[11/03/2014] Russian Railroads

L’un des deux ou trois jeux qui ont fait le buzz à Essen est ce Russian Railroads, un jeu de trains assez complexe et assez virtuel dans son système de jeu puisqu’on n’y pose aucune tuile de tronçon, aucune gare, qu’aucun train ne s’y déplace jamais et qu’on ne livre rien ! Mais c’est bien un jeu de trains, avec de la pose d’ouvriers voyez-vous… Vous ne voyez pas ? Alors lisez le compte-rendu qui suit… Attention, on est encore une fois dans une partie longue, en ce moment qu’est-ce qu’on se met…

RUSSIAN RAILROADS

Edité en allemand par Hans Im Glück et en français par Filosofia, ce Russian Railroads propose un redoutable challenge aux joueurs : construire les 3 lignes principales russes tout en progressant technologiquement et en développant son industrialisation. C'est fondamentalement un jeu de pose d'ouvriers, mais particulièrement retors...
Edité en allemand par Hans Im Glück et en français par Filosofia, ce Russian Railroads propose un redoutable challenge aux joueurs : construire les 3 lignes principales russes tout en progressant technologiquement et en développant son industrialisation. C’est fondamentalement un jeu de pose d’ouvriers, mais particulièrement retors…
Je suis désigné comme premier joueur et n'ai donc pas d'avantage initial, pourtant assez intéressants pour démarrer. Du coup, je me dois de choisir la meilleure première action et, visiblement, je joue bien le coup en enrôlant directement un premier conducteur contre le paiement d'un rouble. Cette action, personnelle, me permettra par la suite de déplacer d'un cran un rail noir et un rail gris.
Je suis désigné comme premier joueur et n’ai donc pas d’avantage initial, pourtant assez intéressants pour démarrer. Du coup, je me dois de choisir la meilleure première action et, visiblement, je joue bien le coup en enrôlant directement un premier conducteur contre le paiement d’un rouble. Cette action, personnelle, me permettra par la suite de déplacer d’un cran un rail noir et un rail gris.
Voici le plateau collectif en fin de première manche sur les 7 que comporte la partie. Petite précision concernant l'ordre du tour (visible au-dessus de la montre à gousset) : on peut placer un ouvrier en-dessous des deux premières places pour se les réserver, ce qui est fort en soi, mais ce qui est génial c'est que les ouvriers ainsi immobilisés sont joués ailleurs, sur des actions restantes, en fin de manche ! Vous remarquerez aussi la présence de deux conducteurs face visible sur le plateau, leur action étant accessible à tous, avant d'être décalés d'un cran vers la droite pour la manche suivante. C'est alors que le premier sera achetable personnellement contre le paiement d'un rouble. C'est tordu cette affaire ! :-)
Voici le plateau collectif en fin de première manche sur les 7 que comporte la partie. Petite précision concernant l’ordre du tour (visible au-dessus de la montre à gousset) : on peut placer un ouvrier en-dessous des deux premières places pour se les réserver, ce qui est fort en soi, mais ce qui est génial c’est que les ouvriers ainsi immobilisés sont joués ailleurs, sur des actions restantes, en fin de manche ! Vous remarquerez aussi la présence de deux conducteurs face visible sur le plateau, leur action étant accessible à tous, avant d’être décalés d’un cran vers la droite pour la manche suivante. C’est alors que le premier sera achetable personnellement contre le paiement d’un rouble. C’est tordu cette affaire ! 🙂
Yohel est le premier à réussir à récupérer un ouvrier supplémentaire via cette fameuse case 3 de sa ligne principale. Il le réalise lors de la deuxième manche et pourra donc s'en servir dès à présent et jusqu'à la fin de la partie, ce qui est loin d'être négligeable...
Yohel est le premier à réussir à récupérer un ouvrier supplémentaire via cette fameuse case 3 de sa ligne principale. Il le réalise lors de la deuxième manche et pourra donc s’en servir dès à présent et jusqu’à la fin de la partie, ce qui est loin d’être négligeable…
Et voici mon plateau en fin de deuxième manche, lors de laquelle je me suis décidé pour me lancer à fond dans l'industrialisation. J'ai placé ainsi une usine en bas, très intéressante au demeurant puisque je pourrai placer soit une loco soit une usine lorsque mon marqueur violet l'atteindra. D'ailleurs, j'ai aussi avancé mon marqueur d'un cran, à proximité de cette usine...
