[12/01/2022] Maracaibo – Histoire 12

LA DERNIÈRE PARTIE DE LA CAMPAGNE !!!

Maracaibo – Histoire 12 en approche…

Profitez autant que nous de ces derniers moments sur un jeu qui nous aura clairement fait vibrer, bravo SuperMeeple et Alexander Pfister !

MARACAIBO – HISTOIRE 12

The last session…
Pour débuter cette douzième partie, donc l’Histoire 12 pour reprendre le vocabulaire de la règle du jeu, nous devons remettre le jeu en place. Et là, clairement, ce n’était pas si clair depuis notre partie précédente du 17/11/2021. J’ai ressorti, sur mon téléphone, en bas à droite, l’état d’avancement des disques sur les trois lieux qui étaient à compléter, mais… cela ne sert à rien ! Relisez l’extrait de règle souligné pour vous en convaincre ! Du coup on va repartir c_l nu pour cette Histoire 12 !
A gauche, la carte histoire actuelle qui nous indique bien que l’histoire continuera une fois remplies toutes les zones de disques de ces rois lieux…
Voici donc à quoi ressemble notre plateau de Maracaibo, juste après le premier tour initié par Leila. On a, classiquement, été tous les deux sur le premier lieu…
Dès l’entame, alors que Leila essayait, juste pour voir, de nous faire rater les 3 lieux sur l’ensemble de la partie, je m’arrête sur St Kitts histoire de placer un premier disque en payant une arme (l’autre était placé de base puisque nous sommes deux joueurs). Avec l’espion que j’y avais positionné, je vais donc avoir l’impression de faire deux actions et c’est plutôt cool…
Déjà ? Ça commence à comboter sévère ??? 😉
Très rapidement, parce que je veux tester la chose, j’investis pas moins de 15 sous pour envahir un village et récupérer la maison, tout en bonifiant la médaille récupérée juste avant. Cette médaille me rapportera ainsi pas moins de 16 PV sur l’ensemble de la partie…
La première manche va plutôt vite et c’est moi qui la clôt, pourtant deuxième joueur… Il faut dire que Leila avait un arrêt quasi obligatoire au lieu 19 avec une tuile histoire et un espion.
Pour le moment, nous sommes plutôt dans le bon timing de pose des disques sur les fameuses trois tuiles requises, avec deux espaces vides sur le lieu 7, trois sur le 15 et un sur le 19. Si on ne fait pas n’importe quoi et qu’on pense à s’y arrêter ça devrait le faire et on a hâte, en fait, de savoir ce qu’il y aura après cette redoutable triple épreuve !
Je débute la deuxième manche en négligeant le classique lieu n°1, ayant un espion en stock, tandis que Leila ne peut pas se le permettre (elle en a 0). Ça me permet d’imprimer le rythme que je souhaite à la manche, surtout que je ne veux pas rater mon espion du lieu n°7…
Leila peste contre ma vitesse de croisière et elle m’incite un peu à prendre davantage mon temps (d’où cet arrête presque inutile sur le lieu n°8 pour placer un espion sur le lieu n°9). Pas inutile, ce serait faux, mais pas forcément fondamental… Elle, du coup, va me griller la politesse et me doubler sur les lieux à venir !!!
A noter que Leila a complété les espaces de la tuile histoire du lieu n°7 ! 🙂
Oui, clairement, nous sommes super bien, dans le Paradis Jeux…
Leila complète, à mon nez et à ma barbe, les espaces de la tuile histoire du lieu 19 que je visais. Et vous savez pourquoi.
Pas si grave, je vais à nouveau terminer la manche !
Fin de la deuxième manche et il est évident à cet instant que nous allons boucler la dernière tuile histoire, sur le lieu n°15, lors de la manche à venir !
A côté de ça, je retiens que Leila s’est démenée sur la piste des nations : anglaise d’abord (menée au bout !) et bientôt espagnole… Par contre, elle a négligé totalement la piste d’exploration, au contraire de moi, même si ni l’un ni l’autre ne l’avait dans ses stratégies principales en lien avec sa carte de carrière… Personnellement, j’ai toujours pensé que cette piste pouvait apporter un plus, sans coûter tant que ça, une sorte de solution de repli apportant souvent une plus-value.
Vue à mi-partie donc, avec nos développements respectifs et nos cartes de carrière peu entamées :
– Leila doit encore faire des quêtes et placer des espions, car elle a déjà atteint la dernière case d’une piste de nations
– De mon côté, je vais devoir remporter plus de tuiles de combat (je privilégie l’exploration, comme vu ci-dessus pour le moment), quelques quêtes et enlever encore des disques sur mon navire.
Et c’est reparti : manche 3 en démarrage classique avec Leila aux manettes (oubli de mon disque sur lieu n°1 corrigé dans la foulée).
Quel regard noir !!! 😉
Cette fois, au nez et à la barbe de ma fille, c’est bel et bien moi qui ajoute le dernier disque sur la dernière tuile histoire de cette carte histoire ! Nous allons enfin savoir, dans pas longtemps (fin de la manche), ce qui nous attend encore…
Pour être parfaitement honnête et par rapport à l’ambiance de la partie, je profite d’une erreur de calcul de Leila qui croyait ne pas pouvoir atteindre ce lieu en un coup depuis le lieu précédent ! Dommage mais que faire ? Et elle a encore fait un combat que j’ai dû laisser tomber sur le lieu n°12.
J’investis sur le premier monument de prestige de la partie ! Je serai récompensé sur les quêtes réussies.
Fin de la troisième manche. J’ai pris une sacrée avance aux scores, clairement, ce qui n’est pas si fréquent, mais Leila a pour elle la piste des nations (même si ça ne suffira certainement pas).
Cela est secondaire. Nous brûlons d’envie de savoir ce qui nous attend au dos de la carte histoire que je vais lire à présent…
Enfin, pas immédiatement : en effet, je couine un peu de ne pas empocher la tuile histoire 1 pour avoir terminé la carte… On se met d’accord sur le fait qu’elle n’était pas sur le plateau (pas de lieu indiqué pour ce faire) et que, donc, il ne devait pas y en avoir…
Bon, va-t-on enfin savoir ce qui nous attend ?
Incroyable ! Hallucinant ! Frustrant ! Brutal !
🙁 🙁 🙁 🙁
Leila aimerait qu’on modifie nos choix antérieurs, qu’on revienne sur ce qu’on a fait, qu’on n’en tienne pas compte !
Et je la comprends presque… Pourquoi finir aussi brutalement cette campagne de 12 épisodes sans qu’on ne voie venir ce dénouement aussi rapide ?
Je vous laisse lire… et comprendre si vous le pouvez. Honnêtement, pour nous, nous avons terminé la campagne mais on ne voit pas trop ce qu’on nous demande d’aller chercher sur la carte 77…
Il nous reste une manche, n’oubliez pas, et rien ne nous interdit de la jouer. C’est ce que nous faisons donc, avec votre serviteur en premier joueur, avec une entame classique.
Je suis promu Amiral.
Juste une vue de ma main de cartes absolument délirante : que des marchandises de fenouil ! Et ce sera pareil après mes actions et ma main complétée !
Le plateau une fois la partie achevée…
Les éléments de Leila…
Et les miens…
– FIN DE LA CAMPAGNE –

