[10/06/2019] Rescue Polar Bears, Museum

Exceptionnelle journée ludique aujourd’hui, avec le déroulement de deux parties, une en fin de matinée avec Leila, plus que ravie de découvrir ENFIN ce jeu splendide qu’est Rescue Polar Bears, l’autre dans l’après-midi, avec Julie en plus, pour la découverte commune d’un jeu imposant par sa taille et son thème, à savoir Museum.
Bonne lecture…

RESCUE POLAR BEARS

Installation du jeu, magnifique, par Mademoiselle Leila, la reine du jeu coopératif à présent et qui rêve d'aller sauver les ours blancs sur la banquise qui fond...
Installation du jeu, magnifique, par Mademoiselle Leila, la reine du jeu coopératif à présent et qui rêve d’aller sauver les ours blancs sur la banquise qui fond…
Une fois placées toutes les tuiles face cachée, elles sont retournées puis on enlève celles qui ne contiennent que de l'océan. Voici notre configuration du jour, avec une grosse île centrale et un petit îlot en haut à gauche (une seule tuile !). A noter que 4 bouées sur 5 sont adjacentes ou presque...
Une fois placées toutes les tuiles face cachée, elles sont retournées puis on enlève celles qui ne contiennent que de l’océan. Voici notre configuration du jour, avec une grosse île centrale et un petit îlot en haut à gauche (une seule tuile !). A noter que 4 bouées sur 5 sont adjacentes ou presque…
Leila va utiliser le bateau de sauvetage baptisé Polaris, de couleur ocre. Ce bateau est tip top pour transporter beaucoup d'ours à la fois (en les chargeant par 2 en une seule action), mais il ne se déplace pas bien vite. De mon côté, j'utiliserai le White Wave, lequel est une sorte de turbo, avec un déplacement possible de 6 cases par action ! Par contre, en début de partie, je ne peux pas charger le moindre ours dessus... Du coup, on se répartit les rôles : Leila va tenter de sauver un maximum d'ours en laissant son bateau traîner près des bases avec hélicoptères, tandis que je vais sillonner la banquise à la recherche des précieux jetons Data, tout en cassant la glace, si besoin, par moment, car je fais alors baisser la température de 5° au lieu de seulement 2°. On est dans la partie !!!
Leila va utiliser le bateau de sauvetage baptisé Polaris, de couleur ocre. Ce bateau est tip top pour transporter beaucoup d’ours à la fois (en les chargeant par 2 en une seule action), mais il ne se déplace pas bien vite. De mon côté, j’utiliserai le White Wave, lequel est une sorte de turbo, avec un déplacement possible de 6 cases par action ! Par contre, en début de partie, je ne peux pas charger le moindre ours dessus… Du coup, on se répartit les rôles : Leila va tenter de sauver un maximum d’ours en laissant son bateau traîner près des bases avec hélicoptères, tandis que je vais sillonner la banquise à la recherche des précieux jetons Data, tout en cassant la glace, si besoin, par moment, car je fais alors baisser la température de 5° au lieu de seulement 2°. On est dans la partie !!!
La température a débuté sur 8° mais, dès ma première série d'actions, je la fais chuter à 0° suite à la prise d'une carte de support et d'une tuile de glace brisée ! Hallucinant...
La température a débuté sur 8° mais, dès ma première série d’actions, je la fais chuter à 0° suite à la prise d’une carte de support et d’une tuile de glace brisée ! Hallucinant…
Nous avons joué notre premier tour, tous les deux, et voici à quoi ressemble alors le plateau, avant que j'attaque mon deuxième tour... A noter qu'à 2 joueurs, on ne devra récupérer que 15 jetons de Data au lieu de 20.
Nous avons joué notre premier tour, tous les deux, et voici à quoi ressemble alors le plateau, avant que j’attaque mon deuxième tour… A noter qu’à 2 joueurs, on ne devra récupérer que 15 jetons de Data au lieu de 20.
Contraint d'aller sur les tuiles avec bouée, non pas pour m'en servir mais j'y suis obligé,  plus pour collecter les précieux jetons de Data qui s'y trouvent (quel hasard !), je réalise l'effet de la carte ci-dessus, avec le déplacement de la base du bas que je rapproche des plaques de glace. Ça pourra servir peut-être...
