[12/04/2018] Charterstone, Topiary X 2, Coconuts X 2

Belle journée ludique aujourd’hui, pendant les vacances scolaires, le temps d’ouvrir la boîboîte de CharterStone, de découvrir le tout-nouveau Topiary par deux fois, et de clôturer la journée par un retour à Coconuts, par deux fois également…

CHARTERSTONE

La grosse, et lourde de chez lourde, boîte de CharterStone trône sur la table de jeu ! Pas courant, une boîte quasiment toute de blanc vêtue, un peu comme si le côté legacy du jeu devait se traduire par de l'immaculé, du vierge, du blanc quoi ! ;-)
La grosse, et lourde de chez lourde, boîte de CharterStone trône sur la table de jeu ! Pas courant, une boîte quasiment toute de blanc vêtue, un peu comme si le côté legacy du jeu devait se traduire par de l’immaculé, du vierge, du blanc quoi ! 😉
Retournons la boîte, en se faisant un tour de rein par la même (oui, la boîte est -vraiment- lourde) ! Petit résumé alléchant que je vous laisse lire ci-dessus...
Retournons la boîte, en se faisant un tour de rein par la même (oui, la boîte est -vraiment- lourde) ! Petit résumé alléchant que je vous laisse lire ci-dessus…
Allez, je l'ouvre ! Ouf, le couvercle est de poids normal... Alors, que nous réserve cette boîte ? D'abord un premier feuillet de règles, baptisé "Chroniques" puis, en-dessous, plein d'autres choses, comme deux petits plateaux pour positionner des cartes, un grand plateau de jeu biface, et moult boîtes, toutes blanches, que je vais m'empresser de vous montrer...
Allez, je l’ouvre ! Ouf, le couvercle est de poids normal… Alors, que nous réserve cette boîte ? D’abord un premier feuillet de règles, baptisé « Chroniques » puis, en-dessous, plein d’autres choses, comme deux petits plateaux pour positionner des cartes, un grand plateau de jeu biface, et moult boîtes, toutes blanches, que je vais m’empresser de vous montrer…
Alors, d'abord, voici le plateau, avec des illustrations assez bizarres, très uchroniques, on ne sait pas trop où on est et quand se situe le jeu. On y voit des morceaux de terre dans les airs, des machines un peu folles, des zones communes (au centre) qu'on a du mal à bien comprendre (exemple : le marché), ... Et il y a de fort étonnants hexagones en filigrane, lesquels ne sont pas réguliers (je les trouve un peu écrasés, mais peut-être me trompe-je).
Alors, d’abord, voici le plateau, avec des illustrations assez bizarres, très uchroniques, on ne sait pas trop où on est et quand se situe le jeu. On y voit des morceaux de terre dans les airs, des machines un peu folles, des zones communes (au centre) qu’on a du mal à bien comprendre (exemple : le marché), … Et il y a de fort étonnants hexagones en filigrane, lesquels ne sont pas réguliers (je les trouve un peu écrasés, mais peut-être me trompe-je).
Voilà, voilà, ce qu'il y avait en-dessous du plateau : pas moins de 14 boîtes de tailles différentes, parfaitement imbriquées. Elles doivent contenir principalement des cartes (avec des autocollants ?), d'où le poids de la boîte, je comprends mieux... ;-) Mais que faire avec tout ça ? qu'ouvrir ? quand ? Le mieux est peut-être de revenir au premier feuillet qui était placé au sommet du contenu et intitulé "Chroniques"...
Voilà, voilà, ce qu’il y avait en-dessous du plateau : pas moins de 14 boîtes de tailles différentes, parfaitement imbriquées. Elles doivent contenir principalement des cartes (avec des autocollants ?), d’où le poids de la boîte, je comprends mieux… 😉 Mais que faire avec tout ça ? qu’ouvrir ? quand ? Le mieux est peut-être de revenir au premier feuillet qui était placé au sommet du contenu et intitulé « Chroniques »…
Voici le haut de la page de couverture de ce feuillet et on voit bien que les mises en garde sont nombreuses pour que nous ne faisions pas n'importe quoi dans la boîte. Ouf !
Voici le haut de la page de couverture de ce feuillet et on voit bien que les mises en garde sont nombreuses pour que nous ne faisions pas n’importe quoi dans la boîte. Ouf !
Voici le bas de la même page, avec, enfin, le début de ce qu'il faut faire, assez clairement écrit et qui semble se résumer à ouvrir la boîte Index et à lire le texte de la carte n°1. Les instructions suivantes devraient s'enchaîner... Miam miam, ça devient alléchant !
