[11/03/2004] Alhambra – base

Participants
– Sandie, prête à construire l’alhambra avec nous,
– Charles, motivé également après notre assemblée générale,
– Sébastien, idem,

– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Ayant découvert ce jeu en début d’été 2003, je n’avais pas eu l’occasion de le re-pratiquer depuis et j’étais assez enthousiaste à l’idée de le proposer à mon groupe de joueurs du jeudi, ce soir. J’explique la règle du jeu en quelques minutes et nous attaquons assez rapidement cette partie post-assemblée générale, c’est à dire sur le coup de 23h00…


Il est bien tard, déjà, mais une p’tite partie d’Alhmabra,
jouable en 45 minutes, devrait passer et convenir à tout le monde…


Une petite photo de mon alhambra en début de partie, alors
que je joue la carte de la diversité et que je prends le risque
d’avoir mes murs scindés en 2 parties…


Sébastien écarte les cartes de paiement de Sandie,
sous l’oeil alerte de Charles qui semble assez bien parti avec un mur
qui grandit à grande allure…


Le second décompte vient d’avoir lieu et les écarts
ne sont pas encore significatifs, surtout que le troisième décompte
offre l’avantage de rapporter en général plus de points
et qu’il concerne les 3 premiers joueurs…


Une vue de l’alhambra terminée de Sandie : beaucoup de batailles
sur les jardins (verts) et les tours (violets), pour un résultat
décevant…


Une vue de l’alhambra terminée de Sébastien : peu de
points lors du dernier décompte, surtout en raison d’aucune distinction
spéciale lors de celui-ci…


Le jeu a débuté depuis peu de temps et chacun est assez
concentré, à l’image de Sébastien à gauche,
qui a déjà compris qu’il ne faut pas se précipiter
pour acheter…


Le premier décompte arrive assez rapidement, juste avant mon
tour 🙁 Ici, on voit que les scores sont très serrés,
entre Sandie (blanc), Charles (rouge), Sébastien (orange) et
Ludo le gars (vert)…


Une photo juste au moment où j’allais jouer mais non ! La
carte de décompte vientd e sortir aussi je ne pourrais pas utiliser
mon tour pour placer la tuile de ma réserve dans le coin supérieur
droit de mon alhambra (connexion de la partie basse et haute de mon
mur : perte sèche de 8 points de victoire !)…


Une vue générale de la table, une fois la partie terminée,
illustrant l’espace requis pour jouer. Sans commentaire…


Une vue de l’alhambra terminée de Charles : un mur gigantesque,
moteur de son jeu, et des points obtenus sur les sérails (rouges)
et grapillés sur les autres types de bâtiments…


Mon alhambra final : ayant eu l’opportunité d’être dernier
joueur, j’ai acheté la dernière tuile Jardin (deniers)
puis choisi une carte de monnaie 6 en dirham, m’octroyant la tuile rouge
de cette monnaie. Mon mur, de taille très correcte, ne me permet
pas, cependant, de dépasser Charles…

Décompte final
Durée de la partie : 1 heures 45 – Mise en place
du jeu : 10 minutes – Explication des règles : 20 minutes
Charles remporte cette partie avec un total de 110 points de victoire, devant
Ludo le gars avec 98 points, Sandie avec 95 points et Sébastien avec
93 points. Le détail est le suivant :

Décompte 1
Décompte 2
Décompte 3
Total
Sandie (blanc)
7
21
54 + 13
95
Charles (rouge)
8
31
51 + 20
110
Sébastien (orange)
9
33
42 + 9
93
Ludo le gars (vert)
8
27
46 + 17
98

Débriefing
Jouée avec beaucoup de fluidité et de plaisir, cette partie d’Alhambra
nous a séduit, même si la durée a largement excédé
les normes prévues : plus de 1 heure 30 pour ce jeu c’est beaucoup !
Nous avons aimé le côté construction progressive, les envies
d’acheter rapidement alors que l’attente est souvent plus sage pour payer au
prix juste et rejouer derrière, en revanche, nous avons peu apprécié
le côté hasardeux de la chose, notamment en ce qui me concerne
(décomptes intermédiaires au mauvais moment). Le coup de l’attribution
des tuiles finales peut également être jugé douteux, mais,
en toute honnêteté, personne ne s’en est spécialement plaint
(comme quoi…).

Les techniques pour jouer efficacement semblent nombreuses mais certains axes
semblent limites : une trop grande diversité, dès le départ,
limite les points potentiels, alors que l’acquisition d’une petite tuile en
fin de partie dans une couleur où un joueur est largement en tête
peut rapporter beaucoup de points (n’est-ce pas Charles avec sa seule tuile
Jardin + celle reçue en récompense à l’ultime phase du
jeu : 5 points obtenus ainsi).
Alhambra est un bon jeu, qui a bien plu. C’est l’essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 − = trois