[11/02/2006] Outfox, Quirks, Arche Opti Mix, Bamboleo, Remmi Demmi

« Le chaînon manquant« , telle se prénommait notre journée thématique sur la préhistoire qui eut lieu le samedi 11 février à Villefranche sur Saône. L’occasion était belle, donc, de pratiquer des jeux qui prennent essence dans l’univers des premiers hommes, des dinosaures et autres évolutions de la vie.
Au programme des différentes tables, moult jeux. Au programme de la mienne :
Outfox, pour commencer, un petit jeu abstrait d’alignement pas déplaisant,
Quirks, le jeu mythique de chez EON, où l’on ne peut s’empêcher de s’extasier devant les trouvailles d’un jeu sorti en 1980. Irremplaçable et non remplacé…
Arche Opti Mix, le nouveau Doris & Frank, sorti pour Essen, un petit jeu de cartes et de majorité avec une règle un tantinet trop alambiquée pour que le jeu demeure fluide,
Bamboleo, un bien bon jeu d’adresse qui marche toujours. A noter que nous le pratiquerons avantageusement en équipes ce jour,
Remmi Demmi, un jeu délirant où les plus vifs seront récompensés… ce qui n’est pas mon cas en fin de soirée 😉

Tout un programme, donc, et c’est par là…

OUTFOX (3 manches) :
Vincent (blanc) : 0 (défaite, défaite, défaite)
Christine (rouge) : 2 (victoire, défaite, victoire)
Ludo le gars (vert) : 1 (défaite, victoire, défaite)


La lecture de la règle,effectuée par Vincent, nous a laissé un goût d’inquiétude dans les oreilles : ultra-simple au niveau de ses mécanismes, le jeu semble très prise de tête au niveau de son déroulement… Entendez bien, pour gagner il faut réussir l’une des 2 combinaisons gagnantes suivantes : soit 3 formes différentes mais de même couleur, soit 3 formes identiques mais de 3 couleurs différentes (quelle que soit sa couleur attritrée, puisque celle-ci ne sert qu’à indiquer la couleur des pièces que l’on peut ajouter à son tour). Beaucoup plus simple à lire qu’à faire… beaucoup, beaucoup… 😉

La première manche est brillamment remportée par Christine, laquelle avait commencé la partie. Sa combinaison est la deuxième énoncée dans la règle ci-contre, à savoir 3 formes identiques mais de 3 couleurs différentes. Cette première manche, de découverte, nous donne l’impression, à confirmer, qu’il est très difficile de ne pas laisser une position gagnante à son voisin de gauche, car outre le placement d’une pièce à son tour, on se doit d’en déplacer une adjacente, de manière rectiligne, jusqu’où bon nous semble… Autrement dit, il est très dur d’anticiper toutes les possibilités de son voisin…

La deuxième manche me sourit, alors que c’est moi qui l’ai entamée. Un lien ? En tout cas, ma combinaison est également celle de 3 formes identiques mais de couleurs différentes, une combinaison moins prévisible que l’autre, car on a tendance à se méfier des agglomérats de pièces adverses…

Une vue de la troisième manche, initiée par Vincent, mais remportée par Christine, laquelle a nettement profité d’une bévue de son voisin de gauche. Encore une fois, combinaison de 3 formes identiques. Non que le jeu ne soit pas plaisant, mais nous nous arrêtons là, se disant qu’il faudra y revenir un autre jour pour valider ou non nos hypothèses. Dernière chose : on est sidéré par le peu de pièces que l’on est capable de placer avant que l’un de nous gagne ! On est vraiment nuls 😉

Note du jeu : 13 / 20
—————————————————————————————-

QUIRKS :
Vincent (rouge) : éliminé en premier (3 extinctions)
Christine (violet) : 3 espèces dominantes (2 extinctions)
Maud (bleu) : éliminée en deuxième (3 extinctions)
Ludo le gars (vert) : éliminé en troisième (3 extinctions)


La mise en place de ce jeu réellement mythique est assez déroutante à 4 joueurs, puisque le 4ème joueur, en l’occurence Maud, se retrouve avec 1 seule espèce au départ, qui plus est non-dominante. Pour info, la ligne de paysages correspond à l’évolution du climat, la ligne du dessous aux espèces dominantes (1 végétal + 1 herbivore + 1 carnivore), et la ligne du dessous aux espèces non-dominantes (même découpage). Les espèces dominantes sont conçues en 3 parties, les autres en 2 seulement, le but de ces dernières étant de prendre la place de celles du dessus… Tout un programme !