Et voici mon plateau en fin de deuxième manche, lors de laquelle je me suis décidé pour me lancer à fond dans l’industrialisation. J’ai placé ainsi une usine en bas, très intéressante au demeurant puisque je pourrai placer soit une loco soit une usine lorsque mon marqueur violet l’atteindra. D’ailleurs, j’ai aussi avancé mon marqueur d’un cran, à proximité de cette usine…
Mon plateau individuel en fin de 3ème manche, avec toujours aucune nouvelle locomotive, peu de progression sur l’industrialisation, mais un bel enchaînement de pose de rails sur les deux lignes supérieures. Il faut dire que pour marquer des PV lors de la phase de décompte en fin de chaque manche, il convient d'avancer ses rails au moins gris sur les lignes (de base : 1PV pour les gris, 2PV pour les marron, 4PV pour les beiges, 7PV pour les blancs)... Et je vois venir un joli coup sur ma deuxième ligne lorsque j'y placerai un locomotive de valeur au moins 4...
Mon plateau individuel en fin de 3ème manche, avec toujours aucune nouvelle locomotive, peu de progression sur l’industrialisation, mais un bel enchaînement de pose de rails sur les deux lignes supérieures. Il faut dire que pour marquer des PV lors de la phase de décompte en fin de chaque manche, il convient d’avancer ses rails au moins gris sur les lignes (de base : 1PV pour les gris, 2PV pour les marron, 4PV pour les beiges, 7PV pour les blancs)… Et je vois venir un joli coup sur ma deuxième ligne lorsque j’y placerai un locomotive de valeur au moins 4…
Voici l'incroyable progression de mon marqueur violet d'industrialisation lors de cette mémorable 4ème manche ! Si j'ai investi dans ces deux usines avec deux X2 dessus, c'est en lien avec ma carte bonus retenue...
Voici l’incroyable progression de mon marqueur violet d’industrialisation lors de cette mémorable 4ème manche ! Si j’ai investi dans ces deux usines avec deux X2 dessus, c’est en lien avec ma carte bonus retenue…
Alors que Béatrice a opté pour un autre jeton orange (rehaussement des valeurs des rails) lors de l'atteinte du même objectif que moi (ligne 2), tous les autres joueurs ont fait le même choix, lors de la même manche ! Odile m'a suivi en choisissant la locomotive de valeur 9, tandis que Yohel s'est rabattu sur le conducteur supplémentaire. Que des actions intéressantes...
Alors que Béatrice a opté pour un autre jeton orange (rehaussement des valeurs des rails) lors de l’atteinte du même objectif que moi (ligne 2), tous les autres joueurs ont fait le même choix, lors de la même manche ! Odile m’a suivi en choisissant la locomotive de valeur 9, tandis que Yohel s’est rabattu sur le conducteur supplémentaire. Que des actions intéressantes…
Petite vue globale de mon plateau en fin de quatrième manche. Je sais que je fois poursuivre mes efforts sur le marqueur d'industrialisation pour placer les X2 qui me manquent et récupérer aussi rapidement un deuxième jeton orange. Mais ce que je néglige à tort, on en parlera après la partie, c'est le développement des rails de mon Trans Siberian, lequel aurait valorisé par des rails beiges ou même blancs...
Petite vue globale de mon plateau en fin de quatrième manche. Je sais que je fois poursuivre mes efforts sur le marqueur d’industrialisation pour placer les X2 qui me manquent et récupérer aussi rapidement un deuxième jeton orange. Mais ce que je néglige à tort, on en parlera après la partie, c’est le développement des rails de mon Trans Siberian, lequel aurait valorisé par des rails beiges ou même blancs…
Voici le résultat de la cinquième manche, avec une deuxième place acquise dans l'ordre du tour par Yohel pour la manche suivante qui me fait lui dire : "T'as gagné la partie !". Il se marre, forcément, mais en fait je suis persuadé que c'est le cas : lors de la 6ème manche, il pourra mettre un ouvrier sur la première place pour acheter en priorité le conducteur de la 7ème manche, lequel est de plus haut numéro (14), ce qui lui octroiera le bonus énormissime de 40PV !
Voici le résultat de la cinquième manche, avec une deuxième place acquise dans l’ordre du tour par Yohel pour la manche suivante qui me fait lui dire : « T’as gagné la partie ! ». Il se marre, forcément, mais en fait je suis persuadé que c’est le cas : lors de la 6ème manche, il pourra mettre un ouvrier sur la première place pour acheter en priorité le conducteur de la 7ème manche, lequel est de plus haut numéro (14), ce qui lui octroiera le bonus énormissime de 40PV !