Contraint d’aller sur les tuiles avec bouée, non pas pour m’en servir mais j’y suis obligé, plus pour collecter les précieux jetons de Data qui s’y trouvent (quel hasard !), je réalise l’effet de la carte ci-dessus, avec le déplacement de la base du bas que je rapproche des plaques de glace. Ça pourra servir peut-être…
Aïe, premiers effets du réchauffement climatique, avec la tuile de glace n°11 qui va fondre irrémédiablement, puisque le marqueur de température vient de dépasser l'hexagone n°11 sur la piste...
Aïe, premiers effets du réchauffement climatique, avec la tuile de glace n°11 qui va fondre irrémédiablement, puisque le marqueur de température vient de dépasser l’hexagone n°11 sur la piste…
Avant la fonte...
Avant la fonte…
Après la fonte...
Après la fonte…
Encore une carte de bouée que je joue : je rajoute 3 jetons de Data sur le plateau et ça c'est cool ! C'est un peu le but du jeu principal de les collecter, non ?
Encore une carte de bouée que je joue : je rajoute 3 jetons de Data sur le plateau et ça c’est cool ! C’est un peu le but du jeu principal de les collecter, non ?
Leila adore ce jeu !!!
Leila adore ce jeu !!!
Pas le choix, suite la fonte de cette plaque de glace : ce sont nos trois premiers hélicoptères que nous sommes contraints d'envoyer pour aller sauver les 3 qui s'y trouvaient, lesquels ne pouvaient pas se déplacer sur les tuiles adjacentes, toutes complètes à 3...
Pas le choix, suite la fonte de cette plaque de glace : ce sont nos trois premiers hélicoptères que nous sommes contraints d’envoyer pour aller sauver les 3 qui s’y trouvaient, lesquels ne pouvaient pas se déplacer sur les tuiles adjacentes, toutes complètes à 3…
Il y a de moins en moins de tuiles de glace, mais nous nous sentons assez robustes encore, au vu des 3 hélicoptères restants et de la tuile hexagonale de température qui est sur la case 15 (7 cases devant le marqueur de température)...
Il y a de moins en moins de tuiles de glace, mais nous nous sentons assez robustes encore, au vu des 3 hélicoptères restants et de la tuile hexagonale de température qui est sur la case 15 (7 cases devant le marqueur de température)…
Oulhala, ça commence à craindre un peu, puisque la reproduction d'ours sur la tuile n°20 va nous obliger à y envoyer deux hélicoptères en urgence absolue ! Dans le même temps, je m'égare un peu de mes objectifs de collecter au plus vite les précieux jetons de Data, tentant, moi aussi, de sauver quelques ours. C'est probablement une erreur...
Oulhala, ça commence à craindre un peu, puisque la reproduction d’ours sur la tuile n°20 va nous obliger à y envoyer deux hélicoptères en urgence absolue ! Dans le même temps, je m’égare un peu de mes objectifs de collecter au plus vite les précieux jetons de Data, tentant, moi aussi, de sauver quelques ours. C’est probablement une erreur…
Ce qui devait arriver arrive : le marqueur de température dépasse la tuile hexagonale n°15...
Ce qui devait arriver arrive : le marqueur de température dépasse la tuile hexagonale n°15…
Malgré tous nos efforts, nous ne parvenons à sauver qu'un seul ours sur les deux issus de la tuile n°15, l'autre se noyant et nous précipitant dans sa chute !
Malgré tous nos efforts, nous ne parvenons à sauver qu’un seul ours sur les deux issus de la tuile n°15, l’autre se noyant et nous précipitant dans sa chute !
Défaite avec 10 jetons de Data collectés...
Défaite avec 10 jetons de Data collectés…

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Leila (bateau ocre) + Ludo le gars (bateau gris) Défaite avec 10 jetons de Data sur 15 requis

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème hyper présent et tellement d’actualité,
– La qualité hallucinante des composants : merci pour ces ours si attachants…
– Faire découvrir ce jeu à Leila qui était tellement contente et qui voudra y rejouer souvent !

