[11/04/2012] Caylus

Alors que ce jeu, Caylus, est plebiscité un peu partout dans le monde ludique, je n’avais, pour ainsi dire, pas eu le coup de coeur en 2006 (6 ans déjà !) lorsque je l’avais découvert. Je l’avais trouvé alambiqué et peu immersif, avec un thème totalement absent et trop de manières de marquer des PV. Mais, comme je ne veux pas en rester là, je le ressors en 2012, pour voir si je l’apprécierais davantage aujourd’hui… N’ayant aucun partenaire sous la main, je me décide à essayer la variante en solo proposée par Grunt sur TricTrac, à savoir de jouer avec les mêmes règles qu’à plusieurs en essayant de maximiser mon score ! Il dit qu’un résultat de 360 points est un bon score. Combien ferai-je ?

Je me retape la règle, juste avant d’attaquer, et je pense n’avoir commis que deux petites erreurs en jouant :
– J’ai oublié, systématiquement, de prendre 1 denier à chaque fois que je suis passé (je me pénalise),
– J’ai transformé deux tuiles vertes en bleues, en utilisant le maçon au lieu de l’une des tuiles grises prévues pour ça (je m’avantage).

Au cas où vous verriez d’autres coquilles, faites les moi remonter…

 

CAYLUS :

 


Le jeu est magnifique, avouons-le, avec ses tons colorés et tout son petit matériel disséminé de ci de là…

Je viens de placer mes 6 marqueurs, en payant 6 deniers pour se faire, sur les actions que je compte réaliser au premier tour…

Convaincu de l’importance d’empocher des cubes violets, je construis, dès l’entame, un bâtiment marron qui me permettra d’en prendre deux par tour (si j’y mets un marqueur et si le
prévôt est au moins sur cette case)…

Avant-dernier tour avant le décompte sur le donjon, sachant que je n’ai pas encore été au château ! Le tour d’avant, j’ai remplacé un bâtiment rose par une résidence verte, histoire
d’augmenter mon revenu par tour d’une unité (ça fait court, quand même, ces 2 seuls deniers)…

Ultime placement de mes 6 marqueurs avant le décompte du donjon…

Et voici le temps du décompte, avec l’oubli d’une faveur du roi que je me rajouterai…

La deuxième phase a débuté et j’ai un joli stock de cubes que je vais aller rentabiliser au château…

Voilà, voilà, pas moins de 12 PV empochés sur ce coup…

Remplacement erroné d’un bâtiment vert par un bleu au tour d’avant et là j’en suis à mon dernier placement de marqueurs avant le décompte sur les murailles…

Le décompte peut avoir lieu, malgré une deuxième erreur sur un bâtiment bleu. Comme je m’en rends compte, je m’obligerai à construire le bâtiment requis tout de suite en début de
phase 3…

Placement de mes 6 marqueurs…

Et construction du dit-bâtiment oublié…

Le bailli et le prévôt progressent à leur rythme, sans que je me sente obligé de les presser (je joue tout seul, hein…). Sinon, à noter que j’ai placé pas moins de deux autres
bâtiments vert, en attente d’un troisième, afin de les remplacer lors des trois derniers tours par de lucratifs bâtiments bleus…

Le plus joli bâtiment bleu du jeu : 25 PV dans ma besace suite à un paiement de 5 cubes de pierre et 3 d’or !

Ma progression au château est claire et limpide cette fois, avec 6 placements de maisons (j’ai pris les noires lorsque j’avais épuisé les vertes)…

Dernier placement de mes 6 marqueurs et puis ce sera le décompte n°3, le dernier de cette bien agréable partie…

Je suis assez content de ces 5 bâtiments bleus construits sur l’ensemble de la partie (77 PV en tout !) bien que je ne doute pas que l’on puisse en placer encore plus avec davantage
d’expérience sur ce jeu…

Mes niveaux de progrès sur les faveurs du roi, avec 13 avancées sur l’ensemble de la partie, dont celles de la ligne du bas, réalisées avec les faveurs gagnées au château au dernier
décompte (pas mal, le coup du placement de bâtiments juste pour les gains en PV…) !

La vue finale de cette partie, laquelle m’aura bien plue, surtout que j’ai eu l’impression de maîtriser ce que je faisais. Un très bon apprentissage avant de, pourquoi pas,
ressortir le jeu avec d’autres joueurs en chair et en os …
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le look global du jeu, avec ses dessins chatoyants, ses petits bâtiments et tout son matériel bien agréable à l’oeil et aux doigts,
– L’enchaînement des actions, logique, avec telle tuile requise pour optimiser telle autre, etc… même si ça peut être un peu prise de tête,
– La bonne jouabilité en solo, avec cette envie de revoir la chose pour s’y améliorer…

 

On a moins aimé
– Le côté combos quand même trop présent avec une certaine impression de travailler au lieu de jouer,
– Le manque d’intérêt du prévôt (une seule avancée forcée de ma part) et du bailli en solo.

 

Scores de la partie :

  

 

Décompte 1 Décompte 2 Décompte 3 Résidu Total
Ludo le gars (vert) 30 102 217 0 217

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 8 = huit