La sixième manche est en cours et Yohel semble asseoir sa domination sur cette partie, même si nous ne sommes pas au bout de nos surprises (n'est-ce pas Béatrice avec ton fameux rail blanc ?)...
La sixième manche est en cours et Yohel semble asseoir sa domination sur cette partie, même si nous ne sommes pas au bout de nos surprises (n’est-ce pas Béatrice avec ton fameux rail blanc ?)…
Pour le dernier tour, les actions de placement sous les places 1 et 2 sont supprimées et remplacées par cette action hyper intéressante : +3 de progression avec son marqueur violet !
Pour le dernier tour, les actions de placement sous les places 1 et 2 sont supprimées et remplacées par cette action hyper intéressante : +3 de progression avec son marqueur violet !
Voici le plateau d'Odile en fin de partie, avec un développement prodigieux de sa première et troisième ligne : les deux sont finalisées. Ainsi elle a scoré 22PV sur la première et 47PV sur la troisième, sans oublier 2PV sur la deuxième et 20PV sur l'industrialisation. Total : 91PV ! Pour le décompte final, ses deux conducteurs ne lui rapportent rien (n° plus bas que moi), mais que sa carte bonus vaut pas moins de 30PV supplémentaires...
Voici le plateau d’Odile en fin de partie, avec un développement prodigieux de sa première et troisième ligne : les deux sont finalisées. Ainsi elle a scoré 22PV sur la première et 47PV sur la troisième, sans oublier 2PV sur la deuxième et 20PV sur l’industrialisation. Total : 91PV ! Pour le décompte final, ses deux conducteurs ne lui rapportent rien (n° plus bas que moi), mais que sa carte bonus vaut pas moins de 30PV supplémentaires…
Voici le plateau de notre vainqueur du jour : Yohel. Il a réussi à réaliser moult combos, de manière délirante. Ainsi, ses 3 lignes sont terminées et, pour autant, il n'a pas négligé l'industrialisation et les conducteurs. Du grand art... Lors de la 7ème manche, il a marqué : 11PV pour la première ligne, 1PV pour la deuxième, 35PV pour la troisième et 25PV pour l'industrialisation, d'où un total de 72PV en tout. Et le décompte final lui est encore favorable : il empoche les 40PV des conducteurs et 35PV pour sa carte bonus !
Voici le plateau de notre vainqueur du jour : Yohel. Il a réussi à réaliser moult combos, de manière délirante. Ainsi, ses 3 lignes sont terminées et, pour autant, il n’a pas négligé l’industrialisation et les conducteurs. Du grand art… Lors de la 7ème manche, il a marqué : 11PV pour la première ligne, 1PV pour la deuxième, 35PV pour la troisième et 25PV pour l’industrialisation, d’où un total de 72PV en tout. Et le décompte final lui est encore favorable : il empoche les 40PV des conducteurs et 35PV pour sa carte bonus !
Au centre de la table, on trouve un plateau collectif sur lequel chacun placera ses ouvriers, dont le nombre variera en fonction de l'action visée. Devant chaque joueur, un plateau individuel garde trace de la progression du développement de chacun, avec les 3 lignes de chemin de fer et la piste d'industrialisation. Le gros point fort du jeu, au-delà de sa règle d'une rare limpidité, est le système de pose des rails, lesquels s'amélioreront au fur et à mesure de la partie, sans jamais qu'un rail de meilleure qualité ne puisse dépasser un plus rustique sur une ligne. Très très malin...
Au centre de la table, on trouve un plateau collectif sur lequel chacun placera ses ouvriers, dont le nombre variera en fonction de l’action visée. Devant chaque joueur, un plateau individuel garde trace de la progression du développement de chacun, avec les 3 lignes de chemin de fer et la piste d’industrialisation. Le gros point fort du jeu, au-delà de sa règle d’une rare limpidité, est le système de pose des rails, lesquels s’amélioreront au fur et à mesure de la partie, sans jamais qu’un rail de meilleure qualité ne puisse dépasser un plus rustique sur une ligne. Très très malin…
La partie se présente vraiment super bien, à 4 joueurs, avec Odile en jaune, Béatrice en rouge, Yohel en bleu et moi-même en vert. Il y a vraiment 50 000 manières de marquer des points et, surtout, il semble que des stratégies diamétralement opposées puissent se mettre en place. D'ailleurs, on est carrément noyés sous les possibilités à chaque tour : va-t-on se lancer à fond dans la construction de la ligne principale ? va-t-on panacher nos constructions ? va-t-on axer nos efforts sur l'industrialisation ? va-t-on rénover nos locomotives le plus souvent possible ? ... Réellement, c'est très difficile de se rendre compte des meilleurs coups lors de cette partie de découverte...