On a moins aimé
– La mise en place, un peu longuette,
– La règle de résolution de la reproduction des ours, suivie par celle de l’augmentation de la température, jamais très simple à mémoriser…

————————————————————————————————————
MUSEUM

Magnifique boîte et deux joueuses non moins magnifiques... ;-)
Magnifique boîte et deux joueuses non moins magnifiques… 😉
Dans ce jeu, chaque joueur essaie de proposer dans son musée les pièces archéologiques ou historiques les plus belles, en les disposant judicieusement dans les salles de son musée. Julie gérera le musée de Londres, Leila celui de Paris et moi-même celui de Berlin. Les couleurs de fond des salles incitent à positionner des cartes de la même civilisation ou du même domaine afin d'engranger, en fin de partie, des bonus de PV (indiqués en haut à gauche : 10, 12 ou 25).
Dans ce jeu, chaque joueur essaie de proposer dans son musée les pièces archéologiques ou historiques les plus belles, en les disposant judicieusement dans les salles de son musée. Julie gérera le musée de Londres, Leila celui de Paris et moi-même celui de Berlin. Les couleurs de fond des salles incitent à positionner des cartes de la même civilisation ou du même domaine afin d’engranger, en fin de partie, des bonus de PV (indiqués en haut à gauche : 10, 12 ou 25).
Une carte de résumé du tour de jeu permet de bien comprendre l'enchaînement des actions du joueur actif : importation d'une nouvelle carte prise sur un des quatre continents (les autres joueurs peuvent en prendre une également, mais cela offre 1 jeton de prestige au joueur actif), puis amélioration de son musée (pose de cartes d'objets ou recrutement d'experts) ou inventaire (récupération des cartes défaussées par le joueur à concurrence d'une main de 7 cartes maximum).
Une carte de résumé du tour de jeu permet de bien comprendre l’enchaînement des actions du joueur actif : importation d’une nouvelle carte prise sur un des quatre continents (les autres joueurs peuvent en prendre une également, mais cela offre 1 jeton de prestige au joueur actif), puis amélioration de son musée (pose de cartes d’objets ou recrutement d’experts) ou inventaire (récupération des cartes défaussées par le joueur à concurrence d’une main de 7 cartes maximum).
Ce grand plateau allongé accueille les cartes de civilisation qu'on peut importer. Il y a 4 continents (l'Amérique Pacifique, l'Europe, L'Afrique Moyen Orient et l'Asie) chacun d'eux étant constitué de 3 civilisations différentes, représentées par des couleurs, pour un total, donc, de 12 civilisations. Chaque carte mentionne aussi un domaine parmi les 6 du jeu (religion, architecture, culture, agriculture, guerre et navigation), ce qui offre des croisements possibles, comme par exemple, une carte religieuse orange (Mésopotamie) et une carte religieuse marron (Maya). Vous comprenez ? En début de chaque tour, deux cartes sont placées sur chaque continent, comme visible sur la photo ci-dessus...
Ce grand plateau allongé accueille les cartes de civilisation qu’on peut importer. Il y a 4 continents (l’Amérique Pacifique, l’Europe, L’Afrique Moyen Orient et l’Asie) chacun d’eux étant constitué de 3 civilisations différentes, représentées par des couleurs, pour un total, donc, de 12 civilisations. Chaque carte mentionne aussi un domaine parmi les 6 du jeu (religion, architecture, culture, agriculture, guerre et navigation), ce qui offre des croisements possibles, comme par exemple, une carte religieuse orange (Mésopotamie) et une carte religieuse marron (Maya). Vous comprenez ?
En début de chaque tour, deux cartes sont placées sur chaque continent, comme visible sur la photo ci-dessus…
Cette carte qui présente comment marquer des PV est bien utile également. Si on arrive à collecter et relier dans son musée des cartes d'une même civilisation, on marquera beaucoup de points, surtout à partir d'une dizaine de cartes. Et c'est la même chose pour les cartes de domaines, à ceci près qu'on ne score que des cartes de civilisations différentes (il y a donc un maximum de 6 cartes qu'on peut obtenir directement par les objets). C'est plus difficile mais très rentable également...
