construit : poisson dans le Barrage, oiseau dans l’Enclos et bois dans la Serre. Pas simple, donc, surtout en début de partie…
On n’a pas l’air très en avance je trouve… Et notre santé n’est pas au mieux : va-t-on survivre 12 tours ?
Aïe, Charles Darwin s’est perdu dans les bois et manque d’y laisser sa peau : il va perdre 2 PV et s’arrêter juste avant la tête de mort fatidique !
Grâce à la corde, je peux construire le collet et, du coup, ajouter un +1 en nourriture au camp ! Vital avec ces 3 unités à dépenser par tour…
Les jetons bleus ? Ils représentent deux cages que Leila a construites, lesquelles permettront de capturer des bêtes (au lieu de les chasser) ou des monstres (au lieu d’ajouter une carte bête au paquet chasse, prendre la première carte de monstre de la pile des cartes de mystère)…
Et hop, on va bientôt avoir le tant attendu Enclos !
Grâce au livre de la carte, nous pouvons stocker un oiseau exotique (à la place de le manger) lors de la phase de production de ce tour ! Mais c’est toujours délicat car on se prive d’une unité de nourriture pour cela…
De même, selon le même procédé, stockage de bois précieux dans la Serre tropicale…
Première tentative de récupération d’une plante carnivore, à savoir le Lotus Noir représenté par le totem n°1. Pour ce faire, je décide de récolter, ce qui aura pour conséquence de nous affaiblir (voir ci-dessous)…
Voici la liste des 5 plantes carnivores que nous allons tenter de récolter. C’est très important d’en récupérer un maximum et de les planter dans la Serre tropicale, car chaque plante rapportera 5 PV en fin de partie…
Vendredi, de son côté, capture un monstre : un énorme serpent ! Celui-ci lui fait tellement de blessures que le pauvre Vendredi finit par y laisser sa peau… 🙁
Cette carte au trésor est potentiellement géniale et on ne veut pas rater notre coup, d’où le placement de deux pions (Leila et Charles Darwin en personne).
Les deux cartes obtenues en échange ne sont quand même pas géniales…
Va-t-on s’en sortir vivants ? On commence sérieusement à en douter, surtout quand la grippe contractée se transforme en gorge irritée qui requerra de manger une nourriture de plus chacun, donc 6 en tout !!!
Bon an mal an, nous voici arrivés au 10ème tour…
La perte d’un niveau de palissade ne nous fera pas de mal, mais c’est purement miraculeux !!!
Nous voici dans le 12ème et dernier tour, nous allons donc arriver au bout en n’ayant certainement pas réalisé un score génial, mais ce n’est pas grave, nous y reviendrons assurément, pour faire mieux !
Afin d’avoir l’assurance de récolter la plante n°4, nous y allons à 4 !!! En effet, il y a deux jetons -1 (parce que nous sommes deux joueurs) et, comme nous voulons être assurés de sa réussite, nous devons placer deux pions de plus, d’où les quatre !
Notre Serre tropicale contient trois plantes carnivores en fin de partie, ainsi que deux unités de bois précieux.
Un monstre a été capturé (par le regretté Vendredi) et gardé dans une cage bleue.
Trois oiseaux exotiques sont emprisonnés dans notre Enclos.
Et voici, enfin, la photo finale de cette superbe (mais un peu longuette) partie !

Durée de cette partie : 3 heures 30 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de la partie :

Fossiles Lots de ressources exotiques Animaux / monstres Plantes Bonus Bilan
Leila (soldate + Vendredi + Ludo le gars (menuisier) 0 0 (2, 0, 3) 4 15 0 Victoire avec 19 points de connaissance

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La richesse thématique incroyable de ce scénario !
– Les points de connaissance attribués permettant de quantifier sa victoire,
– Les diverses manières d’aborder ce scénario, avec les diverses manières de marquer des points,
– L’envie furieuse d’y revenir !

On a moins aimé
– La durée un peu excessive ce jour…
– La difficulté pour bien tout jouer dans les règles avec ce scénario fourmillant de pistes et de règles (notamment ce que peut faire ou pas Darwin).

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre × = 24