Le hasard, décidément toujours malin, nous concocte ici une succession de 5 tirages successifs d’herbivores pour les 5 premiers tours de la partie !!! C’est ainsi que lors des 5 premiers tours, les seuls emplacements sur lesquels nous sommes autorisés à nous positionner en conflit sont ceux des espèces herbivores. La procédure : si vous êtes l’espèce non-dominante vous allez défier l’espèce dominante (en utilisant un tableau de résolution très typé années 80), si vous n’êtes pas présent dans la catégorie herbivore vous devez entrer en conflit avec l’espèce non-dominante. Ca fight à la préhistoire…

Un petit exemple d’une bébête carnivore christinienne : un APUMPBAL très en phase avec le climat actuel (jungle) puisqu’il totalise la bagatelle de 16 points sur 20 possibles !!! En effet, sa tête lui rapporte 4 points, son tronc 3 points, sa queue 5 points et sa capacité à dévorer l’herbivore (marqué d’un symbole jaune) placé devant lui 4 points. Ce score est vraiment impressionnant, mais il faut bien comprendre que ce même animal, dans l’océan, sera extrêmement moins performant.

La partie ne va pas tarder à parvenir à son terme et au clair avantage de Christine… En effet, Vincent a déjà été éliminé et Maud ne va pas tarder, en raison d’extinctions trop nombreuses (3), c’est-à-dire de conflits perdus alors qu’ils auraient pu (dû ?) se retirer de ceux-ci (toujours possible et sans pénalités sinon de descendre au niveau des espèces). Cette photo illustre mon ultime résistance lorsque mon RALGUBE est venu à bout de la plante de Christine en environnement océanique (j’ai pioché la partie intermédiaire ALG, elle m’a bien sauvé 😉

Un autre conflit délirant : la plante SPEED résiste à FUME (ah les noms… ;^) avec un score hallucinant de 2 points contre 2 points (la plante SPEED reste car antérieure à cette place) !!!

Une vue de la configuration finale du jeu, après que j’ai échoué dans mon ultime tentative de déloger le carnivore de Christine de sa position dominante. Un bien beau combat.

Note du jeu : 15 / 20
—————————————————————————————-

ARCHE OPTI MIX :
Maud (jaune) : 27 (8+2+2+10+2+ 3 jetons)
Vincent (rouge) : 24 (2+2+8+4+8+ 0 jeton)
Christine (noir) : 35 (8+10+8+0+4+ 5 jetons)
Ludo le gars (vert) : 24 (2+6+2+4+8+ 2 jetons)


Nous attaquons enfin cette partie ! Il faut que vous sachiez que l’on a mis un temps de fou pour comprendre exactement la règle et que le jeu n’est pas aussi attirant que la boîte le laissait paraître… Enfin, nous verrons bien…

Le principe : l’arche de Noé, au centre avec le marqueur jaune en son milieu, doit accueillir des animaux de part et d’autres (les cartes jaunâtres) sans pencher de manière exagérée d’un côté ou de l’autre, sous peine de couler…

Pour chaque carte animal jouée dans l’arche, on peut placer un de ses dinos sur le symbole correspondant. Les jetons oranges sont des petits bonus. On constate donc que, pour l’instant c’est le joueur vert qui a le plus placé de bestioles et comme les points de victoire seront attribués en fonction des majorités sur les cartes… ben, j’y crois 🙂

L’arche est à présent bien bien chargée et pourtant nous continuons à faire entrer des éléphants et autres girafes en son sein. Le jeu devient bien tactique pour 2 raisons : les jetons seront utiles à la fin aussi autant essayer d’en amasser un peu, et, deuxièmement, les points accordés aux majorités sont très particuliers : 10 pour le 1er, 8 pour le 2ème, 2 pour tous les autres présents (cela donne à penser)…

La partie est quasiment terminée et ce sont Maud et Christine qui ont le mieux géré leurs jetons et qui auront donc de précieux  bonus de points.

Une vue des majorités finales et une grande désillusion pour votre serviteur, balayé par les « grosses » majorités à 10 et 8 points ! Décidément, cela ne sert pas à grand-chose d’être partout 3ème ou 4ème, il vaut mieux être présent un peu moins, mais 1er ou 2ème…

Note du jeu : 12 / 20
—————————————————————————————-

BAMBOLEO :
Lucarty + Maud : 30 (14+16)
Vincent + Vincent : 30 (15+15)
Mauricette + Ludo le gars : 30 (18+12)


Le matériel de ce jeu est tout simplement fantastique, avec de gros plots rouges ou noirs, positionnés sur un disque de bois jaune, lequel est posé en équilibre sur une boule de liège qui se trouve au sommet d’une pièce de bois verticale. Et comme il faut retirer un maximum de plots sans provoquer de chutes, on ne s’ennuie jamais…

Sylvain et Vincent, qui ne jouent pas dans la même équipe, semblent ne pas croire ce que leurs yeux leur proposent : un équilibre vraiment improbable où Sylvain va devoir trouver le plot le plus facilement retirable. Avec le jeu en équipe, l’ambiance a tendance à monter d’un cran et cela nous permet de savourer d’autant mieux ce superbe jeu d’adresse…

Mauricette, mon équipière de choc, réussit un score assez impressionnant, ce qui nous permet de terminer à égalité parfaite avec les 2 autres équipes, sur le score de 30, celui qui était visé pour arrêter la partie. Incroyable, non ?