Cette carte qui présente comment marquer des PV est bien utile également. Si on arrive à collecter et relier dans son musée des cartes d’une même civilisation, on marquera beaucoup de points, surtout à partir d’une dizaine de cartes. Et c’est la même chose pour les cartes de domaines, à ceci près qu’on ne score que des cartes de civilisations différentes (il y a donc un maximum de 6 cartes qu’on peut obtenir directement par les objets). C’est plus difficile mais très rentable également…
L'autre côté de cette carte est encore plus intéressant : y figure la répartition des domaines en fonction des civilisations. Par exemple, le domaine de navigation est réparti dans les civilisations polynésienne (bleu clair), grecque (gris), phénicienne (bleu foncé), égyptienne (jaune), chinoise (violet) et indienne (rose). Donc, en fonction de ses choix stratégiques, on aura tendance à aller davantage explorer tel ou tel continent. Limpide.
L’autre côté de cette carte est encore plus intéressant : y figure la répartition des domaines en fonction des civilisations. Par exemple, le domaine de navigation est réparti dans les civilisations polynésienne (bleu clair), grecque (gris), phénicienne (bleu foncé), égyptienne (jaune), chinoise (violet) et indienne (rose). Donc, en fonction de ses choix stratégiques, on aura tendance à aller davantage explorer tel ou tel continent. Limpide.
En début de partie, chacun pioche une carte de chaque continent, pour un total minimal de 8 (valeur inscrite en haut à gauche). C'est pile mon total, donc ce n'est pas terrible. On y ajoute une carte de faveur (celle indiquant "Livraison expresse" pour moi), laquelle apportera un bonus unique une fois dans la partie. Pour en avoir d'autres, il faudra atteindre les dizaines de PV (une à chaque passage de dizaine). Enfin, chacun sélectionne une carte de mécènes parmi trois piochées : j'opte pour celle-ci dessus, laquelle me rapportera 5 PV par expert recruté dans mon musée. Elle m'a l'air à la fois très forte (ça peut rapporter très gros à mon avis) et très facile à jouer (pas besoin de lier cet objectif à des objets spécifiques à exposer dans mon musée par exemple).
En début de partie, chacun pioche une carte de chaque continent, pour un total minimal de 8 (valeur inscrite en haut à gauche). C’est pile mon total, donc ce n’est pas terrible. On y ajoute une carte de faveur (celle indiquant « Livraison expresse » pour moi), laquelle apportera un bonus unique une fois dans la partie. Pour en avoir d’autres, il faudra atteindre les dizaines de PV (une à chaque passage de dizaine). Enfin, chacun sélectionne une carte de mécènes parmi trois piochées : j’opte pour celle-ci dessus, laquelle me rapportera 5 PV par expert recruté dans mon musée. Elle m’a l’air à la fois très forte (ça peut rapporter très gros à mon avis) et très facile à jouer (pas besoin de lier cet objectif à des objets spécifiques à exposer dans mon musée par exemple).
Voici mes actions du premier tour, sachant que j'ai été désigné premier joueur : j'ai importé une carte d'Afrique Moyen Orient, mes deux partenaires en prenant une chacune, d'où ma récupération de deux jetons de prestige (en haut à gauche de mon plateau), puis j'ai décidé d'exposer deux œuvres (une d'Egypte et une Inca) pour un paiement de 5 (4+1) que j'ai réalisé en défaussant, à gauche de mon plateau, une carte de valeur 5. Cette carte ne sera pas perdue pour autant, puisque l'action inventaire, alternative à la pose de cartes, permet de récupérer sa défausse. Il faut tester !