Voici le bas de la même page, avec, enfin, le début de ce qu’il faut faire, assez clairement écrit et qui semble se résumer à ouvrir la boîte Index et à lire le texte de la carte n°1. Les instructions suivantes devraient s’enchaîner… Miam miam, ça devient alléchant !
Et c'est parti pour l'ouverture de la boîte Index, probablement la plus lourde de toutes, avec ses plus de 400 cartes ! A noter que l'ouverture de cette boîte n'est pas si facile, un système aimanté, du plus bel effet, assurant qu'elle ne s'ouvre pas sans raison. Je vais sortir le premier paquet, le plus à gauche, et voir ce qui nous est indiqué sur la carte n°1...
Et c’est parti pour l’ouverture de la boîte Index, probablement la plus lourde de toutes, avec ses plus de 400 cartes ! A noter que l’ouverture de cette boîte n’est pas si facile, un système aimanté, du plus bel effet, assurant qu’elle ne s’ouvre pas sans raison. Je vais sortir le premier paquet, le plus à gauche, et voir ce qui nous est indiqué sur la carte n°1…
Oh, oh, voici enfin de le début de l'histoire, que je peux vous révéler sans spoiler le moins du monde. A noter qu'il va falloir coller cette carte dans le feuillet "Chroniques", comme indiqué ci-dessus, et qu'on va pouvoir continuer avec la carte n°2. Mais bon, en ce qui me concerne aujourd'hui, je m'arrêterai à cet instant, étant tout seul et ne souhaitant pas me lancer en solo (je n'aime pas trop) dans ce jeu ambitieux que j'ai envie de vivre et de faire partager à plus de personnes. Surtout que, à mon avis, on a intérêt à poursuivre la campagne de scénarii avec le même groupe et jouer tout seul aujourd'hui pourrait me fermer des portes, ce qui serait dommage.
Oh, oh, voici enfin de le début de l’histoire, que je peux vous révéler sans spoiler le moins du monde. A noter qu’il va falloir coller cette carte dans le feuillet « Chroniques », comme indiqué ci-dessus, et qu’on va pouvoir continuer avec la carte n°2. Mais bon, en ce qui me concerne aujourd’hui, je m’arrêterai à cet instant, étant tout seul et ne souhaitant pas me lancer en solo (je n’aime pas trop) dans ce jeu ambitieux que j’ai envie de vivre et de faire partager à plus de personnes. Surtout que, à mon avis, on a intérêt à poursuivre la campagne de scénarii avec le même groupe et jouer tout seul aujourd’hui pourrait me fermer des portes, ce qui serait dommage.
C'est la fameuse page 6 où l'on colle les autocollants en lien avec l'histoire, donc notamment la carte n°1 présentée ci-dessus.
C’est la fameuse page 6 où l’on colle les autocollants en lien avec l’histoire, donc notamment la carte n°1 présentée ci-dessus.
En tournant les autres pages du feuillet "Chroniques", je tombe sur cette page où, visiblement, on va coller des règles additionnelles, ce qui devrait générer un vrai livret de règles au final ! Épatant...
En tournant les autres pages du feuillet « Chroniques », je tombe sur cette page où, visiblement, on va coller des règles additionnelles, ce qui devrait générer un vrai livret de règles au final ! Épatant…
Et puis, pour finir, je vous présente le deuxième feuillet baptisé "Automate", lequel semble fournir une solution pour les joueurs qui se lancent dans le jeu avec un groupe restreint (1 à 3 joueurs) : un automate peut gérer d'autres villages que ceux gérés par des joueurs humains. En le parcourant, je me rends compte que ça n'a pas l'air si simple... Et cela me conforte dans mon idée d'attendre d'avoir assez de joueurs motivés et disponibles pour me lancer dans cette campagne de CharterStone !
Et puis, pour finir, je vous présente le deuxième feuillet baptisé « Automate », lequel semble fournir une solution pour les joueurs qui se lancent dans le jeu avec un groupe restreint (1 à 3 joueurs) : un automate peut gérer d’autres villages que ceux gérés par des joueurs humains. En le parcourant, je me rends compte que ça n’a pas l’air si simple… Et cela me conforte dans mon idée d’attendre d’avoir assez de joueurs motivés et disponibles pour me lancer dans cette campagne de CharterStone !

