[11/03/2020] Sub Terra II

Non, vous ne rêvez pas, non, non… En effet, nous allons avoir l’immense privilège, ce jour, de découvrir en avant-première d’une année (oui le jeu est prévu pour mars 2021) la version 2 du magnifique Sub Terra. Ce petit frère, donc, s’appelle Sub Terra II.
L’éditeur français, Nuts Publishing, m’a en effet, adressé une boîte de preview et j’en l’en remercie avec la plus grande chaleur et sincérité ! C’est assez magique comme sensation que se lancer dans une partie de découverte de la sorte, même si les règles peuvent encore bouger, tout comme le matériel…

Le pitch du jeu : nous sommes une bande d’explorateurs qui a entendu parler d’un mystérieux artefact qui se trouverait dans les profondeurs d’un temple situé au cœur même d’un volcan… à priori éteint. Nous avons réunis nos membres (4 à deux joueurs) pour aller explorer cet endroit maléfique à la recherche de ce précieux artefact. Le truc que nous ignorions, c’est que des gardiens vont surgir pour nous en défendre l’accès… Et, clairement, ils risquent bien de se montrer encore plus violents si l’on s’empare de leur trésor.

Conçu avec des règles très proches du premier opus, cette version du jeu n’est donc pas une extension mais bien un stand alone. Et je peux vous dire qu’on sent bien que l’auteur, Tom Pinder, a gardé le meilleur de Sub Terra pour en faire un jeu peut-être encore meilleur et plus abordable. Bonne lecture…

SUB TERRA II

L’effet Whaou de la boîte franchement !!!
Leila n’est pas peu fière de depuncher les éléments du jeu…
Nous venons de faire la mise en place, après avoir galéré quand même pas mal sur la non identification précise des composants du jeu et l’absence d’un marqueur à placer sur le volcan. Bon, c’est normal, hein, je rappelle que c’est un jeu en cours d’affinage de développement et sa règle aussi !
Vous pouvez voir qu’on a nos 4 explorateurs choisis qui viennent de descendre à l’entrée du cratère et qu’ils auront pas mal de possibilités pour s’enfoncer dans ses profondeurs… A gauche et à droite, les symboles noirs avec un guerrier dessus correspondent aux cases où apparaitront, à certains moments, des gardiens du temple…
Leila a opté pour les deux personnages ci-dessus, juste en se basant sur leur couleur !!!
Le bleu va nous permettre de dégager un effondrement pour le coût d’une action au lieu de deux ou d’anéantir l’effet d’une case quatre fois (jetons bleus).
L’orange, lui, peut se déplacer même sur une zone effondrée et il peut révéler deux tuiles pour une seule action.
De mon côté, même choix arbitraire de personnages, en lien avec leur couleur !
Le marron permet de choisir entre deux tuiles piochées lorsqu’il en révèle une et il dispose aussi de trois jetons avec un chapeau pour avoir le droit de relancer un dé à tout moment.
Le vert, lui, est le dézingueur de service, puisqu’il peut tuer un gardien situé à un maximum de trois cases en ligne droite et il peut aussi révéler une tuile située à la même distance.
Chacun de mes personnages débute avec 5 PV, ceux de Leila commençant avec 5 PV et 3 PV.
Non, elle n’est pas contente de jouer à ce jeu… 😉 😉 😉
Allez, hop, c’est parti ! Mon personnage marron débute avec 2 points d’action. Je commence par révéler une tuile parmi les deux ci-dessus. A noter que celle de gauche est l’une des très rares du sac à être vierge d’effet (seulement 3 tuiles sur l’ensemble !)… Ensuite, j’avance dessus.
Et voilà la situation après le tour de mon personnage marron. Leila va faire jouer son orange puis son bleu, avant que je ne joue mon vert et qu’on arrive en fin de premier tour…
Pourquoi un pion violet de gardien est-il apparu sur l’aile droite du jeu ? Tout simplement parce qu’en fin du tour de chaque personnage, on doit lancer un dé d’événement ! Ça pique car c’est beaucoup… Mais c’est justement ce qui rend le jeu très dynamique et tendu !
Leila a fait avancer deux fois son personnage bleu, la tuile ainsi révélée étant un piège à piques sur lequel on perd 3 PV si on ne fait pas au moins 4 sur un dé à 6 faces. Ensuite, elle décide de se surpasser pour placer un jeton bleu d’annulation de l’effet de la case. Ce faisant, elle dépense 1 point de vie…
Et voici mon personnage vert directement en action d’élimination de gardiens…
Et par deux fois même ! A noter une petite erreur : un seul gardien ne peut apparaître sur une même case (pas très grave en fait). C’était important de les détruire de suite car, sinon, ils auraient eu deux actions chacun dans la foulée (en fin de tour de table) ! En général, ils se déplacent vers les personnages mais, s’ils sont sur eux, ils les attaquent en faisant perdre 1 point de vie à chaque fois…
Fin de premier grand tour de table, avec la progression du marqueur sur le volcan…
Première révélation d’une salle avec une clé ! Sachant qu’il y en a trois à trouver pour aller ouvrir la pièce où se trouve l’artfect final, il va falloir que l’un de nous, le personnage bleu probablement, s’en saisisse…
Oui, c’est bien lui qui la prend ! Et il ne pourra pas en prendre d’autre car on est limité à un seul objet transporté. A noter que l’une des actions est de prendre ou poser un objet, voire de le donner à un autre personnage présent sur la même case.
On ne peut pas dire qu’on soit très en sécurité dans ce volcan ! En effet, alors que nous avons assez peu exploré le dédale de salles, nous avons déjà pas moins de 5 cases d’apparition de gardiens !!! Sans compter que le personnage bleu a également joué 3 jetons sur ses 4 prévus pour l’ensemble de la partie…
Mais que vois-je ? Oui, les deux autres clés sont à présent révélées et prenables ! On ne va pas se priver…
Leila lance le dé d’événement, alors que ça pourrait bien sentir le roussi sous peu, tant nos points de vie vont se réduire à peu de chagrin, sans qu’on le sente vraiment venir…
Arghh… Je ne peux pas le tuer sur ma case ce satané gardien ! Je vais donc déplacer mon pion vert, perdre 1 point de vie et le tuer. Coûteux en temps comme en points de vie cette affaire… Mais ça serait pire si je le laissais en vie.
Premier personnage inconscient, victime d’un effondrement, le personnage bleu de Leila… Au contraire du jeu original, dans cette version, il n’est pas complètement passif : en effet, à son tour, le personnage tombé peut ramper jusqu’à une case voisine. Et, bien sûr, il doit lancer le dé orange d’événement… 😉
Il ne nous reste plus que 12 tours avant que le volcan n’entre en éruption ! On est partagé entre le sentiment de ne pas être si loin du but (on a les 3 clés et le sac de tuiles se vide petit à petit) et la crainte qu’on en soit carrément loin ou en danger (il faudra faire le chemin retour jusqu’à l’entrée du volcan et points de vie en baisse drastique )…
Deux personnages au sol à présent… Les autres vont devoir les soigner (1 point d’action pour 1 point de vie), sachant qu’il y a un sale gardien non loin qui va devoir être éliminé avant de faire davantage de dégâts…
Arghhhhhh…. La défaite est là, cuisante à souhait (c’est le cas de le dire dans un volcan) !
Et nous n’étions qu’à une tuile normale de poser la salle finale de l’artefact… 🙁
Vue générale du jeu, une fois la partie achevée et perdue, donc…
Le marqueur, sur le volcan, se trouvait alors sur la case 5.

