[10/02/2005] Age of Steam – Hollande

Participants
– Romain, joueur noir, qui va dérouille ce soir, ce qui n’est pas son habitude,
– Alban, alias Yinsh et l’auteur de la carte, joueur jaune, que je remercie vraiment d’être venu nous présenter ses créations,
– Fred, joueur rouge, qui va dérouiller ce soir, ce qui est déjà plus son habitude ;-)))

– Ludo le gars, joueur vert, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Alban est venu spécialement de Beaune ce soir pour nous présenter ses cartes spéciales pour Age of Steam, des cartes issues tout droit de sa prolifique imagination, des cartes qu’il fait envie de tester que diable !
Nous allons donc passer au crible celle de la Hollande, l’une de celles qu’il a pour l’instant le moins testées, et quand on voit déjà la jouabilité, on se dit que celles qu’il a testées moult fois doivent être top du top !
Alors, bien s
ûr, comme nous jouons sur un proto en plein développement et qu’Alban est venu quand même pour qu’on l’aide à affiner ses ajustements de règles, nous allons participer à une partie un peu spéciale, durant laquelle nous débattrons régulièrement de points à modifier. Ce sera le cas, notamment, des Polders qui, sur la carte de ce soir, comporte des îlots vert clair et qui n’en comporteront plus dans la version finalisée, ce qui est beaucoup plus en accord avec la logique de la carte : lorsqu’on aura le droit de construire dans les Polders on devra partir des métropoles déjà construites et non pas des îlots présents dans les Polders ni des métropoles jaunes qui s’y trouvent.
Le mieux est de suivre la partie, allons y…


La carte de la Hollande présente deux types de terrain : les
zones vert clair qui sont constructibles pour un coût de 2$ et les
zones vert soutenu qui seront constructibles à partir du tour 5
et jusqu’au dernier tour, le 7ème à 4 joueurs. A noter la
forte présence de cubes jaunes lors de la mise en place (6 sur
les 22), ceux-ci n’étant acheminables qu’à partir du tour
5…


Une vue de la situation avant de débuter le 3ème tour
: Fred et Romain s’emballent déjà sur les titres (6 pour
le premier, 7 pour le second), j’ai joué dernier lors des 2 premiers
tours et ai ainsi conservé mon argent, Alban a eu l’opportunité
d’urbaniser au premier tour mais son seul titre émis ne lui a pas
permis de construire où il voulait…


Alban est soucieux car je réussis à le suivre au niveau
des titres. Quant à Fred, sa grande forme du soir pèsera
un peu sur la partie, mais comme il n’a pas pris de cours d’Age of Steam
depuis 2 semaines, il manque d’entraînement :-)))))))


Une vue à l’entame du tour 5, celui où l’on peut commencer
à construire dans les Polders. On notera que Fred a commencé
à créer un tronçon sur un îlot au sud-ouest
et qu’il envisage de le relier dès ce tour sous peine de le perdre…


Les tableaux de suivi, lorsque s’ouvrent les Podlers, mettent en évidence
les 2 groupes de joueurs qui luttent : Fred et Romain, avec respectivement
13 et 14 titres chacun et des scores de 5 et 4 d’un côté,
et Alban et Ludo le gars, avec respectivement 9 et 10 titres chacun et
des scores de 9 et 11…

Cliquez pour agrandir !
La partie est terminée et celle-ci fut riche et belle. Avec
les 6 locomotives de votre serviteur, j’ai convoyé les 2 cubes
jaunes de la ville bleue la plus en haut à droite pour un revenu
de 12$, ce qui met un point final sympa à une partie très
agréable…


Cette soirée restera mythique, avec pas moins de 3 tables d’Age
of Steam en simultané !!! Au premier plan, Sylviane, Olivier et
Vincent (absent) s’adonnent aux joies de l’Irlande ; au secon plan, Julien
(Djoul), Guillaume (Mr Orange) et Mathieu (Picky) se disputent également
cette extension-là ; en arrière-plan, Romain, Alban, Fred
et moi-même en décousons sur la Hollande. Pas mal pour un
jeudi…