La partie se présente vraiment super bien, à 4 joueurs, avec Odile en jaune, Béatrice en rouge, Yohel en bleu et moi-même en vert. Il y a vraiment 50 000 manières de marquer des points et, surtout, il semble que des stratégies diamétralement opposées puissent se mettre en place. D’ailleurs, on est carrément noyés sous les possibilités à chaque tour : va-t-on se lancer à fond dans la construction de la ligne principale ? va-t-on panacher nos constructions ? va-t-on axer nos efforts sur l’industrialisation ? va-t-on rénover nos locomotives le plus souvent possible ? … Réellement, c’est très difficile de se rendre compte des meilleurs coups lors de cette partie de découverte…
Voici mon plateau individuel en fin de première manche. Pour le moment, dans le brouillard provoqué par le système de jeu alambiqué, je ne sais pas trop où je me dirige. En fait, je pense acquérir assez vite un ouvrier vert supplémentaire sur la ligne du Trans Siberian, mais cela ne se fera que sous conditions : avoir un rail marron sur la case 3 de cette ligne, ce qui suppose que j'ai avancé le noir noir jusqu'à la case 6 et un gris au moins sur la 4, tout en ayant une puissance de locomotive d'au moins 3 !!! Tout un programme...
Voici mon plateau individuel en fin de première manche. Pour le moment, dans le brouillard provoqué par le système de jeu alambiqué, je ne sais pas trop où je me dirige. En fait, je pense acquérir assez vite un ouvrier vert supplémentaire sur la ligne du Trans Siberian, mais cela ne se fera que sous conditions : avoir un rail marron sur la case 3 de cette ligne, ce qui suppose que j’ai avancé le noir noir jusqu’à la case 6 et un gris au moins sur la 4, tout en ayant une puissance de locomotive d’au moins 3 !!! Tout un programme…
Fin de la deuxième manche et l'une des principales bagarres tourne autour de la première place de l'ordre du tour, histoire de s'adjuger soit le conducteur en vente, soit deux roubles, soit, enfin, le bonus X2 plaçable sur la ligne du Trans Siberian. Et comme on ne peut pas mettre un ouvrier en-dessous de sa précédente place, on ne peut pas se réserver la première place à chaque fois... A noter qu'il y a deux groupes au score : Odile et Béatrice avec 21PV et Yohel et moi avec 16PV...
Fin de la deuxième manche et l’une des principales bagarres tourne autour de la première place de l’ordre du tour, histoire de s’adjuger soit le conducteur en vente, soit deux roubles, soit, enfin, le bonus X2 plaçable sur la ligne du Trans Siberian. Et comme on ne peut pas mettre un ouvrier en-dessous de sa précédente place, on ne peut pas se réserver la première place à chaque fois… A noter qu’il y a deux groupes au score : Odile et Béatrice avec 21PV et Yohel et moi avec 16PV…
Fin de la troisième manche, avec toujours la bagarre pour la première place, que je m'adjuge pour pouvoir acquérir un autre conducteur dans la foulée. En même temps, seul le premier n'est pas récompensé de PV lorsqu'il passe en fin de manche (2PV pour le 2ème, 3PV pour le 3ème et 4PV pour le 4ème)... Sinon, au niveau des scores, on est encore bien loin des 300 à 400PV annoncés de-ci de-là sur internet...
Fin de la troisième manche, avec toujours la bagarre pour la première place, que je m’adjuge pour pouvoir acquérir un autre conducteur dans la foulée. En même temps, seul le premier n’est pas récompensé de PV lorsqu’il passe en fin de manche (2PV pour le 2ème, 3PV pour le 3ème et 4PV pour le 4ème)… Sinon, au niveau des scores, on est encore bien loin des 300 à 400PV annoncés de-ci de-là sur internet…
Voilà, c'est à ce moment là que je lance la série de gros coups ! D'abord, pour 1 doublon, je prends le conducteur, comme prévu. Ensuite, je place deux ouvriers pour avancer de deux crans mon marqueur violet d'industrialisation. Enfin, je place trois ouvriers sur l'action qui me permet de placer une nouvelle locomotive + une nouvelle usine sur mon plateau. Ce faisant, cela me permet de placer un jeton orange sur ma deuxième ligne et de choisir une carte orange + une carte bonus. Comme carte orange, je choisis celle qui me permet d'avancer mon marqueur d'industrialisation à nouveau.Même s'il est balèze, personne ne sait encore que cet enchaînement sera bien pâle comparé à ceux que certains réussiront à faire par la suite...
