[11/11/2019] Beasty Borders X 2

Au lendemain des 20 ans fêtés de Maitena, au réveil, ou presque, nous découvrons tous les deux un jeu qui me faisait plus que de l’œil depuis avant Essen : Beasty Borders de chez Cwali.
La raison ? Au-delà du fait que je suis un aficionados de Corné Van Moorsel, qui a produit tant de jeux qui m’ont excité, j’ai vu en ce jeu une sorte de proximité plus que claire avec un de mes prototypes qui tourne depuis près de 5 ans…
Je voulais vérifier telle ou telle différence / ressemblance… Et, une fois nos deux parties effectuées, je peux dire que le mieux serait qu’ils s’assemblent !!!

J’y reviendrai ? Peut-être…

BEASTY BORDERS X 2

Ce jeu, minimaliste ou en tout cas hyper compact, m’avait fait plus que de l’oeil avant Essen. J’avoue que revenir avec la boîte n°43, numérotée au dos, par Monsieur Corné Van Moorsel, un de mes auteurs préférés, oui, ça m’a fait plutôt plaisir…
Nous avons affaire à un jeu de connexion (entre pions d’un même type) sur un plateau qui est modulaire (différent à chaque partie). Ci-dessus, voici la disposition initiale pour notre partie de découverte, avec la règle de base…
Chaque joueur, donc chacun des deux puisque nous sommes deux, prend un set d’animaux : sauvages pour Maitena (8 + 7 + 5) et de ferme pour moi (même répartition). A noter que, d’une boîte à l’autre, le contenu peut différer et que les animaux en porcelaine ne seront pas forcément les mêmes…
Voici donc, ci-dessus, ma série d’animaux de ferme…
A son tour, le joueur actif lance le dé à 8 faces et avance le marqueur de position d’autant de cases horizontalement, de gauche à droite, puis tout à fait à gauche s’il faut retourner à la ligne ! Donc, ci-dessus, Maitena a obtenu un 2, ce qui explique la progression de deux cases du marqueur noir.
Ensuite, soit le joueur actif prend la position avec n’importe quel pion encore dans son stock, soit il la décline, possibilité étant offerte à son adversaire de s’en saisir (ce que je fais ci-dessus).
Et ainsi de suite. Règle limpide, plaisir immédiat, on se régale…
Le but du jeu ? Un peu à la Gipsy King du même auteur, faire de grands groupes avec des animaux du même type. A noter que, dans le cas où personne ne veuille prendre la position proposée, on y place un disque noir neutre…
Certaines places valent plus cher que d’autres, n’est-ce pas Maitena qui se fait chiper cette place (avec mon cochon) qu’elle aurait tant aimé avoir… Et oui, à nouveau comme dans Gipsy King, on a intérêt, parfois, à temporiser, à refuser des positions, pour être prête et dispo à l’instant t. Sachant que le dé n’est pas la mécanique la plus agréable…
Partie terminée lorsque tout est rempli, on va donc pouvoir décompter…
Forcément, ensuite, on essaie la variante dite « sans hasard ». Autant lire ce qui est ci-dessus, surtout qu’il y a une subtile idée d’enchères…
Monsieur Toucan, fièrement descendu de la bibliothèque sur notre table, supervise que tout est bien réglé, bien organisé… 😉 Sacré Maité !
Le terrain est plus réduit dans cette version.
Leila, une fois levée, vient observer (enfin pas vraiment, les yeux en l’air, vilaine fille…) la partie qui se déroule. L’idée assez géniale est que l’on enchérit pour placer un animal et qu’on le pointe du doigt. En gros, je propose cet animal-ci pour la position du marqueur noir, mais, l’autre joueur peut proposer un animal placé plus à droite pour remporter la case. Trop fort ce Corné !

Entre père et fille c’est toujours gage de bons moments…
Sur cette seconde partie, Maitena a tendance à se faire un peu bouffer par son « vieux » père… Qui a dit que j’étais assez correct en jeux d’enchères , 😉
Vous remarquerez, peut-être, que les animaux sont orientés face au joueur à qui ils appartiennent. Une riche idée qu’on a eue, mais ça paraît plus qu’essentiel au vu de la ressemblance entre certains et leur caractère sauvage ou domestique pas forcément si établi.
Maitena couine… 😉
Et cette deuxième partie se termine. Aussi plaisante que la première, dur de dégager une préférence, en tout cas encore un super jeu de Corné Van Moorsel, même si le dé n’est pas optimal…

Durée de ces parties : deux fois 20 minutes – Note de ces parties : 18 / 20

Scores de la première partie :

Animaux 1 (8 ex.) Animaux 2 (7 ex.) Animaux 3 (5 ex.) Total
Maitena (sauvages) 3 6 2 11
Ludo le gars (de ferme) 10 2 2 14

Scores de la deuxième partie :

Animaux 1 (8 ex.) Animaux 2 (6 ex.) Total
Maitena (sauvages) 6 7 13
Ludo le gars (de ferme) 9 7 16

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance de tous les mécanismes !
– Le matériel, atypique, et plaisant,
– Les deux règles proposées, sachant qu’il est difficile de dire celle qu’on préfère,
– La portabilité de la boîte.
..

On a moins aimé
– L’envie de voir le jeu aller plus loin car le dé n’est pas, à mon avis, la meilleure solution… (non, je ne dirai rien… 😉
– La fragilité des animaux.

————————————————————————————————————

Une réponse à “[11/11/2019] Beasty Borders X 2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− cinq = 4