[11/11/2021] The Grand Carnival

Qu’est-ce qu’on aime de plus en plus revenir aux jeux aimés récemment, ou, en tout cas, de l’année actuelle…
The Grand Carnival en fait partie et y rejouer ce jour est le choix de Leila, alors qu’elle aurait pu aussi choisir Twinkle ou encore Trek 12 – Amazonie
On s’est bien régalés !

THE GRAND CARNIVAL

Pa pa pa pa pam, pa pa pa pa pam… Vous entendez, vous aussi la musique des fêtes foraines ?
Les trois cartes piochées au hasard pour cette partie :
– si on a cinq attractions sans tickets, on peut prétendre à modifier la taille d’une de ses attractions, en fin de partie, d’une unité,
– si on construit une attraction qui en touche deux autres, on peut disposer d’un étalage « particulier »,
– si on a deux de ses clients qui ont dépassé la moitié de son plateau, on peut déplacer les suivants en diagonale.
Voici l’étalage du soir…
Leila est ravi de rejouer aussi rapidement à ce jeu qui donne envie qu’on l’aime…
Je vais essayer de me lancer dans une stratégie non essayée : construire rapidement de petites attractions, valider les deux premières cartes de capacité, et, si possible, priver Leila de la série d’attractions différentes à 22 PV. Bon, on verra, je me lance là-dedans…
Vue de la situation après nos cinq premiers tours, correspondant au premier jour de la partie. Vous remarquerez, j’en suis sûr, que j’ai presque atteint mon objectif de valider la deuxième carte de capacité (construire une attraction qui en touche deux)…
C’est fait ! Leila commence à couiner, elle qui ne peut pas égaliser dans le même tour !
Peu après, rebelote, je valide la carte des 5 attractions sans tickets. Leila ne peut pas suivre non plus.
Je poursuis mon violent début de partie en construisant la dernière attraction de taille 1, juste après être devenu premier joueur : j’en ai construit, ainsi, deux d’affilée, empêchant ma fillotte de s’en sortir ! Elle ne pourra donc pas faire la série à 22 PV !!! Méchant je suis ? Oui, oui, c’est possible… Joueur sérieux surtout !
Comment faire ?
Nous arrivons dans le money-time et Leila va réussir à trouver des moyens de contrer mes stratégies… Si, si, et je n’aurais pas cru qu’elle puisse finir aussi près !
Plus qu’un jour de jeu !
La partie s’achève sur ce tour (oui, je sais, on n’a pas déplacé le marqueur blanc de jour)…
La fête foraine de Leila, avec trois personnes en haut du chapiteau et les fatidiques 15 tickets, ce qui contre parfaitement les 22 PV de perte que je lui ai infligés ! Ça va se jouer aux aboyeurs cette affaire…
Ma fête foraine, à laquelle il ne manque que 3 tickets pour arriver à 15, mais je n’avais pas misé dessus. Aucun client sur le toit du chapiteau.
Ouf ! J’ai un aboyeur de plus que Leila !!!

Durée de la partie : 50 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de cette partie :

Attractions = Attractions <> Clients au sommet Tickets Aboyeurs Marteaux Total
Leila (rouge) 18 0 10 12 6 -2 44
Ludo le gars (vert) 10+8 22 0 0 9 -2 47

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le look du jeu et de ses composants : un jeu attachant,
– Les scores ultra-serrés de ouf ! Avec des stratégies complètement opposées, ça se joue à un aboyeur près !
– La variété des cartes de capacité qui sortent,
– La durée de partie, de moins d’une heure, juste parfaite…

On a moins aimé
– Le prix du jeu diront certains, pour un jeu dans la droite ligne d’un Zooloretto ou d’un Kingdomino…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit × = 72