[10/06/2002] Shendao

Participants
– Julie, intriguée par ce petit jeu orienté oriental,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Jeux Descartes ayant eu l’amabilité de me faire parvenir un exemplaire de Shendao, et vu la durée de partie très raisonnable, il nous semble parfait de tester ce jeu ce soir. Nous allons commencer par la version de base, c’est à dire sans aucune carte action qui pourrait perturber les mécanismes standards.

Le début de partie permet évidemment de se mettre en tête les mécanismes, au demeurant très simples mais déroutants : tout pion entrant sur le plateau par une porte, glisse jusqu’à un obstacle et s’arrête. La porte d’entrée est alors fermée jusqu’à la fin de la partie.

Nous nous répartissons les cases centrales, car elles semblent essentielles pour consolider ses positions. Julie parvient par la suite (pourquoi ?) à prendre de l’avance et une main mise sur le jeu.

Décompte final
Julie remporte la partie avec un total de 15 points à 8 pour moi.

Débriefing
Shendao nous a surpris :
– Très rapide à jouer,
– Profondeur de jeu qui paraît limitée,
– Rebondissements improbables.

Au final, il nous laisse un goût bizarre et à valider : si personne ne commet de bête erreur d’inattention, on doit finir à égalité. En ceci, il me fait penser au jeu de Go, mais autant au Go on mesure ses erreurs et on se rend compte de l’expérience de son adversaire, autant là, on reste dubitatif sur le résultat.

Certes, tout n’est pas aussi noir, puisque la durée de la partie engage à en faire une autre. En outre, ce p’tit jeu nous paraît idéal pour les plus jeunes qui rechercheraient une variante du morpion, tout en acquérant des réflexes propres à tous ces types de jeux : placement,  stratégie, opportunisme, calcul, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + = treize