[11/05/2007] Dragons du Mekong, Thrill

Dernier week-end à Marchampt, dans la maison de famille de Sylvain, et l’ambiance est à la fois nostalgique et festive, puisque ce dernier nous a également convié en ce lieu pour arroser ses 30 balais. Donc, excellent anniversaire à lui !
Au niveau jeux, pour ce premier soir, ce sera relativement tranquille, avec seulement deux petits jeux à se mettre sous la dent : les Dragons du Mekong d’abord, un jeu de programmation déliramment chaotique à 5 joueurs, puis Thrill, ensuite, un jeu de foire qui prend moins ce soir qu’il avait plu lors de sa dernière sortie.

DRAGONS DU MEKONG :

Voilà 5 ans que ce jeu de Roberto Fraga n’était point ressorti sur ma table de jeu.
L’occasion, en cette petite soirée, de le présenter à mes camarades, lesquels se prennent vite au jeu de programmer les 5 prochaines actions de leur personnage…
Bien. Un pont après la première action de chaque joueur. Mais, mais, mais, comment
est-ce possible ? En effet, comment Julie a-t-elle pu le mettre alors qu’elle n’a positionné aucun pilier ? Facile : elle utilise les piliers des autres. Belle anticipation…
La configuration du jeu a bien changé : il faut dire qu’entre les cartes qui permettent
de retirer un pilier ou un pont, celles qui bloquent un joueur, les déplacements qui ne peuvent pas être accomplis et qui génèrent des chutes dans l’eau et des retours à la case
départ, il y a vraiment tout pour que le chaos s’installe…
Romain commence à couiner car il n’est qu’à quelques encablures de son arrivée et je commence
à l’empêcher de jouer, une fois en jouant le dragon blanc en 3ème position, une autre en 1ère, ensuite en 4ème, avant de le rebloquer en 3ème. Il a eu l’impression que je lisais
dans ses pensées…
Il n’aurait plus nécessité que d’avancer de 2 ponts (déjà posés)…
Mais paf ! Dragon blanc en 3ème position, alors qu’il avait temporisé jusque là…
A présent, plusieurs joueurs sont quasi-donnés vainqueurs : le rouge de Sylvain est à un
déplacement de son but, le blanc de Romain aussi, …
Et finalement, c’est le jaune de Julie qui triomphe, parvenant à ne pas être bloqué par les
adversaires, alors que j’étais persuadé qu’un autre que moi s’en chargerait (il faut dire que je passais mon temps à gêner les autres, à mon propre détriment)…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La programmation et ses effets, parfois incongrus, qui se déroulent sous  nos yeux
– Le fun dégagé par le jeu

On a moins aimé
– Le chaos délirant qui a tendance à s’amplifier avec le nombre de joueurs
– La répétivité des tours de jeu lorsque la partie dure.

Scores de la partie :

 

 

Thibault (bleu) : perdu
Lucarty (rouge) : perdu
Romain (blanc) : perdu
Julie (jaune) : gagné
Ludo le gars (vert) : perdu

Note du jeu (sur cette partie) : 12 / 20

———————————————————————————————————————————————–

THRILL :

Thrill. Pousser des jetons colorés, plus ou moins grands, sur un support de plastique qui ne
saurait contenir tous les jetons poussés par les joueurs…
Thibault, quasi-hors course, pose avec désinvolture un gros jeton rouge, convaincu que déjà il va
faire choir le pauvre morceau de plastique…
Thibault est éliminé,  c’est clair, je le suis d’ailleurs de près, et du coup, Sylvain et
Julie s’en donnent à coeur joie pour miser, pousser, bluffer et taquiner…
« Combien y’a-t-il dans ma main gente dame ? » . « En tout cas, pas suffisamment pour que je m’y
risque ! » semble répondre la dame…
Grandes séqueces finales pour savoir qui de Julie ou de Sylvain, au tout dernier moment, réussira à
ne pas faire tomber l’élément coloré qui le perdra…
Sylvain n’est pas le moinsconfiant des deux…
Julie couine parce que, là, franchement c’est chaud…
Un gros jeton rouge tombe, et là, du coup, c’est terminé !
Bilan synthétique :

On a aimé
– L’ambiance qui peut se survolter autour de la table
– La débilité simplissime du jeu: toujours jouissif

On a moins aimé
– Le côté : ça ne mène pas bien loin quand même..
.

Scores de la partie :

 

 

 

 

Thibault : éliminé en 1er
Lucarty : gagné
Julie : éliminé en 3ème
Ludo le gars : éliminé en 2ème

Note du jeu sur cette partie : 13 / 20

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 × neuf =