Voici mes actions du premier tour, sachant que j’ai été désigné premier joueur : j’ai importé une carte d’Afrique Moyen Orient, mes deux partenaires en prenant une chacune, d’où ma récupération de deux jetons de prestige (en haut à gauche de mon plateau), puis j’ai décidé d’exposer deux œuvres (une d’Egypte et une Inca) pour un paiement de 5 (4+1) que j’ai réalisé en défaussant, à gauche de mon plateau, une carte de valeur 5. Cette carte ne sera pas perdue pour autant, puisque l’action inventaire, alternative à la pose de cartes, permet de récupérer sa défausse. Il faut tester !
Julie prend son tour, sous les yeux d'une Leila qui va devoir gérer les nombreux paramètres du jeu. Au final, elle s'en sortira à merveille, bluffant clairement sa mère... ;-)
Julie prend son tour, sous les yeux d’une Leila qui va devoir gérer les nombreux paramètres du jeu. Au final, elle s’en sortira à merveille, bluffant clairement sa mère… 😉
Parfois, une carte Opinion publique sort d'un continent lorsqu'on réalimente les zones sur le plateau. Cela indique que l'opinion publique réagit, sur ce continent, trouvant que les explorateurs que nous sommes ont tendance à piller leurs richesses. Cela se traduit par la pose d'un jeton rouge, lequel fera perdre 1 PV par carte objet de ce continent qu'on aurait dans nos défausses à la fin de la partie. Il y en a 4 par continent. Bien sûr, on remplace la carte par une nouvelle carte objet.
Parfois, une carte Opinion publique sort d’un continent lorsqu’on réalimente les zones sur le plateau. Cela indique que l’opinion publique réagit, sur ce continent, trouvant que les explorateurs que nous sommes ont tendance à piller leurs richesses. Cela se traduit par la pose d’un jeton rouge, lequel fera perdre 1 PV par carte objet de ce continent qu’on aurait dans nos défausses à la fin de la partie. Il y en a 4 par continent. Bien sûr, on remplace la carte par une nouvelle carte objet.
A chaque tour complet de table, donc juste avant que je joue, sauf au premier, on pioche une carte "A la Une", laquelle est un événement qui s'applique pour tout le tour complet de table. Ci-dessus, la première au début du deuxième tour, indique que des subventions ont été attribuées, ce qui permet au joueur actif de prendre une seconde carte lors de sa phase d'exploration. Une carte positive, donc, mais il y en a qui ne le sont pas...
A chaque tour complet de table, donc juste avant que je joue, sauf au premier, on pioche une carte « A la Une », laquelle est un événement qui s’applique pour tout le tour complet de table. Ci-dessus, la première au début du deuxième tour, indique que des subventions ont été attribuées, ce qui permet au joueur actif de prendre une seconde carte lors de sa phase d’exploration. Une carte positive, donc, mais il y en a qui ne le sont pas…
Voici une vue de mon musée, un peu plus tard alors que j'essaie de positionner mes cartes le mieux possible, même si, en fin de partie, on peut tout changer pour maximiser ses points. Je n'ai pas aimé cette possibilité d'ailleurs, trouvant qu'on peut trop facilement cacher ses intentions durant la partie en plaçant ses cartes un peu aléatoirement. Si vous observez mon musée, vous verrez que je tente de miser sur le domaine Architecture...
Voici une vue de mon musée, un peu plus tard alors que j’essaie de positionner mes cartes le mieux possible, même si, en fin de partie, on peut tout changer pour maximiser ses points. Je n’ai pas aimé cette possibilité d’ailleurs, trouvant qu’on peut trop facilement cacher ses intentions durant la partie en plaçant ses cartes un peu aléatoirement. Si vous observez mon musée, vous verrez que je tente de miser sur le domaine Architecture…
Lors des phases d'exploration (la mienne et celles des autres joueuses), j'essaie de collecter de grosses cartes de chefs d’œuvres (5 points + 1 jeton de prestige). Ci-dessus, je m'apprête à poser pas moins de 4 cartes de chefs d’œuvres pour un total de 20 PV + 4 jetons de prestige !!!
Lors des phases d’exploration (la mienne et celles des autres joueuses), j’essaie de collecter de grosses cartes de chefs d’œuvres (5 points + 1 jeton de prestige). Ci-dessus, je m’apprête à poser pas moins de 4 cartes de chefs d’œuvres pour un total de 20 PV + 4 jetons de prestige !!!
