[11/07/2004] Kanaloa

Participants
– Julie, qui aura attendu plus de 6 mois pour enfin découvrir ce jeu, elle qui adore Kahuna,
– Arlette, ma madre, qui ne rechigne pas à apprécier une petite partie d’un jeu aujourd’hui,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Voici l’un des jeux auxquels Julie avait très envie de jouer et où, de mon côté, je rechignais un peu, suite à une expérience peu concluante sur le jeu limité Arabana Opodopo que François Haffner avec rapporté d’Essen en 2002. Comme nous allions passer une après-midi piscine/repas chez ma madre aujourd’hui, je me dis que ce jeu peut convenir à l’ensemble des joueurs présents, même si je suis toujours sceptique sur le fait d’intéresser Arlette à un jeu un jour…
J’explique les principes de ce jeu, d’abord simple mais dont les cas liés à la majorité relative sont pénibles à distinguer, puis nous prenons chacun une couleur de ponts et marqueurs : rouge pour Julie, jaune pour Arlette et vert pour Ludo le gars.
La partie peut alors débuter, avec Arlette désignée par le sort en première joueuse, et à qui nous conseillons de ne pas s’enflammer sur le placement de ponts sur la carte.


Réflexion assidue pour nos 2 joueuses, alors que chacune d’entre
elles possèdent plus de cartes en main qu’au départ…


Arlette rajoute un pont sur l’île d’Eloi, ce qui devrait lui
en donner le contrôle…


En cours de première manche (2/3 environ), Arlette sent qu’elle
est bien implantée et insiste pour que j’immortalise le positionnement
de ses 4 marqueurs de contôle jaunes, contre 2 pour moi et aucun
pour Julie…


La seconde manche se déroule en présence d’un spectateur
supplémentaire, réveillé de la sieste, et Arlette
joue vraiment à flux tendu lors de cette entame : en général
elle n’a qu’une carte en main qu’elle utilise puis elle en pioche une
nouvelle, cachée souvent, ce qui lui en laisse une seule pour le
tour suivant…


Une vue de la configuration du plateau alors que je viens de réussir
ce que je croyais m’apporter instantanément la victoire : le placement
de la totalité de mes 10 marqueurs de contrôle ! En fait,
on gagne immédiatement dès lors que l’on manque d’un marqueur
pour contrôler la 11ème île…


Une vue de la situation après que Julie a placé 3 ponts,
Arlette 2 ponts, et Ludo le gars 3 ponts et un marqueur de contrôle…


Confirmation : Arlette prend le contrôle d’Eloi, une île
que Julie et elle passeront beaucoup de temps à se disputer tout
au long de la partie…


Une vue de la configuration en fin de première manche, après
que le décompte a eu lieu, récompensant Ludo le gars de
7 points, Julie de 6 points et, finalement, Arlette de 2 points, malgré
son placement qu’elle jugeait puissant 5 tours auparavant…


Une vue rapprochée de l’île centrale Oro, la seule à
7 accès viables, et pour laquelle je me bats comme un beau diable,
convaincu que son contrôle, même s’il incite à être
blindé, offre de nombreux avantages et un rayonnement très
utile sur les îles environnantes…


Une vue de la configuration finale du jeu, alors que le dernier tour
a bien failli m’être fatal : alors que je suis obligé de
le jouer en premier et qu’au vu du terrain j’aurai une avance d’un point
si rien ne bougeait, j’ai le choix entre blinder une, deux ou aucune de
mes îles à l’aide de mes cartes. Comme Julie a 3 cartes en
main et Arlette, moins menaçante, une ou deux, je crains que l’une
ou l’autre me fasse sauter un pont, me faisant perdre au moins une majorité
et donc la partie. Je choisis de ne rien ajouter sur la carte, car si
je le fais, Julie gagnera sans rajouter de carte. Effet pervers du jeu
que je n’apprécie pas ! Heureusement que ni l’une ni l’autre ne
peut joueur quoi que ce soit…

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure et 30 minutes – Mise
en place du jeu : 5 minutes – Explication des règles : 15 minutes
Je remporte cette partie avec un total de 16 points (7+9), devant Julie avec
15 points (6+9) et Arlette avec 4 points (2+2).

Débriefing
Plaisante, cette partie de Kanaloa a séduit Julie et, je crois, Arlette
qui n’a pas dit que le jeu ne lui avait pas plu… 😉
De mon côté, je suis sceptique sur la valeur ajoutée de
ce jeu par rapport à Kahuna,
et je dois dire que le tour final, très aléatoire (20/20 sur ce
point…), a été vraiment décevant, car cela s’est joué
sur un coup de dé : soit je joue des cartes et Julie gagne sans rien
jouer, soit je ne joue pas carte et je m’expose au jeu d’une seule combinaison
de la part de l’une ou l’autre de mes adversaires et Julie gagne encore ! Il
est assez fou de terminer une partie de cette manière, sachant que j’ai
vraiment été devant lors des moments importants et j’ai été
à un demi-doigt de l’emporter en ayant placé tous mes marqueurs.

Kanaloa tourne bien, mais à choisir, vraiment, je préfère
Kahuna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 4 = dix