Durée de cette partie : 3 heures 30 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de la partie :

Décompte final
Piste Carte Revenus Cartes construites Cartes de prestige Nations Total
Leila (bleu) 57 0 5+7 34 0 6+7+30+18 164
Ludo le gars (vert) 107 5 2+14 18 8+12 3+42+5+6 222

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté épique de ce jeu, avec la fin de campagne ce jour, cette notion d’aventure qu’on n’est pas près d’oublier…
– La fluidité de l’ensemble, même après une pause de près de 2 mois, sans trop de retours dans les règles,
– La grosse +++ envie d’attaquer l’extension quand elle sera sortie en français, à nouveau chez SuperMeeple…

On a moins aimé
– La fin ultra-abrupte de la campagne : gros sentiment de frustration de ne pas s’y être préparés, d’avoir l’impression que ça se termine en eau de boudin… Dommage, vraiment, on aurait aimé un bouquet final… même si on voyait bien que les trois missions en même temps, à la fin, y ressemblait.


————————————————————————–

2 commentaires à propos de “[12/01/2022] Maracaibo – Histoire 12”

  1. Pour information une version digitalisée existe pour nos chères tablettes qui permet de jouer à cet excellent jeu en y consacrant moins de temps (pas de mise en place à faire). L’application est superbement bien réalisée même si elle n’est pas sans défaut mais des mises à jour viendront probablement. J’ai noté quelques buts d’affichage et surtout un manque cruel d’IA pour jouer en multi. Mais pour jouer en solo c’est top! Jouer à Maracaibo quand on veut, ou on veut c’est vraiment top…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 7 = quatorze