————————————————————————————————————
TOPIARY X 2

Coucou le dino ! Qui a les plus grandes dents ?
Coucou le dino ! Qui a les plus grandes dents ?
L'installation du jeu est très simple. On mélange 7 séries de 5 tuiles (de valeur 1 à 5) à 2 joueurs, puis on en étale 25 sous forme d'un carré (voir ci-dessus). On retourne la tuile centrale : ici un dino de valeur 3. Parmi les 10 tuiles restantes, chacun en prend 3  au hasard et les 4 dernières sont défaussées (on joue sans la variante draft).
L’installation du jeu est très simple. On mélange 7 séries de 5 tuiles (de valeur 1 à 5) à 2 joueurs, puis on en étale 25 sous forme d’un carré (voir ci-dessus). On retourne la tuile centrale : ici un dino de valeur 3. Parmi les 10 tuiles restantes, chacun en prend 3 au hasard et les 4 dernières sont défaussées (on joue sans la variante draft).
Mes 3 tuiles de départ proviennent de 3 séries différentes (dino de valeur 1, "sapin" de valeur 4 et "deux boules" de valeur 4). Devant moi, j'ai aussi 8 pions verts que je vais tenter de placer le mieux possible autour des tuiles étalées, afin qu'ils voient, en ligne, colonne ou diagonale, un maximum de topiaires (arbres sculptés) de valeur croissante, de la même série si possible.
Mes 3 tuiles de départ proviennent de 3 séries différentes (dino de valeur 1, « sapin » de valeur 4 et « deux boules » de valeur 4). Devant moi, j’ai aussi 8 pions verts que je vais tenter de placer le mieux possible autour des tuiles étalées, afin qu’ils voient, en ligne, colonne ou diagonale, un maximum de topiaires (arbres sculptés) de valeur croissante, de la même série si possible.
Au premier tour, Leila a posé un de ses pions bleus en face de la diagonale principale (obligation de pose) mais a choisi de ne pas placer de tuile face visible (option). En ce qui me concerne, j'ai posé mon pion vert en face de la ligne centrale, puis j'ai pris l'une des tuiles face cachée de la ligne (en l'occurrence la première devant mon pion) et en ai choisi une parmi les 4 que j'avais alors en main (les 3 de départ + celle face cachée) et l'ai posée face visible (dino de valeur 1). Ce système est assez élégant ma foi...
Au premier tour, Leila a posé un de ses pions bleus en face de la diagonale principale (obligation de pose) mais a choisi de ne pas placer de tuile face visible (option). En ce qui me concerne, j’ai posé mon pion vert en face de la ligne centrale, puis j’ai pris l’une des tuiles face cachée de la ligne (en l’occurrence la première devant mon pion) et en ai choisi une parmi les 4 que j’avais alors en main (les 3 de départ + celle face cachée) et l’ai posée face visible (dino de valeur 1). Ce système est assez élégant ma foi…
Leila a compris qu'il semblait plus judicieux de placer une tuile visible à chaque fois quand même et, ci-dessus, elle opère son choix en face de son deuxième pion bleu.
