[10/06/2015] Medina

Les bons jeux ne meurent jamais… ou alors ils ressuscitent ! C’est le cas du très vicieux Medina, un jeu de Stefan Dorra paru en 2001 chez Hans Im Glück, et qui ressort aujourd’hui chez Gigamic. On a affaire à la fois à un jeu esthétique et agréable à manipuler, tout autant qu’à un jeu élégant et au système particulièrement retors. Quelques petits ajouts viennent pimenter le jeu et, clairement, sa note aurait même pu grimper encore plus haut si quelques défauts au niveau du matériel ne m’en avaient empêché…
En tout cas, à deux joueurs, on va se régaler…

MEDINA

Voici donc à quoi ressemble la boîte de cette réédition de ce jeu très tendu et, donc, très plaisant... A noter que l'illustrateur a copié la forme réelle des pions en bois à l'intérieur !
Voici donc à quoi ressemble la boîte de cette réédition de ce jeu très tendu et, donc, très plaisant… A noter que l’illustrateur a copié la forme réelle des pions en bois à l’intérieur !
Derrière son paravent, chaque joueur cherche à dissimuler son imposant matériel, et, à deux joueurs, diable qu'il y en a !!! Ca ne tient pas du tout ! Bon, on fera avec, mais c'est un poil dommage. A noter que, à deux joueurs, nous avons chacun deux toits neutres (rouges) et qu'on pourra s'en servir juste pour titiller son adversaire, ce qui est toujours une bonne chose !
Derrière son paravent, chaque joueur cherche à dissimuler son imposant matériel, et, à deux joueurs, diable qu’il y en a !!! Ca ne tient pas du tout ! Bon, on fera avec, mais c’est un poil dommage. A noter que, à deux joueurs, nous avons chacun deux toits neutres (rouges) et qu’on pourra s’en servir juste pour titiller son adversaire, ce qui est toujours une bonne chose !
Comme souvent dans ce jeu, on commence à s'observer, posant deux bâtiments de deux couleurs différentes, puis encore deux, ... jusqu'à ce que, forcément, l'un de nous craque et s'adjuge un palais ! C'est mon cas en premier, donc, avec l'acquisition de ce palais orange de taille 6 et que je juge bien intéressant : il me rapportera 4PV pour sa position par rapport au puits et touche déjà le bord droit du plateau. En plus, avec 16 blocs par couleur distribués, je sais qu'il n'en reste plus que 10 et que, surtout, je pourrai toujours utiliser un toit neutre au cas où un gros palais orange se formait...
Comme souvent dans ce jeu, on commence à s’observer, posant deux bâtiments de deux couleurs différentes, puis encore deux, … jusqu’à ce que, forcément, l’un de nous craque et s’adjuge un palais ! C’est mon cas en premier, donc, avec l’acquisition de ce palais orange de taille 6 et que je juge bien intéressant : il me rapportera 4PV pour sa position par rapport au puits et touche déjà le bord droit du plateau. En plus, avec 16 blocs par couleur distribués, je sais qu’il n’en reste plus que 10 et que, surtout, je pourrai toujours utiliser un toit neutre au cas où un gros palais orange se formait…
Ayant pris possession du premier palais violet de la partie, j'empoche trois tuiles de thé : celles-ci me permettront de temporiser à trois de mes tours, en ne jouant qu'un élément en bois au lieu de deux. Utile...
Ayant pris possession du premier palais violet de la partie, j’empoche trois tuiles de thé : celles-ci me permettront de temporiser à trois de mes tours, en ne jouant qu’un élément en bois au lieu de deux. Utile…
Première démonstration : je lance un palais orange et un palais violet (comme il n'y en a aucun en cours) et, bien sûr, je les positionne dans des zones d'expansion relativement limitée...
Première démonstration : je lance un palais orange et un palais violet (comme il n’y en a aucun en cours) et, bien sûr, je les positionne dans des zones d’expansion relativement limitée…
Oh, le joli palais gris au premier plan... C'est le mien ! Et que dire des blocs marron et violet placés au-dessus par votre serviteur bien sûr ? Mais comment fais-je pour être aussi méchant ???
Oh, le joli palais gris au premier plan… C’est le mien ! Et que dire des blocs marron et violet placés au-dessus par votre serviteur bien sûr ? Mais comment fais-je pour être aussi méchant ???
Voici à quoi ressemble le plateau juste après que l'on ait placé tous nos toits personnels. Il nous reste trois toits neutres + le reste des murs, étables et autres citadins...
Voici à quoi ressemble le plateau juste après que l’on ait placé tous nos toits personnels. Il nous reste trois toits neutres + le reste des murs, étables et autres citadins…
Au départ, on installe le plateau, avec quelques petites modifications par rapport à la première édition : un puits est placé quelque part, rapportant 4PV à chaque palais qui sera construit orthogonalement à 2 cases de lui (4 palais au maximum donc), des pions citadins sont placés sur trois tuiles de tours (3 sur la 1, 2 sur la 2 et 1 sur la 3) et, enfin, des tuiles de thé (violettes) sont empilées à gauche du plateau visant à récompenser les trois premiers palais violets...
Au départ, on installe le plateau, avec quelques petites modifications par rapport à la première édition : un puits est placé quelque part, rapportant 4PV à chaque palais qui sera construit orthogonalement à 2 cases de lui (4 palais au maximum donc), des pions citadins sont placés sur trois tuiles de tours (3 sur la 1, 2 sur la 2 et 1 sur la 3) et, enfin, des tuiles de thé (violettes) sont empilées à gauche du plateau visant à récompenser les trois premiers palais violets…
A son tour, comme dans le jeu original, chaque joueur place deux éléments en bois, en respectant quelques contraintes de pose sur lesquelles je ne reviens pas. Bon, on commet une petite boulettes dans notre partie de ce soir, puisque j'aurais dû en mettre qu'un seul au premier tour (1er joueur), mais comme c'est à mon désavantage, tant pis...
A son tour, comme dans le jeu original, chaque joueur place deux éléments en bois, en respectant quelques contraintes de pose sur lesquelles je ne reviens pas. Bon, on commet une petite boulettes dans notre partie de ce soir, puisque j’aurais dû en mettre qu’un seul au premier tour (1er joueur), mais comme c’est à mon désavantage, tant pis…
Peu de temps après, Tristan s'adjuge l'autre palais qui paraissait le plus intéressant en terme de potentiel : le marron. Celui-ci profitera de la présence des citadins au-dessus pour scorer un maximum, même si je vais m'évertuer à éloigner au plus vite cette ribambelle de pions... Gnark, gnark, oui c'est un jeu -très- méchant !
Peu de temps après, Tristan s’adjuge l’autre palais qui paraissait le plus intéressant en terme de potentiel : le marron. Celui-ci profitera de la présence des citadins au-dessus pour scorer un maximum, même si je vais m’évertuer à éloigner au plus vite cette ribambelle de pions… Gnark, gnark, oui c’est un jeu -très- méchant !
La partie se poursuit et Tristan n'est pas au bout de ses surprises quant aux méchancetés sans nom qu'on peut faire à son adversaire, surtout à deux joueurs et avec les toits neutres...
La partie se poursuit et Tristan n’est pas au bout de ses surprises quant aux méchancetés sans nom qu’on peut faire à son adversaire, surtout à deux joueurs et avec les toits neutres…
Et, cerise sur le gâteau, je prends possession du palais orange, qui avait une taille de 4, avec un toit neutre. Et, bien sûr, je relance du orange tout en bas, dans une zone peu reluisante... Ah, j'allais oublier : je démarre un palais marron près des citadins, on ne sait jamais si je pouvais me l'adjuger ! Ca couine chez mon gone ;-)
Et, cerise sur le gâteau, je prends possession du palais orange, qui avait une taille de 4, avec un toit neutre. Et, bien sûr, je relance du orange tout en bas, dans une zone peu reluisante… Ah, j’allais oublier : je démarre un palais marron près des citadins, on ne sait jamais si je pouvais me l’adjuger ! Ca couine chez mon gone 😉
Observons un peu ce que cela donne vu d'en haut : je n'ai plus de toits personnels à poser, alors que Tristan en a encore deux. Et les espaces se resserrent...
Observons un peu ce que cela donne vu d’en haut : je n’ai plus de toits personnels à poser, alors que Tristan en a encore deux. Et les espaces se resserrent…
Et pour finir, voici la situation finale du jeu, avec une sorte de grosse victoire pour moi, ayez-en pour preuve les tuiles exposées devant chacun de nous. Ca va faire mal... ;-)
Et pour finir, voici la situation finale du jeu, avec une sorte de grosse victoire pour moi, ayez-en pour preuve les tuiles exposées devant chacun de nous. Ca va faire mal… 😉