Une vue de la carte au même moment (début du 3ème
tour) : Alban s’est résolument installé au sud, avec Romain
qui s’est incrusté au sud-ouest, Fred s’est positionné au
centre-ouest mais il est également enfermé par Romain qui
a créé ici son réseau principal ; quant à
moi, j’ai pris l’ingénieur 2 fois d’affilée et n’ai pas
hésité à aller où il n’y avait personne, centre-est
et nord, sans pour autant négliger une petite liaison fort intéressante
en plein centre (je prends un risque avec 2 réseaux mais vu que
je suis le plus riche pour l’instant, cela devrait me permettre de relier
les 2)…


Romain perd les pédales durant cette soirée, en accumulant
les frais à rembourser, ce qui n’est pas son habitude, loin de
là. Plus la partie avance, plus il sent que la banqueroute le guette,
sur une carte qu’il juge difficile car étroite et peu alimentée
en cubes (ou alors en jaunes mais on ne peut pas les livrer)…


Une vue rapprochée de la carte où l’on voit bien l’îlot
investi par Fred et la situation dans le sud le Hollande. On se rend compte
qu’il était temps que s’ouvrent les Polders, tant le nombre de
voies devenait important dans ce pays…


Une vue de la situation en fin d’avant-dernier tour de jeu : il ne
fait plus de doûte maintenant que je vais remporter cette partie,
après avoir réussi à revenir sur Alban dans les titres,
à l’avoir privé de locomotives (3 pour lui et 5 pour moi),
et avec un réseau nettement plus porteur que le sien (notamment
avec l’accès à une ville jaune d’un Polder). L’interrogation
majeure de la fin de partie est : Fred et Romain tomberont-ils en banqueroute
au dernier tour ? 😉


Une vue des tableaux de suivi une fois la partie terminée…

Décompte final
Durée de la partie : 2 heures et 15 minutes – Mise
en place du jeu : 10 minutes – Explication des règles : 15 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 64 points, devant Alban
avec 38 points, Fred avec -9 points et Romain avec -11 points.
Le détail est le suivant :

Piste de revenus
Liaisons
Titres émis
Total
Romain (noir)
6 (soit 18 PV)
16 (soit 16 PV)
15 (soit -45 PV)
-11
Alban (jaune)
19 (soit 57 PV)
20 (soit 20 PV)
13 (soit -39 PV)
38
Fred (rouge)
8 (soit 24 PV)
12 (soit 12 PV)
15 (soit -45 PV)
-9
Ludo le gars (vert)
28 (soit 84 PV)
19 (soit 19 PV)
13 (soit -39 PV)
64


Débriefing
Jouer une partie d’Age of Steam est toujours un moment unique, et quand, en
plus, on découvre une nouvelle carte, on ne peut qu’aprpécier
d’essayer des choses, de tenter des coups, bref de se lancer dans l’aventure
avec une soif de découverte. La partie de ce soir, jouée sur une
carte non officielle, créée par Alban Viard et brillament réussie
si j’en juge par la partie de ce soir, restera donc comme un grand moment ludique,
ponctué par des instants de tension palpable, notamment lorsque lui et
moi nous tenons sur les titres, lorsque la géographie de la carte me
devient favorable et, surtout peut-être, lorsqu’il se rend compte que
son manque de locomotives va lui être fatal.
Le système de cartes à eux temps fonctionne très bien,
même si je pense que le jeu y gagnerait encore avec, soit une ouverture
plus rapide, soit une durée de partie conforme au jeu de base (8 tours
à 4 joueurs). Mais je laisse évidemment le soin à Alban
de remédier à des détails de règles suite à
la partie de ce soir, surtout que sa carte tourne déjà très
bien. Vous aurez noté qu’elle est particulièrement difficile,
car deux joueurs ont atteint les 15 titres et que les deux autres, sans jamais
flamber, ont terminé à 13 titres chacun.

Bravo Alban et à bientôt pour de nouvelles aventures (communes
?).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− un = 8