Leila a compris qu’il semblait plus judicieux de placer une tuile visible à chaque fois quand même et, ci-dessus, elle opère son choix en face de son deuxième pion bleu.
Et voilà !
Et voilà !
On peut faire de sales coups dans ce jeu, comme en témoigne ma pose d'un icosaèdre de valeur 5 pile devant son pion en diagonale. Sa ligne de vue est ainsi bloquée et ce pion ne lui rapportera que 5 PV à la fin. Ce jeu a l'air plus méchant que les illustrations paisibles le laissaient croire...
On peut faire de sales coups dans ce jeu, comme en témoigne ma pose d’un icosaèdre de valeur 5 pile devant son pion en diagonale. Sa ligne de vue est ainsi bloquée et ce pion ne lui rapportera que 5 PV à la fin. Ce jeu a l’air plus méchant que les illustrations paisibles le laissaient croire…
Mi-partie avec 4 pions joués chacun... On remarque que, à la fin, un maximum de 16 tuiles + 1 de départ, donc 17, seront face visible (sur 25 en tout)...
Mi-partie avec 4 pions joués chacun… On remarque que, à la fin, un maximum de 16 tuiles + 1 de départ, donc 17, seront face visible (sur 25 en tout)…
Laquelle poser ?
Laquelle poser ?
Oh la vilaine, elle a vu un bon coup visiblement...
Oh la vilaine, elle a vu un bon coup visiblement…
Fin de partie ! Et envie très forte d'y revenir, donc on va enchaîner sur une deuxième partie dans la foulée...
Fin de partie ! Et envie très forte d’y revenir, donc on va enchaîner sur une deuxième partie dans la foulée…
Mes 3 tuiles de départ...
Mes 3 tuiles de départ…
Au premier tour, Leila a posé une tuile de valeur 1 histoire de ne pas se faire couper le champ de vision, mais est-ce si rentable ? En effet, il me semble qu'il vaut mieux s'assurer de voir un 5 que de poser des petites tuiles. Mais, ce sera à voir. Et, en ce qui me concerne, je me dis qu'à moins que Leila me pose un 5 devant mon pion vert, je m'assure au moins 4+5+ la valeur de la tuile de devant que je poserai. Ça paraît être une bonne idée.
Au premier tour, Leila a posé une tuile de valeur 1 histoire de ne pas se faire couper le champ de vision, mais est-ce si rentable ? En effet, il me semble qu’il vaut mieux s’assurer de voir un 5 que de poser des petites tuiles. Mais, ce sera à voir. Et, en ce qui me concerne, je me dis qu’à moins que Leila me pose un 5 devant mon pion vert, je m’assure au moins 4+5+ la valeur de la tuile de devant que je poserai. Ça paraît être une bonne idée.
Oh les jolis icosaèdres en face de mon pion de droite ! Ça fait des envieux... ;-)
Oh les jolis icosaèdres en face de mon pion de droite ! Ça fait des envieux… 😉
Moitié de partie atteinte. Qu'est-ce que ça va vite...
Moitié de partie atteinte. Qu’est-ce que ça va vite…
Bientôt la fin et le jeu plaît bien...
Bientôt la fin et le jeu plaît bien…
Fin de partie ! Décompte à venir, lequel s'annonce serré...
Fin de partie ! Décompte à venir, lequel s’annonce serré…