Voilà, c’est à ce moment là que je lance la série de gros coups ! D’abord, pour 1 doublon, je prends le conducteur, comme prévu. Ensuite, je place deux ouvriers pour avancer de deux crans mon marqueur violet d’industrialisation. Enfin, je place trois ouvriers sur l’action qui me permet de placer une nouvelle locomotive + une nouvelle usine sur mon plateau. Ce faisant, cela me permet de placer un jeton orange sur ma deuxième ligne et de choisir une carte orange + une carte bonus. Comme carte orange, je choisis celle qui me permet d’avancer mon marqueur d’industrialisation à nouveau.Même s’il est balèze, personne ne sait encore que cet enchaînement sera bien pâle comparé à ceux que certains réussiront à faire par la suite…
Oui, j'aime assez mon choix de cartes... D'abord, l'usine supplémentaire + 2 progressions de mon marqueur violet, ensuite, en fin de partie, 20 ou 30PV en fonction du nombre de X2 que j'aurai. Ca me paraît pas mal. Enfin, à ce moment-là...
Oui, j’aime assez mon choix de cartes… D’abord, l’usine supplémentaire + 2 progressions de mon marqueur violet, ensuite, en fin de partie, 20 ou 30PV en fonction du nombre de X2 que j’aurai. Ca me paraît pas mal. Enfin, à ce moment-là…
Vue du plateau collectif en fin de quatrième manche. Les scores semblent s'étirer, de 71PV pour Béatrice, bien boostée par la valeur de ses rails (elle joue à fond là-dessus), à 66PV pour Yohel (mix de développement), à 56PV pour Odile (développement de sa troisième ligne) et à 54PV pour moi (industrialisation surtout). Mais je ne comprends pas exactement pourquoi je suis autant à la traîne...
Vue du plateau collectif en fin de quatrième manche. Les scores semblent s’étirer, de 71PV pour Béatrice, bien boostée par la valeur de ses rails (elle joue à fond là-dessus), à 66PV pour Yohel (mix de développement), à 56PV pour Odile (développement de sa troisième ligne) et à 54PV pour moi (industrialisation surtout). Mais je ne comprends pas exactement pourquoi je suis autant à la traîne…
Il est déjà bien (trop ?) tard, mais on ne voit pas le temps passer et la partie est vraiment tendue de chez tendue, super prenante !
Il est déjà bien (trop ?) tard, mais on ne voit pas le temps passer et la partie est vraiment tendue de chez tendue, super prenante !
Voici mon plateau en fin de cinquième manche. Ca y est, j'ai enfin acquis mon précieux ouvrier supplémentaire, sur le Trans Siberian, mais n'est-ce pas un peu trop tard ? Sinon, j'ai enfin réagi sur la progression des rails de cette même ligne, car avec les X2 ça peut rapporter gros. Enfin, en bas, sur l'industrialisation, j'ai réussi à obtenir le jeton orange convoité. Honnêtement, il y en a plein de choses à penser, voire limite trop...
Voici mon plateau en fin de cinquième manche. Ca y est, j’ai enfin acquis mon précieux ouvrier supplémentaire, sur le Trans Siberian, mais n’est-ce pas un peu trop tard ? Sinon, j’ai enfin réagi sur la progression des rails de cette même ligne, car avec les X2 ça peut rapporter gros. Enfin, en bas, sur l’industrialisation, j’ai réussi à obtenir le jeton orange convoité. Honnêtement, il y en a plein de choses à penser, voire limite trop…
Fin de la sixième manche, avec Yohel qui a bel et bien réussi à se placer premier pour la dernière... Sinon, au score, je suis carrément largué : Yohel totalise 192PV, Béatrice 184PV et Odile 180PV, alors que j'en ai seulement 153... Et pourtant, je n'ai pas le sentiment de mal jouer ! C'est un truc de fou ça...
