[11/11/2010] Hamburgum – Antverpia

Je suis content. J’ai ressorti mon superbe Hamburgum ce soir, histoire de voir à l’oeuvre la nouvelle extension de l’auteur : Hamburgum – Antverpia.
Explication de règles nickel, jeu superbement bien huilé et nous attaquons notre petite (par la durée) partie à deux…

 

HAMBURGUM – ANTVERPIA :

 


Antverpia est donc la deuxième extension pour Hamburgum et les différences sont somme toute minimes avec la version de base : plus de notion de paroisse et tuiles de donations
classées dans un ordre préétabli. Au niveau du plateau, on remarque surtout le remarquable travail graphique qui invite à s’y croire. Petit bémol : il manque sur la roue les
indications de coût des constructions de bâtiments et de bateaux alors que les autres y figurent…

Premier tour de jeu et première donation pour Béatrice que je suis illico ! Etonnant, je ne me souvenais plus que l’on débutait par des donations à ce jeu… En même temps, c’est
assez bien vu car Béatrice encaisse, ce faisant, 5PV, alors que de mon côté je préfère réaliser la donation suivante sur l’église violette, histoire d’anticiper des PV liés aux
bâtiments administratifs. Sur la droite, vous pouvez voir le tableau récapitulatif des donations…

Après quelques tours, on voit que je me suis orienté sur la bière et sur les matériaux de construction, en prévision de donations multiples et de nouveaux bâtiments …

Ultra-fluide, cette extension du jeu ne déroge pas à la règle : on joue un coup puis c’est au suivant, qu’est-ce que c’est plaisant…

Pour avoir construit une capitainerie, je place un hollandais volant (bateau orange) ainsi qu’un de mes bateaux verts. Ca peut servir…

Convaincu que terminer la première église est assez fondamental en terme de points, je la clos d’un coup en réalisant 3 donations simultanées…

Petite vue de la situation juste après ma fameuse donation, et juste avant que Béatrice ne réalise la sienne…

J’ai terminé les deux premières églises mais la troisième sera l’oeuvre de Béatrice sur ce coup-là, hsitoire d’arrêter de me laisser filer au score…

La tension monte, monte, monte et la partie est vraiment très agréable. Je possède une coquette avance (60 points environ !) mais cela peut fondre très rapidement avec les tuiles
non encore marquées et les églises à venir. Je réussis à glaner sans trop de difficultés les précieuses tuiles de bâtiments adminsitratifs et j’avoue que j’en suis assez content en
prévision de la fin de partie et de la tuile de donation associée (5PV par bâtiments marron)…

La partie va arriver à son terme (il ne reste plus qu’une série de 3 donations pour l’église blanche) et je commets LA boulette : j’oublie de prendre un cube de tissu, du coup
j’approche de la case Eglise sans pouvoir réaliser les 3 donations finales ! Et c’est Béatrice qui le pourra… Du coup, je m’arrête sur le marché, rectifie mes achats (3 briques et
2 bois) et opte pour une seule donation (brique + bière), histoire d’avoir au moins ça et je prendrai 2 bâtiments par la suite si j’en ai le temps….


Béatrice temporise, contre toute attente pour moi, et elle se lance dans des achats incroyables de bois. Son idée ? Construire 6 bateaux avant de réaliser les 2 donations restantes,
histoire de scorer à fond sur les bateaux…

Du coup, le port d’Anvers est rempli de bateaux jaunes (d’ailleurs elle n’a pas pu en mettre 6, on n’en a que 5 en tout !). Bien vu de sa part, mais…

… je ne m’embête pas des masses et réalise la même chose qu’elle avant qu’elle fasse les donations finales ! Du coup, c’est moi qui vais profiter des PV liés aux bateaux 🙂

Voilà comment mes 5 bateaux trônent fièrement dans le port d’Anvers ! Ah, en tendant l’oreille, je crois l’entendre couiner encore un peu ma chère voisine… :-)))

Béatrice réalise les deux dernières donations du jeu, après que j’ai été terminé mon tour au marché, histoire de grapiller encore quelques points : j’achète 3 matériaux pour 100
puisqu’ils seront revendus en fin de partie pour 50 chacun (j’aurais pu, d’ailleurs, n’en acheter que 2 sans que cela ne change quelque chose)…

Voici la vue du plateau une fois cette belle partie terminée. A noter que Béatrice termine juste devant moi au score (1 point d’écart) avant que nous marquions les points des tuiles
non décomptées et ceux liés aux marchandises et argent encore en stock…

La vue de la zone individuelle de Béatrice une fois la partie terminée. 15 donations effectuées, 8 bâtiments construits et quelques pièces restantes…

Ma zone finale, avec 15 donations également, 9 bâtiments construits et pas mal d’argent en réserve. A noter que j’ai 5 bateaux en jeu contre 0 à mon adversaire…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le système de la roue, évidemment, source de fluidité magistrale, de simplicité et de visuel,
Le look des composants du jeu, notamment la splendide réalisation graphique de cette nouvelle carte,
– Le classement des donations à effectuer : moins libre, cet aménagement ne semble pas nuire à la stratégie,
– La rapidité incroyable du  jeu : à peine plus d’une heure pour un jeu de ce calibre, c’est super intéressant car on devrait pouvoir le ressortir plus facilement…

 

On a moins aimé
– A quoi sert vraiment d’avoir une carte différente sur ce jeu ? Qu’apporte la géographie d’une autre ville au jeu ?
– Un relatif manque de tension à 2 joueurs, particulièrement sur les bâtiments administratifs et sur la finalisation des églises : on n’est pas vraiment gêné, ou alors pas
longtemps, par la règle de construction proximale,
– La disparition des paroisses sur cette carte, couplée à la position n°2 de la tuile de donation liée aux bâtiments : finalement, on se moque presque de la couleur de l’église
que l’on termine, car les 3 dernières tuiles sont strictement identiques (on aurait préféré que la tuile de bâtiments apparaisse plus tard).

Scores de la partie :

 

Piste Donations finales Stock Thalers Total
Béatrice 107 43 3 (6) 0 (40) 153
Ludo le gars 106 76 2 (4) 2 (290) 186

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20

 

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq + 5 =