Durée de la partie : 2 fois 25 minutes – Note de ces parties : 16 / 20

Scores de la partie 1 :

Pions Bonus Total
Leila (bleu) 5+8+5+10+3+8+6+4 0 49
Ludo le gars (vert) 7+10+7+10+5+10+15+5 2+3+2 76

Scores de la partie 2 :

Pions Bonus Total
Leila (bleu) 5+9+10+11+5+9+10+9 2+2+2+2 76
Ludo le gars (vert) 8+9+14+9+3+12+9+9 3+2+2 80

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance du système de jeu, n’obligeant qu’à poser un pion par tour, sans contraindre à retourner une tuile,
– Le contraste entre le look des illustrations, mignonnet, et le jeu qui a l’air plutôt bien méchant !
– La rapidité et l’efficacité du plaisir ludique,
– La possibilité d’y jouer avec une enfant de 7 ans (alors qu’il est marqué 10 ans sur la boîte),
– La configuration à deux joueurs,
– L’envie d’y revenir car il semble que la marge de progression est intéressante…

On a moins aimé
– La crainte que le jeu soit incontrôlable et très punitif à plus de deux joueurs,
– La taille de la boîte, surdimensionnée par rapport au matériel requis (40 tuiles et 32 pions) et l’inutilité de la piste de score. Dommage…

————————————————————————————————————
COCONUTS X 2

Ravie, Leila est clairement ravie de rejouer à ce jeu stupido-stupide !
Ravie, Leila est clairement ravie de rejouer à ce jeu stupido-stupide !
Un carré de 3 par 3 constitué avec des gobelets jaunes et rouges. Objectif : réussir à projeter des noix de coco dans 6 d'entre eux pour constituer une pyramide devant soi avant son adversaire. A noter la présence de la noix de coco que Leila vient de projeter, entre sa bouche et son nez ;-)
Un carré de 3 par 3 constitué avec des gobelets jaunes et rouges. Objectif : réussir à projeter des noix de coco dans 6 d’entre eux pour constituer une pyramide devant soi avant son adversaire. A noter la présence de la noix de coco que Leila vient de projeter, entre sa bouche et son nez 😉
Le matériel est vraiment sympa...
Le matériel est vraiment sympa…
Ah, elle est contente la cht'iote ! Je crois me souvenir qu'elle a réussi à tirer une noix de coco dans un de mes deux gobelets et qu'elle va, donc, me le chiper...
Ah, elle est contente la cht’iote ! Je crois me souvenir qu’elle a réussi à tirer une noix de coco dans un de mes deux gobelets et qu’elle va, donc, me le chiper…
Oui, c'est ça... :-(
Oui, c’est ça… 🙁
J'utilise une de mes cartes pour tenter de l'empêcher de gagner (elle a déjà 5 gobelets devant elle et il ne lui en manque plus qu'un !). Du coup, je joue cette carte qui l'oblige à jouer les yeux fermés...
J’utilise une de mes cartes pour tenter de l’empêcher de gagner (elle a déjà 5 gobelets devant elle et il ne lui en manque plus qu’un !). Du coup, je joue cette carte qui l’oblige à jouer les yeux fermés…
Oh, mais c'est serré à présent : 5 gobelets chacun !
Oh, mais c’est serré à présent : 5 gobelets chacun !
Gagné !
Gagné !
Forcément, on recommence..
Forcément, on recommence..
Oh la la, mais c'est que je deviens -vraiment- fort... ;-)
Oh la la, mais c’est que je deviens -vraiment- fort… 😉
Il va falloir s'appliquer Mademoiselle Leila...
Il va falloir s’appliquer Mademoiselle Leila…
Bon, elle n'est pas Fanny, mais quand même, ça a été assez expéditif...
Bon, elle n’est pas Fanny, mais quand même, ça a été assez expéditif…

Durée des deux parties : 2 X 10 minutes – Note de ces parties : 15 / 20

Scores de ces parties :

Partie 1 Partie 2 Total
Leila 4 1 5
Maitena 6 6 12
Tristan 17
Ludo le gars 7

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La qualité tip top du matériel proposé,
– L’envie d’y revenir parce que j’ai juste pile poil stupide et génialement agréable 😉
– L’utilisation de certaines cartes au bon moment…

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[12/04/2018] Charterstone, Topiary X 2, Coconuts X 2”

  1. Charterstone a vraiment l’air assez extraordinaire dans son genre. Même si j’ai lu ici ou là que comme d’autres Legacy très (trop?) ambitieux – comme Seafall par exemple – le jeu souffrait soit d’une certaine répétitivité, soit de certains défauts d’équilibrage qui pouvaient le rendre son ramage moins épique et moins passionnant que son plumage le laissait supposer. Néanmoins, ça doit être intéressant de s’y essayer. Hâte de lire tes premiers compte rendus pour savoir ce que tu en penses.

  2. Ah le Coconut’s !!!
    Chez nous aussi on s’y amuse beaucoup… c’est un peu con mais très sympa à jouer avec des moments de franches rigolades^^
    Faut juste bien surveiller où tombent et rebondissent les coconuts…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 + = quatre