Fin de la sixième manche, avec Yohel qui a bel et bien réussi à se placer premier pour la dernière… Sinon, au score, je suis carrément largué : Yohel totalise 192PV, Béatrice 184PV et Odile 180PV, alors que j’en ai seulement 153… Et pourtant, je n’ai pas le sentiment de mal jouer ! C’est un truc de fou ça…
Voilà, la 7ème et dernière manche vient de s'achever et je suis encore plus largué que je ne l'étais en fin de la 6ème. Béatrice talonne toujours Yohel (5PV d'écart seulement !) mais elle devrait souffrir de n'avoir aucune carte bonus et aucun conducteur. Quant à Odile, elle reste en embuscade avec 287PV à ce moment du jeu. Il reste le décompte final à faire mais la messe est dite. Da.
Voilà, la 7ème et dernière manche vient de s’achever et je suis encore plus largué que je ne l’étais en fin de la 6ème. Béatrice talonne toujours Yohel (5PV d’écart seulement !) mais elle devrait souffrir de n’avoir aucune carte bonus et aucun conducteur. Quant à Odile, elle reste en embuscade avec 287PV à ce moment du jeu. Il reste le décompte final à faire mais la messe est dite. Da.
Le plateau de Béatrice, avec un score démentiel empoché sur le Trans Siberian : 101PV !!! Sur la deuxième ligne, c'est plus modeste : 3PV. Sur la troisième aussi : 1PV. De même sur l'industrialisation : 2PV. Total : 107PV. Mais, franchement, avec son rail blanc qui score pas moins de 20PV par case atteinte, elle aurait même pu espérer mieux : imaginez qu'elle ait réussi à l'emmener sur la dernière case de ses X2...
Le plateau de Béatrice, avec un score démentiel empoché sur le Trans Siberian : 101PV !!! Sur la deuxième ligne, c’est plus modeste : 3PV. Sur la troisième aussi : 1PV. De même sur l’industrialisation : 2PV. Total : 107PV. Mais, franchement, avec son rail blanc qui score pas moins de 20PV par case atteinte, elle aurait même pu espérer mieux : imaginez qu’elle ait réussi à l’emmener sur la dernière case de ses X2…
Et voici mon plateau de looser :-( avec 34PV pour la première ligne, 2PV pour la deuxième, 10PV pour la troisième et 20PV pour l'industrialisation. Total : 66PV. Le décompte final me gratifie de 20PV pour les conducteurs et 30PV pour les X2, mais ça reste très en-deçà de ce que j'aurais dû marquer pour espérer gagner. Je suis persuadé que je n'ai pas assez profité de mes X2 de ma première ligne : j'aurais dû blinder la progression de mes rails, au moins beige voire blanc...
Et voici mon plateau de looser 🙁 avec 34PV pour la première ligne, 2PV pour la deuxième, 10PV pour la troisième et 20PV pour l’industrialisation. Total : 66PV. Le décompte final me gratifie de 20PV pour les conducteurs et 30PV pour les X2, mais ça reste très en-deçà de ce que j’aurais dû marquer pour espérer gagner. Je suis persuadé que je n’ai pas assez profité de mes X2 de ma première ligne : j’aurais dû blinder la progression de mes rails, au moins beige voire blanc…

Durée de la partie : 3 heures 30 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Piste Bonus Conducteurs Total
Odile (jaune) 287 30 0 317
Béatrice (rouge) 305 0 0 305
Yohel (bleu) 310 33 40 383
Ludo le gars (vert) 237 30 20 287

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La qualité rédactionnelle de la règle : au début on a peur des 24 pages de règles mais elles se boivent comme du petit lait !
– Le look des composants du jeu et en premier lieu de la boîte, superbe,
– Le système de jeu hyper-prenant : on est en face d’un jeu exigeant c’est clair !
– Les possibilités stratégiques tout simplement monstrueuses, avec des manières de jouer complètement différentes et qui pourtant semblent viables (stratégies de Béatrice vs Yohel),
– La mise pour l’ordre du tour qui bloque un ouvrier temporairement,
– Les actions personnelles grâce aux conducteurs achetés,
– Le placement des rails de meilleure qualité sans qu’ils ne dépassent jamais les plus vétustes : un système bigrement original et qui tourne super bien !
– Le recyclage des locomotives en usines…

On a moins aimé
– Le côté un peu « too much » quand même dans le style jeu alambiqué…
– Certains apprécient peut-être de marquer des centaines de points, ce n’est pas ma tasse de thé, on perd la notion des bonus : les 40PV des conducteurs correspondent à 10% du score du vainqueur environ mais on devrait pouvoir gagner sans…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − = 8