Pour ce faire, j'ai dépensé le même total, donc 20, en ajoutant dans ma défausse un total de 19 (depuis ma main de cartes) + 1 jeton de prestige. Nous n'avons pas beaucoup utilisé les possibilités offertes par ces défausses : on peut toujours exposer une carte depuis sa défausse ou celle d'un autre joueur, pourvu qu'on paie avec des cartes de sa main. Le jeu semble assez riche et on n'a pas tout vu c'est clair...
Pour ce faire, j’ai dépensé le même total, donc 20, en ajoutant dans ma défausse un total de 19 (depuis ma main de cartes) + 1 jeton de prestige. Nous n’avons pas beaucoup utilisé les possibilités offertes par ces défausses : on peut toujours exposer une carte depuis sa défausse ou celle d’un autre joueur, pourvu qu’on paie avec des cartes de sa main. Le jeu semble assez riche et on n’a pas tout vu c’est clair…
Oui, par moments, il faut poser en masse, afin de ne pas être distancé au score, ni se retrouver bloqué par sa main de 7 cartes maximum...
Oui, par moments, il faut poser en masse, afin de ne pas être distancé au score, ni se retrouver bloqué par sa main de 7 cartes maximum…
Au tour de Leila de nous impressionner avec ses poses de cartes, souvent égyptiennes...
Au tour de Leila de nous impressionner avec ses poses de cartes, souvent égyptiennes…
Alors que Julie a clos la partie, en atteignant (dépassant même) les 50 PV fatidiques, Leila et moi avons pu jouer un tour supplémentaire. D'ailleurs, cela m'interroge : est-ce normal que j'ai rejoué alors que j'étais premier joueur du tour complet ? En tout cas, ci-dessus, voici mon ultime série de pose, avec un total de 17 pour ces 5 cartes. Je ne les pose pas correctement pour le moment, je prendrai le temps juste après. A noter que je trouve la fin de partie un peu "gros Bill", car on a tendance à laisser déclencher la fin par quelqu'un d'autre, histoire de continuer de jouer (en l’occurrence, pour moi, de recruter des experts très lucratifs au vue de ma carte de mécènes) et de poser au tout dernier moment puisqu'on rejoue !
Alors que Julie a clos la partie, en atteignant (dépassant même) les 50 PV fatidiques, Leila et moi avons pu jouer un tour supplémentaire. D’ailleurs, cela m’interroge : est-ce normal que j’ai rejoué alors que j’étais premier joueur du tour complet ? En tout cas, ci-dessus, voici mon ultime série de pose, avec un total de 17 pour ces 5 cartes. Je ne les pose pas correctement pour le moment, je prendrai le temps juste après. A noter que je trouve la fin de partie un peu « gros Bill », car on a tendance à laisser déclencher la fin par quelqu’un d’autre, histoire de continuer de jouer (en l’occurrence, pour moi, de recruter des experts très lucratifs au vue de ma carte de mécènes) et de poser au tout dernier moment puisqu’on rejoue !
Voici les positions finales sur la piste de score, juste avant le grand décompte... Leila (jaune) est donc en tête de 2 PV sur Julie (rouge) et de 3 PV sur moi (vert).
Voici les positions finales sur la piste de score, juste avant le grand décompte… Leila (jaune) est donc en tête de 2 PV sur Julie (rouge) et de 3 PV sur moi (vert).
La réorganisation des objets dans son musée est une sacrée paire de manches !!! Julie est obligée d'aller aider Leila afin que les objets soient reliés entre eux de manière optimale. Ensuite, on va procéder au grand décompte : cartes de civilisations reliées, cartes de domaines reliées, les jetons de prestige restants, les PV liés à son mécène, les bonus de salles et les malus liés à l'opinion publique...
La réorganisation des objets dans son musée est une sacrée paire de manches !!! Julie est obligée d’aller aider Leila afin que les objets soient reliés entre eux de manière optimale. Ensuite, on va procéder au grand décompte : cartes de civilisations reliées, cartes de domaines reliées, les jetons de prestige restants, les PV liés à son mécène, les bonus de salles et les malus liés à l’opinion publique…