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Palais marron Palais gris Palais violets Palais orange Tuiles palais Tuiles tours Puits Total
Tristan (jaune) 17 7 6 5 3 0 4 42
Ludo le gars (vert) 13 9 12 17 7 9 8 75

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté toujours aussi élégant du système de jeu : les sensations sont inchangées !
– Le matériel hyper agréable à manipuler et tellement coloré…
– Les ajouts de cette version, tous réussis : tuiles de thé pour temporiser, citadins sur les tuiles de tours, puits pour bonifier certaines cases,
– Les deux toits neutres par joueur dans la configuration à deux joueurs : ça tend le jeu à mort !
– Les illustrations, dont la boîte, particulièrement réussies,
– La présence d’un plateau alternatif au dos, pour la configuration à 4 joueurs
.

On a moins aimé
– Les erreurs dans le matériel de la boîte et/ou le manque de soin apporté par le fabricant : un toit vert en trop, un toit jaune complètement déformé, un revêtement de la boîte gondolé, une partie du plateau avec une bulle d’air, des sachets pas forcément adaptés à la taille des pièces de jeu, la taille exiguë des paravents, … Que c’est dommage !

————————————————————————————————————

Une réponse à “[10/06/2015] Medina”

  1. J’ai pu le tester dans une configuration 3 joueurs à Paris est Ludique et là aussi avec chacun un toit neutre ça joue serré, ça fait des coups bas et ça se moque gentiment de la taille des palais des autres.
    Malgré une fin de partie un peu floue due à un manque d’explication sur le fait de devoir défausser tous nos bâtiments restants d’une couleur lorsque chaque joueur possède un palais de la couleur concerné, nous avons beaucoup aimé le jeu.
    Ton enthousiasme sur la config deux joueurs (avec un plateau dédié) fait plaisir à voir et finit de me convaincre de me le procurer.
    Merci pour ce compte rendu très agréable à lire, comme d’hab.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 9 = quatorze