[11/12/2003] Logistico

Participants
– Sandie, en reine de la logistique ? A voir…
– Charles, adepte des jeux à thèmes, et qui devrait donc apprécier ce jeu,
– Sébastien, dont la formation d’ingénieur devrait se faire sentir sur l’optimisation des circuits,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Sur les conseils de plusieurs personnes et après une lecture studieuse de la règle, j’ai décidé d’apporter Logistico aujourd’hui pour le faire découvrir lors de la soirée jeux hebdomadaire des Ludophiles. J’en explique les rouages assez vite, il faut dire que tout est parfaitement logique dans ce jeu et qu’à l’exception des règles de transbordement et de vente de véhicules, tout est limpide, limpide.
Chacun
ne tarde donc pas à choisir sa couleur, qui sera : violet pour Sandie, orange pour Charles, rouge pour Sébastien et jaune pour votre serviteur.


La mise en place initiale, avec un certain regroupement des bateaux
à proximité de l’île centrale et des avions sur
l’île de droite…


Ca ne rigole pas vraiment autour de la table, c’est même plutôt
très sérieux…


Sébastien déplace son camion, en essayant de faire de
son mieux. Lui, comme moi, on n’aura pas su combiner l’avion avec les
2 autres véhicules ; au contraire de Charles et Sandie qui ont
excellé dans cette tâche…


La partie arrive presqu’à son terme, et je déciderai
de livrer le 7ème jeton afin de ne laisser plus qu’un seul tour.
Cela ruinera les espoirs de Sandie et ceux de Charles, car cela les contraint
à accélérer leurs déplacements (minimisation
des gains)…


Une vue rapprochée des avions regroupés, juste après
que Sandie, en tant que première joueuse, se soit chargée
du cube vert présent sur l’aéroport…


Une vue rapprochée au moment où Charles est en avance
au scores, avec 37 points (soit un déficit de 3 par rapport au
capital de départ…)


Je ne sais pas si c’est une bonne tactique, mais je me suis astreint
à répondre à l’offre et la demande d’une même
île, avant de partir, en fin de partie, vers les destinations correspondant
à mes cartes secrètes…


La configuration finale du jeu :Sébastien gagne d’une courte
tête, avec 37 Logis, soient 3 points de moins que le capital de
départ… Médiocre chiffre d’affaire !

Décompte final
Sébastien remporte la partie avec un total de 37
points (en 8 livraisons dont 1 bonifiée), devant Ludo le gars avec 34
points (10 livraisons dont 2 bonfiées), Charles avec 23 points (en 9
livraisons dont 1 bonifiée) et Sandie avec 17 points (en 7 livraisons
dont 1 bonifiée).

Débriefing
Logistico n’est pas un jeu pour se marrer : on se creuse
la tête, on tente d’optimiser, sans une ambiance froide et peu intéractive
au final. Les délais d’attente entre chaque tour peuvent être assez
longs et on n’est jamais sûr de ses choix (sauf en ce qui concerne l’
avion
car ses possibilités de mouvement sont tellement réduites qu’à
moins de vraiment anticiper le placement d’un camion ou d’un bateau…). D’ailleurs,
je tire mon chapeau à Sandie et Charles pour avoir réussi à
combiner avec succès le déplacement de leur avion avec celui de
leurs autres véhicules, pour réussir des transbordements de marchandises
dignes de ce nom. En revanche, et curieusement, cela ne leur a pas du tout permis
de gagner la partie… Comme quoi, la patience et le jeu ralenti (comme Sébastien
l’a fait) conviennent mieux à un résultat honorable.
Deuxième chose : nos scores sont pitoyables. En effet, nous terminons
tous en déficit par rapport au départ, alors que nous nous devions
d’aller surement moins vite afin de réussir du profit. Krazey, présent
ce soir, en ricane encore…
Troisième enseignement : l’ordre du tour de jeu nous a gêné.
Si vous êtes premier joueur, vous le serez pour toute la partie et vous
disposerez toujours du premier choix pour vos véhicules. Bizarre. De
même, si vous êtes dernier joueur, le fait que vous le restiez apparaît
comme un sérieux désavantage, même si sur cette partie,
le résultat final ne démontre rien. C’est juste un sentiment désagréable
et nous avons estimé, d’un commun accord, qu’il faudrait faire tourner
le premier joueur tout au long de la partie pour la prochaine fois.
Au fait, en parlant de prochaine fois, et bien personne n’a vraiment envie d’y
revenir ! D’autant plus bizarre que le jeu tourne bien et qu’il est bien fichu.
En fait, il semble que la froideur de l’ensemble, couplée un temps de
jeu individuel très court (on attend pendant le tour des autres), ne
rendent pas le jeu très attractif.
J’y rejouerai, certes, mais c’est vrai qu’en dépit d’une mécanique
bien huilée, le jeu ne donne pas franchement envie de le retester
.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − sept =