Durée de cette partie : 2 heures – Note de ces parties : 18 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Leila (orange + marron) + Ludo le gars (marron + vert) Défaite 5 tours avant la fin,, avec 3 clés en notre possession

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’impression, globale, que le jeu va être encore meilleur que le jeu originel !
– La taille et les couleurs choisies pour les tuiles, plus grandes et plus agréables (ah, ces tons écarlates !),
– La simplification des règles,
– La pioche dans un sac,
– Le dé d’événements à chaque tour, rendant le jeu hyper stressant, dans le bon sens du terme,
– La tension palpable,
– L’envie d’y revenir (et pas qu’une fois) !!!

On a moins aimé
– L’impression qu’il manque quand même quelques tuiles neutres car, à chaque pioche ou presque, on a des situations périlleuses à gérer…

————————————————————————————————————

7 commentaires à propos de “[11/03/2020] Sub Terra II”

  1. Hello hello… j’espère que tout va bien pour toi et ta famille pendant ce confinement… J’adore la 1ere version surtout avec l’extension annihilation qui twiste bien le jeu…. Je en savais que penser en apprenant que cette version sortait… Tu m’as l’air conquis… posséder les 2 ne fait pas doublon ? joueras tu encore au premier du coup de ton coté ?

    • Salut,
      Nous allons bien, merci. D’ailleurs, j’en profite pour préciser que les parties qui paraissent actuellement datent d’avant le confinement. Celle-ci, sur Sub Terra II, par exemple, date du 11 mars mais n’a été publiée que le 13 avril…
      Pour répondre à ta question, après deux autres parties jouées sur Sub Terra II (à venir aujourd’hui et dans deux trois jours), je peux te confirmer que cet opus paraît… encore meilleur que le premier ! Il est plus immédiatement accessible, les règles sont plus claires, plus limpides, les tuiles sont beaucoup plus grandes… Mon attente viendrait plutôt d’extensions du niveau de Annihilation, juste géniale effectivement, et des figurines pour jouer et s’immerger encore davantage dans le jeu. Sinon, c’est vraiment une tuerie…

  2. Hello,
    ça me fait un peu penser à Flash Point (18, Soldats du feu), avec les différents pouvoirs des joueurs, les gardiens qu’il faut vaincre comme les foyers d’incendie.
    Quelque part aussi un peu à Pandémie avec les différents pouvoirs, ou la série des Ile, Désert et Ciel interdits, mais sans le système de cartes événements qui te pourrissent bien.
    Qu’est-ce que tu en penses ?

    (Dans le même genre aussi et du même auteur que Pandémie et Ile interdite and co, et avec des figurines, Thunderbirds, que j’ai ressorti ces jours-ci, et qui est carrémént immersif et en rapport avec la série)

    • Bonjour

      Je ne connais pas Flash Point : merci donc de cette idée de jeu !
      Par contre, pour Pandémie, franchement, le thème me rebute à fond, surtout là maintenant, si tu vois ce que je veux dire…
      En tout cas, plus le temps passe, plus je suis fan des jeux coop’ à la Sub Terra (I ou II) ou Burgle Bros ! Tu le connais ce dernier d’ailleurs ? Il est vraiment top de top…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 + = onze