Le Royal Museum of London géré par Julie. Elle commet une impardonnable erreur en ayant complètement oublié l'obligation que ses cartes de domaines (religion et culture) soient de civilisations différentes ! Du coup, son score va vraiment s'en ressentir et c'est très dommage car j'avais vraiment insisté sur ce point...
Le Royal Museum of London géré par Julie. Elle commet une impardonnable erreur en ayant complètement oublié l’obligation que ses cartes de domaines (religion et culture) soient de civilisations différentes ! Du coup, son score va vraiment s’en ressentir et c’est très dommage car j’avais vraiment insisté sur ce point…
Le Musée de Paris, géré par Leila, est extrêmement riche en collections égyptiennes (il y a même le Sphinx de Gizeh, c'est dire !!!). Elle totalise pas moins de 10 cartes jaunes, reliées, avec le bonus de 10 PV en plus : chapeau ! Par contre, Leila a eu du mal à optimiser ses domaines, peut-être un peu sa limite pour le moment (elle n'a que 8 ans et 1/2, je le rappelle)...
Le Musée de Paris, géré par Leila, est extrêmement riche en collections égyptiennes (il y a même le Sphinx de Gizeh, c’est dire !!!). Elle totalise pas moins de 10 cartes jaunes, reliées, avec le bonus de 10 PV en plus : chapeau ! Par contre, Leila a eu du mal à optimiser ses domaines, peut-être un peu sa limite pour le moment (elle n’a que 8 ans et 1/2, je le rappelle)…
Et enfin le Kaiserliches Museum von Berlin, que j'ai tenté de diriger avec 3 axes de développement : beaucoup d'experts, pour satisfaire mon mécène principalement (j'en ai 9 quand même !), le domaine de l'Architecture avec les 6 cartes différentes + 1 expert qui me fait monter au maximum de 7, et le domaine de la Guerre, pour un même total. En revanche, j'ai négligé pas mal les civilisations et laissé de côté les malus liés à l'opinion publique. On ne peut pas tout faire...
Et enfin le Kaiserliches Museum von Berlin, que j’ai tenté de diriger avec 3 axes de développement : beaucoup d’experts, pour satisfaire mon mécène principalement (j’en ai 9 quand même !), le domaine de l’Architecture avec les 6 cartes différentes + 1 expert qui me fait monter au maximum de 7, et le domaine de la Guerre, pour un même total. En revanche, j’ai négligé pas mal les civilisations et laissé de côté les malus liés à l’opinion publique. On ne peut pas tout faire…
Voici exposées nos trois cartes de mécènes, celle de Julie lui rapportant 25 PV car elle a réussi 3 objectifs sur les 4 (cartes pas forcément reliées entre elles, mais était-ce obligatoire ?), celle de Leila lui rapportant 16 PV (à une carte près, elle marquait 28...), la mienne, enfin, hyper rentable puisque je marque 45 PV avec elle. Ça a bien fait couiner mes dames, mais j'explique que, même si elle est forte, oui, elle m'a contraint à engager 9 experts pour un coût d'environ 27 et non marqués sur la piste de score... D'autre part, ce faisant, je n'ai pas profité de bonus de salles ou de PV liés aux civilisations (pas de lien avec le mécène pour moi, au contraire de Julie et de Leila). Donc, pas si déséquilibré que ça, à mon avis...
Voici exposées nos trois cartes de mécènes, celle de Julie lui rapportant 25 PV car elle a réussi 3 objectifs sur les 4 (cartes pas forcément reliées entre elles, mais était-ce obligatoire ?), celle de Leila lui rapportant 16 PV (à une carte près, elle marquait 28…), la mienne, enfin, hyper rentable puisque je marque 45 PV avec elle. Ça a bien fait couiner mes dames, mais j’explique que, même si elle est forte, oui, elle m’a contraint à engager 9 experts pour un coût d’environ 27 et non marqués sur la piste de score… D’autre part, ce faisant, je n’ai pas profité de bonus de salles ou de PV liés aux civilisations (pas de lien avec le mécène pour moi, au contraire de Julie et de Leila). Donc, pas si déséquilibré que ça, à mon avis…