Une vue de la fin de la dernière manche (7 en tout), qui se termine en une délirante apothéose : le disque est entièrement vidé !!!!!!! Je n’ai jamais vu ça et je crois que cela méritait bien une standing ovation de la part de l’ensemble des participants ludophiles présents…

Note du jeu : 15 / 20
—————————————————————————————-

REMMI DEMMI :
Lucarty : 10 (0+0+4+3+3+0+0+0)
Romain : 10 (3+3+0+4+0+0+0+0)
Vincent : 20 (4+4+0+4+0+0+4+4)
Ludo le gars : 4 (0+0+0+0+0+4+0+0)


Cette partie, jouée vraiment tard, m’a achevé (mon score le laisse d’ailleurs voir). Sur cette photo, on peut admirer les superbes Remmi de Vincent et Romain…

Grosse grosse ambiance, avec un Vincent des grands jours qui se lâche complet 😉 A noter que cette partie s’est déroulée comme un rouleau compresseur : Vincent toujours avec le Remmi de 4, et alternativement soit Sylvain, soit Romain, avec celui de 3. Quant à moi… hum… 😉

Note du jeu : 12 / 20
—————————————————————————————-

Et pour finir, je ne résiste pas au plaisir de vous proposer deux photos de parties parmi celles jouées également aujourd’hui, sans pour autant qu’un compte-rendu détaillé ne vienne les soutenir :


URUK : un jeu de type Mille Bornes, de Pascal Nivesse, qui n’a pas vraiment enthousiasmé les foules, malgré une qualité irréprochable des illustrations.

TROMPISSIMO : votre serviteur, chaussé de sa grande trompe, se démène pour attraper les précieux anneaux bleus. Toujours un grand moment ce jeu crétin…

Si venir à notre prochaine journée thématique vous intéresse, réservez d’ores et déjà votre SAMEDI 15 AVRIL, dès 14 heures, pour découvrir les jeux présentés sous la bannière : « De la roue à la carte à puce« 

6 commentaires à propos de “[11/02/2006] Outfox, Quirks, Arche Opti Mix, Bamboleo, Remmi Demmi”

  1. Salut Alban,

    Je suppose que tu parles de Quriks. Si tel est le cas, non je n’ai pas joué avec les 2 extensions car je ne les ai pas encore ouvertes (elles sont sous blister). Mais sinon, tu peux sortir le jeu, il tourne assez bien et est férocement décalé par rapport à la production actuelle. A noter que lorsque j’y rejouerai, je jouerai avec la variante proposée dans la règle qui dit qu’on n’utilise pas les marqueurs et qu’on choisit où on se bat. Cela devrait rendre le jeu bien plus tactique.

    Ludo

  2. Oui, excuse, je parlais de Quirks, mais lorsque j’ai posté, il n’y avait pas toutes ces mises à jour.

    Je pense y jouer vendredi prochain, avec la variante proposée directement, on verra bien. Par contre, moi j’ai la version Games work shop, ce qui ne change strictement rien sauf la taille du curseur climat qui est tout rikiki (interessant différence non??;-)

    Avec les deux extensions, j’ai compté 32000 possibilités de quirks de races supérieurs et 8000 plantes différentes, incoryable non???

  3. Bonjour Ludo… Grand Bravo pour ton blog « ludothèque »…

    Tu vas peut-être me sauver… J’ai perdu il y a des années (voire des dizaines d’années) la règle du Quirks que je recherche vainement sur la toile depuis que j’ai émigré au Brésil… Je sais
    bien que ta partie commentée date de 7 ans… Mais j’espère que tu as encore ce jeu ou que tu as gardé le contact avec son propriétaire…

    Salutations cordiales et joueuses

    Eric

  4. Genial ! Je pourrais enfin rejouer à ce « classique » qui est resté confiné dans sa boite depuis des decenies! Je peux
    en échange t’envoyer la liste de ma très modeste ludothèque, où, qui sait, tu pourrais trouver un ou deux manquants dans la tienne. Dans ce cas, je pourrais te faire parvenir références et
    commentaires sur ceux-ci… D’avance Grand Merci !

Répondre à Yinsh Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − 6 =