Durée de la partie : 2 heures 20 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Piste Civilisations Domaines Prestige Mécène Bonus Malus Total
Julie (rouge) 58 14 22 7 25 0 -1 125
Leila (jaune) 60 31 10 7 16 10 -1 133
Ludo le gars (vert) 57 6 50 18 45 0 -9 167

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les illustrations de dingue qui sont très immersives ! Bravo Vincent Dutrait…
– Le mécanisme de pose des cartes, avec cette rotation entre main, défausse et même défausse des autres,
– Le croisement des cartes entre civilisations, au nombre de 12, et domaines, au nombre de 6, offrant beaucoup de possibilités,
– La profondeur du jeu, sans que les règles soient vraiment complexes, c’est très appréciable,
– Une bonne envie de reviens-y…

On a moins aimé
– Un côté trop imposant du jeu (taille de la boîte notamment) alors que c’est fondamentalement un jeu de cartes…
– La possibilité de tout changer dans son musée pour le décompte final,
– Quelques points de règles à éclaircir : quand un joueur atteint 50 tout le monde rejoue-t-il sauf lui ? quand replace-t-on des cartes experts en cas d’achat multiple par un même joueur ? …
– Une impression que le jeu peut s’éterniser si personne ne veut prendre la responsabilité de terminer.

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[10/06/2019] Rescue Polar Bears, Museum”

  1. Je vous invite également à écouter mes deux podcasts sur le jeu ( lol), ils sont sur le site de Ludo le gars comme le monde est petit…. Plus sérieusement j’aime beaucoup Muséum car je le trouve esthétiquement Magnifique..,il faut clairement acheter une table avec le jeu car il prend énormément de place mais ca en jette visuellement…, j’aime la grande liberté sur la pose et la fluidité , attention effectivement à l’erreur de poser des domaines de civilisation différente pour le scoring…comme vous je note deux trois points de regles qui mériteraient des éclaircissements mais rien d’injouable…le jeu devient expert avec les extensions quand il reste familial de base…Celle de cthulhu par exemple rend le jeu plus méchant et interactif…
    Deux choses m’étonnent dans çe compte rendu , la durée de 2 h 20, au maximum à trois on n’a jamais dépassé 1h30…surtout je suis stupéfait par vos scores hallucinants!!!!!! Le score de votre dernier joueur correspond globalement à mon score de gagnant…

    Concernant le jeu sur les ours le materiel donne envie vraiment, il me rappelle un peu Pingouins que j’aime beaucoup..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


six − 3 =